background preloader

Les vêtements et la police du genre

Il paraît que, dans une dimension parallèle, il y aurait du machisme au Parlement de la République Française. Heureusement, il ne s’agit que d’une fiction colportée par des esprits mal tournés. Une fiction qui a cependant bien alimenté la presse ces derniers jours. Rappelons les faits, d’une importance fondamentale: Cécile Duflot, ministre EELV de l’Egalité des territoires et du Logement (dans cette dimension parallèle, bien sûr), a osé se présenter à l’Assemblée Nationale pour la sessions des questions au gouvernement du 17 juillet vêtue d’une ROBE. Je vous jure. Quelle effronterie. Alors évidemment, comment s’étonner que des exclamations et des sifflements se soient élevés des bancs UMP. 1) "Nous n’avons pas hué ni sifflé Cécile Duflot, nous avons admiré." Patrick Balkany, député UMP qu’on ne saurait une seconde accuser d’être malhonnête de mauvaise foi. 2) "Enfin, on peut regarder une femme avec intérêt sans que ce soit du machisme!" Le Même. Balkany, mon idole. Et PAF! Robe déplacée?

http://cafaitgenre.org/2012/07/21/les-vetements-et-la-police-du-genre/

Related:  féminisme et apparenceTFEQuestions de genre

MONDE : Comment la beauté devient une tyrannie pour les femmes 02.04.2012Entretien avec Mona Chollet - Par Camille Sarret Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ? C'est une très vieille préoccupation chez moi. Je me suis intéressée à cet univers de la mode et de la beauté dès mon adolescence - je lisais assidûment la presse féminine. J'ai toujours eu un rapport à la fois fasciné et perplexe. C'est une industrie sophistiquée qui a des moyens énormes et qui joue sur des ressorts assez profonds. «Je m'appelle Thea, j'ai 12 ans et je vais me marier»: un faux site pour dénoncer les mariages d'enfants «Bonjour, je m'appelle Thea et j'ai 12 ans. Je vais me marier dans un mois!» Sur le blog norvégien Stoppbryllupet.blogg.no, la petite Thea parle des préparatifs de la cérémonie –la robe, les gâteaux, les fleurs– et de son fiancé Geir, qui a 37 ans, et qu'elle ne connaît pas encore. Lorsqu'il a été mis en ligne cette semaine, ce faux site créé par l'ONG Plan pour dénoncer les mariages forcés a été le blog le plus lu du pays en une journée, comme le souligne Bored Panda. Plusieurs personnes ont cru à un vrai et ont contacté la police.

Comment le pantalon a pris le pouvoir De la Révolution au féminisme,Christine Bard* nous plonge dans Une histoire politique du pantalon (Seuil). Entretien. Le pantalon n'a pas seulement sa place dans nos penderies. Car sur ce vêtement sont venus se greffer toutes sortes de symboles, où le politique, le social, le sexuel ont tissé leur toile. Expression d'une conquête démocratique exclusivement masculine à l'heure de la Révolution, c'est ensuite seulement qu'il fut l'objet d'une longue et pénible appropriation féminine.

Injonctions, poil au… En écrivant « je le fais pour moi-même » je me doutais qu’il y aurait polémique. Sans revenir sur les accusations de misogynie (parce qu’il n’y a strictement rien de misogyne dans ce que j’ai écrit, bien que je m’attendais à ce que ça puisse être interprété de travers), plusieurs choses ont été dites qui m’ont un peu surprise. Par exemple, que l’article affirmait que toutes les raisons qu’ont les femmes de se préoccuper de leur apparence sont des injonctions patriarcales; ou encore que j’étais contre le fait de porter des jupes ou des soutien-gorges. Dit comme ça, ça peut faire sourire. «L’égalité hommes femmes motherfuckers» Une vidéo met en scène des petites filles dénonçant, avec force jurons, les clichés sexistes et les violences faites aux femmes. On entend déjà gronder l’épuisante ritournelle: «c’est pas joli une fille qui jure». Quand les filles en question ont entre 6 et 13 ans, il faut aussi s’attendre à voir dénoncer l’utilisation d’enfants à des fins politiques. Critiques qui émaneront probablement de personnes qui se sont servis de leurs propres progénitures, sanglées dans des poussettes, comme de voitures bélier, lors de récentes manifestations. Mais aussi de personnes qui estiment qu’un enfant ne doit pas dire de gros mots, ni être impliqué dans un acte militant.

Abercrombie refuse de produire au-delà du taille 38 L’info a été révélée par le Business Insider : Abercrombie & Fitch refuse de produire des vêtements au delà du 38, et ce afin que l’image de la marque ne soit pas associée aux femmes dépassant cette taille. Une stratégie marketing incohérente, à l’heure où les marques, à l’instar d’H&M, créent des lignes grandes tailles mises en valeur par des mannequins aux formes plantureuses . Le segment Grandes tailles est en effet porteur, avec un marché potentiel de 67% de la population, en constante augmentation. Dans cette optique, pas étonnant que H&M ait modifié ses canons de beauté . Mais Mike Jeffries, le boss d’Abercrombie & Fitch n’en a que faire. Il semble en effet porter les oeillères d’un autre âge, celui des canons de beauté filiformes et monotones.

Le contrôle des femmes par le vêtement Saviez-vous qu’avant le 31 janvier 2013, le port du pantalon par les Parisiennes était passible d’emprisonnement ? Cette ordonnance vieille de 2 siècles interdisait ainsi aux femmes de « se travestir », avec une tolérance pour celles qui devaient « tenir un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval ». Le ministère des droits des femmes vient seulement de l’abroger. Un costume pour illustrer le sexisme Ca fait du bien Créé le mardi 18 novembre 2014 11:07 Écrit par la rédaction Le présentateur australien Karl Stefanovic a porté le même costume à l'antenne pendant un an sans subir la moindre remarque. « Alors que les femmes, la plupart du temps, ne sont jugées que sur ce qu'elles portent », dénonce-t-il. Karl Stefanovic, superstar anti-sexiste. Ce présentateur vedette de la télévision australienne est depuis deux jours l'objet d'articles de presse dans le monde entier pour son expérience vestimentaire engagée.

As Clemmie Wonders “Non mais qu'ils ne respectent pas les femmes chez eux, c'est leur problème, mais ici, on est en France” “ Je suis pas raciste, mais j'en ai marre de me faire draguer dans la rue! ” La présentatrice télé qui ne voulait plus ressembler à "une poupée maquillée" « Prochaine étape : arrêter de me raser les jambes et de me lisser les cheveux », déclare Tracy Spicer dans sa tribune sur Daily Life. Depuis onze mois, la présentatrice télé est entrée en guerre contre les diktats de la beauté que la société impose aux femmes. Pour ne plus être « une poupée maquillée qui consacre une heure par jour et 200 dollars par mois pour porter un masque », elle a progressivement réduit la dose de produits qu’elle s’appliquait chaque matin.

Porter des talons aiguilles Les talons hauts comptent toujours beaucoup dans la mode d’aujourd’hui. On appelle « talons hauts » les talons qui dépassent 5 cm de hauteur. Un grand nombre de femmes aiment leur côté « haute couture », la longueur de jambe qu’ils promettent et la jolie silhouette qu’ils offrent. Elles sont souvent prêtes à y sacrifier un peu de confort et de stabilité. Seulement, ils peuvent faire quelques victimes …

Prospérité de la potiche En librairie aujourd’hui, Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine (Zones / La Découverte, 250 pages, 18 euros) reprend et approfondit des analyses ébauchées soit ici-même, soit dans Le Monde diplomatique. Nous vous en proposons l’introduction ci-dessous. Le texte intégral est en libre accès sur le site de l’éditeur. En finir avec la fabrique des garçons Pour ce premier Top10 de l'été, on se demande si les difficultés scolaires des garçons au collège ne trouvent pas leur origine dans les messages paradoxaux qu'ils reçoivent pour la construction de leur identité masculine. Une fois par mois, retrouvez sur notre site les Inédits du CNRS, des analyses scientifiques originales publiées en partenariat avec Libération. (link is external) Quelque chose ne tourne pas rond chez les garçons. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : au collège, ils représentent 80 % des élèves sanctionnés tous motifs confondus, 92 % des élèves sanctionnés pour des actes relevant d’atteinte aux biens et aux personnes, ou encore 86 % des élèves des dispositifs Relais qui ­accueillent les jeunes entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire. Tous ces garçons ont-ils des problèmes, des troubles du comportement et/ou de l’apprentissage ?

Les talons hauts sont-ils dangereux pour la santé ? Une course en talons hauts : 180 mètres à parcourir avec des escarpins de 8 cm. Crédits : AFP/Miguel Medina Trois chercheurs du programme de recherche musculo-squelettique de l'université de Griffith, en Australie, prenaient un café lorsqu'ils ont vu passer une femme chancelant sur ses talons aiguilles. "Elle avait l'air assez mal à l'aise et instable", explique au New York Times l'un d'eux, Neil J. Cronin.

Related: