background preloader

UNIVERSITE PARIS DECARTES - JUIN 2011 - Thèse en ligne : Prise en charge des patients grippés au cours de la pandémie liée au vi

UNIVERSITE PARIS DECARTES - JUIN 2011 - Thèse en ligne : Prise en charge des patients grippés au cours de la pandémie liée au vi
Related:  Grippe H1N1 en France

REUSSIR PORCS 09/11/09 PHILIPPE VANNIER, ANSES - RESTER VIGILANT FACE AU VIRUS H1N1 A FIN OCTOBRE, Où EN EST-ON DE LA GRIPPE A ? Chez l’homme, il s’agit bien d’une pandémie que l’OMS a située au stade 6 et le virus a effectivement diffusé dans le monde entier. Chez le porc, le virus A/H1N1 2009 a été signalé sur tous les continents. Cependant, pour l’instant, les cas restent circonscrits à quelques élevages dans le monde. Connaît-on l’origine de ces contaminations en élevage ? Cela doit-il nous inquiéter ? Le passage des virus influenza du porc à l’homme et de l’homme au porc n’est pas nouveau! Alors pourquoi l’OMS semble-t-elle si préoccupée par ce H1N1? Parce que ce virus est plus contagieux que les virus de grippe saisonnière et il est arrivé « à contretemps », pendant les saisons chaudes. Face à une suspicion de grippe H1N1 dans un élevage, que doivent faire les éleveurs et leurs vétérinaires ? Nous recommandons de réaliser les prélèvements pour caractériser le virus. Au risque de déclencher une tempête médiatique comme ce fut le cas avec le H5N1 en volaille ?

SCIENCEGOUVFR 02/05/09 Grippe : le pourquoi du comment La grippe A/H1N1 est à la Une des journaux. En France, deux cas viennent d’être confirmés. Mais qu’est-ce vraiment que ce - ces - virus ? Décrite dès l’Antiquité et au Moyen-Age, la grippe a été identifiée comme une cause d’épidémies tout au long des siècles. Quand les virus sont-ils apparus chez l’homme ? Un virus très variable La grippe est due à trois groupes de virus, A, B et C. Pourquoi renouveler les souches vaccinales Cependant l’accumulation de ces modifications entraîne une différence antigénique. La cassure : à l’origine des pandémies Pour les virus de type A, il existe un deuxième phénomène de variation, appelé cassure, qui peut être plus grave. Le point de départ d’une pandémie : une cassure impliquant le gène de la protéine majeure de surface du virus, l’hémagglutinine. Les virus anciens réémergent A ces deux mécanismes, il faut ajouter la possibilité de ré-émergence d’un virus ancien. Où se cachent tous ces virus ? Elevages conjoints : risqués Source : Institut Pasteur

MINISTERE DE L EDUCATION 18/08/09 Grippe A : dispositif de prévention pour la rentrée scolaire Luc Chatel a présenté le dispositif de prévention mis en place à la rentrée pour la grippe A/H1N1 le mardi 18 août au ministère de l’Éducation nationale."Mon rôle, c'est d'informer, d'expliquer, de rassurer" a-t-il déclaré. La conférence de presse en vidéo Situation épidémiologique une situation du virus effective mais limitéedes épisodes de cas groupés contenus pendant l'été1 058 cas probables et confirmés depuis le début de l'épidémie Des acteurs mobilisés Trois objectifs prioritaires Premier objectif : informer et protéger « L’information et l’apprentissage des mesures de prévention sont les meilleures mesures de préparation » Comment informer les familles ? Vous informer sur la grippe A/H1N1 et la scolarité de votre enfant Deuxième objectif : traiter les cas groupés Agir dès le premier casGarder l’enfant au domicile en cas de suspicion de grippe.Isoler les élèves et personnels développant des symptômes grippaux.Organiser le retour rapide au domicile familial.Qu’est qu’un cas groupé ?

MINISTERE DE L EDUCATION 17/08/09 Grippe A : un dépliant distribué à la rentrée aux parents d'élèves S'informer sur la grippe A/H1N1 et la scolarité des élèves Vaccination des élèves La vaccination n’est pas obligatoire ; elle est décidée par les familles. Les médecins libéraux volontaires peuvent maintenant vacciner contre la grippe A/H1N1. La campagne de vaccination contre la grippe A/H1N1 a débuté le 25 novembre 2009. pour les écoliers, la vaccination a été organisée dans les centres de vaccination de proximité pour les collégiens et les lycéens, la vaccination s'est déroulée dans les établissements scolaires Sensibilisation des élèves Dépliant distribué aux parents à la rentrée 2009 imprimer le dépliant "Vous informer sur la grippe A/H1N1" version 4 pages imprimer le dépliant "Vous informer sur la grippe A/H1N1" recto-verso 2 pages Questions - réponses : sensibilisation des élèves, vaccination, voyages scolaires Quels gestes barrières doit-on apprendre aux enfants ? Toutes les questions - réponses sur la grippe A/H1N1 Documents de référence Textes de référence Outils d'information Affiches

INVS JANV 2006 Préparation à la lutte contre une pandémie grippale Dans le cadre du plan de lutte contre une pandémie grippale, la Direction générale de la santé a demandé à l’InVS d’estimer l’ampleur qu’aurait un tel événement en France et d’estimer l’impact épidémiologique de différentes stratégies de lutte. Un modèle statistique d’analyse de risque, proche de celui utilisé pour le même exercice aux Etats-Unis a été utilisé, afin de prendre en compte l’incertitude associée à chaque paramètre (simulations de type Monte-Carlo). Dans un premier temps, les taux d’incidence (variant entre 15 et 35 %), les taux d’hospitalisation et la létalité ont été retenus à partir des données de la littérature concernant les pandémies passées ainsi qu’à partir des opinions d’experts. Ces taux ont permis de calculer, sous différentes hypothèses, le nombre de cas, d’hospitalisations et de décès attendus et d’en établir la distribution selon l’âge et l’appartenance ou non à un groupe à risque.

Related: