background preloader

Jeter le bébé pour garder l’eau du bain ?, par Frédéric Pierru (savoir/agir 8 - Le MHM)

Jeter le bébé pour garder l’eau du bain ?, par Frédéric Pierru (savoir/agir 8 - Le MHM)
Revue savoir/agir, n°8, juin 2009, Éditions du Croquant, pp. 13-24. Ce texte est publié avec les aimables autorisations de l'auteur et de l'éditeur. F. Pierru est Chargé de recherche CNRS (section 40 : Politique, pourvoir, organisation) es contorsions idéologiques et rhétoriques des gardiens de la croyance économique confrontés au spectacle pathétique du naufrage de la finance libéralisée puis, dans son sillage, de l’entrée de l’économie mondiale dans la plus grave récession depuis l’après-guerre, voire depuis les années 1930, peuvent prêter à sourire et même à moqueries. Toutefois, en rester à un regard mi-amusé, mi-ironique, sinon revanchard, sur les gesticulations désespérées des matelots et des officiers du Titanic néolibéral ferait manquer une question sociologique importante : comment les agents sociaux font-ils pour surmonter le démenti empirique infligé à une croyance à laquelle ils tiennent plus que tout et par rapport à laquelle ils ont organisé leur vie ? Related:  La dissonance cognitiveLes manipulations et le cerveau

« Des salariés seuls face aux injonctions paradoxales » Origine : Vincent de Gaulejac , Travail, les raisons de la colère, éditions Le Seuil, le 3 mars 2011. Stress, burn-out, dépressions, perte de sens, suicides… Dans le secteur privé comme dans le public, les salariés vivent un mal-être profond. Novethic : Dans votre livre, vous vous montrez critique sur l’utilisation généralisée du terme « risques psychosociaux ». V. de Gaulejac : Au cours de la précédente décennie, les notions de stress, de violence et de souffrance étaient prédominantes. Quels sont les symptômes du mal-être dans les organisations aujourd’hui ? De plus en plus de salariés témoignent d’un mal-être profond lié aux transformations des organisations du travail et des pratiques de management. Quelles en sont les conséquences psychologiques ? L’obligation de sécurité de résultat se renforce pour les employeurs.

VERS UN TOTALITARISME RAMPANT… On ne pourra pas dire que l’on n’a pas été prévenu hein ? et quand au "rampant" je le trouve plutôt galopant moi en ce moment ... Plutôt que de jouer au messie ou au parano ou à la cassandre avec des audiences/entourages/familles peu réceptives ou anesthésiées, préparez vous, sans peur, mais sans faillir ... La dernière péripétie grecque qui consiste à passer outre l’opinion du peuple en vue de la détermination d’une politique qui le concerne au premier chef, n’est ni une erreur, ni un faux pas dans la précipitation imposée par la crise financière. L’épisode Irlandais pour imposer au peuple son entrée dans l’Europe et l’épisode du Traité Constitutionnel Européen imposé aux Français via le Parlement, alors qu’il l’avait refusé par référendum,… entrent dans une logique politique qui tend aujourd’hui à devenir une pratique courante. Les conditions d’après la 2e Guerre Mondiale, et surtout après la décolonisation, ont « redistribué les cartes ».

Harold Searles: L’effort pour rendre l’autre fou Ce texte est une courte synthèse du célèbre article de Harold Searles. L’effort pour rendre l’autre fou (1959), Harold Searles "L’individu devient schizophrénique, en partie, à cause d’un effort continu – largement ou totalement inconscient – de la ou des personnes importantes de son entourage pour le rendre fou. Les modes selon lesquels on rend l’autre fou De manière générale, l’instauration de toute interaction interpersonnelle qui tend à favoriser un conflit affectif chez l’autre – qui tend à agir les unes contre les autres différentes aires de la personnalité – tend à rendre l’autre fou (c’est-à-dire schizophrène). Une autre technique, étroitement liée à celle de la stimulation-frustration, consiste à traiter l’autre à deux niveaux de relation (voir plus) n’ayant absolument aucun rapport entre eux. Chacune de ces techniques tend à saper la confiance de l’autre dans la fiabilité de ses propres réactions affectives et de sa propre perception de la réalité extérieure. Duarte Rolo Like this:

L’incapacité de l’Europe à contrer la politique belliqueuse israélo-américaine wsws : Nouvelles et analyses : Europe par Ulrich Rippert 22 juillet 2006 Utilisez cette version pour imprimer Lorsque le gouvernement Bush a déclenché il y a trois ans sa guerre contre l’Irak, certains gouvernements européens ont mis en garde contre le fait qu’un tel conflit armé pourrait conduire à un désastre militaire et politique. Aujourd’hui, après que ces craintes se soient concrétisées de la plus terrible manière, les critiques européens d’antan ont changé de trajectoire pour s’aligner derrière la politique de guerre israélo-américaine. Deux jours avant le sommet, alors que l’armée israélienne, sous les regards du monde entier, lançait ses opérations militaires contre le Liban en détruisant le principal aéroport du pays, Angela Merkel recevait avec exubérance le président américain. Comment expliquer ce revirement ? Ce développement pose un dilemme aux gouvernements européens. Cette contradiction prend actuellement des formes bizarres.

Alice Miller Imprimer par Alice Miller Depuis quelques années, il est scientifiquement prouvé que les effets dévastateurs des traumatismes infligés à l'enfant se répercutent inévitablement sur la société. Cette vérité concerne chaque individu pris isolément et devrait - si elle était suffisamment connue - conduire à modifier fondamentalement notre société, et surtout à nous libérer de l'escalade aveugle de la violence. Les points suivants voudraient préciser cette thèse : Tout enfant vient au monde pour s'épanouir, se développer, aimer, exprimer ses besoins et ses sentiments. www.alice-miller.com© 2014 Alice Miller Haut

L'Atlantisme est un totalitarisme Un devoir d'introspection L'Atlantisme est l'idéologie dominante des sociétés européennes actuelles, celle qui aura sans doute le plus d'influence sur le devenir de nos destinées communes et pourtant elle est de ces idéologies presque cachées dont on ne parle ouvertement que dans le cercle restreint du monde alternatif. Sont Atlantistes tous les collaborateurs européens de la vision hégémonique des États-Unis et de son idéologie propre qui répond au doux nom d'impérialisme. Autrement dit, l'Atlantisme est l'idéologie des exécutants serviles de l'idéologie impériale américaine ; elle lui est subordonnée et ne tire de sa soumission que les miettes de l'empire tombées à terre après le festin des empereurs. C'est une idéologie mineure dans l'idéologie majeure. Chaque continent a ses collaborateurs au service de l'impérialisme américain, chaque zone d'influence de ce dernier a son atlantisme à lui. D'un totalitarisme l'autre Portrait du totalitarisme par lui-même 1. "What should that role be ?

Généralités sur la notion d'influence On ne peut parler de l’influence sociale sans traiter de la notion de norme. En effet, malgré la diversité de nos actions et pensées, celles-ci sont en fait incroyablement régulées … La plupart de nos comportements sont très encadrés. Voir le chapitre sur les normes Dans son sens large, on peut définir l’influence sociale comme suit :« L’influence sociale concerne les processus par lesquels les individus et les groupes façonnent, diffusent et modifient leurs modes de pensées et d’actions lors d’interactions sociales réelles ou symboliques. » Dès le début du siècle, avec la psychologie des foules de Le Bon, on observe deux influences théoriques contradictoires. La première approche insiste sur l’imitation et les ressemblances entre les gens pour expliquer les phénomènes collectifs et individuels. Les recherches sur l’influence identifient une source et une cible, un message, son contenu et son support. On distingue habituellement deux types d’influence : Le postulat de base est le suivant:

Le brevetage du vivant: le contrôle de la vie dans les mains des transnationales? «Anything under the sun that is made by man.» «Tout ce qui est sous le soleil et qui est touché par l’homme peut être breveté» Arrêt de la Cour suprême des Etats-Unis 1980 L’un des derniers bastions qui concerne l’humanité est la manipulation génétique du vivant à des fins de brevets. Dans une contribution sans concession, Marie Monique Robin auteur du fameux brûlot «Le Monde selon Monsanto», parle cette fois-ci de «brevets contre l’humanité et de pirates du vivant». Comment les OGM favorisent la vente de pesticides Il est vrai que l’affaire ne date pas d’aujourd’hui. Contrairement à l’objectif visé, les OGM n’ont pas permis de réduire la quantité de pesticides utilisés aux Etats-Unis. Jean-Pierre Berlan ancien ingénieur agronome et ancien directeur de recherche de l’Inra a dénoncé l’innovation majeure de la recherche agronomique française: le maïs hybride. Déjà en 2012, Jean-Pierre Berlan mettait en garde: «L’italie nous a offert un plat sublime de simplicité, la pasta al pesto. 4.

La théorie de la dissonance cognitive une théorie âgée d’un demi-siècle Selon la théorie de la dissonance cognitive, lorsque les circonstances amènent une personne à agir en désaccord avec ses croyances, cette personne éprouvera un état de tension inconfortable appelé dissonance, qui, par la suite, tendra à être réduit, par exemple par une modifi cation de ses croyances dans le sens de l’acte. Notre article se propose de présenter cette théorie dans ses grandes lignes. Dans les expériences sur la dissonance, on amène par exemple le sujet à donner des arguments en faveur de la peine de mort alors qu’il est contre (il réalise donc un acte dit « problématique »). La réalisation de cet acte l’amène à ressentir un état d’inconfort. Aussi étonnant que cela puisse paraître, lorsque nous sommes amenés à agir contrairement à nos convictions, nous avons ainsi tendance à justifier nos actions et à adapter nos opinions à nos comportements. Genèse de la théorie Léon Festinger. Un séisme en Inde. 1. Au coeur de la théorie L’engagement.

Croatie : les pédophiles de Soros écrivent les manuels scolaires Le satanisme est indissociable de la pédophilie, des crimes rituels et du cannibalisme. Pourquoi strictement aucun parti politique ne dénonce ces horreurs et préfère ainsi égarer les consciences sur des questions très secondaires ? En Croatie, l'introduction dans les programmes scolaires d'un module sur la sexualité a été imposée en janvier 2013 par le gouvernement de Centre-gauche, en exercice depuis le 23 décembre 2011. La république dalmate qui, de manière superficielle, évoque la méthode Kinsey, cache à sa population que ces manuels sont rédigés par des pédophiles. Elle a enquêté sur les travaux du Kinsey Institute fondé en 1947 et a démontré les effets néfastes des théories d'Alfred Kinsey (1894-1956), auteur de deux importantes études sur le comportement sexuel de l'homme et de la femme. Il était aussi rédacteur dans l'éminent journal médical britannique The Lancet. Après ce compte-rendu, Judith Reisman a fait l'objet d'une vague d'insultes.

Théorie de la dissonance Cette théorie met l’accent sur la nécessité pour l’individu de disposer de connaissances consistantes entre elles. Pour les théoriciens, une cognition (élément de connaissance, croyance ou opinion) en implique psychologiquement une autre.Il existe trois types de relation possibles entre deux cognitions : Relation de neutralité (exemple : J’aime les fruits et il fait beau) Relations de consonance (exemple : J’aime les fruits et j’en achète toutes les semaines au marché) Relation de dissonance (exemple : Je déteste les fraises et je suis entrain de manger une salade de fraise) Festinger considère l’état de dissonance comme un état motivationnel. Il compare effectivement l’état de dissonance à l’état de faim, de soif ou de sommeil. D’autres auteurs tels que Gérard en 1967 montre en effet les similitudes entre l’état de dissonance et les états motivationnels classiques. Il existe différentes manières de réduire la dissonance : Prenons un exemple : Vous êtes décidé à changer de voiture.

Related: