background preloader

La pollution et l’ozone

Effet de serre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression effet de serre résulte d'une analogie entre l'atmosphère et les parois d'une serre. Son usage s'est étendu dans le cadre de la vulgarisation du réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre qui bloquent et réfléchissent une partie du rayonnement thermique [1]. Or le bilan thermique d'une serre s'explique essentiellement par une analyse de la convection et non du rayonnement : la chaleur s'accumule à l'intérieur de la serre car les parois bloquent les échanges convectifs entre l'intérieur et l'extérieur. Aussi, le terme scientifique, utilisé par la communauté des climatologues pour décrire l’influence des gaz à effet de serre, composants de l'atmosphère bloquant le rayonnement infrarouge, sur le bilan thermique de la Terre, est forçage radiatif. Historique[modifier | modifier le code] Svante August Arrhenius. Fonctionnement d'une serre[modifier | modifier le code] Mécanisme sur Terre[modifier | modifier le code]

L'action du Canada sur les changements climatiques - Information sur les changements climatiques - missions de gaz effet de serre Pays Tous les pays émettent des gaz à effet de serre du fait de leurs activités naturelles et humaines. Les pays développés, dont le processus d'industrialisation a débuté il y a 150 ans et qui dépendent de l'énergie pour faire fonctionner les véhicules et les usines et pour chauffer les maisons, produisent habituellement plus de gaz à effet de serre que les pays en développement. Ainsi, la Chine serait actuellement le pays qui émettrait la plus grande quantité de gaz à effet de serre. On trouvera de plus amples renseignements concernant les émissions de gaz à effet de serre des États membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) sur la page Web consacrée aux rapports nationaux aux termes de la CCNUCC à l'adresse suivante : (en anglais seulement). Secteurs

Indicateurs environnementaux - Émissions de gaz à effet de serre par secteur économique Une répartition des émissions du Canada par secteur économique montre les sources des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada en 2012. Les émissions peuvent être attribuées à sept secteurs clés de l'économie : Exploitation pétrolière et gazière (25 % des émissions totales); Transport (24 %); Électricité (12 %); Bâtiments (11 %); Industries touchées par les échanges et rejetant de grandes quantités d’émissions (11 %), Agriculture (10 %); Déchets et autres (7 %). Répartition des émissions de gaz à effet de serre par secteur économique, Canada, 2012 Voir les données de ce graphiqueComment cet indicateur est calculé Note : Le secteur « Déchets et autres » inclut les émissions de l'industrie légère, de la construction, des ressources forestières, des déchets et de la production de charbon. Indicateurs connexes Renseignements supplémentaires Date de modification :

Bridge To Nowhere? NOAA Confirms High Methane Leakage Rate Up To 9% From Gas Fields, Gutting Climate Benefit By Joe Romm "Bridge To Nowhere? NOAA Confirms High Methane Leakage Rate Up To 9% From Gas Fields, Gutting Climate Benefit" Photo by Walter Disney Researchers with the National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) have reconfirmed earlier findings of high rates of methane leakage from natural gas fields. Indeed, if the previous findings — of 4% methane leakage over a Colorado gas field — were a bombshell, then the new measurements reported by the journal Nature are thermonuclear: … the research team reported new Colorado data that support the earlier work, as well as preliminary results from a field study in the Uinta Basin of Utah suggesting even higher rates of methane leakage — an eye-popping 9% of the total production. The Uinta Basin is of particular interest because fracking has increased there over the past decade. How much methane leaks during the entire lifecycle of unconventional gas has emerged as a key question in the fracking debate. But the leakage rate does matter.

Definition effet de serre - Larousse Phénomène de réchauffement des basses couches de l'atmosphère terrestre induit par des gaz (les gaz à effet de serre [GES] : dioxyde de carbone, méthane, vapeur d’eau, chlorofluorocarbures [CFC], oxyde nitreux, etc.) qui les rendent opaques au rayonnement infrarouge émis par la Terre. 1. Un phénomène naturel amplifié par les activités humaines L'essentiel de l'énergie reçue par la Terre provient du Soleil sous forme de lumière visible (longueur d'onde comprise entre 400 et 700 nm). Une partie de ce rayonnement (30 % en moyenne) est réfléchie par les nuages ou par la surface terrestre. En effet, l'homme, par ses activités, produit des gaz à effet de serre qui amplifient l’effet de serre naturel. 1.1. Les gaz contenus dans l'atmosphère qui piègent le rayonnement infrarouge thermique émis par la surface terrestre sont appelés gaz à effet de serre (GES). Les différents GES n’ont pas le même impact sur le réchauffement. 1.2. Les émissions de gaz carbonique Les autres gaz 1.3. 2. 2.1. 2.2. 2.3.

Gaz à effet de serre : le Canada serait à mi-chemin de sa cible | Grands Titres Le reportage d'Emmanuelle Latraverse Le Canada est à mi-chemin de sa cible d'émission de gaz à effet de serre qu'il s'est fixée pour 2020, a annoncé mercredi le ministre de l'Environnement Peter Kent. En 2009, dans le cadre de l'Accord de Copenhague, le Canada s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 17 % d'ici 2020 par rapport aux niveaux de 2005. Le ministre attribue cette réduction à l'approche sectorielle adoptée par le gouvernement, qui a réglementé les émissions des secteurs de la production de l'électricité et du transport. Le ministre de l'Environnement du Canada, Peter Kent, en conférence de presse le 8 août 2012 Les estimations du ministère sont publiées dans un rapport intitulé Tendances en matière d'émissions au Canada, qui présente une projection des émissions de gaz à effet de serre jusqu'en 2020. De la « désinformation », accuse Équiterre Steven Guilbeault d'Équiterre en entrevue à Radio-Canada M.

Les vingt banques qui nuisent au climat en finançant le charbon D'où vient l'argent qui sert à financer les très polluantes centrales à charbon ? C'est la question à laquelle répond le rapport Bankrolling Climate Change (Financer le changement climatique) publié mercredi 30 novembre, lors de la conférence de Durban sur le climat. Quatre ONG se sont ainsi penchées sur les portefeuilles de 93 grandes banques. Le résultat est sans appel : depuis 2005, date de l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto fixant des objectifs contraignants de réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le changement climatique, ces établissements ont octroyé 232 milliards d'euros de prêts à l’exploitation du charbon dans les mines et à sa transformation en électricité par les centrales. Or, le charbon constitue l'énergie fossile la plus intensive en carbone. La construction de centrales à charbon coûte très cher (environ 2 milliards de dollars pour une centrale de 600 MW). Comment ces chiffres ont-ils été compilés ? Photo : AFP PHOTO / DAREK REDOS

L'Alberta championne des GES | Alberta L'Alberta est responsable de la majeure partie des émissions de gaz à effet de serre (GES) au pays, soit 39 %. Cette situation est attribuable au développement de l'industrie des sables bitumineux. La province a été responsable de 39 % des émissions de gaz à effet de serre du pays en 2005, d'après une étude de Statistique Canada. Ces informations sont contenues dans une étude de Statistique Canada effectuée pour le compte d'Environnement Canada. On y apprend aussi que l'Ontario arrive en deuxième position avec environ 28 % des émissions, suivie de la Saskatchewan et du Québec qui représentent chacun environ 8 % des émissions déclarées de GES. Selon l'étude, les plus grandes industries canadiennes qui émettent des GES ont réduit leurs émissions de 0,5 % en 2005. L'étude a porté sur les 366 principaux émetteurs de GES au pays. Les centrales électriques au charbon Keephills à Wabamun, à 70 kilomètres à l'ouest d'Edmonton, occupent la troisième place avec 6,1 millions de tonnes.

Liste des pays par émissions de dioxyde de carbone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les dix premiers pays émetteurs de CO2 dans le monde en 2006 Ci-dessous figure la liste des pays du monde par émissions de dioxyde de carbone. Pour voir les émissions par habitant de chaque pays, consulter la liste des pays par émissions de dioxyde de carbone par habitant. Classement par émissions totales en équivalents de CO2 en 2007[modifier | modifier le code] Émissions de CO2 par habitant dans quelques pays Émissions de CO2 en Chine en millions de tonnes de 1980 à 2009. Émissions de CO2 en France en millions de tonnes de 1980 à 2009. Source : [PDF] (en) « CO2 Emissions from fuel combustion », Agence internationale de l’énergie,‎ 2009 (consulté en 26-11-2009) Classement par émissions totales en équivalents de CO2 en 2002[modifier | modifier le code] Carte mondiale d'émissions de CO2 par pays Émissions de CO2 pour les 15 pays principaux en 2006 Certaines entités sont également mentionnées à titre de comparaison. a1.

Related: