background preloader

Pourquoi il faut apprendre à coder à tous nos élèves

Pourquoi il faut apprendre à coder à tous nos élèves
{*style:<i>Surtout, je renvoie au dossier tiré du séminaire PRECIP : Enseigner l’écriture numérique ? certainement bien meilleure argumentation que la mienne. Màj n°6 : on m’a signalé cet article “ Coding – The new latin ” de Rory Cellan-Jones, à lire ! </i>*} …et pas seulement à cliquer, …et pas seulement aux élèves de la série scientifique qui en plus est la voie royale. Je suis de plus en plus convaincue de l’importance et de l’utilité d’apprendre à coder à nos élèves, et particulièrement à ceux de la filière Littéraire. <p>Contrôler les écrans</p> Je parle en tant qu’ancienne élève de la filière A2, vous savez celle où il y avait le moins de maths possible…J’emploie donc le mot « coder » dans son sens le plus large, c’est-à-dire pouvoir toucher un peu ou tout entier aux fonctionnalités pour les maîtriser, ou au moins les comprendre. Enfin, c’est un langage universel, et c’est la maîtrise parfaite de celui-ci qui fait que l’on peut le lire. Imprimer ce billet Related:  Apprendre à coder ?juillet 2012Code à l'école

PERRENOUD Philippe. Quand l’école prétend préparer à la vie… Développer des compétences ou enseigner d’autres savoirs ? 1L’auteur est communément considéré comme un des théoriciens des compétences à l’école, ayant développé des travaux sur cette question dès les années quatre-vingt-dix (Perrenoud, 1997). Depuis, l’expression de « compétences » a été mise au cœur de nombreuses réformes éducatives en Belgique (dans la Communauté française), au Québec, dans certains cantons suisses et bien évidemment en France avec le socle commun de connaissances et de compétences. Ainsi intégrée dans les politiques publiques, l’idée de compétences est devenue un objet de débats et de polémiques où l’on ne distingue pas toujours ce qui relève de l’argumentation pédagogique, didactique ou politique. Au sein même de la communauté scientifique francophone, on critique régulièrement la confusion qui caractériserait la notion de compétence, quand elle n’est pas condamnée par les réformes qui s’en réclament. 3L’idée centrale qui parcourt le livre peut se résumer à un constat et à une proposition.

Trop de livres : quelles distinctions de valeurs faisons-nous entre les pratiques et les technologies La lecture de la semaine, il s’agit d’un passage dans un magnifique article du dernier numéro de la Hedgehog Review. L’article s’intitule “Pourquoi Google ne nous rend pas stupides… ni intelligents”. On le doit à Chad Wellmon. “Comme l’historienne Ann Blair l’a montré récemment, notre inquiétude contemporaine quant à l’overdose d’informations résonne avec une complainte historique pouvant se résumer à “il y a trop de livres”. Image : Une cascade de livres réalisée par l’artiste espagnole Alicia Martin et photographiée en CC. par Delphine Gimbert. Les complaintes autour de la surabondance de livres ont gagné en intensité au cours du 18e siècle quand le marché du livre a explosé, particulièrement en Angleterre, en France et en Allemagne. De la même manière que nous nous inquiétons aujourd’hui de savoir si Google et Wikipédia nous rendent stupides, ces plaintes de nos aïeux du 18e siècle étaient loin d’être uniquement descriptives. Xavier de la Porte

Tagung «Förderung der MINT-Kompetenzen» | Veranstaltungen Forum Bildung Förderung der MINT-Kompetenzen zur Stärkung des Bildungs-, Wirtschafts- und Wissenschaftsstandortes Schweiz Zeit: 09.30-18.30 Uhr 09.00-12.30 Uhr Ort: Kongresszentrum der Messe Schweiz Basel Eine Veranstaltung in der Reihe «Zukunft Bildung Schweiz» Trägerschaft und Partner Unter Mitwirkung und mit der Unterstützung von zahlreichen Organisationen aus Bildung und Wirtschaft führen das Forum Bildung, die Akademien der Wissenschaften Schweiz, die WORLDDIDAC, die schweizerische Stiftung für audiovisuelle Bildungsangebote, die Stiftung NaTechEducation sowie die Stiftung MINTeducation diesen Kongress durch, der als Austausch-Plattform für alle mit der Thematik befassten Organisationen dient. Thematik Der Wohlstand unseres Landes gründet auf der hohen Wirtschaftskraft, welche letztlich auf einem hinreichenden wissenschaftlichen Sachverstand (scientific literacy) und dessen praktischer Umsetzung basiert. Round Tables: 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Flow Teams: 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Tagungstarife: 5.

Class’Code… c’est parti Former 300 000 éducateurs, animateurs, enseignants pour que ceux-ci puissent demain utiliser le code informatique dans leurs activités devant les enfants et les adolescents, c’est le défi fou de Class’Code. Faire aussi qu’apprendre à programmer ne soit pas une fin en soi mais un moyen de s’approprier vraiment le monde numérique : ils sont totalement fous ! A Binaire, nous sommes fans de Class’Code*. Nous croyons en ce projet d’une importance considérable pour la France. L’introduction du numérique à l’école doit s’accompagner pour réussir de la formation des enseignants et d’éducateurs de qualité. Class’Code s’est donné comme défi de former, dans les 5 prochaines années, 300 000 éducateurs, animateurs et enseignants, celles et ceux qui vont avoir à éduquer au numérique les prochaines générations. Pour former à une telle échelle, Class’Code va construire ce qui sera le plus important dispositif de formation hybride jamais mis en place : Les prochaines étapes Pour aller plus loin

Robotique pédagogique pour la motivation et la persévérance scolaire NetPublic - Accompagner l'accès de tous à l'Internet Internet Hall of Fame Inductees Honored at Historic First Annual Awards Ceremony in Geneva, Switzerland Internet Society celebrates inductees’ landmark achievements at Global INET 2012 [Washington, D.C. and Geneva, Switzerland – 23 April 2012] – The names of the inaugural Internet Hall of Fame inductees were announced today at the Internet Society’s Global INET 2012 conference in Geneva, Switzerland. Internet pioneers and luminaries from around the world gathered at the conference to mark the Internet Society’s 20th anniversary, and attend an Awards Gala to honor the following 2012 inductees: Pioneers Circle Recognizing individuals who were instrumental in the early design and development of the Internet: Paul Baran, Vint Cerf, Danny Cohen, Steve Crocker, Donald Davies, Elizabeth Feinler, Charles Herzfeld, Robert Kahn, Peter Kirstein, Leonard Kleinrock, John Klensin, Jon Postel, Louis Pouzin, and Lawrence Roberts. Innovators Global Connectors About the Internet Hall of Fame About the Internet Society

Class'Code | Maîtriser la pensée informatique pour la transmettre Le projet de Class’Code, lancé en 2015, a déjà permis de former 80 000 personnes à la pensée informatique. Pour parvenir à une telle réussite, Class’Code a rassemblé environ 70 partenaires et exigé une collaboration interservices exceptionnelle au niveau de l’institut: gestion financière et en ressources humaines, expertise documentaire et informatique, communication, investissement au niveau du terrain… Lire la suite Présentée par le ministre de l’Éducation nationale comme une innovation majeure pour notre pays, l’introduction de l’enseignement « Sciences numériques et technologie » (SNT) dès la classe de seconde est une des nouveautés de la dernière rentrée scolaire. Lire la suite « Quatre concepts fondamentaux sont explorés par cette nouvelle matière, permettant d’acquérir 5 compétences bien spécifiques. Lire la suite Communiqué Paris, le 15 mars 2019 – Le MOOC SNT est lancé et déjà 6343 enseignants y participent ! Lire la suite Lire la suite Lire la suite Lire la suite

Lire, écrire, compter… coder ? Faut-il enseigner l’informatique à l’école ? Dans un monde où les technologies numériques prennent de plus en plus de place, la question pourrait sembler anachronique — et la réponse évidente. En France, l’offre est pourtant encore d’une pauvreté désarmante. Certes, l’option « Informatique et sciences du numérique » a été proposée à la rentrée dernière aux terminales scientifiques, avec l’idée de l’élargir à l’ensemble des terminales en 2014 ; certes, le ministère de l’Éducation nationale planche sur une sensibilisation dès les classes de primaire ; on peut quand même se demander pourquoi, en 2013, on en est encore là. La situation est telle qu’en mai dernier, l’Académie des sciences a tiré la sonnette d’alarme avec un rapport au titre limpide : « L’Enseignement de l’informatique en France : il est urgent de ne plus attendre. » Fin juin, j’ai donc participé à un Coding Goûter, sous les hauts plafonds des locaux parisiens de la Fondation Mozilla. Ou encore :

Teachers Easy Guide on How to Evaluate Web content for Classroom Inclusion As our students grow dependant on Internet being a primary source for their information, it becomes of urgent necessity that we, as teachers and educators, should know how to evaluate web content and decipher credible resources from spam and irrelevant ones. Regrettably enough, some of the teachers who are using technology in their instruction still don't come to grips with the mechanisms used to sift through internet content. There is a crude analogy to this situation . A teacher who does not evaluate the web content he shares with his students is like a person driving a car without having a driver license, he can still drive his car but he does not know the real dangers he is putting himself to in doing so. Update : This article is available for download in a Slideshare presentation below Being able to evaluate online content is a skill detrimental to the 21st century education. 4- Check out if the page is dated and if so , is it current enough ? Is there an author ? Webliography :

Cloud computing : les conseils de la CNIL pour les entreprises qui utilisent ces nouveaux services L'expression " informatique en nuage " ou " Cloud computing " désigne le déport vers " le nuage Internet "* de données et d'applications qui auparavant étaient situées sur les serveurs et ordinateurs des sociétés, des organisations ou des particuliers. Le modèle économique associé s'apparente à la location de ressources informatiques avec une facturation en fonction de la consommation. La gamme d'offres correspondantes a connu un fort développement ces quatre dernières années, notamment au travers du stockage et de l'édition en ligne de documents ou même des réseaux sociaux par exemple. De nombreuses offres de services de Cloud computing sont désormais disponibles sur le marché, que ce soit pour l'hébergement d'infrastructures (IaaS – Infrastructure as a Service), la fourniture de plateformes de développement (PaaS – Platform as a Service) ou celle de logiciels en ligne (SaaS – Software as a Service). Une nécessaire clarification du cadre juridique

Related: