background preloader

Sciences humaines et nouvelles technologies / Humanities and digital technologies

Sciences humaines et nouvelles technologies / Humanities and digital technologies
Related:  Sources d'information

H. Jenkins : La pédagogie informelle des fandoms d'animés (1) Contexte L'interview ci-dessous provient du blog de Henry Jenkins : Confession of an Aca-fan Henry Jenkins est le doyen du département de communication, journalisme et arts du cinéma à l’université de Californie du Sud après avoir été durant dix ans directeur du programme d’études comparées des médias au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il est l'auteur d'une douzaine de livres sur divers aspects des médias et de la culture de masse. Rebecca W. Une entrevue avec Rebecca Black (première partie) Par Henry Jenkins Confession of an Aca-Fan - 15 septembre 2008 Lire le texte original (EN) Introduction : L'une des idées centrales du New Media Literacies movement a été d'observer que les jeunes apprennent souvent mieux en dehors des écoles - à travers leur implication dans des communautés informelles, telles que celles formées autour des fandoms ou des jeux - qu'en classe. Rebecca W. J'ai eu la chance de rencontrer R.Black il y a quelques années quand elle débutait ses recherches.

Debates in the Digital Humanities If the publication of the first volume of Debates in the Digital Humanities in 2012 marked the “digital humanities moment,” this volume—and the series that will bear its name—confirms that the digital humanities, as a field, has arrived. Along with the digital archives, quantitative analyses, and tool-building projects that once characterized the field, DH now encompasses a wide range of methods and practices: visualizations of large image sets, 3D modeling of historical artifacts, “born digital” dissertations, hashtag activism and the analysis thereof, alternate reality games, mobile makerspaces, and more. In what has been called “big tent” DH, it can at times be difficult to determine with any specificity what, precisely, digital humanities work entails. This definitional dilemma is not unique to DH. This is where the notion of the digital humanities as an expanded field might enter. In this volume, we take up the issues associated with a digital humanities at scale at two levels.

Le blog de CHRISTOPHE BOUTIER, professeur documentaliste au collège de St Germain-des-Fossés, dans l'Allier Pierre BOTTERO, le Seigneur des ados ! Pierre Bottero était fier d’être un auteur jeunesse - une littérature qui n’a rien à envier en qualité à la littérature « vieillesse. » S’il n’était pas qu’un auteur de fantasy, il faut bien reconnaître que c’est à cette littérature de l’Imaginaire qu’il dût son incroyable succès ! Dès l’enfance, il tombait dans la marmite de la fantasy. De ses lectures, Pierre Bottero ne devait pas ressortir indemne. C’est par hasard qu’il se lançait dans l’écriture, pour aider sa fille qui séchait devant un concours d'écriture : il rédigeait quelques pages sur son ordinateur, se piquait au jeu, poursuivait (son épouse réclamait la suite), envoyait le texte à un éditeur qui le publiait... Pierre Bottero se fichait éperdument du cadre dans lequel on allait placer ses romans. Ce partage, il l’avait avec sa famille qui appréciait ce qu’il écrivait et qui le rassurait : Claudine, son épouse, ses deux filles lisaient ce qu’il écrivait avant publication.

Digital Studies / Le champ numérique Digital Studies / Le champ numérique (ISSN 1918-3666) is a refereed academic journal serving as a formal arena for scholarly activity and as an academic resource for researchers in the digital humanities. DS/CN is published by the Société canadienne des humanités numériques (CSDH/SCHN), a partner in the Alliance of Digital Humanities Organisations (ADHO). Digital Studies / Le champ numérique is a Gold Open Access refereed journal. Articles published with DS/CN are compliant with most national and institutional Open Access mandates including the Research Council UK (RCUK) Open Access Mandate (required by the HEFC for the post-2014 REF) and the Canadian Draft Tri-Agency Open Access Policy. All articles published by DS/CN are published under a Creative Commons 3.0 CC-BY licence (required for compatibilty with the RCUK mandate, but not offered by many journals in the Humanities and Social Sciences). Volume 6: 2015-2016 Special Clusters Edited by Mark A. Part 1 (2014-2015) Part 2 (2015-2016)

Le_professeur_documentaliste_face_aux_TICE_dans_l_enseignement_scolaire_Frederic_Rabat_-_Cahier_E_D_No9_-_Octobre_2010.pdf » Volumes Journal of Digital Humanities Volumes MO3T Séminaire DH EHESS 2016-2017 | Philologie à venir Programme | Références par ordre alphabétique | Références par séance L’annonce du séminaire Digital Humanities 2016-2017 est en ligne. Nous nous retrouverons environ une fois par mois, entre décembre et juillet, le mercredi de 13 h à 15 h, à l’EHESS (190-198 avenue de France, 75013 Paris), salle 2. Les séances sont annoncées sur ce carnet et sur la liste de diffusion Digital Humanities. Humanités numériques : quelle(s) critique(s) ? Cette année, le séminaire abordera les humanités numériques sous l’angle de la critique. OpenEdition Lab Quelques séances seront par ailleurs dédiées à l’activité de recherche et développement menée par OpenEdition Lab. Programme 07 décembre 2016 | Critique des Digital HumanitiesLes Digital Humanities, un cheval de Troie néolibéral ? 04 janvier 2017 | Critique des Digital HumanitiesPour une histoire critique des humanités numériques Textes discutés : Berra 2015 (version en accès libre) ; Mounier 2015 01 mars 2017 | OpenEdition Lab 03 mai 2017 | OpenEdition Lab

Pour en finir avec le prêt de livres numériques dans les bibliothèques, quels modèles d’accès ? - Il y a quand même des paradoxes dans le paysage numérique de ce début 2013. On a d’un côté on a un monde académique qui affirme l’importance du libre accès à l’information scientifique et de l’autre des éditeurs (pas tous, mais les plus gros) soucieux de construire un marché segmenté et de soigneusement distinguer l’information du web des objets numériques payants que sont les livres. Au milieu, des publics de lecteurs qui subissent une offre chère et encore très incomplète. L’offre est très pauvre pour des bibliothèques perçues comme des centres sociaux pour ceux-qui-n’ont-pas-d’argent-pour-se-payer-un-ipad., dixit M. Pour beaucoup de professionnels, tout ça est complexe (et ça l’est sans conteste). En droit, le contrat de prêt est une convention, définie par le droit civil, par lequel une personne (le prêteur) livre un service à une autre personne (l’emprunteur), afin qu’il en use, mais à charge de la restituer, après un temps déterminé. Ensuite vient le mot numérique. 7 janvier 2013

Related: