background preloader

Utopie

Utopie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’utopie (mot forgé par l'écrivain anglais Thomas More, du grec οὐ-τοπος « en aucun lieu ») est une représentation d'une réalité idéale et sans défaut. C'est un genre d'apologue qui se traduit, dans les écrits, par un régime politique idéal (qui gouvernerait parfaitement les hommes), une société parfaite (sans injustice par exemple, comme la Callipolis de Platon ou la découverte de l'Eldorado dans Candide) ou encore une communauté d'individus vivant heureux et en harmonie (l'abbaye de Thélème dans Gargantua de Rabelais en 1534), souvent écrites pour dénoncer les injustices et dérives de leurs temps. Une utopie peut désigner également une réalité difficilement admissible : en ce sens, qualifier quelque chose d'utopique consiste à le disqualifier et à le considérer comme irrationnel. Genre opposé, la dystopie — ou contre-utopie — présente non pas le meilleur des mondes mais le pire. Origine du terme « utopie »[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Utopie

Related:  Utopies urbainesUtopiesSimplexité à terme

Utopie Définitions : Pays imaginaire où règne un gouverneur parfait sur un peuple heureux; Plan d'une société ou d'un gouvernement parfait et parfait; Parfait... (source : fr.wiktionary) L'utopie (néologisme de l'écrivain anglais Thomas More), synthèse des mots grecs οὐ-τοπος (lieu qui n'est pas) et εὖ-τοπος (lieu de bonheur) est une représentation d'une réalité parfaite et sans défaut. Cela se traduit, dans les rédigés, par un régime politique parfait (qui gouvernerait idéalement les hommes), une société idéale (sans injustice par exemple, comme la Callipolis de Socrate) ou encore une communauté d'individus vivant heureux et en harmonie (l'abbaye de Thélème, dans Gargantua, de Rabelais, en 1534). Devant la menace de la censure politique ou religieuse, les auteurs situent l'action dans un monde imaginaire, île inconnue par exemple (L'Île des esclaves, Marivaux, 1725), ou montagne inaccessible (la découverte de l'Eldorado, dans Candide, 1759).

Actualité En collaboration avec Bois & Toile, nous vous proposons des stages d’initiation aux noeuds marins et à la couture de voilerie. Stage d’initiation aux nœuds marins (1 jour) : Réalisation des noeuds de base à connaître pour naviguer ou réparer le gréement et premières réalisations en nœuds décoratifs : porte-clés, petite corde de cloche…). Vous [...] SKOL AR MOR et l’ensemble des élèves sont heureux de vous convier à la mise à l’eau des bateaux, reflet des efforts, des compétences et de l’investissement individuel et collectif de chacun d’entre eux. Une émancipation citoyenne Une page de Wikiversité. Travail de recherche : L'émancipation du citoyen Toutes les discussions sur ce sujet doivent avoir lieu sur cette page. Vers une humanité adulte[modifier | modifier le wikicode] L'humanité est en crise et les nations font fassent à une crise de la gouvernance.

Ville Utopie Ville et utopie Parler de l’image des villes dans la science-fiction, c’est peut-être parler d’un aspect accessoire dans des romans et films sans importance.[1] D’autre part, la science-fiction comme endroit culturel peu estimé nous donne certaines chances d’observation. Se développant au-delà de l’œil critique du champ de l’art, la culture populaire est capable de conserver, recombiner des images, faire visible des réalités imaginaires qui ne sont actuellement pas estimées ou présentables dans les arts établis. Exactement à cause de cette capacité, certaines œuvres de science-fiction, spécialement des films, ont, de temps en temps, attiré une attention plus vaste, montrant que la science-fiction transporte aussi l’héritage des utopies classiques disparues. Mais pourquoi vaut-il se concentrer sur la représentation des villes dans la science-fiction ?

Mana (spiritualité) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mana. Le terme Mana désigne un concept polynésien que l'on retrouve sous différentes appellations dans d'autres peuples. La notion de mana a fait l’objet de nombreuses discussions, tant sur la traduction que sur sa signification, mais aussi plus largement, elle a fait l’objet de discussions sur la validité ou la pertinence des "notions de type mana".

Glossaire - Intelliterwal Avertissement : le présent glossaire est un outil évolutif et amendable, destiné à forger un langage commun de travail. Il peut dès lors être complété de manière permanente, notamment par l'ajout de concepts nouveaux ou par l'amélioration de l'intelligibilité et de la précision des définitions. Lien : Projets d’écovillages Ecovillages ?... « encore une histoire pour les jeunes et les marginaux ! » Ou encore : « Aujourd’hui, la ruée vers les villages, « éco » ou pas, est-ce bien raisonnable ? N’y a-t-il pour échapper au désarroi et à la solitude de la vie urbaine, au gaspillage et à la pollution que l’alternative d’aller vivre à la campagne ? Hypothèse Gaïa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Car les métaphores sont plus que jamais nécessaires pour faire comprendre au plus grand nombre la véritable nature de la Terre et les périls mortels qui se profilent à l'horizon » — James Lovelock[1]. L'hypothèse Gaïa, appelée également hypothèse biogéochimique[2], est une hypothèse scientifique controversée, initialement avancée par l'écologue anglais James Lovelock en 1970, mais également évoquée par d'autres scientifiques avant lui, selon laquelle la Terre serait « un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d'années, en harmonie avec la vie »[3]. L'ensemble des êtres vivants sur Terre serait ainsi comme un vaste superorganisme — appelé « Gaïa », d'après le nom de la déesse de la mythologie grecque personnifiant la Terre — réalisant l'autorégulation de ses composants pour favoriser la vie. Définition et champ épistémologique[modifier | modifier le code]

Glossaire de la systÈmique (gr. systÍma: ensemble) Dans le langage courant, mot pouvant signifier: a) un ensemble de composants matÈriels (ex: systËme solaire, systËme pileux, systËme nerveux), b) un ensemble de concepts ou d'idÈes (ex: systËme mÈtrique, systËme philosophique), c) un ensemble de mÈthodes ou de procÈdÈs (systËme d'Èducation, systËme D). Dans le contexte systÈmique, un systËme peut Ítre dÈfini de la faÁon la plus gÈnÈrale comme un tout organisÈ de composants en interaction. Cette dÈfinition gÈnÈrale fait ressortir les trois catÈgories primordiales nÈcessaires pour envisager un systËme gÈnÈrique: le monde des objets (composants), le monde des relations (interactions) et le monde de la totalitÈ (entitÈ existante). De tels systËmes sont caractÈrisÈs par un certain degrÈ de complexitÈ et un certain degrÈ d'autonomie. Ces systËmes sont donc simultanÈment non-isolÈs (matÈriellement ouverts) sur le plan ÈnergÈtique et opÈrationnellement clos sur le plan relationnel.

L’architecture utopique Français - histoire des arts / 3e-2de Par Vanessa Padioleau, docteur en langues et littératures anciennes, professeure à l’École de management en alternance de Vendée, formatrice à l’AFPIA Ouest L’architecte des Lumières DOC A La Saline royale d’Arc-et-Senans, 1775. Dessin de Claude-Nicolas Ledoux, gravure de Pierre-Gabriel Berthault, 1804.

Tour solaire Nazare Michaud de l'Association Energie Environnement Les vrais inventeurs de la tour solaire Les énergies renouvelables sont-elles, oui ou non, en mesure de remplacer le charbon, le pétrole, l’énergie nucléaire ? Les tours solaires de type « vortex » (rotational flow wirling system) sont à l’heure actuelle les seules unités de production d’énergie comparables, en terme de puissance, aux centrales électriques modernes. Toute la question est de savoir si ces tours solaires peuvent atteindre les performances annoncées. Si tel était le cas, l’espèce humaine pourrait, sans pénaliser son avenir, abandonner les techniques classiques polluantes.

Holisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Holisme (du grec ancien ὅλος / hólos signifiant « entier ») est un néologisme forgé en 1926 par l'homme d'État sud-africain Jan Christiaan Smuts pour son ouvrage Holism and Evolution[1]. Selon son auteur, le holisme est : « la tendance dans la nature à constituer des ensembles qui sont supérieurs à la somme de leurs parties, au travers de l'évolution créatrice[1]. » Le holisme se définit donc globalement par la pensée qui tend à expliquer un phénomène comme étant un ensemble indivisible, la simple somme de ses parties ne suffisant pas à le définir. De ce fait, la pensée holiste se trouve en opposition à la pensée réductionniste qui tend à expliquer un phénomène en le divisant en parties.

Babel et Babylone, l'apparition des premières cités Concrétion de rêves passés et de désirs contemporains, la ville s'invente jour après jour depuis son apparition il y a plus de 4 000 ans. Au IIe millénaire avant JC, en effet, les premières cités apparaissent en Mésopotamie, dans un contexte de croissance démographique et d'intensification des échanges commerciaux. Ces phénomènes provoquent une densification de l'habitat et entraînent simultanément une nouvelle forme d'organisation sociale : faire coexister de façon viable plusieurs milliers d'habitants implique le développement d'un pouvoir politique fort.

Related: