background preloader

Cours de pédagogie

http://cueep.univ-lille1.fr/pedagogie/default.htm

Related:  courants pédagogiquesCourants pédagogiques- Modèles apprentissagepédagogie-illettrisme-illectronisme-FOAD

Serge Tisseron : La pédagogie de projet et le numérique, où en est la France ? - Numérique et pédagogie de projet : osons innover ! Ainsi, n‘utiliser que du papier, du crayon, que du livre entraîne forcément un certain type de relation à soi-même, aux autres, aux savoirs et aux apprentissages et d’un autre côté, utiliser parallèlement ou exclusivement les outils numériques en entraînent une autre relation type. Il faut souligner cependant qu’aujourd’hui, ces deux cultures sont en train de se métisser très fortement puisque les repères traditionnels de la culture du livre, qui sont traditionnellement axés sur la temporalité et la chronologie, se retrouvent désormais dans la culture des écrans. Preuve en est la fameuse timeline de Facebook que nous connaissons tous : avant, les informations que nous mettions sur Facebook se répartissaient sans ordre précis, à tel point qu’il était difficile de s’y retrouver ; aujourd’hui, elles s’ordonnent selon une ligne temporelle, c’est-à-dire selon quelque chose qui reste l’un des fondements de la culture du livre, à savoir la chronologie. La relation au savoir

Courants pedagogiques & TIC - 2013 Les fondations théoriques de la recherche en technologie de l'éducation se sont développées en lien étroit avec trois grands courants pédagogiques qui ont chacun représenté un support de réflexion dans la construction d'un environnement d'apprentissage numérique idéal : le courant béhavioriste qui a mis en évidence l’importance de l’environnement dans l’apprentissage, des feedbacks procurés à l’apprenant et la nécessité d'enseigner des domaines complexes par la décomposition en sous-domaines ; le courant cognitiviste qui a analysé les processus cognitifs mis en œuvre dans les différents types d'apprentissage et les conduites des individus en situation réelle de tâche ; le courant constructiviste qui a donné des pistes pour construire des connaissances en interagissant plus librement avec un environnement d'apprentissage. Le béhaviorisme Le rationalisme ou cognitivisme Le constructivisme et le socio-constructivisme Cette pédagogie est centrée sur le sujet.

Développement de la motivation et choix de la méthode pédagogique Il arrive que devant le constat d'un manque apparent de motivation pour les apprentissage chez ses élèves, un enseignant soit conduit à s'interroger sur sa "méthode pédagogique". Comment mener cette interrogation dans des termes qui permettront de dégager des pistes de changement ou de réaffirmer les choix initiaux ? Cinq méthodes pédagogiques principales De la pédagogie à l’andragogie De la pédagogie à l’andragogie [1] Hugues LenoirEnseignant-chercheur à Paris-X en sciences de l’éducation, il est membre du Conseil scientifique de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI). L’auteur Repères

La pédagogie différenciée Introduction Dans le dictionnaire, une classe, c’est un groupe d’élèves de même âge et de même niveau qui apprennent ensemble. Mais pourtant, on entend souvent en salle des maîtres que les classes sont de plus en plus hétérogènes. C’est une réalité à laquelle il faut adapter les situations d’apprentissage : pour des élèves différents, il faut pratiquer une pédagogie différenciée. © Luis Louro / Shutterstock En ouverture de ce dossier, Philippe Meirieu retrace, dans l’interview, les origines de ce que l’on appelle maintenant la pédagogie différenciée par opposition à la pédagogie dite traditionnelle ou au cours magistral.

2007 -du constructivisme au connectivisme François GUITE (ca) L’éditeur, ce n’est pas celui qui dompte la bête, c’est celui qui la socialise. (Christine Angot) Par souci d’individualisation et de métacognition des apprentissages, je résiste à la tentation d’obliger les élèves à utiliser leur blogue scolaire. Je mise plutôt sur des facteurs de motivation tels que la perception de valeur, de compétence et de contrôlabilité. Je ne manque donc jamais une occasion en début d’année de souligner aux élèves l’importance des nouvelles technologies dans l’apprentissage et l’optimisation de leur avenir.

Organiser des classes virtuelles dans les formations e-Learning La formation à distance s’est longtemps limitée à proposer des supports et des interfaces qui « anonymise » les apprenants. Cet éloignement tant géographique que physique des communautés apprenantes et celles des pédagogues est largement compensé par des dispositifs qui introduisent des espaces de communication et des processus d’apprentissages collaboratifs que ce soit sous la forme de FAQ, de forums ou de messageries. Le web 2.0 et le développement du Cloud, ont fait évoluer les formations à distance traditionnelles et ont favorisé les interactivités apprenants-animateurs/enseignant mais aussi entre pairs. De nombreuses solutions Saas (Software as a service) proposent aujourd’hui une organisation de modules de formation en temps réel et interactifs sous la forme de classes virtuelles portées sur de nombreux LMS (Learning Management System). Quel intérêt présentent ces classes dans une démarche E-Learning ?

Concept & principes pédagogiques – 4 : le conflit socio cognitif Le conflit socio cognitif est un concept développé dans le champ de la pyschologie sociale génétique au début des années 80. Il met en évidence l’influence positive des interactions sociales sur l’apprentissage. L’apprentissage entre pairs peut être supérieur, sous certaines conditions, à l’apprentissage seul ou face à un formateur car il suscite des confrontations de point de vue générant la remise en cause de représentations, et par conséquent l’émergence de connaissances nouvelles. Il invite les formateurs à favoriser les apprentissages coopératifs. Comment fonctionne le conflit socio cognitif ? Face à un problème ou une question, chaque membre d’un groupe de personnes a au démarrage une représentation qui lui est propre du problème ou de la question.

L'innovation pédagogique en 10 points Depuis 2012, l'Open University britannique publie à l'automne un rapport sur les plus fortes tendances de l'innovation pédagogique repérées au cours de l'année. La publication est fort attendue, compte-tenu de l'autorité dont jouit l'Open U dans le domaine des technologies pour l'enseignement et l'apprentissage, et de son rôle dans de nombreux projets liés aux sciences de l'éducation. Le rapport dans sa version la plus récente consacre dix tendances et dispositifs éducatifs / d'apprentissage, à l'impact potentiel plus ou moins fort, à brève ou moyenne échéance. Il ne s'agit pas de faire un état de l'art des pratiques éducatives, mais bien de se livrer à un exercice prospectif basé sur l'observation d'indices pertinents.

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

Collaboration et culture numérique : disruption Non, nous ne savons pas vraiment collaborer ! Posons clairement les termes du problème plutôt que d’envahir l’espace médiatique de discours qui ne se traduisent pas dans la réalité. La sociologie des organisations a mis en évidence le dynamisme et la réussite de celles qui font travailler les gens « en groupe » ou « ensemble ». Mais une littérature abondante scientifique ou non a décliné ce fait en de nombreux termes, acronymes et autres expressions donnant l’impression d’une évidence, d’un incontournable. Si de plus on creuse les termes qui sont récemment popularisés, on peut alors utiliser celui de « disruption » pour accompagner ce fait qui semble justement être un indicateur de « disruption ». Gardons-nous bien ici de toute tentative de nous distinguer en tentant de trouver une définition académique, officielle ou certifiée, en effet on observe que le marché des termes et expressions est porteur et qu’il permet de populariser un « produit ».

Delphine Morand : Pédagogie de l'écriture collaborative L’écriture en classe est foncièrement non pas personnelle mais individualiste : elle vise essentiellement la conformité avec des modèles scolaires, elle est le plus souvent tournée vers la notation. Et si le numérique permettait de mettre en place d’autres pratiques, bien plus pédagogiques ? Apprendre à écrire avec, écrire avec pour apprendre : c’est le chemin tracé, en équipe, par Delphine Morand, professeure de lettres au lycée Bertrand d’Argentré à Vitré en Bretagne. Sur des espaces d’écriture collaborative en ligne (des pads), les élèves, en binômes, sont amenés à rédiger des nouvelles, inspirées d’images produites dans l’atelier-photo du lycée. Elle montre ici combien l’activité est stimulante et enrichissante, propice aux interactions, à la concentration et à l’investissement. Elle explique aussi combien changent alors la posture et le travail de l’enseignante, amenée à produire via un « chat » des conseils plus personnalisés pour développer de réelles compétences d’écriture.

David KOLB – L’apprentissage par l’expérience David Kolb Je souhaite vous faire part de mon expérience suite à l’analyse des publications d’un auteur découvert durant mes études. J’avais préparé à l’époque un exposé sur David Kolb. Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le dépositaire de nos données» INTERVIEW - Le philosophe français, membre de l'Académie française, a dressé en 2012 le portrait de Petite poucette, symbole d'une génération transformée par le numérique. Trois ans plus tard, Le Figaro a lui demandé de ses nouvelles. En 2012, Michel Serres a publié Petite poucette.

Related: