background preloader

Un an sans huile de palme : un Strasbourgeois a révolutionné sa consommation

Un an sans huile de palme : un Strasbourgeois a révolutionné sa consommation
Adrien Gontier est thésard au LHYGES, Laboratoire d'hydrologie et de géochimie de Strasbourg (Photo MM) Il y a pile un an, un étudiant strasbourgeois se lançait un défi : passer douze mois sans huile de palme pour dénoncer l’utilisation de ce composant alimentaire ou cosmétique dont la surproduction fait des ravages dans le monde. Après cette année d’efforts, le jeune scientifique dresse un bilan de cette expérience, qui a changé son mode de consommation en profondeur. Il le reconnaît volontiers : cette année n’a pas été à 100% sans huile de palme. Et pour cause, ce composant est présent partout ou presque, dans les produits alimentaires ou d’entretien, les cosmétiques et même dans le carburant. L'expérience d'Adrien Gontier en quelques infos - Cliquer pour agrandir l'image (Crédit : Vivre sans huile de palme) Sur son blog Vivre sans huile de palme, le jeune chimiste a tenu à jour une liste de produits contenant de l’huile de palme. Alors par quoi commencer ? Related:  Huile de palme

Norway Cuts Palm Oil Consumption 64% in One Year By Michael Graham Richard, TreeHugger Kudos to Regnskogfondet! An Example for the Whole World As we’ve written a lot about before, growing palm oil in the way that the biggest producers of it grow it right now – Indonesia and Malaysia – has huge social and environmental costs. How They Did It The most amazing thing with this story is that it didn’t take that long to get results. “Last autumn, Rainforest Foundation Norway (RFN) launched a campaign with two aims; to reduce Norwegian palm oil consumption and to expose the link between deforestation and the production of this vegetable oil. Producers were asked to disclose details about their use of palm oil, and whether the palm oil was sourced from sustainable sources. The campaign received extensive media coverage, resulting in increased consumer awareness. That’s a 64% total reduction in palm oil use in Norway. (Via RFN, Mongabay)

L'huile de palme et la déforestation de la forêt indonésienne A l'occasion de la diffusion mardi 4 décembre, de l'émission ½ Vu du Ciel + de Yann Arèus Bertrand, dans laquelle un reportage est consacré à la déforestation en Indonésie, les Amis de la Terre publient les résultats de leur enquête sur les produits contenant de l'huile de palme dans les supermarchés franèais. Toutes les ê0 secondes, une superficie de forêt équivalente à un terrain de football dispara¯t en Indonésie. L'extension des plantations de palmier à huile en est, de loin, la première cause. En Europe, l'huile de palme est devenue, en quelques années, indispensable à la fabrication de nombreux produits de consommation courante. Les Amis de la Terre ont enquêté dans 3 grands supermarchés pour identifier les produits en contenant : ½ Biscuits, glaces, soupes ou encore pâte à tartiner : de nombreux produits de grande consommation contiennent de l'huile de palme. Haut de page

Agroalimentaire - Discréditée, l'huile de palme reste pourtant incontournable Pas une semaine sans qu'un distributeur ne placarde sur de pleines pages de publicité sa volonté de réduire l'utilisation de l'huile de palme dans ses produits (près de 50 % des produits alimentaires transformés en contiennent). Pourtant à regarder les chiffres de près, les importations européennes de cette huile, extraite du fruit du palmier à huile, proche du palmier dattier, continuent jusqu'ici à progresser légèrement. "Nous constatons en France et en Europe depuis deux ans une stagnation de la consommation mais celle-ci ne fléchit pas", explique Boris Patentreger, chargé de programme forêt pour l'organisation World Wildlife Fund (WWF). "Aucun analyste sérieux ne pense que l'on peut en finir avec l'huile de palme", affirme de son côté Hubert Omont, chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad). "Pas de solution de rechange" Tout cela fait que son remplacement est complexe.

Huile de palme - Omniprésence des producteurs étrangers au Liberia Le Liberia, sorti en 2003 d'une longue guerre civile, a vendu 629.000 hectares à trois groupes étrangers venus y multiplier les plantations de palmiers à huile, une évolution qui risque de provoquer « de profondes tensions foncières », affirme l'Ong Les Amis de la Terre. « Les plans de développement du gouvernement sont sans précédent : en quelques années, c'est environ 5,5 % de la superficie totale du pays qui pourrait être couverte de plantations industrielles de palmiers à huile dont la production serait destinée à l'exportation », affirme l'Ong dans un rapport, mettant en garde contre un taux de conversion « qui ne peut être qu'à l'origine de profondes tensions foncières ». Equatorial Palm, dont le siège est en Grande-Bretagne, détient 169.000 ha, l'indonésien Golden Veroleum 240.000 ha et le malaisien Sime Darby 220.000 ha. L'autonomie alimentaire des populations mis en péril

Un chimiste français lance le défi de vivre sans huile de palme Un jeune chimiste français, Adrien Gontier, a décidé de lancer un défi à l’huile de palme en essayant de ne plus du tout en consommer pendant un an. Une entreprise bien plus complexe qu’on ne pourrait s’y attendre. La surproduction d’huile de palme est depuis longtemps dénoncée par les écologistes. En effet, cette huile est devenue depuis une dizaine d'années la première consommée sur la planète, en raison de son utilisation massive par l'industrie agroalimentaire, et ce malgré l'impact sur la santé des consommateurs de cette huile très riche en acides gras saturés. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Pourtant, la culture de palmiers destinés à fournir l’huile a des conséquences désastreuses : des milliers d'hectares de forêt tropicale sont arrachés chaque année en Malaisie et en Indonésie pour faire place à cette culture intensive. Ce n'est qu'en juillet que son année sans huile de palme arrivera à son terme.

Stoppons la mafia de l'huile de palme ! À la direction de Nestlé, Unilever et Neste Oil -------------------------------------------------------- Madame, Monsieur, L'organisation écologiste indonésienne Save Our Borneo (SOB), partenaire de Sauvons la forêt (Rettet den Regenwald e.V.), a découvert des zones déboisées illégalement à Antang Kalang, district de Kotawaringin Timur, dans le Kalimantan central. Le responsable en est le Bumitama Gunajaya Agro Group (BGA) via son sous-traitant PT Hati. Cette filiale du groupe IOI, un de vos fournisseurs en huile de palme, convertit ces zones en palmeraies. La concession pour ces plantations a pourtant été retirée par le ministère des forêts en 2008 (lettre n° SK51/Menhut-II/2008). IOI est un des membres fondateurs de la RSPO et s'est engagé à ne plus détruire de forêts tropicales / FHVC (Forêts à Haute Valeur de Conservation) pour ses plantations de palmiers à huile. En outre, le groupe IOI contrevient à tous les critères environnementaux et de durabilité de votre entreprise.

Palm Oil Is Not Even Healthy For You Palm oil has popped up on a lot of ingredients lists in the last several years. It’s been widely used by food manufacturers as a replacement for trans fat, after the trans fat labeling requirement went into effect in 2006. But the fast-rising demand for palm oil, a common ingredient also of soaps and personal care products and a growing source of biofuel in Europe, has had devastating consequences for the environment. A new study, led by researchers at Stanford and Yale universities and published in the journal Nature Climate Change, shows that the development of oil palm plantations in Indonesian Borneo, a.k.a. In 2010 alone, the study estimates, land-clearing for oil palm plantations in Kalimantan released more than 140 million metric tons of carbon dioxide into the atmosphere, which is equal to annual emissions from 28 million vehicles. From China to the European Union to the U.S., the market for palm oil is exploding, and a May 2009 article in the U.K.’s Independent explains why:

L'huile de palme, une erreur non renouvelable L'huile de palme, plus grand danger pour les forêts humides d'Indonésie, cherche à intégrer le marché de l'énergie des États-Unis. Industriels et dirigeants indonésiens font actuellement pression sur l‘Agence de protection de l’environnement US pour que l'huile de palme soit reconnue comme énergie renouvelable. Empêchons-les ! Les forêts tropicales sont le poumon de notre planète et doivent être protégées. Émissions massives de gaz à effet de serre, mort d'innombrables spécimens d'espèces menacées comme l'orang-outan, tel est le sinistre bilan du troisième pollueur et premier producteur mondial d'huile de palme. L'EPA freine l'huile de palme Au début de l'année 2012, en considération de ses normes sur les émissions de gaz à effet de serre, l'Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) a décidé de ne pas homologuer l'huile de palme parmi les carburants renouvelables. Début de l'action : 24 oct. 2012

Le faux dilemme de l'Afrique Billet de blog écrit par Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International, paru en anglais le 26 octobre 2010 sur le site du Huffington Post Respect de l’environnement et bien-être économique sont les deux faces d’une même pièce, et c’est un faux dilemme de les opposer l’un l’autre. Malheureusement, les grandes entreprises font souvent croire qu’un choix entre les deux s’impose pour s’asseoir sur les préoccupations de la société civile et des communautés locales, induire en erreur les responsables politiques et imposer des pratiques contestables. Laissez-moi vous expliquer. Le problème de l’accaparement des terres en Afrique subsaharienne a pris des proportions ahurissantes au cours des dernières années. Des gouvernements étrangers et des multinationales ont acheté ou louent de vastes surfaces de terres par le biais de contrats à long terme dont certains sont, pour le moins, litigieux. La pulpe de ces fruits sera bientôt transformée en huile de palme Partagez cet article :

L'huile de palme, mauvaise graisse omniprésente Cet ingrédient remplace souvent les huiles hydrogénées, néfastes elles aussi. L'huile de palme entre désormais dans la composition de nombreux aliments industriels, biscuits et viennoiseries principalement. Solide à température ambiante, cette huile a l'intérêt de prolonger la durée de conservation des aliments et d'améliorer leur texture. On voit de plus en plus souvent son nom sur de nombreux paquets, même dans certains produits bio. En effet, elle est très peu chère et les industriels l'utilisent à la place des huiles hydrogénées. Chargées en acides gras trans, ces dernières sont progressivement interdites car dangereuses pour la santé humaine. Naturelle et végétale, l'huile de palme est-elle pour autant une bonne alternative aux huiles hydrogénées? Lobbies «L'utilisation d'huile de palme est sans doute massive dans les produits bon marché», estime de son côté Jean-Michel Chardigny, qui déplore d'être confronté à «une matière grasse cachée et à des doses que l'on ne connaît pas».

Related: