background preloader

ERASME

ERASME
Related:  Musée et numérique

Innovations numériques / révolution au musée ? Les technologies numériques modifient notre manière d’accéder à l’information, notre manière d’échanger, de nous déplacer, d’acheter, de créer. C’est pourquoi elles ont et elles auront certainement un impact considérable sur les musées mais pas forcément là où elles sont les plus attendues. Très souvent, elles sont considérées par les professionnels de musées du point de vue de la diffusion de contenu : elles devraient permettre de délivrer une information sous une forme plus variée, plus séduisante. On se situe alors dans l’ordre de l’efficacité et de la quantité : image haute définition, image en relief… Ou alors leur rôle est souvent réduit à des formes variées et déclinées de l’audioguide, de la borne interactive et du site web. En restant sur le plan théorique, il est en effet difficile d’imaginer des usages et pratiques nouvelles : nous avons besoin de ressentir les choses avec notre corps, de nous y confronter pour pouvoir penser autrement. La mutation des technologies Evolutivité

Outils numériques en Histoire des sciences et techniques et en médiation culturelle | Histoire des sciences et techniques – TIC – Médiation culturelle IntroductionLe monde est entré depuis quelques années déjà dans une ère où les outils numériques ne cessent de prendre une place grandissante, et ce, dans de multiples domaines. Comment s’y retrouver dans toutes ces nouveautés technologiques censées favoriser les échanges ? Qui en bénéficie ? Le public concerné par toutes ces applications tend à s’élargir même s’il ne concerne pas la totalité de la planète. Développement de la problématique Comment le développement de nombreux d’outils numériques se traduit-il au niveau des pratiques dans le domaine de l’histoire des sciences et des techniques et de la médiation culturelle ? Étude de cas Afin de comprendre comment le développement d’outils numériques se traduit en histoire des sciences et des techniques ainsi que dans la médiation culturelle, je propose dans ce qui suit une étude de trois articles et deux sites web qui ont retenu mon attention. • « Le numérique au service de la médiation culturelle », Sarah Hugouneng, 2012.

Amélioration du français - Accueil (R)évolution numérique dans les lieux culturels : les musées (1/2) Les initiatives autour de l’utilisation des technologies numériques innovantes dans les lieux culturels se multiplient ces derniers temps. Musées, salles de spectacle, centres culturels, nouveaux lieux tiers… testent de nouveaux dispositifs qui transforment et enrichissent l’expérience utilisateur. Nous vous proposons un petit tour d’horizon en deux volets de ces nouvelles pratiques et de leurs apports. Ces nouvelles pratiques exploitent en effet largement les technologies de l’Image et sont au coeur du projet de la Plaine Images. Offrir des expériences interactives et des expériences immersives, permettre au public de devenir acteur, renforcer l’accès aux contenus … : autant de possibilités offertes par les technologies numériques innovantes dont les musées s’emparent actuellement. Accroître l’accès à la culture et offrir de nouvelles expériences utilisateurs L’usage des solutions mobiles par les musées est peut-être la principale tendance. Attirer de nouveaux publics

Scenography, between people and arts. Musée et numérique, enjeux et mutations Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Andreacola F., Poli M. Betaille H., Nanard M., Nanard J., « Opales: An Environment for Sharing Knowledge among Experts Working on Multimedia Archives » in les actes de Museum and the Web, disponible sur 2001(consulté le 22 octobre 2013). Bouquillon, P., Mathews, J. Drouguet N., Le sens de la visite. Duclos J. Poli M.

La médiation numérique et les musées : entre autonomie et prescription Les prescriptions relatives aux technologies numériques d’information et de communication conduisent les institutions patrimoniales à développer de nouvelles médiations, pour tisser des relations avec leurs publics. Ces technologies font du reste désormais partie des critères de performance dans un contexte politique de valorisation du patrimoine. La médiation muséale sur les réseaux numériques, tant internationaux que locaux, autrement dit reliant des objets multimédias dans l’enceinte de l’institution, mène à une situation ambivalente, où s’affrontent deux logiques, celle de l’autonomie des usagers-visiteurs et celle de la prescription des médiateurs. En effet, les scénarios, les fonctionnalités, le design et l’ergonomie des dispositifs interactifs mis en œuvre marquent une ambition d’autonomisation de l’accès au patrimoine. Aussi, les publics dotés d'une compétence technique multimédia aiguisent leur volonté d'intervenir dans le processus de médiation.

Étude d’usages en milieu muséal : atouts et limites des médiations numériques La récente évaluation d’usages3 d’une tablette mobile, dotée d’un scénario de parcours d’une exposition, pour découvrir les métiers du musée, et d’une table multitouche, pour explorer la collection du musée, permet de cerner l’engouement pour ce type de médiations. Celles-ci provoquent des plaisirs relatifs aux interactions au sein des groupes constitués et aux technologies interactives et tactiles. Les utilisateurs s’écartent assez peu des prescriptions du scénario, bien qu’ils contournent les vidéos, estimées trop longues, et qu’ils ressentent un décalage entre les contenus sur les métiers et les objets exposés, à badger avec une carte RFID en se repérant avec un plan visible sur la tablette. Mais la difficulté à s'approprier ce plan entraîne de fatigants allers retours dans l’exposition. Doté d’une culture numérique, le public jeune fait preuve d’une aisance pour retrouver des images des objets tagués sur l’écran tactile de la table.

Musée de l'Informatique et de la Société Numérique » Pour un musée de l'Informatique et de la Société Numérique Vous êtes sur le site collaboratif et participatif du projet : Pour un Musée de l’informatique et de la société Numérique. Vous êtes invités à faire part de vos propositions et contributions pour rêver, imaginer et construire la « maison des muses numériques », la « cité des humanités numériques » ou le « musinfo ». Comme vous pouvez le constater le nom et le contour de ce futur espace à la fois réel -avec des lieux multiples- mais aussi/surtout virtuel avec une présence sur le web restent ouvert. Le numérique, la science et la technique informatique sont à la fois l’objet visé à « démont(r)er », « exposer »; « diffuser sur le web » mais aussi le support moderne d’une nouvelle muséographie réelle, virtuelle et diffuse… sans oublier les modèles d’affaires économiques à inventer en fonction de nos contraintes budgétaires et de la dynamique propre au numérique. Sur ce site sont regroupés des informations sur la problématique de Muséee informatique, les actes du colloque et vos contributions.

Le lancement prochain de l’appli Artips : les 10 secrets des musées et expos, bientôt dans votre poche ! - Actualités Pro de MuseumexpertsActualités Pro de Museumexperts Le 27 mai dernier, pour le lancement de Kickstarter en France, la newsletter à succès Artips (100 000 abonnés) proposait sur la plateforme de financement participatif son tout nouveau projet d’appli mobile : « Les 10 secrets de… » ! 22 000 € collectés en un mois ! 16 000 €, c’est le montant minimum dont l’équipe avait besoin pour financer le développement de l’application. Une fois ce montant atteint, Artips a fixé un nouvel objectif à 21 000 € afin de développer la version audio de l’appli, une manière de découvrir tous les secrets… en les écoutant ! Pourquoi l’appli © Artips ? Découvrez l’appli « Les 10 secrets de… » Présentation de l’appli © Artips Cette application approfondit la démarche d’Artips. Elle ne donnera pas un contenu exhaustif, elle rassemblera les 10 meilleures anecdotes à propos d’un lieu culturel, d’une exposition, d’un artiste. Tout comme la newsletter suscite une soif de connaissance ; l’application « les 10 secrets de… » ouvrira l’appétit de tous, publics et non publics.

Médiation Culturelle Association | association de professionnels de la médiation culturelle La valorisation numérique du patrimoine dans les musées Comment le musée a-t-il intégré les nouvelles technologies et les dispositifs numériques ? Depuis les années 1990, Jean-Pierre Dalbéra est aux avant-postes en matière de numérisation du patrimoine et de valorisation des collections muséales par les techniques multimédias. Expert TIC et Culture, ancien responsable de la Mission Recherche et Technologie au Ministère de la Culture, il interroge, au regard de son expérience, la place du numérique dans les musées, et dessine ce que serait un « musée virtuel ». Renouveau des musées Pour Jean-Pierre Dalbéra, c’est l’ouverture du Centre Pompidou en 1977 qui a donné un point de départ au renouveau des musées, en conférant un rôle majeur aux architectes. Pour autant, comme le souligne Jean-Pierre Dalbéra, « le site internet n’est pas à la hauteur du geste architectural ». Jean-Pierre Dalbéra constate que « l’arrivée des CMS a provoqué une standardisation du web ». Politiques culturelles et pratiques numériques Le multimédia dans l’espace muséal Note

La médiation culturelle Un livre de Wikilivres. À faire... Merci de donner les références de l'ouvrage (auteur, éditeur)Rajouter un résumé du livre en introduction CHAPITRE I: Définition de la médiation culturelle[modifier | modifier le wikicode] Définitions: la médiation et le médiateur[modifier | modifier le wikicode] Selon le dictionnaire, la médiation consiste à «servir d’intermédiaire entre une ou plusieurs choses». Ainsi, le travail de médiation consiste à établir un dialogue avec le public, il est ici question de liens à tisser. Jean François Six dit de la médiation «c’est la relation entre deux, l’espace vide autour duquel on se rencontre, la table qui sépare et réduit, le troisième terme qui fait le lien, qui permet aux «deux» de trouver sens, l’un par l’autre.» Ce qu’Étienne Leroy, anthropologue, dit de la médiation : «La médiation valorise la recherche de l'adhésion de l'acteur à une solution la plus consensuelle possible, limitant en cela considérablement l'intervention de la tierce partie.

Related: