background preloader

FILM : Alerte à Babylone

FILM : Alerte à Babylone
Related:  ALIMENTATION et CONSO.CLIMAT et POLLUTIONS

pétition pesticides pour E. Leclerc Monsieur Leclerc, je suis très inquiet(e) des impacts négatifs qu'ont les pesticides sur notre santé et notre environnement. Vous vous présentez comme un défenseur des intérêts des Français, mais en exigeant des agriculteurs qu'ils vous fournissent, en quantité monstre, des fruits et des légumes parfaits toute l'année, vous les poussez à utiliser encore et toujours des pesticides. Il sont ainsi dans un terrible cercle vicieux : plus de pesticides, c'est plus de rendements à court terme mais une terre de moins en moins fertile, un écosystème déséquilibré et donc... un recours accru aux engrais et aux pesticides. Je vous demande : En espérant que vous considérerez cette demande avec l'urgence et le sérieux nécessaire, je vous prie d'agréer mes sincères salutations.

THRIVE – Que faut-il sur Terre pour prospérer ? (en français) Film sorti le 11 Novembre 2011 aux Etats-Unis Réalisé par Steve Gagné & Kimberly Carter Gamble et présenté par Foster Gamble son mari (Procter & Gamble) Gamble suggère que le tore est la forme la plus importante dans l’Univers. Par ailleurs le film couvre : les théories du complot relatifs à la censure de l’énergie libre, les ovnis, le système de réserve fractionnaire, et les crop circles. Ce documentaire non-conventionnel de plus de 2 heures lève le voile sur ce qui se passe « réellement » dans ce Monde ; en suivant notamment l’argent qui nous gouverne actuellement et en remontant à sa source – la découverte de la consolidation mondiale du Pouvoir dans presque chaque aspect de nos vies. Les remèdes à ces conditionnements contre-nature ? Achetez ce DVD ou Blu-ray (version multilingue) THRIVE est essentiellement décrit comme un « Zeitgeist 2.0 »… Lorsque vous alignez toutes ces affirmations présentées comme véridiques, il est difficile de ne pas penser à une sorte de blague.

Pour convaincre vos amis écolo-sceptiques, une seule arme, l'humour : la preuve en images Pour le site britannique Dothegreenthing.com, le cinéma devrait montrer l'exemple en étant plus écolo. ( Crédit : Dothegreenthing.com ) CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR ACTIVER LE GIF L'humour dédramatise. Y compris les grands enjeux de notre temps, en mettant en lumière des applications pratiques et concrètes aux problèmes écologiques. Le tout en impliquant le spectateur. Le professeur Feuillage Selon sa page Facebook, "le professeur Feuillage, dandy loufoque et amoureux de la nature, accompagné de son assistante, la sexy et imprévisible Sophie, vous présentent Les chroniques écologiques du Professeur Feuillage, ou comment parler des problématiques environnementales avec le poing levé et un doigt dans le cul (et non l'inverse...)." Bridget Kyoto Dans la même catégorie, Bridget Kyoto (journaliste environnement à Libération alors connue sous le nom de Laure Noualhat) vous aide, dans sa dernière vidéo, à être écolo sans devenir dépressif. Rire en vert Greenwash-laughing Les crayons verts Super Titi

Stéphane Le Foll et les pesticides | Planète sans visa Il y a neuf ans ces jours-ci, j’ai publié un livre avec mon ami François Veillerette (Pesticides, révélations sur un scandale français, chez Fayard). Il s’est étonnamment bien vendu, bien que je ne dispose d’aucun chiffre précis, arrêté. Entre 30 000 et 40 000 exemplaires, je crois. Je ne connaissais pas Henri, mais je lui ai parlé franchement. En mars 2007, donc, le livre est sorti et il a fait du bruit et il a fait du bien. Six mois après la parution, le granguignolesque Grenelle de l’Environnement, décrété par un Sarkozy aussi manipulateur et limité qu’il a toujours été. J’ai critiqué à l’époque François Veillerette et son Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF), devenu Générations Futures. Or donc, un flou dissimulant une embrouille. Le Foll. Qui se souviendra de lui ? Voilà en tout cas la situation, et elle est insupportable.

L’Agriculture et la forêt face au changement climatique eq haut page Aller au contenu Retour à l'accueil Direction Régionale de l'Alimentation,de l'Agriculture et de la Forêt de la région Provence Alpes Côte d'Azur eq menu principal Le programme de développement ruralLEADERLe réseau rural régionalLe pastoralisme et le programme Massif des AlpesLes mesures agro environementalesLa ressource en eau Cadrage national▶Cadrage régional▶Santé des forêts▶Panorama de la filère forêt - boisBiomasse - Energie AGRICULTURES : PRODUISONS AUTREMENTLa PACL’installation▶La modernisation des exploitations▶L’accompagement des filières▶L’appui aux IAA▶L’agriculture biologique▶ Cartes des établissementsTypes de formations proposéesFormations capacitaires▶Certifications▶Examens▶Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)Projet Régional de l’Enseignement AgricoleAnimation des établissementsEmploiSanté et sécurité - Dérogations Gouvernance sanitaire▶Production animale▶Production végétale▶ Portrait régional▶Publications▶Recensement agricole▶Cartes▶ Infos utiles▶ Menu de gauche

Insecticides et abeilles: l'Assemblée vote l'interdiction des néonicotinoïdes en 2016 - 19 mars 2015 Paris (AFP) - L'Assemblée nationale a voté jeudi, contre l'avis du gouvernement, l'interdiction à compter de janvier 2016 des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes, réputés toxiques notamment pour les abeilles, via un amendement des socialistes Gérard Bapt et Delphine Batho. A la suite de l'action menée par la France pour que l'Union européenne interdise le Cruiser OSR sur le colza, la Commission européenne a restreint l'utilisation de trois substances actives de la famille des néonicotinoïdes, rappelle l'exposé de l'amendement. Malgré ces avancées, cinq molécules restent actuellement autorisées en France (imidaclopride, thiaclopride, clothianidine, thiaméthoxame et acétamipride) et présentent une toxicité aigüe, notamment pour les abeilles. Pour protéger la santé humaine et la biodiversité, et particulièrement les abeilles, l’environnement et la santé, il est proposé de prolonger l’action de la France en interdisant ces substances. M.

De la surexploitation des océans | Greenpeace France La pêche industrielle met nos océans en péril, pille leurs ressources et menace les espèces qui y vivent. L’intensification de l’effort de pêche a débuté dans les années 1990, mettant en œuvre des techniques, telles que les dispositifs de concentration de poissons (DCP), permettant de maximiser les prises des pêcheurs industriels. Les thoniers senneurs sont particulièrement friands de cette méthode de pêche. Or, elle est destructrice car non sélective. La ressource de thon tropical, celui que l'on trouve dans les placards de 9 Français sur 10, s'épuise de façon significative. Dispositif de concentration de poissons … Que signifie ce nom barbare ? Classement des marques sur le marché français Greenpeace a interrogé et classé les principales marques de boîtes de thon vendues en France selon leurs performances environnementales. Cliquez sur la marque pour obtenir plus d’informations que c'est bon la monstruosité ! Petit Navire est le leader du thon en boîte sur le marché français.

Association Sigalloux - Le Développement Durable, Pourquoi ? - Tout a commencé avec le soleil - Éruptions à la surface du soleil Le Soleil est la principale source de lumière et de chaleur de notre planète. Les radiations infrarouges et ultraviolettes qu’il émet alimentent l’atmosphère, les sols et les océans. En faisant croître les végétaux qui se sont ensuite accumulés pendant des millions d’années, la chaleur solaire est à l’origine des réserves de charbon, de pétrole et de gaz naturel. La transmission de l’énergie du soleil à l’atmosphère et aux océans, couplée avec la gravitation est à l’origine des vents et des courants marins. Le développement humain a donc lieu dans un contexte où l’énergie solaire est partagée entre l’ensemble des êtres vivants qui la captent directement ou indirectement. Bien qu’encore marginal, c’est le type d’énergie qui connaît la plus forte croissance dans le monde.

victimes des pesticides Clim'city Online - Accueil L’agro-industrie veut confisquer le mot « bio » D’un côté, certains mouvements historiques de l’agriculture biologique, résolument opposés à l’agriculture chimique industrielle, sont enquêtés sur l’usage qu’ils font dans leur communication des préfixes « bio », et « éco ». De l’autre, les plus gros pourvoyeurs de pesticides toxiques – Bayer, BASF, Dow, Syngenta, et autres [1] s’apprêtent en toute impunité à s’offrir une virginité en devenant les leaders du « Bio-contrôle ». Au cours de l’année 2015, certaines structures historiques de la Bio, le syndicat des Simples, Demeter, Nature & Progrès (N&P), et BioCohérence, ont subi des enquêtes de la part des services régionaux de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Les contrôles ont porté sur l’usage des termes de l’agriculture biologique au sein de ces différentes organisations. Ces demandes sont d’autant plus paradoxales que l’on doit à ces mouvements historiques de la Bio l’émergence de cette agriculture spécifique !

Related: