background preloader

ERASME

ERASME
Related:  Musée et numérique

Blinkster, une nouvelle alternative à la médiation culturelle classique. Blinkster est une application mobile permettant aux détenteurs de smartphones d’avoir accès à des contenus informatifs sur des œuvres d’art en les photographiant simplement. Cette application, testée au Centre Pompidou, peut s’appuyer sur un projet préexistant : le Centre Pompidou Virtuel et sa banque de données. Ce projet s’inscrit dans la continuité de la médiation existante au Centre Pompidou, il permet d’orienter le regard du visiteur vers une autre façon de visiter un musée. Cette application est novatrice au sens technique du fait que la reconnaissance d’image ne repose ni sur des QRcode, ni sur la technologie RFID. Celle-ci a été créé afin de proposer une alternative aux outils de médiation classiques tels que les cartels explicatifs. On peut évidemment se projeter dans l’avenir et penser à Blinkster comme seul outil de médiation tant son utilisation est ludique et complète. Article rédigé par Florent Legrand, Régis Boussari et Geoffrey Kazmierczak (Master CEN1).

Innovations numériques / révolution au musée ? Les technologies numériques modifient notre manière d’accéder à l’information, notre manière d’échanger, de nous déplacer, d’acheter, de créer. C’est pourquoi elles ont et elles auront certainement un impact considérable sur les musées mais pas forcément là où elles sont les plus attendues. Très souvent, elles sont considérées par les professionnels de musées du point de vue de la diffusion de contenu : elles devraient permettre de délivrer une information sous une forme plus variée, plus séduisante. On se situe alors dans l’ordre de l’efficacité et de la quantité : image haute définition, image en relief… Ou alors leur rôle est souvent réduit à des formes variées et déclinées de l’audioguide, de la borne interactive et du site web. En restant sur le plan théorique, il est en effet difficile d’imaginer des usages et pratiques nouvelles : nous avons besoin de ressentir les choses avec notre corps, de nous y confronter pour pouvoir penser autrement. La mutation des technologies Evolutivité

Amélioration du français - Accueil Responsive Museum Week (R)évolution numérique dans les lieux culturels : les musées (1/2) Les initiatives autour de l’utilisation des technologies numériques innovantes dans les lieux culturels se multiplient ces derniers temps. Musées, salles de spectacle, centres culturels, nouveaux lieux tiers… testent de nouveaux dispositifs qui transforment et enrichissent l’expérience utilisateur. Nous vous proposons un petit tour d’horizon en deux volets de ces nouvelles pratiques et de leurs apports. Ces nouvelles pratiques exploitent en effet largement les technologies de l’Image et sont au coeur du projet de la Plaine Images. Offrir des expériences interactives et des expériences immersives, permettre au public de devenir acteur, renforcer l’accès aux contenus … : autant de possibilités offertes par les technologies numériques innovantes dont les musées s’emparent actuellement. Accroître l’accès à la culture et offrir de nouvelles expériences utilisateurs L’usage des solutions mobiles par les musées est peut-être la principale tendance. Attirer de nouveaux publics

Musée et numérique, enjeux et mutations Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Andreacola F., Poli M. Betaille H., Nanard M., Nanard J., « Opales: An Environment for Sharing Knowledge among Experts Working on Multimedia Archives » in les actes de Museum and the Web, disponible sur 2001(consulté le 22 octobre 2013). Bouquillon, P., Mathews, J. Drouguet N., Le sens de la visite. Duclos J. Poli M.

Étude d’usages en milieu muséal : atouts et limites des médiations numériques La récente évaluation d’usages3 d’une tablette mobile, dotée d’un scénario de parcours d’une exposition, pour découvrir les métiers du musée, et d’une table multitouche, pour explorer la collection du musée, permet de cerner l’engouement pour ce type de médiations. Celles-ci provoquent des plaisirs relatifs aux interactions au sein des groupes constitués et aux technologies interactives et tactiles. Les utilisateurs s’écartent assez peu des prescriptions du scénario, bien qu’ils contournent les vidéos, estimées trop longues, et qu’ils ressentent un décalage entre les contenus sur les métiers et les objets exposés, à badger avec une carte RFID en se repérant avec un plan visible sur la tablette. Mais la difficulté à s'approprier ce plan entraîne de fatigants allers retours dans l’exposition. Doté d’une culture numérique, le public jeune fait preuve d’une aisance pour retrouver des images des objets tagués sur l’écran tactile de la table.

Le lancement prochain de l’appli Artips : les 10 secrets des musées et expos, bientôt dans votre poche ! - Actualités Pro de MuseumexpertsActualités Pro de Museumexperts Le 27 mai dernier, pour le lancement de Kickstarter en France, la newsletter à succès Artips (100 000 abonnés) proposait sur la plateforme de financement participatif son tout nouveau projet d’appli mobile : « Les 10 secrets de… » ! 22 000 € collectés en un mois ! 16 000 €, c’est le montant minimum dont l’équipe avait besoin pour financer le développement de l’application. Une fois ce montant atteint, Artips a fixé un nouvel objectif à 21 000 € afin de développer la version audio de l’appli, une manière de découvrir tous les secrets… en les écoutant ! Pourquoi l’appli © Artips ? Découvrez l’appli « Les 10 secrets de… » Présentation de l’appli © Artips Cette application approfondit la démarche d’Artips. Elle ne donnera pas un contenu exhaustif, elle rassemblera les 10 meilleures anecdotes à propos d’un lieu culturel, d’une exposition, d’un artiste. Tout comme la newsletter suscite une soif de connaissance ; l’application « les 10 secrets de… » ouvrira l’appétit de tous, publics et non publics.

La valorisation numérique du patrimoine dans les musées Comment le musée a-t-il intégré les nouvelles technologies et les dispositifs numériques ? Depuis les années 1990, Jean-Pierre Dalbéra est aux avant-postes en matière de numérisation du patrimoine et de valorisation des collections muséales par les techniques multimédias. Expert TIC et Culture, ancien responsable de la Mission Recherche et Technologie au Ministère de la Culture, il interroge, au regard de son expérience, la place du numérique dans les musées, et dessine ce que serait un « musée virtuel ». Renouveau des musées Pour Jean-Pierre Dalbéra, c’est l’ouverture du Centre Pompidou en 1977 qui a donné un point de départ au renouveau des musées, en conférant un rôle majeur aux architectes. Pour autant, comme le souligne Jean-Pierre Dalbéra, « le site internet n’est pas à la hauteur du geste architectural ». Jean-Pierre Dalbéra constate que « l’arrivée des CMS a provoqué une standardisation du web ». Politiques culturelles et pratiques numériques Le multimédia dans l’espace muséal Note

Usages numériques et le continuum temps — Tourisme & TIC En cette rentrée universitaire, j’ai plusieurs demandes d’étudiants sur la thématique audioguide, et la médiation culturelle. Quelles sont les attentes des visiteurs ? Quels sont les services possibles ? On me fait remarquer que la maîtrise de tous les services tic dans mon billet sur concevoir des services numériques pour satisfaire les attentes des touristes est difficile pour ne pas dire impossible à faire par un organisme. Les dispositifs numériques muséaux : l’exemple de l’exposition Énergies Après une petite révision des différents types d’énergie, leurs sources et leur utilisation dans la première partie de l’exposition « Énergies » (1), le visiteur, « devenu un énergivore averti, est prêt à entrer dans le gigantesque cylindre en construction. Passant de la lumière du jour à la pénombre, le voilà dans le creuset ou s’échafaudent les scénarii de l’avenir de l’énergie » présente non sans emphase le dossier de presse de l’exposition. Le visiteur quelques peu intimidé pénètre donc dans le tout nouveau dispositif muséologique conçu par la Cité des sciences et présenté comme une « expérimentation forte du point de vue multimédia » par Matteo Merzagora, un des deux muséographes de l’exposition. Le cylindre est « ouvert depuis cet été mais son fonctionnement n’est stable que depuis une semaine » précise Matteo. La partie haute du cylindre « se déploie en couronne sur toute [s]a circonférence. Un choix éditorial fort est proposé ici. Notes >> Illustrations : Knowtex (Flickr, CC)

La médiation culturelle numérique, quels nouveaux supports « Aujourd’hui, la médiation est l’égal de la conservation », Claire Merleau Ponty, enseignante en muséologie à l’École du Louvre. À l’heure actuelle, réseaux sociaux, applications et dispositifs numériques envahissent notre quotidien. Si le domaine professionnel a connu une évolution marquante avec l’apparition de sites tels que LinkedIn, le monde culturel a lui aussi vu des changements significatifs dans ses stratégies de communication et de médiation. L’utilisation des applications dans les musées (2011) Des communautés qui recensent les outils numériques De nombreuses communautés, ayant pour vocation de recenser et d’exposer l’utilisation du numérique dans les musées, se sont formées. Les outils de médiation numérique n’ont pas attendu Internet pour apparaître dans les musées : Les institutions culturelles ont tout intérêt à intégrer de nouvelles technologies en leurs murs. Médiation numérique, médiation humaine Mais “plus” numérique ne veut pas dire “mieux” numérique.

Le numérique réinvente la consommation culturelle La culture et le numérique peuvent-ils faire bon ménage ? Après la musique, le livre, le cinéma, c'est au tour des musées et du monde de l'art d'être « pénétrés » par la révolution digitale avec, à la clé, d'importants bouleversements, jusqu'au fonctionnement du marché de l'art. On s'en préoccupe au plus haut niveau de l'État : dans la foulée de l'Automne numérique 2013, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, vient de lancer Silicon Valois, « clin d'oeil à l'esprit pionnier de la Silicon Valley, en Californie ». La manifestation s'est déroulée au ministère de la Culture et de la Communication, rue de Valois, du 15 au 28 mai dernier. Ce printemps de la création affiche l'ambition de déployer « une véritable politique culturelle numérique » en France et à l'échelle européenne. Vaste programme. En 2013, 59% des particuliers en France ont acheté des biens ou services en ligne, contre 47% dans l'Union européenne. De la visite virtuelle aux guides interactifs

Related: