background preloader

Vivre un an sans huile de palme, le bilan

Vivre un an sans huile de palme, le bilan
C'était le 3 juillet 2011. Adrien Gontier avait décidé de dire adieu aux plats préparés ou surgelés, biscuits variés, pâtes à tartiner et autres sauces toutes préparées. Une chasse de tous les instants à l'huile de palme, dont la production, considérée comme une calamité environnementale, est responsable d'une déforestation galopante d'une grande partie de l'Indonésie et de la Malaisie. Une année plus tard, l'étudiant strasbourgeois de 26 ans fait le bilan. "L'expérience a été progressive. Et à chaque fois, la dénicher se révèle une tâche malaisée tant elle est présentée sous un vocable hermétique et varié. Du côté des repas, Adrien Gontier n'a pas eu l'impression de se priver : déjà habitué à manger des produits "sains", il a opté pour des plats maison, à partir d'aliments bruts et simples, souvent locaux et bio. Dernière étape de l'expérience : Adrien a découvert que l'essence de sa voiture contenait elle aussi un peu d'huile de palme. Et ensuite ? Audrey Garric

Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre Le coupable est-il plutôt l’incompétence ou l’accumulation de conflits d’intérêts ? Impossible de trancher. Mais la question est désormais posée : comment des tests d’évaluation des risques pour l’abeille, notoirement déficients, ont-ils pu être utilisés pendant près de vingt ans pour homologuer les dernières générations d’insecticides ? Cette défaillance est d’autant plus troublante que certains de ces tests d’évaluation ont été remis à jour en 2010, c’est-à-dire tout récemment. Pourquoi un tel rapport ? De manière générale, explique le rapport, "les expositions prolongées et intermittentes ne sont pas évaluées en laboratoire", pas plus que "l’exposition par inhalation et l’exposition des larves". "De même, ajoute le rapport, les effets des doses sublétales ne sont pas pleinement pris en compte par les tests standard conventionnels." Les tests standard réalisés en champ sont eux aussi critiqués. Ce n’est pas tout. Pourquoi une telle inertie ? Et la France ?

Recherche instantanée Google Gagnez 2 à 5 s par recherche secondes Temps de saisie moyen pour une rechercheAvec la recherche instantanée GoogleSans la recherche instantanée Google La recherche instantanée Google, la toute dernière amélioration de notre moteur, vous propose des résultats à chaque nouvelle lettre. Avec cette nouveauté, nous repoussons les limites de la technologie et des infrastructures afin de vous proposer des résultats à la fois plus rapides et plus pertinents. En général, les gens tapent lentement, mais lisent rapidement : on compte en moyenne une pause de 300 millisecondes entre chaque frappe, alors qu'il ne faut que 30 millisecondes (un dixième !) Avec cette nouvelle fonctionnalité, le changement le plus frappant est que vous obtenez des résultats beaucoup plus rapidement qu'auparavant, car vous n'avez pas besoin de saisir tous vos termes de recherche ni même d'appuyer sur Entrée. Avantages Le saviez-vous ? Questions fréquentes Puis-je désactiver la recherche instantanée Google ?

Je pue mais je sauve la planète : enquête sur la douche pas écolo | Rue89 Planète Extrait de « Psycho », de Gus Van Sant, remake de « Psychose » d’Alfred Hitchcock Se priver de sa douche quotidienne, un grand progrès pour l’humanité. C’est ce que tente de nous faire avaler le New York Times, média de référence dans le pays des deux salles de bains minimum. Comme si les Français avaient besoin de ça. Alors que la moitié de l’humanité n’a pas accès aux commodités de base, prétendre que ne plus se laver est du dernier chic, voilà qui va encore faire passer les écolos pour de sombres bouseux privilégiés donneurs de leçons. Sur le papier, les « unwashed » ont tout compris Ne pas se laver ne veut pas dire puer L’enquête sur les « unwashed » (pas lavés), qui a beaucoup fait parler d’elle jusqu’en Europe, valorise les méthodes économes en eau pour ne pas sentir mauvais. La gérante d’une société de cosmétique bio explique ne pas prendre « plus de trois douches par semaine » et livre ses secrets pour ne jamais devenir une nuisance olfactive : Trop se laver est mauvais pour la peau

Éco-citoyen Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le mot éco-citoyen est issu de l'assemblage du préfixe "éco" (abréviation de écologie) et du mot citoyen au sens urbain du terme. Cela consiste à jouir de nos droits de citoyen (sans privation) mais aussi et surtout à prendre acte de nos devoirs à accomplir envers notre environnement civique, naturel, ainsi que la biodiversité. Description Un éco-citoyen est d’abord et avant tout un citoyen responsable, qui accomplit les différents devoirs qui lui incombent, dans le respect des lois et en accord avec ses propres sensibilités. Mise en pratique Gestes au quotidien Lorsque l'on marche sur un papier, il est gratifiant de le ramasser et le mettre où il doit aller : à la poubelle. Être un éco-citoyen responsable doit passer par les gestes que nous posons au quotidien; et si chacun pose ces gestes, la planète s'en porterait mieux. Par le vote Voir aussi Liens internes Liens externes Bibliographie

Les géants de l’agroalimentaire bouffent l’Europe Nestlé, Coca-Cola ou Danone voient leur influence encore grandir à Bruxelles. De fait, l'agence européenne chargée de contrôler ce que nous mangeons se révèle de plus en plus poreuse aux lobbies de l'agroalimentaire. Pour preuve, la manière dont la présidente de cette agence vient d'être débauchée par l'un de ces lobbies les plus puissants. Les conflits d’intérêts au sein de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA ou EFSA en anglais) sont de plus en plus dénoncés. Controverses Les raisons de son départ reposent sur cette décision de prendre “un poste à responsabilités” à l’ILSI. En poste à l’EFSA depuis 2008, elle a été reconduite pour quatre ans en 2010. Quand on est au Parlement européen, il y a des dossiers qui nous arrivent sur les genoux. Après une démission de l’ILSI quelques jours avant le vote du conseil d’administration, elle est reconduite, n’ayant plus de liens formels avec le lobby. Recette Le caramel dans tous nos produits a été, est et sera toujours sans danger.

Effet Streisand Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'effet Streisand est un phénomène médiatique au cours duquel la volonté d’empêcher la divulgation d’informations que l'on aimerait garder cachées — qu'il s'agisse de simples rumeurs ou des faits véridiques — déclenche le résultat inverse. Par ses efforts, la victime encourage malgré elle l'exposition d'une publication qu'elle souhaitait voir ignorée. Il s'agit donc à proprement parler d'un « effet pervers »[1]. Origine[modifier | modifier le code] L'expression « effet Streisand » fait référence à un incident, survenu en 2003, au cours duquel Barbra Streisand avait poursuivi en justice l'auteur et le diffuseur d'une photographie aérienne de son domaine privé, Kenneth Adelman et Pictopia.com, afin d'empêcher sa propagation[2],[3]. Exemples notables[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Article connexe[modifier | modifier le code] Cybermanifestation

POUVOIR D'AGIR | Le site du collectif Pouvoir d'agir loi anti-gaspillage économie circulaire Créer des fonds pour le réemploi Des fonds dédiés au financement du réemploi et de la réutilisation sont créés. Ils sont destinés aux structures œuvrant sur ces sujets, comme les recycleries, les ressourceries et autres structures de l'économie solidaire. Certaines entreprises privées pourront en bénéficier sous conditions. Les filières produisant des produits électriques et électroniques, des meubles ou des articles de bricolage et de jardinage (produits pouvant être facilement réutilisables) devront y contribuer à hauteur de 5 % de leur écocontribution. Permettre la vente des médicaments à l’unité Afin d’éviter le gaspillage, lorsque leur forme pharmaceutique le permet, la vente de certains médicaments en officine pourra se faire à l’unité. Stopper l’impression systématique des tickets de caisse Mettre l’économie circulaire au cœur de la commande publique

Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre Tribune de Geneviève Dufour - Professeure à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke, Directrice de la maîtrise en droit international et politique internationale appliqués et auteure du livre Les OGM et l’OMC, paru aux éditions Bruylant en 2011 Dans le Devoir, presse canadienne, le 13 Aout 2012 Au printemps dernier, on apprenait que la multinationale Monsanto avait vendu des semences de maïs génétiquement modifiées destinées à l’alimentation humaine à des agriculteurs québécois. Plusieurs articles et reportages avaient alors été présentés. Pourtant, les Québécois restent peu informés du contenu de leur assiette et des risques qui découlent de la culture et de la consommation des OGM. Cela ne les empêche pas, plus que jamais, d’exiger un étiquetage des aliments génétiquement modifiés. Cela fait plusieurs années que le maïs génétiquement modifié est cultivé au Québec. Une population très peu informée À l’heure actuelle, la saison du maïs bat son plein.

Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux olympiques en cauchemar cyberpunk A première vue, il y a assez peu de rapports entre les Jeux olympiques de Londres et les univers dystopiques du cyberpunk, tel qu’ils ont été imaginés à partir des années 80 dans les romans de William Gibson ou de Bruce Sterling, à partir des premières intuitions de Philip K. Dick ou de John Brunner. A bien y réfléchir cependant, le dopage – dont le spectre rôde sans surprise toujours sur ces jeux 2012 – est déjà un élément qui fait penser au cyberpunk, où les humains cherchent à s’améliorer artificiellement par le biais d’implants bioniques ou l’absorption de substances chimiques. Mais c’est plutôt à travers la gestion des droits de propriété intellectuelle par le CIO que l’analogie avec le cyberpunk me semble la plus pertinente et à mesure que se dévoile l’arsenal effrayant mis en place pour protéger les copyrights et les marques liés à ces jeux olympiques, on commence à entrevoir jusqu’où pourrait nous entraîner les dérives les plus graves de la propriété intellectuelle. Like this:

Com' solidaire Entomophagie : 5 raisons de vous y mettre L’entomophagie, ou le fait de consommer des insectes, est une manière de s’alimenter qui commence à faire parler d’elle. En effet, de plus en plus de personnes se laissent tenter par cette nouvelle source alimentaire, aussi savoureuse et saine, que surprenante. Et même, si cette pratique reste assez taboue en France, plus de « 2,5 milliards de personnes sur la planète consomment des insectes régulièrement » (Durst, 2008). L’entomophagie est une pratique millénaire L’entomophagie n’est pas un effet de mode ou une manière de s’alimenter tout droit sortie d’un magazine people. En outre, d’après le Dr Dicke, entomologiste aux Pays-Bas, nous consommerions déjà et sans nous en rendre compte, 500g d’insectes annuellement, de part la contamination naturelle des fruits et légumes, entrant dans la composition de très nombreux produits de consommation courante. Les insectes sont une source de protéines, déclinée autour de 1900 espèces comestibles L’entomophagie : un geste pour la planète Google+

“Globalement, les Etats-Uniens n’ont pas une alimentation moins saine que celle des Français” En France, les 21-34 ans mangent moins équilibré qu’aux Etats-Unis. C’est l’un des résultats d’une grande enquête du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) intitulée “Comparaison des modèles alimentaires français et états-Uniens”, synthétisée dans un document publié ce mercredi. Pour obtenir ces résultats, le Credoc utilie le PANDiet, un indicateur synthétique, qui prend en compte négativement le sodium ou les acides gras saturés, et positivement les vitamines et minéraux. Les jeunes adultes français mangeraient beaucoup de sandwichs et peu de légumes. Une conséquence de l’entrée dans la vie active? “Si cela devenait un phénomène générationnel, il y aurait un risque d’affaiblissement du modèle alimentaire français”, s’inquiètent les auteurs de l’étude. Mais le constat est le même pour les plus de 65 ans: les Français mangent moins équilibré que les Américains. Photo: Dinner/ jeff_golden via FlickCC License by

Related: