background preloader

Made in ma bibliothèque

Made in ma bibliothèque
Le rôle des bibliothèques ne cesse d'évoluer : après nous avoir facilité l'utilisation des médias et d'Internet, voilà qu'elles se mettent à nous accompagner dans nos envies de création en abritant aussi des makerspaces, ces lieux dédiés à la fabrication d'objets. Deux établissements américains viennent de se lancer dans l'aventure. Entrailles de MakerBot par Bre Pettis -cc- Début juillet, la bibliothèque de la petite ville de Westport aux États-Unis a inauguré un nouvel espace. De nouveaux fauteuils plus confortables ? Non, un makerspace, ces lieux où les gens fabriquent des objets. Ces deux initiatives augurent d’une évolution du rôle des bibliothèques. J’ai d’abord appris sur l’impression 3D dans un cours intitulé “innovation dans les bibliothèques publiques” à l’université de Syracuse, où je travaillais mon master en sciences de l’information et des bibliothèques. Aider les usagers à créer Le lieu du fablab de Fayetteville encore en travaux en janvier 2012 -cc-Theron Trowbridge

http://owni.fr/2012/07/10/made-in-my-bibliotheque/

Textes fondamentaux Une école « Ateliers » qui en a pris le nom La fondation de l’Ecole nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) en 1982 est une tentative de modification de l’approche française centrée sur la pensée abstraite et rationnelle où « l’objet rarement nommé, jamais touché semble être défini comme l’ultime aboutissement d’une démarche linéaire nécessaire, procède de la seule rationalité déductive qui va de la loi scientifique à ses applications ». (1) Au-delà du simple rapport entre Art et Industrie, notre école qui se nomme « ENSCI-Les Ateliers » a été imaginée pour répondre à ces enjeux : créer une culture de l’objet industriel et en penser les processus fonctionnels, esthétiques et sociaux. L’école, qui fêtera bientôt ses trente ans, est donc un espace de pratique, mais aussi un espace de pensée, de conversation et de démonstration. Elle renoue avec une tradition française, celle de l’atelier, du salon et du cabinet d’objets.

Le living lab dans la bibliothèque – Marie D. Martel 9 juillet 2012 9h11 · Marie D. Martel Les bibliothèques, surtout les nouvelles bibliothèques, représentent de grands équipements aspirationnels : elles incarnent une vision, la manière dont une communauté se définit par rapport au savoir, à la culture et sa mémoire. Les bibliothèques constituent aussi des instruments d’empowerment et de croissance communautaire. Elles sont plus qu’une somme ou une collection de livres ou de DVDs, elles sont des projets sociaux. Les Fab labs en bibliothèque : nouveaux tiers lieux de création Depuis leur origine, les bibliothèques se sont assez patiemment adaptées aux vagues des nouveaux médias se succédant afin de partager l’information dont les usagers avaient besoin. Notamment pour cette raison : des citoyens informés sont les piliers de la démocratie. Les bibliothèques ont évolué à travers l’âge de l’accès (et ce n’est pas terminé), l’âge de la formation et, maintenant, voici que survient l’âge de la participation. Dans ce contexte, les bibliothèques se redéfinissent en tant que projet de curation et de création. L’âge de la participation correspond aussi au moment où l’accès aux ressources numériques tend à faire décroître les superficies nécessaires pour le stockage des collections.

Un site utilisant Réseau blogs de l'ENSCI Les supports d’interactions Comment faire d’un objet un bon support d’interaction ? Tel est la base de ma réflexion. Cap sur le Learning Center La médiathèque évolue à la rentrée, cette restructuration a été pensée pour être en adéquation avec les évolutions du monde des bibliothèques et des centres de documentation qui s’orientent vers le concept de LTC ( Learning Training Center). Ce lieu conçu pour servir les usagers dans toutes leurs attentes allie « l’intégration entre l’enseignement (teaching), l’acquisition de connaissances (learning), la documentation et la formation aux technologies (training), est au cœur de cette notion qui renouvelle la conception de la relation entre formation et bibliothèques » Le learning center associe « un lieu architectural, souvent emblématique, et l’intégration d’un ensemble de ressources et de services, également accessibles à distance.

Les bibliothèques ont-elles encore un avenir à l’ère numérique ? Le passage au numérique n’en finit pas de modifier nos habitudes vis-à-vis des produits culturels. Avec le déclin du CD, les services de prêts musicaux ont des difficultés à se renouveler. Vous avez surement connu les discobus de la Médiathèque. Vulcanisation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Technique[modifier | modifier le code] La vulcanisation est un cas particulier de réticulation. Après polymérisation, en présence d’un système de vulcanisation et d'énergie thermique, les macromolécules linéaires de l'élastomère réactif forment un réseau tridimensionnel sans direction privilégiée.

Les Fab Labs, ou le néo-artisanat Fabriquer soi-même ce dont on a besoin, réparer, au lieu de consommer des objets que l'on jette au moindre dysfonctionnement : tel est le programme des FabLabs, nés au début des années 2000 au MIT grâce au physicien Neil Gershenfeld. Dans Tintin et le lac aux requins, le professeur Tournesol invente un engin révolutionnaire : le photocopieur en trois dimensions. On met un objet d’un côté, un peu de pâte de l’autre et en un tournemain l’original est reproduit à l’identique. Une telle machine existe depuis quelques années sur un principe pas très éloigné de ce qu’avait imaginé Hergé.

QUAND L'US ARMY INVENTE LA MICRO-USINE NOMADE DU FUTUR Et si demain les soldats sur le front pouvaient fabriquer leurs propres armes et leurs propres munitions grâce à des mini imprimantes 3 D ? Posée comme cela la question peut paraitre totalement aberrante. C'est pourtant ce que prépare - et teste déjà - l'US Army via sa Rapid Equipping Force en Afganistan avec des mini-usines nomades dotées - entre autres - d'imprimantes 3 D. La bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc. De façon bizarre et réitérée, les questions que je posais sur la bibliothèque troisième lieu me reviennent à travers de multiples échanges, lectures, contacts. Tout aussi étrangement, elles se conjuguent avec des observations passionnées sur mon post-scriptum, qui promettait ma critique de la vogue du ‘learning center‘. Je l’avoue, ces questions me taraudent particulièrement, peut-être parce que me suis beaucoup consacré aux collections et aux politiques documentaires, et que ‘troisième lieu’ comme learning center posent des objectifs qui négligent justement parfois ces collections et parfois ces politiques documentaires. Un déclic : la bibliothèque quatrième lieu Je suis tombé sur un rapport de Victoria Péres-Labourdette (Agence Gutenberg 2.0), invoquant "La bibliothèque quatrième lieu", dans la bibliothèque numérique de l’enssib. Si la démonstration laisse perplexe et même réticent, la superposition des attendus questionne, et plus encore la solution -si facile et donc si géniale !

Une médiathèque : des dispositifs de médiation dans un écosystème territorial Précieuse infographie déjà très populaire sur Facebook et que je republie ici parce qu’elle me semble importante (et que tout le monde n’est pas sur Facebook). C’est assez rare de voir en une image la variété des usages et des services que peut proposer une médiathèque. Voilà qui confirme que la fonction des bibliothèques n’est plus seulement, loin s’en faut, de prêter des livres ou de constituer des collections, mais bien de déployer des dispositifs de médiation à partir d’un territoire. Session 4 – Faut il encore des bibliothèques ? Exemples d’ailleurs CR rédigé par Sabine Noël Modératrice Annick Guinery, directrice des bibliothèques de Choisy-le-Roi Intervenants : Suzanne Payette, directrice bibliothèque de Brossard Georgette-Lepage au Québec ; Maud Stephan, bibliothécaire professeur à l’Université libanaise ; Tony Durcan, directeur de la culture et des bibliothèques au Conseil municipal de Newcastle ; Chantal Stanescu, directrice adjointe de la bibliothèque centrale de la région Bruxelles-Capitale.

Bibliothèque du futur : les usagers attendent les conseils du personnel Le Pew Research Center se veut comme l'organisme de référence en matière de levée des clichés, à l'aide de sondages à grande échelle : l'interrogation de près de 2.500 Américains lui a cette fois permis de conclure que le service public restait important pour une écrasante majorité d'entre eux. Toutefois, beaucoup attendent encore la révolution des établissements de prêt, en phase avec l'époque et les usages, rapporte l'American Librairies. thejester100, CC BY 2.0 Voilà un résultat qui mettra du baume au coeur des bibliothécaires américains lancés dans le combat pour le prêt des livres numériques : sur les 2.252 individus, minimum d'âge 16 ans, interrogés par le Pew Research Center (PRC), 80 % soutiennent mordicus qu'emprunter des livres et demander conseil à un bibliothécaire reste « un service très important ». Fait notable, 77 % d'entre eux placent au même niveau, désormais, l'accès gratuit à un poste informatique connecté à Internet. Comment prêter des livres numériques ?

Related:  Bibliothèques en évolutionsprojet fablabAEP