background preloader

Les problèmes que pose l’étalement urbain et l’artificialisation des sols qui l’accompagne

Les problèmes que pose l’étalement urbain et l’artificialisation des sols qui l’accompagne
18 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011) Il sera uniquement question ici des nuisances qui peuvent être imputées à l’étalement urbain et à l’artificialisation des sols qu’il engendre. Le constat de ces nuisances est relativement bien partagé au sein des chercheurs, bien que certains n’hésitent pas à dénoncer « l’obsession de la densité » qui sévirait dans les milieux autorisés et à souligner que l’étalement, tel qu’on le connaît aujourd’hui, peut aussi présenter des aspects positifs qu’il conviendrait d’intégrer aux analyses coûts/bénéfices des différentes formes urbaines. 1. Depuis les travaux très célèbres de Newman et Kenworthy en 1989 (« Cities and automobile dependence : an international survey book », GOWER, Aldeshot, UK.), un lien très clair a été établi entre la densité humaine des zones urbaines et leur consommation énergétique, la consommation énergétique croissant exponentiellement à mesure que la densité diminue. 2. 3. 4. 5. Related:  Des lieux abandonnés

Entre ville et campagne, le difficile équilibre des périurbaines lointaines 1Le périurbain attire des familles composées de ménages bi-actifs avec des enfants généralement en bas âge au moment de l’installation (Berger, 2004). Tandis que les familles les plus aisées restent à proximité des villes sauf pour quelques biens particuliers (Dodier, 2007), les autres sont reléguées de plus en plus loin (Berger, 2004 ; Sencébé, Lepicier, 2007), dans des zones où les prix restent relativement bas en comparaison de ceux des villes. Cet éloignement se traduit par des installations dans des zones qui, jusqu’à présent, étaient qualifiées de rurales. 1 Les familles rencontrées avaient deux enfants dans la très grande majorité des cas. 2 Nathalie Ortar, Luc Bossuet, (2005) Multirésidence et périurbanisation : l’utopie rurale, PUCA, Juin (...) 4Le but de la recherche était notamment l’analyse de l’incidence des navettes domicile/travail sur l’activité professionnelle. 9La population se décline en quatre grands groupes. Exercer un emploi Travailler différemment Se déplacer

Faut-il lutter contre l’étalement urbain ? - La vie des idées La lutte contre l’étalement urbain est souvent présentée comme l’une des variables-clés de la ville durable. Comment définir ce processus qui affecte toutes les villes en croissance ? Pourquoi cette forme de développement spatial fait-elle l’objet de critiques nombreuses et apparemment convergentes ? Eric Charmes est maître de conférences à L’institut français d’urbanisme (Paris 8). Sommaire des questions : Comment définir l’étalement urbain qui affecte les villes en croissance ? Comment définir l’étalement urbain qui affecte les villes en croissance ? Si cette vidéo ne marche pas malgré la présence de Flash ou que vous ne pouvez pas installer Flash (par exemple sur mobile), vous pouvez la voir directement sur Dailymotion. Quelles sont les critiques que l’on adresse à l’étalement urbain ? Si cette vidéo ne marche pas malgré la présence de Flash ou que vous ne pouvez pas installer Flash (par exemple sur mobile), vous pouvez la voir directement sur Dailymotion.

Homepage - Meanwhile Space CIC Etalement urbain et artificialisation des sols en France 15 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011) L’artificialisation des sols et l’urbanisation sont généralement perçues comme une tendance à combattre. Il n’en a pourtant pas été toujours ainsi : la perception a évolué drastiquement depuis la période moyenâgeuse, où la ville était considérée comme le lieu de civilisation apportant de surcroît une réelle sécurité à ses habitants, jusqu’au XIXème siècle où ont émergé les théories hygiénistes des bienfaits de la nature par opposition à l’insalubrité et à l’insécurité des villes. Aujourd’hui, nombreux sont les nostalgiques de la ville-centre compacte du Moyen Age, fustigeant les banlieues-dortoirs et les barres HLM nées des Trente Glorieuses. Il est à noter que ces sujets se posent avec encore davantage d’acuité pour les pays en développement (PED), puisque 90% de la croissance urbaine mondiale prend désormais place dans les PED et que 2 milliards de personnes viendront grossir les villes du monde (Banque Mondiale, 2009).

L’évolution de la périurbanisation en France Tendances Le développement d’un habitat pavillonnaire résidentiel en périphérie des grandes villes - dit "périurbain" - a commencé dans les années 1960. Il s'est accéléré du milieu des années 1970 au milieu des années 1980 : à l'époque, les couronnes périurbaines voient leur population augmenter de plus de 2% en moyenne annuelle, alors que les villes-centre stagnent. Depuis, le mouvement s'est ralenti, entre +1 % et +1,5 %. Au total, la population périurbaine a doublé, de 5,6 à 10,2 millions d'habitants entre 1962 et 2006. Deux phénomènes ont contribué à la périurbanisation : les hausses des prix au mètre carré dans les centres-villes, et la généralisation de l’utilisation de la voiture individuelle, jointe à l’amélioration du réseau routier. La population périurbaine est plus favorisée que la moyenne, plus souvent propriétaire, et vit dans des conditions plus favorables. Pour en savoir plus : "La croissance périurbaine depuis 45 ans. "Recensement de la population 2009.

Urbanisation, paysages et artificialisation des sols En France, selon le recensement de l’Insee de 2008, 95% de la population vit désormais sous influence urbaine. Parallèlement à la croissance des villes, se dessinent autour et entre celles-ci, de vastes espaces dits périubains, dont les habitants ont non seulement adopté des modes de vie citadins mais sont également liés à la ville par leur emploi et leurs pratiques quotidiennes. De fait, jamais les habitants des différents territoires n’ont été aussi proches par leur profil socioculturel et économique et leurs usages. Cette proximité a plusieurs conséquences : d’une part, l’opposition urbain/rural perd de sa pertinence pour caractériser les territoires français aujourd’hui ; d’autre part, les exigences d’accès aux services sont d’autant plus difficiles à satisfaire que les populations résident loin des villes tout en en dépendant.

Étalement urbain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'étalement urbain est une expression désignant le phénomène de développement des surfaces urbanisées en périphérie des villes. On parle aussi de périurbanisation, terme moins péjoratif. Selon l'Agence européenne pour l'environnement, l'étalement urbain se manifeste lorsque le taux de changement d'occupation des terres excède le taux de croissance de la population, autrement dit quand, sur un territoire donné, la progression des surfaces urbanisées excède la progression de la population[1]. En Amérique du Nord, en raison d’« une planification et une occupation des sols peu contraignantes, alliées à une progression des populations affluant », le développement urbain représente moins d’un pour cent de la surface du Canada (OCDE 2004) et 3,1 pour cent de la surface des États-Unis [2]. C'est un des sujets de préoccupation du Programme des Nations unies pour l'environnement. Historique[modifier | modifier le code] Des ghettos ?

Étalement urbain et consommation d'espace. Étude comparée de Besançon, Belfort et Montbéliard 1Depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale, toutes les études liées aux phénomènes d’urbanisation et de périurbanisation montrent que l’étalement urbain s’est généralisé à l’ensemble des agglomérations françaises, de grande, de moyenne et même de petite taille (Le Jeannic, 1997). L’accroissement spatial des aires urbaines, qui va de pair avec un éclatement des lieux de vie entre les centres anciens et les franges périurbaines constitue dès lors une nouvelle donne qu’il s’agit de prendre en compte et de gérer. 2Pour comprendre l’étalement urbain, il importe de ne pas le considérer comme un processus isolé ou orphelin apparu avec la fin des Trente glorieuses, mais a contrario de l’envisager à travers ses causes et ses conséquences, qui relèvent quant à elles de la nature même des processus de métropolisation (Bassand, 2000). A. 1 Réalisé par C. 4À l’échelle intra-urbaine, l’image du Blob1que renvoie cette croissance importante des espaces urbains se révèle toutefois plus subtile. 51.

Infrastructures routières : l’écran acoustique devient générateur d’électricité - Innovation produits © DR Prototype d’écran acoustique photovoltaïque à flashcode (21 x 21 cases) Chaque cellule mono ou polycristalline (15,6 x 15,6 cm) constitue une case du code géant (3,27 m de côté) que le public peut saisir au moyen d’un smartphone afin d’être dirigé vers divers sites d’information. L’agence Philippon-Kalt Architectes Urbanistes développe un concept d’écran acoustique à la fois capable de produire de l’électricité photovoltaïque et de servir de support de communication. Le projet de l’agence Philippon-Kalt Architectes Urbanistes est de ceux qui pourraient bien changer l’image des infrastructures routières et ferroviaires dans l’esprit du public. Depuis toujours, ces infrastructures sont en effet synonymes de bruit contre lequel il faut lutter grâce à des écrans acoustiques généralement inesthétiques et coûteux. Equipe de conception : Ponka/Philippon-Kalt, Alto (ingénieur énergie), J-P Lamoureux (Ingénieur acoustique), R.

L'urbanisation : une force environnementale incontournable (Avril 2004) Les êtres humains sont devenus une force environnementale d'importance croissante ces dernières 10 000 années. Avec l'avènement de l'agriculture il y a 8 000 ans, nous avons commencé à modifier le paysage1. Et avec la révolution industrielle, nous avons commencé à affecter notre atmosphère. L'augmentation récente de la population mondiale a amplifié les effets de nos activités agricoles et économiques. Mais la croissance de la population humaine a caché ce qui peut être une interaction hommes-environnement encore plus importante : tandis que la population mondiale double, la population mondiale vivant en milieu urbain triple. Le niveau et la croissance de l'urbanisation diffèrent considérablement selon la région (voir la figure). Population vivant en zone urbaine Source : ONU, Perspectives de l'urbanisation mondiale : édition 2004. Les dynamiques de l'urbanisation En 1800, seul 2 % de la population mondiale vivait en zone urbaine. Effets de l'urbanisation sur l'environnement

Qu'est-ce que la périurbanisation à la française ? : URBAblog Il faut d'abord se poser la question de ce que l’on nomme le périurbain... C’est en quelque sorte la troisième couronne de la ville. La première, c’est la ville-centre avec son cœur historique et ses anciennes banlieues ouvrières, la deuxième est celle des grands ensembles nés des Trente et des zones pavillonaires d'après-guerre, et la troisième est constituée d’un habitat dispersé, dilué dans l’espace rural, et qui ne cesse de croître : c’est la périurbanisation. Ce sont de nouvelles périphéries, développées à partir des années 1970, et dont l’habitat est composé de lotissements et de maisons éparses. Ces espaces connaissent aujourd’hui la plus forte croissance démographique face aux autres types d’espaces, bien supérieure à la ville-centre. La première raison souvent évoquée, c’est la recherche d’un environnement naturel : s’installer au sein de l’espace rural serait propice à l’épanouissement de la famille tout en profitant de la proximité de l’emploi. URBAblog, Matthieu Remblière

Soutien à la construction et lutte contre l’étalement urbain : vers la transition écologique des territoires La réforme de l’urbanisme a pour objectif de lever des freins à la construction de logements afin de répondre aux difficultés rencontrées par les Français pour se loger, de soutenir un secteur pourvoyeur de nombreux emplois, tout en luttant contre l’artificialisation des espaces agricoles et naturels. Il s’agit de construire la ville durable. Cette réforme prend corps en deux temps : Cécile Duflot a présenté au Conseil des ministres, le 2 mai 2013, le projet de loi d’habilitation à légiférer par ordonnances. Ce texte, qui fait suite à l’annonce du Plan d’investissement pour le logement annoncé par le Président de la République le 21 mars 2013, comprend une série de mesures d’urgence visant à lever certains freins à la construction de logements tout en luttant contre l’étalement urbain. Le parti pris : densifier en zone urbaine La densification consiste à construire là où sont les besoins, tout en luttant contre l’étalement urbain. Moderniser les règles d’urbanisme

Related:  Etalement urbaincladiceLes conséquences sur l'environnement