background preloader

Yves Clayessens-ETO

Related:  emartinver

De nouvelles publicités anti-tabac qui choquent You are here: Home » Categories d'événements: Pub Box et TV Box. » Tag de l'événement: agence, association, buzz, campagne, cigarette, critique, diffusion, employé, entreprise, fumeur, interdiction, jeunes, marque, média, moyen, nadine morano, nouvelle campagne, outrage, photo, plainte, produit, produits, profession, professionnel, Pub, publicité, sexuel, solution, spot publicitaire, visuel, et yvan attal. » De nouvelles publicités anti-tabac qui choquent Nombre de visites 260 , 2 visites aujourd'hui Description La campagne anti-tabac de la DNF et de l’agence de publicité BDDP et Fils, fait polémique. Les réactions sont nombreuses: L’association Droits des non-fumeurs (DNF) a décidé de suspendre la diffusion des visuels de sa campagne. Yvan Attal, à son tour, signe un spot publicitaire anti-tabac de choc. Dans ce spot un chef d’entreprise cherche à se débarrasser de produits toxiques. Organisateurs Organisé par: A propos de l'organisateur

Publicité / Marketing : les meilleures créations françaises de la semaine Publicité / Marketing : les meilleures créations françaises de la semaine est un résumé hebdomadaire des évènements marquants de la semaine écoulée : les créations françaises qu’il ne fallait pas manquer, à travers les agences, les médias et les marques. • La nouvelle action caritative d’Ogilvy Paris pour venir en aide à 18 sans abris parisiens. Une opération qui a créé la polémique car elle tombe peu avant le Cannes Lions Festival… • La nouvelle opé marketing de Nescafé à la Gare du Nord, orchestrée par Marcel. « The Sound Machine. » • La nouvelle publicité de SFR, signée par l’agence Leg. « Parce que ce n’est pas facile d’offrir le bon mobile. » • Les 3 nouveaux prints de Mamie Nova, en lien avec 3 magazines français : Géo, Psychologies et Elle. • Le nouveau spot de Pepsi France, avec Eric Cantona, signé par Save Ferris. « Petit prix. Un clip à découvrir ici. Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre le blog sur Facebook, 2.300 mercis !

Kinder Bueno, un grand appétit pour la petite faim - Benoît Jullien Revue des marques : numéro 78 - avril 2012 17 %de croissance en 2011, ce n'est pas si fréquent pour une marque déjà vieille de vingt ans et dans une conjoncture a priori peu propice. Explications sur les ingrédients d'une recette commerciale à succès. Benoît Jullien La marque de Ferrero est désormaisleader des barres chocolatées en France Kinder Bueno a connu une croissance remarquable sur ces dernières années" résume Céline Geais, chef de groupe chez Ferrero France, "en s'appuyant sur des atouts qui lui ont permis de se développer au-delà de son marché de référence". Dans l'univers des produits dits de "petite faim" dont elles représentent 8 % des volumes, les barres chocolatées affichent de loin les meilleures performances, devant les barres de céréales (1,4 % de l'ensemble, seulement, +3,3 %), les viennoiseries fourrées (4,6 %, +1,5 %) et les deux mastodontes que sont les biscuits (54,8 %, +1,3 %) et les pâtisseries fourrées (31,2 %, +1,3 %). Une barre pour adulte, moderne et légère

Stromae, l'affaire marketing à suivre Stromae a bluffé la Belgique avec la stratégie marketing entourant la sortie de "Formidable". Stromae, une stratégie marketing à l’ère des réseaux sociaux? Claire Gruslin, Assistant Professor in Marketing à HEC-Ulg Parler d’un jeune artiste belge de 28 ans pour converser de stratégie marketing, c’est quelque chose qui ne se refuse pas… Dans une industrie musicale se relevant de la crise du disque de 2003, Stromae a su créer la « disruption » par sa capacité d’innovation et son intelligence marketing en déployant une belle maîtrise des nouveaux « business modèles » du marché du disque (ventes numériques, téléchargement internet, streaming, réseaux sociaux...) et en exploitant une redoutable stratégie SoLoMo (social, local, mobile) créant le buzz autour de ses chansons avant leurs sorties officielles et entretenant une relation directe avec son public en ayant recours aux medias de son temps. La recette marketing telle que pratiquée par Stromae repose ainsi sur des leviers forts:

L'histoire étonnante de 15 noms de marques célèbres Ikea, Google ou encore Reebok et BlackBerry (mûre en anglais) : autant de noms devenus familiers aux origines parfois très étranges. Vous êtes-vous déjà demandé comment Starbucks avait eu l'idée de son nom ? Qu'en est-il de Google ou Yahoo ? Nous n'y pensons pas souvent mais les noms de certaines grandes entreprises qui nous semblent aujourd'hui familiers sont en fait inventés de toutes pièces, n'ont a priori aucun rapport avec leur activité ou paraissent un peu décalés. Business Insider a retracé l'étymologie des noms de 15 des plus grandes entreprises mondiales à la composition insolite. Le fondateur, Ingvar Kamprad, a créé le nom de la marque en associant ses initiales (I.K.) aux premières lettres d'Elmtaryd (E) et d'Agunnaryd (A), noms de la ferme et du village où il a grandi. Kinko's (racheté par FedEx) Reebok Une orthographe alternative de "rhebok", le mot afrikaans qui désigne une certaine espèce d'antilopes. Virgin Starbucks Skype Amazon Canon BlackBerry Caterpillar Google Yahoo! Pepsi

Kiabi Shopping Connect : Facebook et technologie RFID au service du shopping connecté Le projet de mettre en place des dispositifs Facebook dans les lieux physiques de Kiabi est issu d’unepremière collaboration entre Kiabi, véritable référence régionale du marché de la mode à petits prix, etHobbynote, la start-up lilloise spécialisée dans le développement d’applications sur Facebook. Ce projet est donc l’initiative de deux entreprises du Nord-Pas-de-Calais. Conscientes du potentiel viral et social qu’offre Facebook, les deux entreprises se sont associées une nouvelle fois afin de donner un tout nouveau sens au Shopping connecté, mais il s’agit surtout de l’opportunité d’offrir à la clientèle de Kiabi une expérience d’achat unique et jusque-là inédite en France. Aujourd’hui, les internautes fervents du shopping en ligne souhaitent pouvoir communiquer facilement avec leurs amis, ils ont envie de partager leurs trouvailles et surtout veulent être recommandés, guidés et accompagnés par leurs proches durant leur expérience d’achat. Première étape : se rendre au magasin

Comment définir une stratégie de communication en ligne Articles en lignes, communiqués enrichis, salles de presse virtuelle, réseaux sociaux, publicité Pay Per Clic, publicité Display, SEO, référencement, pages Facebook, compte Twitter, compte Linkedin, chaîne YouTube, Internet mobile, applications, e-réputation … j’arrête l’énumération avant que Google ne me prenne pour un spammeur. Gentil Google. Pourtant, ces sujets et bien d’autres encore traversent l’esprit d’un responsable de la communication ou du marketing lorsqu’on lui parle d’une stratégie de communication en ligne. Autant de sujets à prioriser, coordonner et justifier en termes de retours sur investissement. Habituellement, je préfère m’appuyer sur des rapports et des études que sur des citations fumeuses pour argumenter mes billets. Une stratégie sans tactiques est le chemin le plus lent vers la victoire. Yeah! Mais poussons plus loin. En d’autres termes, quel est l’objectif de votre présence en ligne? La communication en ligne exige un objectif … … et une stratégie J'aime :

[Fr] La communication digitale expliquée à mon boss 2013 - les slides Le neuromarketing lit-il dans nos pensées ? Dernier-né des transferts entre sciences humaines et publicité, le neuromarketing se présente comme l’outil ultime de manipulation du consommateur. Doit-on craindre que ceux qui explorent notre cerveau puissent un jour commander nos achats ? Le marketing a toujours adoré les sciences humaines. Après la Seconde Guerre mondiale, le marketing ira chercher l’inspiration du côté des travaux sur la réception des médias. Les neurones du Coca-Cola Comme son nom l’indique, le neuromarketing applique les techniques et savoirs issus des neurosciences au comportement du consommateur. Ces derniers disposent-ils cependant, avec le neuromarketing, du sésame qui leur permet de manipuler le consommateur à leur guise ? Plus fondamentalement, un certain simplisme des interprétations est pointé, qui réduit les aires cérébrales activées à une fonction (la récompense, le plaisir, l’anxiété) alors qu’elles ont un fonctionnement beaucoup plus complexe et varié. Des applications vagues

Quand les affiches publicitaires deviennent interactives Le leader mondial du mobilier urbain et de l’affichage publicitaire JCDecaux, lance une application innovante afin de transformer les affiches en médias et donner un certain relief aux abribus et autres colonnes Moris. Au menu, aucune caméra inquisitrice ou flashcode à scanner, mais de simples affiches à photographier. L’affichage publicitaire 2.0 a t-il trouvé une seconde jeunesse ? Lancée le 13 octobre, l’application de reconnaissance d’image baptisée U-Snap est gratuite pour les utilisateurs : « A chaque ouverture de l’application, l’utilisateur découvre les campagnes interactives du moment sur un carrousel d’images. Il suffit ensuite de trouver sur son parcours l’une ou l’autre des affiches en question et de les prendre en photo. L’affiche est immédiatement reconnue par l’application qui s’appuie sur une technologie très sophistiquée de reconnaissance d’image », explique Albert Asséraf, directeur général Stratégie, Etude et Marketing chez JCDecaux. Invasion publicitaire ?

La notion de besoins La notion de besoins On entend par besoin un sentiment de manque, d’insatisfaction lié à l’origine à une nécessité physiologique non contrôlée (manger, boire, ...) puis élargi à des champs plus vastes par la psychologie.Non comblé, inassouvi, le besoin crée chez l’individu une tension, une frustration. Le besoin est le point de départ de la consommation : sans besoin, pas d’achat.La force de la publicité repose majoritairement sur ces besoins, réels ou créés. Le produit ou le service est présentés comme le moyen de ne plus être frustré. Par ailleurs, cette frustration aura été créée ou exacerbée.Ainsi, le manque est généré... pour mieux le combler. Ne confondons pas le besoin et l'envie ! La pyramide des besoins de MaslowElle exprime schématiquement les besoins présents chez tous les individus de façon latente. Cette pyramide illustre le mécanisme d’ascension dans le besoin. Les besoins selon H. Exemples de publicités conçues sur la réponse à un besoin Besoin de domination.

Related: