background preloader

Consensus de Washington

Consensus de Washington
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Solution-type à la crise de la dette de l’État[modifier | modifier le code] En Amérique latine, la « décennie perdue » des années 1980 avait été marquée par une profonde crise économique, une hyperinflation dévastatrice, la déstructuration sociale et des instabilités politiques. Le « paquet » de réformes recommandées aux États se trouvant face à une crise de la dette accompagnée de récession et d'hyperinflation, est résumé dans l'article paru en 1989 sous la plume de l'économiste John Williamson, qui met en avant dix propositions : L'un des arguments en faveur de ce programme est l'existence d'administrations étatiques pléthoriques et parfois corrompues. Critiques[modifier | modifier le code] Il a été constaté que le Fonds monétaire international et la Banque mondiale exigent de fait la mise en place de politiques inspirées de ces principes pour l'octroi de prêts aux États qui leur demandaient de l'aide. Notes[modifier | modifier le code] Related:  Exécutants

Banque européenne pour la reconstruction et le développement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement ou BERD (en anglais, European Bank for Reconstruction and Development : EBRD) est une organisation internationale chargée de faciliter le passage à une économie de marché dans les pays d'Europe centrale et orientale. Créée à Paris le 29 mai 1990, à la suite d'une idée de François Mitterrand, elle a été inaugurée le 15 avril 1991. Son siège est situé à Londres. Rôle et moyens[modifier | modifier le code] Elle émet des emprunts sur le marché international qui lui servent à financer ou cofinancer des investissements (soit par des prêts, soit par des prises de participation) favorisant la transition vers une économie de marché dans les pays d'Europe centrale et orientale (PECO), dans les pays de l'ex-URSS et en Mongolie. On ne doit pas la confondre avec la Banque européenne d'investissement (BEI). Historique[modifier | modifier le code] Membres[modifier | modifier le code] Albanie Serbie

Tous les croquis de géographie au lycée en Terminale Sommaire (cliquez sur les boutons) Jacques MUNIGA Docteur en Géographie, aménagement et urbanisme Docteur de 3e cycle en géographie et aménagement D.E.S.S. en droit de l'urbanisme D.E.S.S. en Aménagement rural Diplômé ICH - Arts et Métiers Paris Auteur et co-Auteur de manuels scolaires (chez MAGNARD, NATHAN, HACHETTE, LE LIVRE SCOLAIRE) Croquis pour le Bac Jacques Muniga, docteur en Géographie A) Clés de lecture d'un monde complexe Ministère de l’éducation nationale (DGESCO - IGEN) Orientation pour le baccalauréat série S - Rien Orientations pour le baccalauréat série L & ES À l’examen, ce thème ne peut donner lieu qu’à une étude critique d’un ou de deux documents Proposition de croquis pour comprendre cette question et l'utiliser en tant que schéma pour accompagner une étude critique (cliquez sur l'image) B) Les dynamiques de la mondialisation Deux croquis peuvent être demandés : - Pôles et flux de la mondialisation. - Une inégale intégration des territoires dans la mondialisation. continentales

Accords du Plaza Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les accords du Plaza sont un accord sur les taux de change signé le entre les États-Unis, le Japon, la RFA, le Royaume-Uni et la France (c'est-à-dire le G5). Ces pays acceptent, entre autres choses, d'intervenir sur le marché des changes afin de déprécier le cours du dollar américain par rapport à ceux du yen et du Deutsche Mark. Les accords ont été signés au Plaza Hotel à New York. Motivation[modifier | modifier le code] Après la fin des accords de Bretton Woods, en mars 1973, les grands pays se rendent compte que le "laissez-faire" sur le marché des changes ne fonctionne pas parfaitement. Les raisons de la nécessité de cette dépréciation sont les suivantes : Effets[modifier | modifier le code] Dix milliards de dollars sont dépensés sur les marchés des changes[réf. souhaitée]. Effets à long terme[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Approfondir

Konrad Adenauer Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Konrad Hermann Joseph Adenauer (prononcé, en allemand, [ˈkɔn.ʁaːt ˈhɛɐman ˈjoː.zɛf ˈaː.də.naʊɐ]), né le à Cologne et mort le à Rhöndorf, est un homme politique allemand chrétien-démocrate. Il est également considéré comme l'un des Pères de l'Europe et l'un des promoteurs avec le général de Gaulle de la réconciliation franco-allemande. Biographie[modifier | modifier le code] Vie privée[modifier | modifier le code] Le : naissance à Cologne de Konrad Adenauer, issu de la grande bourgeoisie catholique.Après des études de droit et d'économie, il choisit une carrière dans l'administration.Marié à Emma Weyer : elle meurt en 1917, avant qu'il n'accède au poste de maire de Cologne.De 1919 à 1948, Augusta « Gussie » Zinsser est son épouse. Carrière politique largement déterminée par ses origines[modifier | modifier le code] Un élu de la Prusse opposé au Soviet de Cologne puis au nazisme[modifier | modifier le code] Affiche pour la CDU et Adenauer.

Discours de Grenoble «Le discours de Grenoble est une folie, mais une folie assumée», écrit Pierre Cornu, historien (université Clermont-2). La trangression républicaine que constitue la discrimination des Français selon leur origine, et l'assimilation de l'étranger au déliquant amène à la prise de conscience que le sarkozysme est «une illusion mortifère de prise en compte des besoins et des attentes de la nation, dans le reniement de ses héritages les plus précieux et de ses intérêts véritables.» Le durcissement spectaculaire, en discours comme en actes, de la politique sécuritaire et migratoire française depuis le début de l'été 2010 ne constitue pas seulement le signe de l'échec définitif de la stratégie d'ouverture à gauche du président de la république, et la recherche, suite à la défaite de l'UMP aux élections régionales, d'une majorité de rechange incluant le Front national dans la perspective de l'élection présidentielle de 2012. Que la République sombre ou se régénère, l'été 2010 fera date.

Václav Klaus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Václav Klaus [ˈvaːʦlaf ˈklaʊ̯s], né le 19 juin 1941 à Prague, est un homme d'État tchèque, président de la République de 2003 à 2013. Premier président du gouvernement tchèque de 1993 à 1997, il est élu président de la République en 2003, succédant à l'écrivain Václav Havel. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et études[modifier | modifier le code] Klaus, est né à Prague dans le quartier de Vinohrady, il sort diplômé de l'École supérieure d'économie de Prague en 1963, et poursuit ses études en Italie (1966) et aux États-Unis (1969). Il est docteur honoraire de plus de 50 établissements et a écrit plus d'une vingtaine de livres sur des sujets économiques, politiques ou sociaux. Marié à Livia Mištinová (1943), une économiste nommée, en 2013, ambassadrice de la République tchèque en Slovaquie, Václav Klaus a deux fils : Václav (1969) et Jan (1974). Carrière politique[modifier | modifier le code] Critiques[modifier | modifier le code]

CE QUE RÉSISTER VEUT DIRE Pierre Cornu et Jean-Luc Mayaud, Enseignants d’histoire contemporaine des Universités Le peuple souverain s’est prononcé : après une campagne longue et intense, dans une participation massive et à une majorité indiscutable, il a choisi, avec Nicolas Sarkozy, le candidat de la « liquidation » des héritages et des idéaux de l’humanisme social. Nous sommes les liquidés : intellectuels de la « pensée unique de gauche », chercheurs qui ne trouvent jamais rien d’utile, « droits-de-l’hommistes » incorrigibles, oppresseurs de la fierté nationale, partisans des « fraudeurs » des « assistés » et, qui sait, peut-être complices de « terroristes ». Mais reconnaître la défaite de la pensée n’implique pas de renoncer à penser. Ce pays de passion politique ne fait jamais rien à demi. Nous refusons cette main tendue ; nous refusons la normalisation néo-conservatrice. Celle-ci ne peut toutefois se concevoir dans la répétition, fut-elle généreuse et sincère, de gestes hérités.

Organisation mondiale du commerce Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Depuis 2001, le cycle de négociation mené par l'OMC est le Cycle de Doha[3]. Bien que l'OMC ne soit pas une agence spécialisée de l'ONU, elle entretient des liens avec cette dernière[4]. Histoire[modifier | modifier le code] L'OMC est née le 1er janvier 1995[5], mais le système commercial qu'elle représente a presque un demi-siècle de plus. Le sommet de Cancún de 2003 a été marqué par une alliance entre certains pays du tiers-monde contre les projets de libéralisation des services qui étaient sur la table des négociations. Champ d'application[modifier | modifier le code] Il existe des accords dit « plurilatéraux » dans des domaines plus spécifiques et qui ne concernent qu'un nombre limité de pays. Fonctionnement et organisation[modifier | modifier le code] L’OMC est avant tout un cadre de négociation, un lieu où les gouvernements membres se rendent pour essayer de résoudre les problèmes commerciaux qui existent entre eux.

Accords de Bretton Woods Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les accords de Bretton Woods sont des accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du système financier international en 1944. Leur objectif principal fut de mettre en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la guerre. Les deux protagonistes principaux de cette conférence ont été John Maynard Keynes, qui dirigeait la délégation britannique, et Harry Dexter White, assistant au secrétaire au Trésor des États-Unis, qui avaient tous deux préparé un plan d'ensemble. Le plan Keynes fut ébauché dès 1941 et préparait un système monétaire mondial fondé sur une unité de réserve non nationale, le bancor. La partie américaine mettait en avant le rôle de pivot du dollar américain et proposait plutôt de créer un fonds de stabilisation construit sur les dépôts des États membres et une banque de reconstruction pour l'après-guerre.

Donald Rumsfeld Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Membre fondateur du think tank néoconservateur Project for the New American Century, ancien champion de lutte et pilote de l'US Navy, il est aussi un [Quoi ?] franc parleur et un important stratège militaire[réf. nécessaire]. Il est père de trois enfants et grand-père de cinq petits-enfants. Natif de la banlieue de Chicago[modifier | modifier le code] Boursier, il fait des études de sciences politiques à l'Université de Princeton puis s'engage dans l'United States Navy où il devient pilote, avant de devenir instructeur de l'aéronavale. Le JFK républicain[modifier | modifier le code] Attiré par la politique, il est élu pour la première fois représentant de l'Illinois à la Chambre des représentants des États-Unis en 1962 alors qu'il n'a que 30 ans. Donald Rumsfeld avec Saddam Hussein en 1983. En 1972, Nixon en fait son ambassadeur à l'OTAN à Bruxelles pendant deux années. En 1975, Rumsfeld est nommé secrétaire à la Défense alors que George H.

Dick Cheney Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jeunesse et origines[modifier | modifier le code] Il excelle durant sa scolarité aussi bien en cours qu'en sport et est diplômé en 1959. Il entre immédiatement dans la vie active en travaillant sur les lignes électriques de la compagnie locale d'électricité. Il intègre également l'université Yale grâce à une bourse scolaire, mais c'est à l'université du Wyoming qu'il obtient sa maîtrise en sciences politiques en 1966. En 1964, il se marie avec Lynne Vincent, rencontrée au collège, et de laquelle il a deux enfants, Elizabeth (née en 1966) et Mary (née en 1969). Dick Cheney est exempté de service militaire à cause de son statut d'étudiant et de jeune père de deux enfants en bas âge. Il entre dès la fin des années 1960 dans la vie politique. Carrière politique[modifier | modifier le code] Dick Cheney (à gauche) en 1976. La carrière politique de Dick Cheney commence en 1969 dans l'administration de Richard Nixon, au sein même de la Maison-Blanche.

Henry Kissinger Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henry Kissinger, né Heinz Alfred Kissinger ([haɪnts ˈalfʁɛt ˈkɪsɪŋɐ]) le à Fürth en Allemagne, est un politologue et diplomate américain. Juif et allemand de naissance, il émigre aux États-Unis en 1938 pour fuir les persécutions nazies et est naturalisé en 1943. Interprète pour les services secrets durant la Seconde Guerre mondiale en Europe, il devient pour une courte période administrateur de la ville de Crevelt. Henry Kissinger est avec le milliardaire David Rockfeller et Zbigniew Brzezinski, un des membres importants de la commission trilatérale, un groupe regroupant les hommes d'affaires et les politiciens les plus influents au monde, et visant à favoriser la doctrine mondialiste [1],[2],[3],[4]. Il est actuellement président de Kissinger Associates dont il est également le fondateur. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et éducation[modifier | modifier le code] Expérience militaire[modifier | modifier le code] 1957.

Related: