background preloader

Géoportail

Géoportail
Related:  L'ÎLE-TUDY dans tous ses états

Litto3D® - Finistère 2014 - Altimétrie littorale - Produits numériques Le programme national Litto3D® vise à produire un modèle numérique altimétrique de référence, continu terre-mer et précis, sur la frange du littoral métropolitain et ultramarin. Il met en oeuvre des moyens de levés par lasers aéroportés (LIDAR bathymétriques) permettant de mesurer les profondeurs dans les zones d'estran difficilement accessibles, en complément des sondeurs multifaisceaux embarqués à bord des navires. Litto3D® décrit la bande littorale, jusqu'à l'isobathe 10 m et au plus jusqu'à 6 milles marins des côtes. Ce produit est le résultat de différents partenariats entre le SHOM et le Conseil Général du Finistère, l'IGN, la Région Bretagne, la Préfecture du Finistère, l’Agence des aires marines protégées, le Parc National marin d’Iroise, l'IFREMER et le Service d'infrastructure de la défense. Litto3D® - Finistère 2014 est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Finistère avec le FEDER. Format de diffusion Semis de points : XYZ Systèmes de référence et projection

Technologies de l'information et systèmes de transports intelligents - www.moviken.com Accueil Site internet L'évolution du paysage en Bretagne Le littoral breton a toujours été densément peuplé, du fait de l’attraction économique exercée par les activités liées à la mer (pêche, commerce, défense nationale), mais également grâce à la présence de certaines activités agricoles, en particulier le maraîchage de plein champ. Le fait majeur ayant bouleversé les paysages littoraux a été le développement du tourisme et du tropisme littoral en général, qui ont conduit à une urbanisation massive de l’espace côtier, alors même que les activités traditionnellement liées à la mer, pêche et marine marchande notamment, sont en perte de vitesse et n’ont plus qu’un rôle secondaire dans la dynamique du paysage littoral. Cette attirance pour le littoral émerge au milieu du 19ème siècle en Europe, lorsque que la valorisation de la belle campagne laisse progressivement place à la recherche de paysages grandioses et sublimes, tels les paysages maritimes, qui attirent les plus grands peintres de l’époque.

Caractérisation de la submersion marine — Littoral Languedoc Roussillon Chaque année, le littoral du Languedoc-Roussillon est soumis à plusieurs évènements de tempêtes marines. La plupart de ces évènements génèrent des vagues dont la hauteur significative moyenne est de l’ordre de 2 à 3 mètres. Cependant, dans des cas extrêmes, la hauteur significative de la houle peut atteindre des valeurs de 7 mètres environ. De ce fait et compte tenu de la très faible altimétrie des terrains situés en arrière des cordons littoraux, ces épisodes de tempêtes induisent des impacts plus ou moins importants sur la côte. Parmi ces impacts, les phénomènes de submersion marine sont les plus significatifs. Le phénomène de submersion marine La submersion marine est définie comme une inondation temporaire de la zone côtière par la mer dans des conditions météorologiques et marégraphiques sévères (MEEDAT, 1997). Les processus physiques mis en jeu lors des phénomènes de tempêtes sont liés principalement à l’action de la pression atmosphérique et du vent sur le plan d’eau :

Atlas des Zones Inondables par Submersion Marine localisation du secteur d etude azism L’objectif de l’article est de présenter une méthodologie de cartographie des zones inondables par submersion marine (Esposito 2009). Elle a été mise en place, dans un premier temps, sur des secteurs tests. Ensuite cette méthodologie a été appliquée sur l’ensemble du littoral du Languedoc Roussillon c'est-à-dire sur les quatre départements que sont les Pyrénées-Orientales, l’Aude, l’Hérault et le Gard.L'étude méthodologique a été réalisée en deux phases successives sur quatre secteurs tests. Premièrement, nous avons réalisé une phase d’analyse qui se basait sur plusieurs descriptions avec la géomorphologie du littoral, les aménagements réalisés, l’approche historique et une étude topographique. Ensuite, la phase de synthèse a conduit, par le croisement des résultats de l'interprétation géomorphologique, topographique et historique, à l'évaluation et à la cartographie du degré de submersion. morphologie d ensemble du littoral azism 2007 - F.

Prise en compte du risque de submersion marine dans les plans de prévention des risques naturels littoraux Les inondations consécutives à la tempête Xynthia de février 2010 ont mis en évidence les limites de la politique de prévention du risque de submersion marine menée jusqu’alors. En particulier, le cadre méthodologique, datant de 1997, doit être réactualisé. De même ces inondations ont mis en évidence une couverture insuffisante des territoires par des plans de prévention des risques naturels littoraux. Depuis cette date, le gouvernement a mis en œuvre plusieurs mesures de prévention des risques littoraux, complémentaires des actions de prévention des inondations déjà engagées. Elles ont conduit la ministre de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement à annoncer le 17 février 2011 le lancement du Plan submersions rapides et une liste de communes à couvrir par un PPRN Littoral d’ici 2014. © Sébastien MICHEL / MEDDTL

Article - Pays-Bas. Quel avenir pour les polders ? par Servane Gueben-Venière, Lydie Goeldner-Gianella, Geneviève Decroix - P@ges Europe Pays-Bas. Quel avenir pour les polders ? Servane Gueben-Venière*, Lydie Goeldner-Gianella**, Geneviève Decroix*** Après des siècles de lutte contre la mer et la mise en place progressive d’une politique offensive de protection côtière, les Pays-Bas font face à une intense érosion de leurs côtes et à un risque de submersion marine. Un pays de polders menacé par le changement climatique Plusieurs grands acteurs (le clergé, la noblesse, les grands ingénieurs flamands et hollandais, la bourgeoisie commerçante et, enfin, l’Etat) ont contribué, à partir du XIe siècle, à mettre en œuvre une politique de poldérisation qui a permis de conquérir 6 à 7 000 km² de terres sur les eaux (carte 1), pour des raisons démographiques, alimentaires et économiques. Carte 1Les polders aux Pays-Bas et le Plan Delta 2 Une politique d’adaptation plus respectueuse de la nature D’importantes mesures de protection contre la mer ont été mises en œuvre depuis la tempête catastrophique de 1953.

Perception des risques de submersion marine et capacité d’adaptation des populations littorales 1 Projet MISEEVA (Marine Inundation exposure hazard and Social Economic and Environmental Vulnerabili (...) 1Les prévisions de montée du niveau de la mer en lien avec le changement climatique (IPCC, 1994; 2001) devraient se traduire par une augmentation des risques côtiers d’érosion des plages, de submersion permanente ou récurrente de certaines zones basses et d’aggravation des dommages liés aux tempêtes, lesquelles devraient être plus violentes du fait des dérèglements climatiques et de la hauteur d’eau supplémentaire. Face à ces perspectives, une recherche pluridisciplinaire1 a été menée pour tenter d’évaluer la vulnérabilité du littoral du Languedoc-Roussillon (France) par rapport au risque de submersion. La déclinaison au niveau régional des hypothèses du Groupe Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) estime la montée du niveau de la mer entre 35 centimètres et 1 mètre à l’horizon 2100 (Lecacheux et al., 2011). Figure 1. Source : DREAL Languedoc-Roussillon Figure 2.

erosion en Europe

Related: