background preloader

Atelier de bricolage littéraire

Atelier de bricolage littéraire

L e f l o t o i r | Florence Trocmé Barthes et Gide, les quatre points Aliocha Wald-Lasowski, dans Le jeu des ritournelles, distingue quatre points qui selon lui rapprochent Roland Barthes et André Gide : le protestantisme, le piano, l’écriture, le désir. (157) : « quatre temps, qui n’en font qu’un, de l’éthique du désir aux pratiques -piano, écriture- de la jouissance. À quoi s’ajoute un cinquième terme : tous les deux sont essentiellement lecteurs. L’auteur ajoute : « Une phénoménologie tactile et discrète unit les deux penseurs contre l’homogénéisation des œuvres monumentales, à laquelle s’opposent, en permanence, la souplesse et le déplacement dans l’approche de l’écriture. ». La variété des objets D’où, sans doute, la variété des objets chez Barthes qui va de pair avec « l’inventivité de ses approches et avec la singularité de sa pulsion théorique et critique personnelle. » Et A. De la voix « Ce que Barthes ne retrouve pas dans le débit trop appuyé des chanteurs barytons Gérard Souzay ou Dietrich Fischer-Dieskau »

Bone Orchard Poetry "Chevaliers des touches" | Martin Winckler la semaine de suzette - Amicale des Amateurs de Nids à Poussière Publié le par Fabrice Mundzik Publié dans : #Georges Sadoul, #Le Magasin Pittoresque, #Histoires en images, #L'Intrépide, #Offenstadt, #Fillette, #La Semaine de Suzette, #Journal de Mickey, #Pierrot, #Mon Camarade "Presse enfantine" fut publié en décembre 1936, dans Commune n°40, la revue littéraire française pour la défense de la Culture. Il est signé Georges Sadoul, qui tenait la rubrique "Revues française". Le Comité directeur de cette revue était composé de...

Fuir est une pulsion | Guillaume Vissac fuir est une pulsion Le voyage alors n’a plus rien du voyage : c’est l’immobile, vraiment, plomb épais de l’attente contre lequel la femme du (...) La nouvelle existence étiole les souvenirs des anciens gestes, des anciennes coutumes, des anciens modes de vie (...) Souvent je doute de trucs indubitables. Par exemple, là, voyant le four marcher, et chauffer même : doit y avoir un (...) lorem_ipsum redire.net | Michaël Trahan SILO | Lucien Suel Journal LittéRéticulaire 2.0 | Berlol MEILLEURS VŒUX 2017 © Patrick Rebollar, 2016 Vois de l’écriture Dans l’année du coq Suis ta destinée Dans l’an du poulet Comment sera 2017 ? Pire ou meilleur ? Banalité : tout l’enjeu des vœux, et je m’y livre ici volontiers, est de souhaiter à celles et ceux que nous aimons, que nous respectons ou que nous apprécions, que l&rsqu Tags : Denault Alain, Taddeï Frédéric, Todd Emmanuel Publié dans le JLR — Commentaires fermés sur L’enjeu d’un an pire pour le monde J’avais tellement de choses à dire depuis des jours et des jours que ça ne servirait à rien d’essayer de les rassembler maintenant. Publié dans le JLR — Commentaires fermés sur Quand le robinet des informations est ouvert J’en parlais justement en citant François Bon dans un précédent billet : les toilettes nettoyantes et séchantes, ou washlet, devenues complètement banales au Japon, et qui provoquent encore des réactions d’inquiétude ou de rejet chez mes contemporains français. Tags : Barthes Roland, Bon François, Cusset Catherine

Fragments, chutes et conséquences | Joachim Séné Analogos | Francis Royo L’Oreille tendue | Benoit Melançon

Related: