background preloader

L'archéologie censurée

Plusieurs pierres furent envoyées en Allemagne et la date des gravures les faisaient remonter à la plus haute antiquité. Mais, comme nous le savons tous n'est-ce pas ? il ne peut y avoir eu des hommes à l'époque des dinosaures; homo sapiens n'existe que depuis environ 100 000 ans. La BBC fut informée de la découverte et se précipita pour faire un documentaire sur les pierres d'Ica. Censure de toute réflexion "interdite" : Preuves de la très antique origine de l'humanité. Le cas de l'écrivain Michael Cremo est bien connu et démontre aussi comment l'establishment scientifique utilise des tactiques de pression envers les médias et les gouvernements. La forêt de Waipoua en Nouvelle Zélande devint un site controversé parce qu 'une fouille archéologique avait révélé l'existence d'une culture non polynésienne qui aurait précédé celle des Maoris. Mais les scientifiques allèrent plus loin; beaucoup plus loin. Rejet de données: Datation incorrecte au Mexique. Ensuite il y a le cas de la Dr. Related:  Comparaison des mythes

Archéologie Interdite - Le mystère de Glozel (Docu Glozel, petit hameau de la montagne Bourbonnaise, est situé sur la commune de Ferrières/Sichon dans l'Allier à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Vichy. Le 1er mars 1924, dans le champ Duranthon ( rebaptisé plus tard le champ des morts ), un jeune agriculteur de 17 ans, Emile, et son grand-père, Claude Fradin, font une découverte impossible qui déclenche l'une des plus violentes controverses archéologiques du XXe siècle car elle remet en cause ce que l'on savait sur les origines de l'écriture. En défrichant un morceau de terrain, l'une des vaches tirant la charrue tombe dans un trou, à l'intérieur duquel Emile trouve des ossements humains. Avec la découverte de ce tombeau, ils pensent avoir mis la main sur un trésor, les premières fouilles se font à coups de pelle et de pioche. Ils trouvent divers objets, des urnes, des vases, des haches et des tablettes gravées. A l'époque, le Dr Capitan, l'abbé Breuil et le conservateur du musée des Eyzies, M.

Grande Pyramide de Khéops ou d’Isis D’où nous vient le nom du Pharaon constructeur de la Grande Pyramide du plateau de Gizeh ? Il faut savoir qu’aucune inscription hiéroglyphique sculptée, ni fresque, ni aucune statue n’à été retrouvé sur les lieux, ce qui fait penser à la même facture que le temple d’Osiris, l’Osireion. (Voir article : Osireion ancien temple de Séti 1er) Pourtant, on attribue sans l’ombre d’un doute, les trois pyramides de Gizeh à trois Pharaons, et malheur à celui qui oserait en dire autrement, la communauté officielle de l’Egyptologie a tranchée. La Grande Pyramide est attribuée à Khéops, la seconde et moyenne à son frère Krephren (juste à côté), et enfin la petite, au fils de Kheops, Mykerinos. Les 3 pyramides du plateau de Gizeh Ces informations nous viennent d’un célèbre historien Grec, Hérodote, qui est né vers 483 av. « Kheops, m’a-t-on dit, régna pendant cinquante ans, et son frère Khephren lui succéda à sa mort. Plan Google Earth du plateau de Gizeh Intérieur de la Grande Pyramide Like this:

Archéologie Les archéologues ont mis au jour de nombreux objets qui nous ont tant appris sur les anciennes civilisations, que cela en fait certainement l'une des professions qui fait le plus rêver. Ils font revivre le passé, et nous apprennent que la civilisation débuta à Sumer il y a environ 5000 ans. Dès lors nous constatons une certaine continuité historique avec une progression quasi linéaire des sciences et techniques. Tout irait bien dans le meilleur des mondes s'il n'y avait pas ces découvertes impossibles... Incompatibles avec le niveau de développement supposé à leur époque. Ces "artefacts historiquement incongrus" soulèvent de nombreuses questions qui ne reçoivent malheureusement pas de réponses satisfaisantes. En effet, quand ils ne sont pas simplement ignorés, on leur attribue le titre d'objets cultuels ; fourre-tout bien pratique qui permet d'éluder les problèmes. Citons pêle-mêle, quelques exemples de ces artefacts hors du temps : Hypothèse : Articles de M. Les Découvertes Impossibles

Les pierres d'Ica ou l'archéologie impossible ! Beaucoup d’artéfacts "bizarres" ont été découverts à travers les âges, mais de tous les pierres d'Ica sont les plus connues. L'histoire de ces pierres commence bien mal, soi disant découvertes près de Nazca, par Carlos et Pablo Soldi, pendant des années, ils demanderont officiellement que leurs pierres soient examinées par les autorités dites compétentes, sans aucun résultat. Par la suite l'architecte Santiago Agurto Calvo accompagné du Pr Alejandro Pezzia en découvrira quelques unes dans un tombe près du village d'Ocucaje. Mais la découverte restera encore méconnue, jusqu'à ce que le Dr Javier Cabrera Darquea se fasse offrir un presse papier, sur le quel il identifiera un poisson disparu depuis des millions d'années et ouvre un musée alimenté de milliers de pièces par les paysans du coin. (plus de 15000 pierres) Mais revenons en à ce qui est gravé sur ces pierres d'andésite noire et donc à ce qui suscite tant de véhémence de la part de l'archéologie officielle. Des dinosaures Florilège.

Osireion ancien temple de Séti 1er L’Osireion à Abydos, est certainement l’un des temples les plus mystérieux de toute l’égypte. Officiellement, c’est le temple que Séti 1er à fait construire (Le père de Ramsès, qui a régné de 1290 à 1270 av. J. En fait, le temple est constitué de deux parties bien distinctes, une partie relativement en surface, et l’autre, sous terre, proche des nappes phréatiques. Dans la partie supérieure ont retrouve effectivement des inscriptions relatives à Séthi 1er, ce qui est plausible de penser qu’il était bien à l’origine de cette construction. Mais dans la partie inférieure, aucun hiéroglyphes, ni la moindre inscription n’a été retrouvée. Il est très courant de voir en Egypte, et dans d’autres civilisations d’ailleurs, l’appropriation de certains lieux important, stratégique ou magique, par le pouvoir en place, pour récupérer sa puissance et accéder à la renommer et à l’éternité. Du coup, qui est à l’origine de ce temple souterrain, et quand a-t-il été construit ?

Le service archéologie - Archéologie Histoire / Patrimoine Créé en 1982, le service archéologie a pour mission de mettre en œuvre la politique du Conseil Général dans les domaines de la préservation, de l’étude et de la valorisation du patrimoine archéologique du département. Il comprend aujourd’hui 22 agents répartis entre le siège du service à Caen, une base archéologique à Vieux, situé à 12 kilomètres au sud de la capitale du département, et le musée archéologique de Vieux-la-Romaine, jouxtant cette base. Le siège à Caen Quatre archéologues, dont la mission est d’intervenir sur la totalité du territoire départemental, notamment en archéologie préventive, sont basés à Caen ; trois sont en résidence administrative à Vieux. La base archéologique de Vieux et le musée de Vieux-la-Romaine À la base de Vieux, sont affectés des archéologues travaillant sur la ville antique d'Aragenua et sur son territoire. L'archéologie préventive

La légende du crâne de cristal Richard L. Thompson Biography[edit] Richard L. Thompson was born in Binghamton, New York, in 1947.[8] In 1974 he received a Ph.D. in mathematics from Cornell University.[1] In the same year he formally became a member of ISKCON, receiving spiritual initiation from ISKCON's founder, A. C. Thompson died on September 18, 2008.[10] Forbidden Archeology[edit] Coauthor Michael Cremo writes in the Preface to the first edition, that the work's central claim is that anomalous paleontological evidence dating in the many hundreds of thousands of years, and with some, such as the Laetoli footprints, stretching toward the low millions, suggest that modern man "perhaps ... coexisted with more apelike creatures," and that the scientific establishment has suppressed the fossil evidence of extreme human antiquity. Selected Bibliography[edit] Books[edit] Thompson, Richard L. (1974). Papers and other professional works[edit] Thompson, Richard (1980). See also[edit] Notes[edit] References[edit] Further reading[edit] Feder, K.

objet fabriqué hors de place » ou « objet hors contexte | Le vaisseau du mystère Il ya une archéologie interdite montre des résultats inquiétants qui, si elle a révélé certains, être contraints de réécrire l’histoire de l’humanité que nous connaissons. Bien que beaucoup sont réticents à accepter, un certain nombre d’anomalies qui montrent clairement que quelque chose de troublant qui s’est passé dans le passé. Dans de nombreuses régions sont des preuves montrant d’une technologie impossible. The London hammer Le dispositif est apparu incorporé dans un rocher. Le manche du marteau montre pas été exonérée dans le processus de « pétrifié » qui montrent les arbres de la forêt Texans. Le mécanisme d’Antikythera Qu’est-ce que c’est ? Empreinte fossilisée d’un pied, qui selon quelques experts, daterait de plusieurs millions d’années. À la fin des années 1960, une découverte archéologique insolite fut grand bruit lorsqu’elle reçut une publicité nationale après que le «Desert News» diffusa l’histoire de sa découverte. LE CRÂNE de Broken Hill Batterie Bagdad Sputnik Vanguard

Michael Cremo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Michael Cremo Michael A. Biographie[modifier | modifier le code] Dans son livre Histoire secrète de l'espèce humaine, il recense différentes découvertes anachroniques remettant en question la théorie de l'évolution et l'histoire évolutive des homininés[1]. Thèses[modifier | modifier le code] Il affirme qu'il existe des preuves archéologiques soutenant l'idée que l'être humain existe depuis des temps extrêmement reculés et qu'il n'est pas une évolution de créatures simiesques, citant les travaux de Mary Leakey et de Josiah Whitney[2]. Publications[modifier | modifier le code] (en) Michael A. Liens et références externes[modifier | modifier le code] site officiel Notes et références[modifier | modifier le code]

Ces Hommes de l'Impossible... Ces Hommes de l’Impossible laissent sceptique. Ce sont des squelettes ou des os incroyables. Avec un texte relativement proche de celui de Terra Nova, ou Dinosoria, je vais recueillir un maximum de découvertes invraisemblables. 1837 : Sépulture de Pygmées Des squelettes qui mesuraient 0,90 mètre à 1,35 mètre, inhumés dans des cercueils en bois, ont été découverts dans l’Ohio en 1837. 1880 : des Crânes Cornus Des crânes humains cornus ont été trouvés dans un tertre funéraire de Sayre (Pennsylvanie). 1888 : une double rangée de dents Sept squelettes ont été retrouvés dans un tertre funéraire dans le Minnesota. 1911 : des Géants Roux Et là, ça devient plus complexe, et surtout plus intéressant. 1921 : un blessure énigmatique On peut voir, au musée d’histoire Naturelle de Londres, un crâne d’un homme de Neandertal. 1932 : une étrange momie... Ce sont des chercheurs d’or qui découvrirent dans le Wyoming cette momie d’un être de 35 centimètres de haut. Allez, je vous le repasse...

Review: Forbidden Archaeology's Impact What if somebody published a 592-page book to answer all the critics of his previous book? That's what Michael Cremo does in Forbidden Archaeology's Impact. In 1993, Cremo and Richard Thompson published Forbidden Archaeology (FA), a voluminous exposé of "anomalous archaeological artifacts" that suggested modern people possibly lived on earth almost as long as the world existed, some 4.3 billion years ago. Like Christian creationists who accommodate science to the Bible, Cremo and Thompson are Hindu creationists that harmonize science with their sacred Vedic scriptures. Forbidden Archaeology's Impact describes the notoriety Cremo's first book triggered by including all his personal correspondence, interviews, journal articles, conference papers, and even Internet postings. And Cremo doesn't suffer critics gladly. Cremo strenuously protests the ad hominem attacks targeted at Forbidden Archaeology and its abridged edition, Hidden History of the Human Race. That's only the beginning.

Related: