background preloader

Usages et pratiques documentaires des jeunes à l'ère du numérique

Usages et pratiques documentaires des jeunes à l'ère du numérique
Cette journée d’étude, organisée le 5 avril dernier par le Service commun de la documentation de l’université d’Artois 1 1 a réuni un public nombreux et varié : documentalistes, bibliothécaires, étudiants de l’université d’Artois ou de Lille 3. Franck Laurent, inspecteur pédagogique régional, vit dans cette journée un moyen d’assurer la liaison collège-lycée-université, la documentation devenant « une civilité partagée » et un outil pour lutter contre l’échec scolaire. Les usages et pratiques documentaires des jeunes à l’ère du numérique évoluent Malgré la hausse du niveau moyen d’études, la fréquentation des bibliothèques diminue, notamment chez les jeunes, souligne tout d’abord Marc Maisonneuve, consultant chez Tosca 2. Les professionnels des bibliothèques ont ainsi trois pistes pour accompagner les jeunes dans leurs études : se montrer plus disponibles, proposer des outils de recherche « à la Google » et améliorer la rapidité d’accès au document imprimé. Related:  AuteursCulture numérique

« Faut-il encore des bibliothécaires ? « Faut-il encore des bibliothécaires ? » Cette interrogation teintée d’un soupçon de provocation, posée à l’occasion du Salon du livre de Paris, le 19 mars dernier, a réuni autour d’une table ronde modérée par Christophe Pavlidès, directeur de Médiadix, Anne-Marie Bertrand, directrice de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, Dominique Arot, doyen de l’Inspection générale des bibliothèques, et Marie-Christine Pascal, chargée de mission au Service du livre et de la lecture, au ministère de la Culture et de la Communication. Devant un public véritablement entassé dans « l’agora de Biblidoc », les intervenants devaient questionner des sujets tels que : « Qu’est ce qui fait aujourd’hui la spécificité du métier de bibliothécaire alors que ses compétences techniques traditionnelles peuvent sembler être de moins en moins sollicitées ? Les bibliothèques ont-elles besoin de mobiliser d’autres corps de métier ? Quelles alliances nouer ?

Fiches de lecture - C@pesdocte - WIKI Cliquer ici pour éditer le corps de la page Cliquer ici pour activer l'édition des sections individuelles de la page (si possible). Surveillez les en-têtes pour un lien "d'édition" lorsqu'il sera disponible. Ajouter du contenu sans éditer la page entière. Consulter l'historique de cette page. Si vous voulez discuter le contenu de cette page - ceci est la façon la plus facile de le faire. Afficher et gérer les fichiers annexés à cette page. Quelques outils utiles pour gérer votre site. Voir les liens entrants et les pages qui incluent cette page. Modifier le nom (ainsi que l'adresse URL et potentiellement la catégorie) de la page. Afficher le code source wiki de cette page sans l'éditer Afficher/déterminer la page parent (utilisé pour créer le Fil d'Ariane et le plan du site) Signaler aux administrateurs un contenu offensant sur cette page. Quelque chose ne fonctionne pas comme prévu? Documentation générale de Wikidot.com et section d'aide. Politique de confidentialité Wikidot.com.

44 intellectuels pour penser le numérique Making-of – en 2015, Soft Power consacrait une émission aux penseurs du numérique. Quatre ans plus tard, une mise à jour s'imposait tant les débats et réflexions se poursuivent. Voici la sélection de toute l'équipe et de ses chroniqueurs, sans oublier quelques recommandations faites sur les réseaux sociaux. Qui sont ces intellectuels, ces historiens, ces chercheurs ou sociologues, mais aussi ces ingénieurs ou ces iconoclastes, qui ont inventé ou décrypté le Web ? Trois pères fondateurs – George Orwell. – Marshall McLuhan. – Gilles Deleuze. Quelques intellectuels – Zygmunt Bauman. Ce qui a beaucoup de conséquences : les protections traditionnelles s’évanouissent ; les valeurs familiales s’estompent ; les engagement s’affaissent. – Bruno Latour. – Norbert Wiener. Quelques penseurs atypiques – Lawrence Lessig. – Nicholas Negroponte. – Evgeny Morozov. – Tim Wu. – William Gibson. – danah boyd. – Ray Kurzweil. – Sherry Turkle. – Kate Crawford. – Malcolm Gladwell. – Gabriella Coleman.

La lecture soigne aussi le corps La lecture est bonne pour l'esprit mai aussi la santé…C’est presque une évidence, savoir bien lire permet déjà d’avoir les bonnes informations pour prendre soin de sa santé. Pour guérir, ou bien contrôler sa maladie, lorsqu’il s’agit d’une pathologie chronique comme le diabète, on parle beaucoup d’alliance thérapeutique entre un médecin et un malade. Or pour que cette alliance se fasse, il est nécessaire que la personne assimile bien les informations. Une étude anglaise récente a montré que les personnes âgées qui lisent peu de livres santé ont un taux de mortalité plus élevé que les autres, et cela quel que soit le niveau socio-économique de la personne… Et tenez-vous bien, les auteurs de l’étude considèrent qu’un bon tiers de la population âgée en Angleterre est dans cette situation ! En France, les médecins recommandent-ils la lecture de livres ?Le phénomène est plutôt anglo-saxon, et aux USA et en Angleterre, cette pratique porte le nom savant de « bibliothérapie ».

Tout ne peut pas être gratuit • Il a été demandé à chaque auteur de rassembler dans sa contribution l’ensemble des arguments à charge ou à décharge sur le sujet considéré. En l’occurrence, il convient de lire ce texte en regard de : « La gratuité, ça paye », N’est-ce pas donner une image faussée de la situation réelle que de faire croire – notamment aux jeunes générations – que tout est gratuit sur les réseaux de l’information numérique ? Qu’en est-il, parmi d’autres questionnements, du droit d’auteur ? Il est évident qu’il n’est pas question de remettre en cause ici les réseaux de l’information tels qu’ils existent et se développent actuellement, bien au contraire. Sur un autre terrain que celui des bibliothèques publiques, les services de documentation débattent depuis de nombreuses années sur la valeur ajoutée des services documentaires qu’ils proposent, et qui est réelle, l’information étant devenue un bien économique. Ces remarques de F. Bibliographie

Françoise Benhamou Le livre à l’heure numérique. Papier, écrans, vers un nouveau vagabondage couverture du livre de Françoise BENHAMOU Le livre à l’heure numérique. Papier, écrans, vers un nouveau vagabondage, Paris, Seuil, 2014, 224 p., 17€. « L’attention est la matière première de l’économie culturelle. » (p.57) Internet est l’espace d’une pratique quasi constante de lecture. Mails, journaux ou encore sites divers et variés, l’internaute est en premier lieu un lecteur. Les tablettes, liseuses et autres écrans de lecture ne trouvent pas leurs acheteurs en Europe, et encore moins en France. Les éditeurs traditionnels doivent donc composer avec ce paysage : la forte concurrence d’une part, le changement des pratiques d’autre part. Dans la lignée des acteurs du monde du livre, les libraires sont également confrontés aux changements. Qu’en est-il des auteurs ? Éditeurs, libraires, bibliothécaires, auteurs, universitaires et chercheurs sont pris dans la vague numérique qui bouscule pratiques et statuts à toutes les échelles.

Culture Numérique de l'enseignant – Droits et obligations – ESPE de l'Académie de Lyon – CANOPE Comment utiliser You Tube YouTube est une une plateforme d’hébergement de vidéos sur laquelle les utilisateurs ... Lire la suite » Ressources Sitographie Liste de ressources « Internet », dernière mise à jour novembre ... Lire la suite » Droit de l'image et droit à l'image En résumé Les activités pédagogiques menées en classe amènent à produire ... Lire la suite » Un professeur des écoles met en place une correspondance scolaire Un professeur des écoles met en place une correspondance scolaire Vous êtes ... Lire la suite » Un enseignant organise une classe découverte Un enseignant organise une classe découverte En poste dans une classe de ... Lire la suite » Exception pédagogique En résumé Le Ministère de l’Éducation Nationale a signé avec les représentants ... Lire la suite » Responsabilité des acteurs Responsabilité des acteurs La notion de responsabilité La responsabilité est ... Lire la suite » Les lois sur la presse En résumé Toute plateforme de publication sur internet est considérée comme ...

Les "mauvais profs" placardisés à la documentation? Mon métier n'est pas une poubelle Centre de documentation et d'information / Flickr CC Quand j'ai lu l'article paru sur Rue 89, consacré aux "mauvais profs", j'ai tiqué en lisant qu'une des alternatives possibles pour les "recaser" était de les mettre en poste au CDI (centre de documentation et d'information). Cette affirmation est non seulement réductrice mais également fausse. Et dans l'article, il est fait abstraction d'une réalité essentielle : être documentaliste, c'est être professeur et à ce titre, titulaire d'un CAPES de documentation, ce qui recouvre une réalité complexe rendant impossible une réaffectation sauvage d'un professeur non titulaire de ce CAPES. L'histoire des CDI et des professeurs documentalistes À ce titre, le livre devait devenir un objet familier, d'où la création des SDI et CDI par Marcel Sire. Il y a aussi des gens qui se sont retrouvés là sur un malentendu, bon gré mal gré, et qui se sont pris au jeu. C'est vrai que ça a existé. Une profession déconsidérée, y compris en interne

La gratuité, ça paye • Il a été demandé à chaque auteur de rassembler dans sa contribution l’ensemble des arguments à charge ou à décharge sur le sujet considéré. En l’occurrence, il convient de lire ce texte en regard de : « Tout ne peut pas être gratuit », Dans de nombreux pays dits développés, la gratuité des bibliothèques va de soi, que ce soit dans le monde anglo-saxon ou dans le nord de l’Europe. La lecture publique est un service de la collectivité rendu à la population Il faut replacer dès le départ les équipements de lecture publique dans leur contexte municipal ou intercommunal. Payer, c’est respecter ! Qui imaginerait aujourd’hui de faire payer l’entrée des parcs et jardins, celle des aires de jeux pour les enfants, ou les bancs publics devant les arrêts de bus ? Y aurait-il moins de tags sur les espaces publics cités ci-dessus si ceux-ci étaient d’accès payant ? La gratuité, ce sont des recettes en moins Et quand tout se combine… Mars 2012

La Démocratie des crédules, de Gérald Bronner Critique du dernier livre de Gérald Bronner, La Démocratie des crédules. Par Johan Rivalland. Le « droit au doute », parfois invoqué de manière paradoxale par ceux qui contestent les vérités qui semblent les mieux établies, implique aussi des devoirs, sans quoi il devient « négation de tout discours ». Tel est le point de départ qu’établit Gérald Bronner à ce passionnant essai, La Démocratie des crédules. Rapporté au mythe conspirationniste du 11 septembre, par exemple, ses promoteurs vont soutenir près d’une centaine d’arguments différents en faveur du complot, mais abusent de ce « droit » au doute, semant le trouble dans les esprits, au détriment de la confiance, indispensable à toute vie sociale. Ainsi en va-t-il de la méfiance à l’égard de la science, là où celle-ci a pourtant permis une élévation phénoménale de l’espérance de vie, vaincu des maladies et épidémies terribles et amélioré sensiblement le confort de vie. Massification de l’information et avarice mentale

Chronologie de l'histoire d'internet Naissance de la documentation, origines de l’hypertexte, fondements de l'informatique Naissance de la mécanographie, avec l'invention de la carte perforée par Hermann Hollerith, pour les besoins du recensement de la population aux Etats-Unis. [Documentation] Création par Paul Otlet et Henri La Fontaine de l’Institut International de Bibliographie et projet d’un inventaire général de la production d’imprimés : le Répertoire Bibliographique Universel Vers 1900 : - [Documentation] Introduction du concept d’indexation systématique par J.O. Kaiser, aux Etats-Unis. - Cinéma parlant Invention de la diode [Documentation] Première édition de la Classification Décimale Universelle (CDU) par Paul Otlet - [Documentation] [Microfilm] Invention par Paul Otlet et Robert Goldschmidt de la microfiche normalisée pour gérer la documentation. - Transmission de la voix humaine par Radio (Fessenden) - La Triode - Transmission d’une photographie par bélinographie (Belin) Le basculeur d’Eccles et Jordan Juin 1941 :

Gestion du CDI : tâches de fin d’année et préparation de la rentrée 2012 La circulaire de mission de l’enseignant(e) documentalistes n° 86-123 du 13 mars 1986 étant toujours d’actualité, les activités de gestion sont inchangées et ne diffèrent pas d’une année sur l’autre. Il est donc utile de rappeler les brèves publiées sur Docs pour Docs les années précédentes proposant des ressources correspondant aux multiples tâches de gestion du CDI pour préparer la rentrée scolaire suivante. Tâches de fin d’année au CDI Brève publiée le 30 mai 2009 Le bilan d’activités au CDI publiée le 21 juin 2010. Petit rappel des tâches de fin d’année au CDI publiée le 16 juin 2011. Désherbage, récolement et inventaire. Bien qu’elle ne concerne pas à proprement parlé le CDI, à lire cependant une brève sur le rôle des professeurs documentalistes concernant le ramassage des manuels scolaires Ramassage des manuels scolaires Ancienne mais non obsolète étant donné l’absence de directives officielles - encore aujourd’hui - et le flou des textes existants sur le sujet.

En prison, des bibliothèques au rabais Extrait de la série 6 m2, Maison de détention de Saint-Martin de Ré, 2007 © Mélanie Desriaux Accorder une remise de peine de quatre jours pour chaque livre lu : telle est la mesure pour le moins déroutante adoptée en juin dernier dans quatre prisons surpeuplées du Brésil. Que l’on juge cette initiative grotesque ou pleine de bon sens, force est de constater qu'elle place la lecture, mais plus généralement la culture, comme un outil de réinsertion. Elle donne en tout cas l'occasion de faire l'état des lieux des bibliothèques en milieu carcéral, et de réfléchir à la place de la lecture dans les prisons françaises en 2012. Pas de modèle pour les bibliothèques Présentes dans 95% des établissements pénitentiaires, les bibliothèques sont les services culturels les plus répandus en prison. Olwen Lesourd © Radio France Le cas de Fleury Mérogis est loin d'être représentatif de l'ensemble du système pénitentiaire français. En prison, la lecture dans tous ses états Philippe Claudel © H. thouroude

Related: