background preloader

Réchauffement climatique

Réchauffement climatique
L'activité humaine fait subir au climat des bouleversements importants. L'augmentation de la concentration de gaz à effet de serre émis par les activités humaines provoque le réchauffement de la planète. Une hausse des températures à la surface de la Terre, des mers et des océans, à l'échelle planétaire sur une période continue est unanimement constatée par les climatologues. L'évaluation de toutes les données relatives au changement climatique est effectuée par le Groupement d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC). Selon leur dernier rapport de 2013, le réchauffement climatique est "sans équivoque" car il apparaît avec évidence dans l'observation de l'accroissement des températures moyennes mondiales terrestres, des mers et des océans, la fonte généralisée de la neige, des glaciers, de la banquise et l'élévation du niveau moyen de la mer notamment. Entre 1901 et 2010, le niveau moyen des mers à l’échelle du globe s’est élevé de 0,19 m en moyenne (de 0,17 à 0,21 m).

http://www.vedura.fr/environnement/climat/rechauffement-climatique

Related:  rechauffementclimatiquepopola

Les changements climatiques : causes et impacts Les changements climatiques ne datent pas d’hier. Les modifications de notre climat sont en effet aussi anciennes que notre planète Terre. Les grandes tendances de la température planétaire au cours des temps géologiques montrent que le climat a été généralement plutôt chaud, hormis au cours des 5 ères glaciaires.

Conséquences du réchauffement climatique Le réchauffement climatique a de multiples conséquences environnementales, sanitaires et économiques : Les modélisations du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) sur les conséquences du réchauffement climatique rencontrent un consensus scientifique, avec des prévisions qui s'aggravent au fil du temps (courant 20ème et 21ème siècle). Le 21ème siècle compte 13 des 14 années les plus chaudes jamais observées depuis les premiers relevés météorologiques en 1850. Les perspectives d'augmentation des températures varient entre 0,3°C et 4,8°C d'ici la fin du siècle, l'augmentation n'étant pas répartie uniformément sur la planète : au Pôle Nord, les températures moyennes des dix dernières années ont augmenté 2 fois plus vite qu’au niveau mondial. Les Nations Unies estiment que 9 catastrophes sur 10 sont maintenant liées au climat et au cours des 20 prochaines années elles ne feront que croître en nombre et intensité.

Réchauffement climatique : Définition, photos, vidéos, actualité, dossiers, posts, membres, boutique Le réchauffement climatique désigne la modification climatique de la Terre caractérisée par une augmentation de la température moyenne des océans et de l’atmosphère, sur plusieurs années. La fonte record des glaces et la libération de méthane dans l’atmosphère par les fonds marins de l’Arctique constatées par les chercheurs ces dernières années ont, entre autres, poussé la communauté scientifique internationale à tirer la sonnette d’alarme quant à l’avenir environnemental de notre planète. Le climat terrestre a toujours connu des cycles climatiques de réchauffement et de refroidissement, pouvant s’étendre sur plusieurs milliers ou millions d’années. Durant ces 800 000 dernières années, plusieurs cycles se sont succédés : la Terre a connu un réchauffement brutal suivi d’une période chaude, appelée « période interglaciaire ». Elle-même suivie par un refroidissement progressif qui a favorisé l’installation d’une ère glaciaire.

Fonte sans précédent de la calotte glaciaire du Groenland, selon la Nasa Selon les données de trois satellites analysées par la Nasa et des scientifiques universitaires, environ 97% de la calotte glacière avait dégelé à la mi-juillet, a indiqué l'Agence dans un communiqué. "C'est tellement sans précédent que je me suis d'abord interrogé sur le résultat: était-ce bien réel ou était-ce dû à une erreur de données?", a commenté Son Nghiem, de la Nasa. L'expert précise avoir remarqué le dégel de la majorité de la glace du Groenland au 12 juillet en analysant les données d'un premier satellite. Les résultats des deux autres satellites ont confirmé cette découverte. Les cartes satellitaires de la fonte montrent que la calotte glaciaire avait dégelé sur 40% de sa surface au 8 juillet et sur 97% quatre jours plus tard.

Le réchauffement climatique - Dossiers Juin 2004 : A l’approche de l’été, les souvenirs de la canicule de 2003 resurgissent de notre mémoire, les ventes de climatiseurs s’envolent. La sortie du film-catastrophe « Le jour d’après », dont le scénario ancré sur le thème du réchauffement de la planète prend de grandes libertés avec la science, vient conforter ces inquiétudes.. Il y a une vingtaine d’année, de nombreux scientifiques s’interrogeaient sur l’existence ou non d’un « réchauffement climatique » avéré. Les observations et mesures effectuées ces dernières années ont levé le doute sur cette question : augmentation lente, supérieure à 0,6°C en un siècle, des températures moyennes enregistrées par les stations météorologiques du monde entier, diminution de l’étendue et de l’épaisseur de la banquise arctique, recul des glaciers, augmentation significative du niveau de la mer, autant d’indices sont venus confirmer la réalité du réchauffement climatique. Plusieurs questions sont fréquemment soulevées

Changement climatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Principaux facteurs reconnus de changement climatique Un changement climatique, ou dérèglement climatique, correspond à une modification durable (de la décennie au million d'années) des paramètres statistiques (paramètres moyens, variabilité) du climat global de la Terre ou de ses divers climats régionaux. Ces changements peuvent être dus à des processus intrinsèques à la Terre, à des influences extérieures[1] ou, plus récemment, aux activités humaines. Le changement climatique anthropique est le fait des émissions de gaz à effet de serre engendrées par les activités humaines, modifiant la composition de l'atmosphère de la planète[2].

GIEC - Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat Le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) est né en 1988 de la coopération de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), sur le changement climatique. En anglais, il est connu sous le sigle IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change). Les missions du GIEC sont les suivantes : Les travaux et les évaluations du GIEC se fondent sur des données scientifiques reconnues. Réchauffement climatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En 1988, l'ONU crée le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) chargé de faire une synthèse des études scientifiques sur cette question. Dans son dernier et quatrième rapport, auquel ont participé plus de 2 500 scientifiques de 130 pays[1], le GIEC affirme que le réchauffement climatique depuis 1950 est très probablement[c 1] dû à l'augmentation des gaz à effet de serre d'origine anthropique. Les conclusions du GIEC ont été approuvées par plus de 40 sociétés scientifiques et académies des sciences, y compris l'ensemble des académies nationales des sciences des grands pays industrialisés[2]. Les projections des modèles climatiques présentées dans le dernier rapport du Giec indiquent que la température de surface du globe est susceptible d'augmenter de 1,1 à 6,4 °C supplémentaires au cours du XXIe siècle. Observations liées au réchauffement climatique actuel[modifier | modifier le code]

La fonte des glaces polaires s'accélère La fonte des glaces polaires s'est accélérée ces vingt dernières années sous l'effet du réchauffement climatique, surtout au Groenland, contribuant pour 20% à la montée des océans sur cette période, selon l'estimation la plus précise jamais faite à ce jour et publiée jeudi. Une équipe internationale de chercheurs a effectué cette étude importante, qui paraît dans la revue américaine Science du 30 novembre au moment où se déroule la dernière conférence de l'ONU sur le climat à Doha, au Qatar. Le niveau de la mer s'est élevé en moyenne depuis 1992 de plus de 55 mm (3 mm par an), dont la plus grande partie est attribuable à l'expansion thermique de l'eau. Ces scientifiques ont estimé à 11,1 mm au total l'élévation des océans ayant résulté de la seule fonte des deux plus grandes calottes glaciaires de la planète.

Related: