background preloader

Le living lab dans la bibliothèque

Le living lab dans la bibliothèque
Les bibliothèques, surtout les nouvelles bibliothèques, représentent de grands équipements aspirationnels : elles incarnent une vision, la manière dont une communauté se définit par rapport au savoir, à la culture et sa mémoire. Les bibliothèques constituent aussi des instruments d’empowerment et de croissance communautaire. Elles sont plus qu’une somme ou une collection de livres ou de DVDs, elles sont des projets sociaux. En Scandinavie, c’est bien connu, les bibliothèques sont des occasions de combiner les aspirations, le projet social et l’innovation. Une des manières d’innover consiste à aborder les projets dans une perspective de design intégré. Qu’est-ce qu’un living lab ? Patrice Dubé a présenté le projet du living lab SAT / CHU Sainte-Justine lors d’un forum tenu en juin suivi par une visite des installations. Wikipedia propose cette définition qui rejoint l’esprit de la communication : A living lab is a research concept. Le living lab dans la bibliothèque Like this:

Le laboratoire vivant, une expérience de #sociétéculturedesign pour la future médiathèque de Lezoux en Auvergne Le protocole, les contenus et les solutions qui constituent le processus définissant la résidence de la médiathèque de Lezoux sont présentés dans un livret qui est la source ayant servi ici à résumer et à décrire, assez littéralement, cette expérience de sociétéculturedesign. Quoi et quand ? Les partenaires, la Région Auvergne, le Conseil général du Puy de Dôme, la Communauté de communes Entre Dore et Allier et le laboratoire d’innovation ouverte de la 27e Région se sont associés pour poser la question « Qu’est-ce qu’une médiathèque aujourd’hui -et demain ? » en vue de concevoir une nouvelle médiathèque attendue en 2013. Typiquement, cette résidence a reposé sur une équipe pluridisciplinaire qui s’est réunie pour co-créer des solutions « avec et au plus près des gens » au cours de trois semaines d’immersion. Au nombre des objectifs, cette résidence visait à alimenter la réflexion sur les services numériques pour la future médiathèque. La méthode Le déroulement Et après ? Et un plan d’usages

Pour du design inclusif en bibliothèque : le cas de la station d’aide à l’information et au lecteur La station d’information et d’aide au lecteur à la bibliothèque de Delft au Pays-Bas. Les bibliothèques s’affirment de plus en plus comme des lieux de sociabilité. On peut y boire et manger, comme au café; on peut y parler et c’est désormais le silence que l’on isole et non la parole. On cherche à favoriser la participation, l’approche-client, la valorisation de l’accueil et plus d’autonomie pour l’usager en ce qui concerne les transactions cléricales – tout en l’accompagnant dans une démarche de proximité, humaine, personnalisée pour des services à valeur ajoutée comme la formation ou la recommandation de lecture. Pour ceux et celles qui sont amené(e)s à réfléchir au sujet du rôle et du design de ce point de service fonctionnel où se pratique la référence, l’aide à l’information et au lecteur dans la bibliothèque de demain, il est suggéré de se demander: • Que veut-on offrir comme service et quel niveau de service veut-on y dispenser ? • Plus d’accessibilité, moins d’obstacles;

learning centers pourquoi ? | Learning Centers Virtuels >>> Démocratiser l'accès au savoir pour tous Un Learning Center, c’est faciliter l’accès à : Des fonds documentaires (papiers traditionnels) Une bibliothèque numérique permettant un accès au savoir, sur place et à distance Un lieu de recherche et d’innovation Un réseau de lieux-ressources de documentation et d'information Un environnement pédagogique complémentaire aux dispositifs existants (formation initiale et formation permanente). Chaque Learning Center assure l'accueil et l'accompagnement individualisé, chaque visiteur est guidé dans ses recherches, à l'aide d'outils traditionnels ou innovants (parcours pédagogiques interactifs, par ex). >>> Contribuer à la formation numérique Constituer des lieux de recherche et d'innovation dans le domaine de la formation numérique pour s'adapter aux évolutions techniques, pédagogiques et sociales. Les Learning Centers du Nord-Pas de calais : Côté convivial, chaque visiteur aura accès à la cafétéria, aux médias quotidiens…

Elargir l'assiette Mettre en relation des professionnels des bibliothèques et des usagers est une partie emblématique de notre activité, souvent désignée sous le terme générique de "service public". Elle passe par de multiples canaux : - répondre au téléphone- répondre à des courriers papier- répondre à des mails- répondre à des questions posées via des formulaires sur le site web- répondre à des questions posées par écrit in situ (cahiers de suggestion, de doléances, etc.)- répondre à des usagers présents en salle de lecture- répondre par chat- répondre à des usagers présents à un 'guichet' à proximité de l'entrée- répondre à des usagers sur rendez-vous- répondre sur une page Facebook- répondre sur Twitter- faire des affiches- animer des formations en présentiel- être présent sur une plate-forme de cours en ligne- faire de l'usability testing (non, là je m'égare)- ... Une autre partie consiste à être disponible pour tous, en faisant autre chose.

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Qu’est-ce que le troisième lieu ? Oldenburg a établi une typologie présentant les caractéristiques du troisième lieu : • Un espace neutre et vivant • Un lieu d’habitués Avril 2010

Related: