background preloader

Petite histoire de la photographie

Petite histoire de la photographie
Voici une très rapide histoire de la photographie. Mon document original, sous forme de diaporama powerpoint à montrer aux élèves, s’accompagne de nombreuses illustrations, que je ne peux reproduire ici, pour des questions de droit… Mais les curieux les retrouveront facilement sur Internet, avec les références indiquées. Vous trouverez à la fin une fiche pédagogique... I – L’origine de la photographie 1) Découverte optique : la chambre noire Toute l'histoire de la photographie tourne autour d’un principe d’optique : Quand la lumière pénètre par un petit trou (appelé sténopé) dans un espace fermé et sombre, l’image inversée de ce qui se trouve dehors se forme sur le mur opposé. Ce procédé était déjà connu dans l’Antiquité. Aristote, (Grèce, IVe siècle avant J.C.) fait part à travers ses écrits de l'utilisation de cette technique afin d'observer le ciel et les éclipses solaires. On fabriquait des pièces spéciales pour les peintres. 2) Découverte physique : la lentille II – Evolutions techniques

Me Myself(ie) and I Description Tout commence par une simple représentation de soi, une photo d’identité prise dans une cabine et puis on cherche un regard décalé sur le réel et on devient son propre modèle. Pour certains artistes, commence une véritable psychanalyse par l’image. Pourquoi l’autoportrait est-il si populaire ? La célèbre cabine invente la photo sans photographe en 1920, cet objet culte connait aujourd’hui un revival sans précédent avec les cabines vintage argentique, dont s’emparent avec humour des artistes de Berlin, Bruxelles et Paris ! La représentation de soi - version 2.0 : le selfie, ses stars et ses excès… Tout le monde s’y met. Le selfie est-il une nouvelle tyrannie ou une pratique ingénieuse et créative d’une génération ultra-connectée? A lire dans Tracks : • Me, my selfie and I A propos de l'auteur-réalisateur : Stéphane Carrel est auteur-réalisateur de documentaires depuis 15 ans.

Décrire et analyser une photographie Voici quelques pistes pour décrire et analyser une photographie. Cette fiche est un peu complexe et peut être adaptée au niveau des élèves et à la façon dont on souhaite travailler autour de la photographie (voir deux exemples avec barème de notation en fin d'article). I - DESCRIPTION d’une PHOTOGRAPHIE 1) Au dos de la feuille, décrire en quelques lignes ce que représente la photographie : lieu, objets, personnage, action … 2) Observer les détails, en cochant les bonnes réponses ◊ et en complétant les « … » : Énumérez les objets qui jouent un rôle ◊ secondaires …… ◊ essentiels …… Ont-ils un rôle ◊ descriptif ◊ informatif Donnent-ils un indice sur le lieu ◊ l’époque ◊ les personnages ◊ l’action Lequel ? ◊ Décor intérieur ◊ extérieur ◊ Pas de décor ◊ Paysage ◊ naturel ◊ urbain ◊ Décor ◊ réaliste ◊ stylisé ◊ Pas de personnage ◊ Portrait ◊ Plusieurs personnages (nombre : ……..) Les personnages ◊ posent ◊ sont pris sur le vif ◊ Un personnage est mis en valeur : C’est ………………………… LES REGARDS sont dirigés vers

Les premières photographies de l'histoire La première photographie de l’histoire a été prise au mois d’août 1826, en Bourgogne par le Français Nicéphore Niépce (1765-1833). La photographie, intitulée le Point de vue du Gras, est prise depuis la fenêtre de sa maison de Saint-Loup-de-Varennes, près de Chalon-sur-Saône, sur une plaque d’étain grâce au bitume de Judée, poudre dérivée du pétrole. Elle nécessita dix heures de temps de pose. Première photographie d’êtres humains Daguerréotype du Pont neuf et de la statue d’Henri IV à Paris par Louis Daguerre vers 1837. Un matin d’avril 1838, Louis Jacques Mandé Daguerre (1787-1851), ancien associé de Nicéphore Niépce, prend cette photo du boulevard du Temple de la fenêtre de son appartement, où se situe aujourd’hui la caserne de la place de la République. François Arago, scientifique et homme politique (1786-1853), défend l’invention de la photographie devant l’Académie des Sciences : elle est reconnue officiellement le 7 janvier 1839. Premier autoportrait de l’Histoire

Histoire de la photographie - Musée Photo Maison Nicéphore Niépce Nicéphore Niépce et Daguerre Le premier procédé photographique ou héliographie a été inventé par Nicéphore Niépce vers 1824. Les images étaient obtenues avec du bitume de Judée étendu sur une plaque d’argent, après un temps de pose de plusieurs jours. En 1829, Niépce associa à ses recherches, Louis Jacques Mandé Daguerre. En 1832, ils mirent au point, à partir du résidu de la distillation de l’essence de lavande, un second procédé produisant des images en une journée de temps de pose. Hippolyte Bayard, 1801-1887 Niépce mort en 1833, Daguerre continua seul les travaux et inventa, en 1838, le daguerréotype, premier procédé comportant une étape de développement. Hippolyte Bayard En juillet 1839, un autre français Hippolyte Bayard découvrit le moyen d’obtenir des images directement positives sur papier. Fox Talbot, 1800-1877 William Henry Fox Talbot John Herschell John Herschell, 1792-1871 Hippolyte Fizeau Abel Niépce de Saint-Victor,remplace le papier par du verre. Abel Niépce de Saint-Victor

Trésors photographiques de la Société de géographie Quelques exercices permettent de mettre en place des concepts, d'exercer le regard, de définir une méthode, avant de s'attacher plus particulièrement à une photographie. ACTIVITÉ Il s'agit ici d'aborder l'interprétation subjective de la photographie, ce que j'aime, ce que je n'aime pas, ce que l'image peut représenter pour moi (voir notamment le texte de Roland Barthes sur le sujet). Soumettre des groupements de quatre images au questionnement suivant : Quelle est l'image que je préfère ? Celle que je rejetterais ? Quelle image me semble la plus objective ? Quelle image me semble la plus géographique ? Quelle image me semble la plus esthétique ? Quelle image me semble la plus heureuse ? images à consulter : paysages images à consulter : hommes images à consulter : objets images à consulter : situations L’analyse des résultats de ces enquêtes insistera sur les convergences d’opinions rencontrées tout en laissant s’exprimer l’originalité de certains points de vue, sans les contester.

Related: