background preloader

Décrochage scolaire

Décrochage scolaire
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le décrochage scolaire est l'arrêt d'études avant l'obtention d'un diplôme. L'expression « décrochage scolaire », assez à la mode dans le milieu éducatif français, provient en fait du ministère de l'éducation du Québec. Introduction[modifier | modifier le code] Le ministère de l’Éducation du Québec étudie le décrochage scolaire dans le cursus menant au diplôme du secondaire. La décision d'abandonner l'école est le résultat d'un cumul de situations complexes scolaires, relationnelles, sociales et/ou personnelles. Caractéristiques de l'élève dit à risque[modifier | modifier le code] Données individuelles[modifier | modifier le code] Parmi les variables d’ordre individuel, les difficultés d’apprentissage et les troubles du comportement constituent des facteurs personnels les plus déterminants du décrochage scolaire. La majorité des études montre que les garçons sont plus nombreux à décrocher de l’école. Inadaptation ou facteurs de risque ?

Education: comment aider les "décrocheurs"? Qui sont les "décrocheurs"? Ce sont des jeunes sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification. Ils ont abandonné les bancs de l'école à la fin de la scolarité obligatoire - à 16 ans- et n'ont pas de diplôme du second cycle. Est-ce un phénomène récent? Depuis les années 1970, de nets progrès ont été constatés en terme de scolarisation. La France est-elle particulièrement touchée par le problème? Au sommet européen de Lisbonne, en mars 2000, les gouvernements des pays de l'Union s'étaient mis d'accord sur un objectif à atteindre en 2010: le taux de jeunes quittant l'école sans avoir obtenu un diplôme d'études secondaires ou un diplôme professionnel ne devait pas dépasser 10%. Quelles solutions ont été envisagées? En 2009, le président de la République, Nicolas Sarkozy, avait élevé la lutte contre le décrochage scolaire au rang de priorité nationale. L'Académie de Créteil compte par exemple trois micro-lycées. La lutte contre l'absentéisme a, elle aussi, été accentuée.

Accompagnement renforcé des jeunes décrocheurs - fiche technique AccueilAccompagnement renforcé des jeunes décrocheurs Les fiches techniques juridiques F. Aides financières et à l'insertion Présentation Les jeunes rencontrent des obstacles différents, en fonction de leur situation à la sortie du système éducatif, pour accéder à un emploi. Cet accord prévoit un accompagnement renforcé des jeunes ayant des difficultés d’accès à l’emploi, afin d’améliorer leur entrée sur le marché du travail. Cette fiche concerne l’accompagnement individuel renforcé des jeunes décrocheurs organisé par les missions locales dans le cadre de l’ANI et suite à l’appel à projets lancé par l’Etat en 2011. Les deux autres catégories bénéficient d’un dispositif d’accompagnement mis en place par l’APEC et Pôle emploi (non présenté ici). Jeunes concernés Les jeunes sortis du système éducatif sans qualification ou sans diplôme (y compris ceux dont le contrat en alternance a été rompu). Objectifs L’accompagnement individuel renforcé Les 3 phases et le plan d’action Durée du parcours

Qui sont les décrocheurs ? Un regard sur la question du décrochage aujourd’hui Julien Servois et Sandrine Benasé-Rebeyrol, enseignants au Microlycée 94 Nous sommes chargés de coordonner un dossier sur le décrochage dans un numéro des Cahiers Pédagogiques, à paraître au printemps 2012. C’est dans ce contexte que nous avons été amenés à faire un important travail bibliographique sur ce thème. Aujourd’hui, il ne s’agit donc pas, ni de rentrer dans les détails de l’ensemble des recherches et querelles scientifiques et/ou méthodologiques, ni de vous abreuver de références que vous connaissez sûrement déjà, ni encore de vous en faire un résumé, tant ces travaux sont divers. Nous avons donc décidé, comme l’indique le titre de notre intervention, de vous faire partager notre regard sur ces travaux. Cela se fera en trois temps. 1) Montrer que derrière un concept unique, le décrochage, il y a une diversité de facteurs qui se combinent différemment et produisent une multitude de cas particuliers. Ex : « En Seconde, je m’ennuyais » ou « Je m’embrouillais avec les profs. » .

Décrocheurs : accrochez-vous ! | Les déchiffreurs de l’éducation Pour savoir combien il y a de « décrocheurs sans diplôme », il faut vraiment s’accrocher ! Depuis un an, le ministre Chatel communique abondamment sur les nombres de « décrocheurs » et de jeunes quittant le système éducatif sans diplôme, en avançant des chiffres aussi variables que fantaisistes, sans que l’on sache comment ils ont été construits. Quelques extraits de ce florilège :[Un] dispositif permet de repérer de façon précise les jeunes en situation de décrochage à partir d’une définition désormais stabilisée : sont considérés comme décrocheurs les jeunes de plus de 16 ans scolarisés l’année précédente, qui ont quitté une formation de niveau V ou IV sans avoir obtenu le diplôme sanctionnant cette formation.Ainsi, pour l’Éducation nationale, entre juin 2010 et mars 2011, 254 000 jeunes répondant à ces critères ont été identifiés et 72 000 d’entre eux sont suivis par le réseau des missions locales. Quand on publie des données chiffrées, la déontologie veut qu’on en donne la méthode.

Décrocheurs : le Ministre grossit les chiffres pour pouvoir annoncer des succès Lutter contre le décrochage scolaire auppose de le connaitre. Et la LOLF impose que les politiques publiques se dotent d’indicateurs permettant de suivre leur impact On pouvait tout naturellement que la volonté affirmée de lutter contre le décrochage se fondait sur une connaissance statistique précise du phénomène, permettant de construire un indicateur chiffré de sa réduction Le collectif des déchiffreurs de l’éducation, né le 4 avril 2012, fondé par un certain nombre d’organisations et de chercheurs qui se sont regroupés pour “manifester leur préoccupation face aux pressions exercées par le pouvoir exécutif sur la production et la diffusion des données relatives au système éducatif.” consacre un de ses premiers articles aux décrocheurs, sous le titre “Décrocheurs : accrochez-vous ! Pour savoir combien il y a de « décrocheurs sans diplôme », il faut vraiment s’accrocher !

Illustration concrète d’une alternative éducative à l'école : le choix de la Pédagogie Freinet | Marine Baro, institutrice honoraire, maître formateur Paris.                         marine.baro @ free.fr Rien ne change : les ministres successifs de l’Education Nationale dédaignent tout ce que les mouvements pédagogiques alternatifs proposent. Pourtant l’éducation nouvelle n’est pas si nouvelle elle a une histoire, elle ne succède pas à la pédagogie traditionnelle, elle lui est contemporaine. Elle s’inspire d’une longue tradition de pédagogues depuis les humanistes de la Renaissance qui déjà estimaient que « l’enfant n’est pas un vase qu’on remplit mais un feu qu’on allume ». Cet immobilisme perpétue la pratique du cours magistral pour transmettre le savoir et l’évaluation des élèves avec les notes, ce système inégalitaire qui sert d’abord à trier les élèves plus qu’à les faire progresser La tradition de la notation, héritée du XIXème siècle, est particulièrement nocive, la notation des élèves est le facteur principal du découragement dans la classe. La note sous-estime les qualités personnelles de chacun La notation est une manière paresseuse d’évaluer le travail Comment faire ?

Prévenir-le-décrochage.fr Dimanche 15 avril 2012 7 15 / 04 / Avr / 2012 16:59 On trouvera également la démonstration d'un logiciel de dépistage des élèves en risque de décrochage scolaire réalisé par Laurier FORTIN (Université de Sherbrooke) et Pierre POTVIN (Unvisersité du Québec Trois Rivières). Un diaporama présente de façon claire cet outil: méthologie, type de questions ou encore synthèse individuelle par élève. Sur ce même site, il existe aussi un . Le guide est construit en 5 parties ou sections : Direction, Intevenants, Enseignants, Parents et Jeunes. Section Direction Essentiellement tournée vers la présentation de ce qui est appelé : « y’a une place pour toi » Le rôle de la direction : . Lire la suite de l'article au format PDF Texte publié pour la première fois sur le site des Cahiers Pédagogiques n°496 - Mars 2012 Par Pierre CHALIER, principal de collège Maurice Bécame, Toulouse Vendredi 13 avril 2012 5 13 / 04 / Avr / 2012 06:51 Par prevenir-le-decrochage Jeudi 12 avril 2012 4 12 / 04 / Avr / 2012 10:00

Dispositifs internes aux établissements - Prévenir-le-décrochage.fr Le contrat de réussite éducative. Lycée Pierre Paul Riquet - Saint Orens de Gammeville Il s'adresse prioritairement aux élèves de seconde, il vise à mobiliser l'élève, l'équipe pédagogique et les parents autour de quelques objectifs prévis susceptibles de remettre l'élève en situation de réussite. Programme Personnalisé de Réussite Educative (PPRE). Lycée Professionnel Jolimont - Toulouse Il s'adresse aux élèves de 1 ère Bac Professionnel. La maison des parents - Collège Nicolas Vauquelin - Toulouse Il s'agit de prévenir le décrochage scolaire en renforçant l'implication des parents du collège mais aussi du cycle 3 de l'école primaire dans la scolarité de leur enfant. Parcours individualisé de formation - Collège Stendhal - Toulouse (Etablissement Eclair) Tous les élèves de la 6ème à la 3 ème sont concernés, il s'agit de prévenir les situations d'exclusion de l'établissement face aux comportement a-scolaires.

Related: