background preloader

Les modes automatiques des appareils photo

Les modes automatiques des appareils photo
Introduction Dans l’étude sur les bases de la technique nous avons appris les différents paramètres sur lesquels il faut jouer pour obtenir une exposition correcte, ainsi que leurs effets (Ouverture & profondeur de champ, Vitesse & Capture du mouvement, Sensibilité ISO & Bruit numérique). S’il est possible de décider seul des valeurs à affecter pour tous ces paramètres, il est souvent plus facile de passer par des modes automatiques / semi-automatiques. C’est de ces modes que nous allons parler ici. Les différents modes Priorité Ouverture (Mode Av) Priorité Vitesse (Mode Tv) Mode Programme (Mode P) Priorité Sensibilité (Mode S) Priorité Vitesse & Ouverture (Mode TAv) Modes Scène Priorité Ouverture Dans ce mode, vous définissez l’ouverture à utiliser et l’appareil choisit une vitesse d’obturation correspondante. Quand utiliser ce mode ? Priorité Vitesse Dans ce mode, vous définissez la vitesse d’obturation à utiliser et l’appareil choisit une ouverture correspondante. Mode Programme Modes Scène Related:  Les Modes et programmes

Les bases de la photo Apprendre la photographie Par Emmanuelle Foray et François Vaille Les réglages de l'appareil La composition de l'image APN et conversions de focale Conclusion Ce cours s'adresse essentiellement à tous ceux qui débutent dans la photographie, il vous donne les bases techniques nécessaires à l'utilisation d'un appareil photo reflex, ainsi que des conseils généraux pour composer vos images. Pour bien utiliser votre appareil, il est nécessaire de connaître quelques données techniques. La sensibilité du film Lorsque vous achetez votre film, qu'il soit de type papier ou diapositives, un nombre vous indique la sensibilité de ce film : 100 ISO, 200 ISO, 400 ISO..etcUn film 200 Iso est deux fois plus sensible à la lumière qu'un film 100iso, il vous permettra donc de prendre plus facilement des scènes d'intérieur, ou des temps pluvieux ou maussades.Pourquoi dans ces cas là ne pas toujours utiliser un film très sensible (400iso par exemple) ? L'ouverture La durée d'exposition (aussi appelée "vitesse")

L'hyperfocale mode manuel Voici la marche à suivre pour régler votre appareil sur l'hyperfocale: -Mettre l'appareil en mode manuel ou priorité au diaphragme -Choisir un diaphragme de f/8 à f/16 pour une profondeur de champs satisfaisante -Déplacer le repère "infini" (¥) sur le repère de mise au point -Il suffit ensuite de lire en face du repère du diaphragme choisi la distance minimale de netteté qui correspond en fait à l'hyperfocale -Astuce: pour étendre encore plus la zone de netteté, on règle la bague de mise au point sur la distance hyperfocale trouvée et non plus sur l'infini. Exemple: avec un 28mm à f/11, on trouve sur la bague de mise au point une hyperfocale de 2m en réglant la mise au point sur l'infini. En réglant la mise au point sur cette distance de 2m au lieu de l'infini, on obtient une zone de netteté de 1m à l'infini. Plus besoin de se préoccuper de la mise au point et on peut ainsi se consacrer pleinement au cadrage et à la composition de l'image!

Utiliser les modes manuel ou semi-automatique de son réflex numérique | Fotoforom, un blog photographique De nombreux possesseurs de reflex hésitent à changer les réglages de leur appareil favori. Ils restent en mode tout auto et se contentent d’appuyer sur le déclencheur. Loin de moi l’idée de les blâmer! Peut-être faites vous partie de ces photographes amateurs, bien équipés mais un peu empruntés quand il s’agit de personnaliser leur appareil? Ces nouveaux appareils photo sont de petits concentrés de technologie et cela peut faire peur à des néophytes. Pourtant si l’on veut progresser en photo et tirer le meilleur de son appareil, il ne faut pas hésiter à se lancer! Avant de commencer voici un petit rappel des bases de la photographie numérique (et analogique: il faut remplacer capteur par pellicule!) La photographie consiste à faire réagir un capteur avec la lumière qui traverse l’objectif. Ces informations lumineuses dépendent de 3 éléments indissociables: L’ouverture: c’est les chiffre du type F/4, F/8 sur l’appareil. Une grande ouverture donne une petite profondeur de champ

Modes et programmes des boitiers Programmes et modes des boitiers photo Par Bernard Moreaux Mode Manuel Mode Priorité à la vitesse Mode Priorité au diaphragme Mode Programme automatique Mode Programmes résultat Dans ce mode, vous êtes totalement responsable des deux paramètres (vitesse et diaphragme) de votre exposition mais le posemètre vous indique dans le viseur quelle est, selon lui, l'exposition correcte. C'est du temps de pose dont dépend la netteté d'un sujet mobile. Avec tous les sujets mobiles, on a presque toujours intérêt à suivre le déplacement et à déclencher "un peu avant" que le sujet ne se place dans le cadrage souhaité. Exemples : - Une danseuse évoquée par une traînée évanescente 1/15s, 1/8s- Cascade à faible vitesse où chaque goutte devient un trait- Cheval courant où seuls corps et têtes sont nets 1/125s La priorité doit être donnée à la vitesse quand on utilise une longue focale à main levée. Rappel :La profondeur de champ, c'est l'étendue sur laquelle une image est parfaitement nette. Mode Sport :

la vitesse d'obturation, temps de pose Cours sur la vitesse d'obturation (ou temps de pose) : principe général et implications pour la netteté et le flou de l'image. La vitesse de l'obturateur ou temps de pose est un des trois paramètres importants (avec l'ouverture et la sensibilité) qui permettent de gérer l'exposition. La vitesse ou temps de pose correspond à la durée pendant laquelle la surface sensible de l'appareil (film argentique ou capteur numérique) est exposée à la lumière lors de la prise d'une photo, c'est-à-dire la durée pendant laquelle l'obturateur reste ouvert (l'obturateur étant un rideau placé entre la surface sensible de l'appareil et l'objectif ; voir figure 1 ci-dessous). Figure 1. La vitesse s'exprime généralement en secondes ou fractions de seconde, où Au-delà des considération liée à l'exposition, la vitesse a des conséquences sur le rendu ou l'esthétique de la photo, en particulier sur la netteté. Longueur focale et photo à main levé Si on veut que le sujet soit bien net Si on veut du flou Figure 2.

Quels réglages : les bases Aujourd’hui, je vous propose un article destiné aux débutants. Vous êtes nombreux à me demander quel mode choisir sur votre reflex pour faire tel ou tel type de photo et je vais essayer ici de répondre à vos questions, le plus simplement possible. Avant d’aborder la partie purement pratique, je vais me concentrer sur la théorie. La bonne exposition : ISO + ouverture + vitesse Une exposition parfaite, c’est quand on arrive à faire ce que l’on veut, et dans 90% des cas, il s’agira d’avoir une photo ni trop claire ni trop sombre. Pour ce faire, nous allons jouer sur trois paramètres : l’ouverture, la vitesse et les ISO. Voici ce qui se passe si je ne change ni mon ouverture, ni ma vitesse, mais que j’augmente progressivement les ISO : Effet secondaire, monter les ISO augmente le bruit (ces petits pixels moches qu’on voit surtout dans les parties sombres). Comprendre l’ouverture Intéressons-nous maintenant à l’ouverture. L’ouverture va donc être importante sur deux points. Conclusion

Quels réglages pour quelles photos, partie 2 : les modes Après une première partie consacrée à la théorie, attaquons nous maintenant à son application. Je vais prendre quelques exemples et vous expliquer pourquoi j’ai choisi tel ou tel réglage, mais je vous préviens tout de suite : ces choix restent totalement personnels et correspondent à une image précise. Le but n’est pas de systématiquement reprendre les mêmes réglages, mais bien de comprendre comment tout cela fonctionne. Sur tous les reflexs, on va retrouver principalement 4 modes. Programme : en général appelé « P » sur la molettePriorité Ouverture : « Av », pour Aperture Value chez Canon et Pentax, « A » chez NikonPriorité Vitesse : « Tv » pour Time Value chez les uns, « S » pour Speed chez celui qui se la joue différentManuel : bah « M », tout simplement Il y a une infinité de bonnes raisons pour utiliser chaque mode, le tout est de savoir lequel privilégier selon les situations, et en voyage, elles sont variées ! Le mode Programme Le mode Priorité Ouverture Le mode Priorité Vitesse

15 conseils pour réussir vos photos 1: Maitriser les notions de base Prenez le temps de lire ce guide sur les notions de base pour apprendre à maitriser la vitesse de l’obturateur du boitier, l’ouverture du diaphragme et la focale de l’objectif, la sensibilité ISO du capteur, ainsi que la profondeur de champ. Avec ces quelques paramètres, le photographe maitrise parfaitement l’aspect qu’il veut donner à une image, il est donc essentiel d’acquérir ces quelques notions théoriques simples. Exemple 1 : Une vitesse d’obturation élevée, ici 1/800 de seconde, permet de figer le mouvement de la catcheuse. 2 : Bien connaitre son matos Ne lisez pas le mode d’emploi à la dernière minute ! Maitriser les réglages de votre boitier : une règle essentielle pour réussir vos photos ! 3 : Observez et soyez réactif Idéalement, une photo doit raconter une histoire : n’hésitez pas à inclure un élément précis dans votre cadrage pour apporter une information. Exemple 1 : Une photo doit être esthétique et peut également apporter une information.

l'ouverture du diaphragme Cours sur l'ouverture (valeur f/) : principe général et implications pour la profondeur de champs (zone de netteté). L'ouverture du diaphragme est un des trois paramètres importants (avec la vitesse et la sensibilité) qui permettent de gérer l'exposition. L'ouverture correspond à taille de la surface qui va laisser passer la lumière à travers l'objectif pendant l'exposition (un trou formé par des lamelles en métal, et dont la taille peut être changée). L'ouverture est exprimée, par convention, à l'aide de valeur f/, où : une petite valeur f/ (p. ex. f/2.8) correspond à une grande ouverture laissant entrer beaucoup de lumière, ce qui est utile pour les scènes peu lumineuses (permet d'éviter la sous-exposition) ; inversement, une grande valeur f/ (p. ex. f/11) correspond à une petite ouverture laissant entrer peu de lumière, ce qui est utile pour les scènes très lumineuses (permet d'éviter la sur-exposition). Figure 1. N.B. Deux exemples de grande et petite profondeur de champ (figure 2) :

Comment utiliser le mode de mesure de la luminosité ? Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Vous avez lu attentivement les articles sur l’exposition, et maintenant vous commencez à en comprendre les mécanismes, et à la travailler quand vous prenez un cliché. Cela dit, dans certaines situations un peu difficiles (notamment en contre-jour ou en faibles luminosités), vous avez toujours du mal à obtenir une exposition correcte à moins de photographier en mode Manuel total, ce qui n’est pas toujours des plus pratiques. Voyons un peu comment ça se passe dans votre appareil quand vous utilisez un mode semi-automatique comme le mode priorité à l’ouverture (Av ou A) ou à la vitesse d’obturation (Tv ou S). Par défaut, l’appareil mesure la luminosité sur la totalité de l’image. Comment fonctionne ce bouton ?

Auto Focus mode Nov 22 2009 En parallèle à l'article de Jean-Michel Dubois expliquant le fonctionnement de l'autofocus, je vous propose ici une démarche plus pratique, visant à décoder les différents modes autofocus, leur fonctionnement et leur utilité. Par la même occasion, nous verrons les différents types de motorisation AF embarqués dans les objectifs ou les boîtiers, et la manière de les exploiter au mieux en accord avec les différents réglages possibles du boîtier. Quelles que soient les performances de l'autofocus d'un boîtier, il est en effet important de savoir en tirer le meilleur, et bien souvent un réglage adapté réglera bien des difficultés sans nécessité d'investir lourdement pour un gain limité. Correctement réglé, l'autofocus d'un boîtier réputé poussif permettra d'aller beaucoup plus loin dans l'efficacité qu'un mode automatique qui peut ne pas donner satisfaction en conditions difficiles. Les modes AF AF-S : Mise au point autofocus ponctuelle fixe. AF-C : Mise au point en continu.

7 astuces pour construire son matériel photo à moindre frais Amis de la bricole, sortez les ciseaux, la glue, et le chattertone. Avec ce petit tutorial vidéo, voici de quoi enrichir votre matériel photo et ce, à moindre frais ! Parfois, avec un peu de débrouille, il est possible d’obtenir un résultat intéressant. Pas la peine de se ruiner, la photographie est un art qui s’expérimente aussi par le bricolage et l’expérimentation ! + via PetaPixel gérer l'éclairage, la qualité de la lumière - cours pour apprendre les bases de la photo La gestion de la lumière & les types d'éclairage Cours sur la qualité de la lumière (contraste, ombres, réflexions) et différents types d'éclairage. © Guillaume Fürst, 2009 Nikon D90 ; focale : 157 mm ; ouverture : f/8 ; vitesse : 1/100 s. ; ISO : 200 1. Les bases de la qualité de la lumière (le contraste, les ombres) La gestion de la qualité de la lumière est, avec l'exposition et la composition, une notion fondamentale en photographie. Au-delà des caractéristiques des ombres, le contraste dépend également d'autres facteurs, en particulier de la nature du (ou des) sujet(s) photographié(s). La dureté des ombres La dureté/douceur des ombres dépend principalement de taille relative de la source de lumière. La densité des ombres La densité des ombres dépend de la quantité de lumière réfléchie par la surface sur laquelle l'ombre de votre sujet est projetée. Exemples de 4 types d'ombres (figure 1) : Figure 1. (pour lire la vidéo, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis sur "play") 2. Généralités 3.

Photofiltre : comment redimensionner plusieurs photos en même temps Dans nos conseils de base pour réussir ses photos de vacances on vous conseille notamment de choisir la plus grande définition en pixels pour vos photos. Si cela est une bonne chose pour la qualité finale de vos images, c'est beaucoup moins pratique pour les partager par la suite. En effet cela augmente considérablement le poids des photos qui peuvent atteindre plusieurs mega-octet et rend l'envoi très très lent, surtout avec de nombreux clichés.Il existe pourtant des logiciels et solutions comme on avait pu le voir avec Shrink o'matic ou avec un autre logiciel : Light Image Resizer. Aujourd'hui nous allons voir comment utiliser un logiciel que vous avez peut-être déjà installé : Photofiltre. Une alternative est aussi proposée pour PC et Mac OS avec Photo réducteur.Préparation Même si ce la n'est pas impératif, et à moins de n'avoir que peu d'images à retailler, mieux vaut préparer à l'avance son lot de photos.

Related: