background preloader

Clients From Hell

Clients From Hell
Related:  Graphic design - a bunch of tumblr to explore

42, Da Ultimate Webzine of Zi Intraweb ! Autoentrepreneurs : un site fait payer l'inscription gratuite | S'inscrire comme autoentrepreneur , c'est facile et gratuit. Declaration-auto-entrepreneur.com vous propose pourtant de le faire à votre place, contre 79 euros. Omniprésent sur Google, le site est aussi apparu dans Capital, sur M6. Bizarrement, son responsable est introuvable. Tapez « autoentrepreneur » ou « inscription auto-entrepreneur » sur Google. « Créez votre entreprise en 3 min Formulaire en ligne. Le portail officiel géré par l'Urssaf, lautoentrepreneur.fr , est moins bien référencé sur Google. La subtilité, c'est que Declaration-auto-entrepreneur.com ne propose pas seulement la « déclaration de votre statut auprès de l'Urssaf », mais une « assistance autoentrepreneur ». Ce « suivi personnalisé » est valable un mois. Pour en profiter, trois minutes suffisent largement. Un avertissement lancé aux autoentrepreneurs par l'Urssaf « Je me lance ! « C'est marqué “Je me lance ! Ce reportage a convaincu un de nos lecteurs. Les responsables du site sont introuvables

+ de 40 façons de savoir que tu bosses dans le web. - FreshPixel « Tu sais que tu bosses dans le web quand… » est un groupe facebook qui va certainement vous rappeler certaines anecdotes en tant que professionnels du web. De nombreuses contributions y sont déjà présentent, et retracent avec ironie le quotidien des acteurs du web. En voici une sélection : Tu sais que tu bosses dans le web quand… Vous aussi participez au groupe, soit sur facebook, soit directement dans les commentaires de cet article. Le but est simple, vous devez compléter la phrase suivante : « Tu sais que tu bosses dans le web quand… » Venez enrichir ce groupe en trouvant des expressions ! - 3188 Vues Directeur artistique web / Webdesigner, je travaille en tant qu'indépendant aux environs de Paris, France. Retrouvez Thomas Dufranne également sur : A lire aussi :

More/Than/This (Blog) ™ — The Role of the Designer Verpan VP Globe Année de conception : 1969 Description :Acrylique transparent. 5 rélecteurs à l'intérieur en laqué aluminium, blanc, bleu et orange.Chaque pièce porte un numéro individuel d'identification estampillé dans la tige de la lampe.Chaque pièce est accompagnée d'un certificat d'authenticité avec le numéro correspondant. Ceci pour éviter les importations parallèles ainsi que pour améliorer l'édition de qualité du produit vers le client final. Dimensions :Diamètre Ø40 cm ou Ø50 cm Source :Ø40 cm : 220V E14 max. 60 WattØ50 cm : 220V E27 max. 75 Watt(Veuillez utiliser une ampoule claire pour obtenir la plus belle luminosité.) Re-édité en 2004 par : VerPan ApS and the Verner Panton Estate (Bâle, Suisse) Verpan, la touche contemporaine du design classique. Verpan est une société danoise à qui l'on doit la réédition de nombreuses lampes de Verner Panton, dans le strict respect des originales et en étroite collaboration avec Marianne Panton et sa famille. Nom diamètre Prix TTC Disponibilité VP Globe Ø40 cm

Aventuriers du Survivaure Indispensable signe du sarcasme Vos amis ont du mal à saisir votre humour pince-sans-rire distillé à longueur de mails ? Pas de panique, il existe désormais un signe de ponctuation pour éviter les malentendus, le Sarcmark . Comme le point d’exclamation tente de traduire votre émotion à défaut de pouvoir y mettre l’intonation, le Sarcmark est l’équivalent du «Ha ! Cette brillante idée, qui devrait définitivement pacifier vos échanges épistolaires et éviter les retours de «flame» (engueulos numériques), est désormais concrétisée par une société du Michigan qui propose de télécharger cet indispensable signe pour 1,99 dollar. Le Sarcmark ressemble à une sorte de spirale avec un point dedans. D’autres tentatives plus anciennes comme le fameux point d’ironie suggéré par le poète français Alcanter de Brahm (point d’interrogation en miroir) ou le point d’exclamation à l’envers du satiriste Josh Greenman n’ont pas réussi à s’imposer. Paru dans Libération du 30 janvier 2010 Lire les réactions à cet article. Marie LECHNER

New Gravy Train for Mags | STARWORKS (Conde Nast: Vogue, Lucky) 2010 is all about new strategies for print magazines. Announced yesterday, Vogue and Lucky, are launching partnerships this week with e-commerce shopping sites. The once comfy and plush Conde Nast titles have been motivated to think “out of box” in terms of revenue. All this climate makes for creative solutions and better 360 experiences for the consumer. Today, a website called theOutnet.com (Net-a-porter’s outlet site) will be boasting some “flash sales” exclusively with Lucky. (Websites: Gilt Groupe, Net-a-Porter) Imagine that every Friday (for 4 weeks in a row), only Lucky’s newsletter subscribers will have access to, for example, a 3.1 Phillip Lim jacket at discount rate. Another example of print mags jumping in bed with e-commerce is Vogue’s “Steal of the Month” page in their print magazine now offering ready-to-wear looks that are less than $500 on Gilt Groupe. (Paper Magazine, Vice Magazine)

Startup Quote Next Liquid Light suspension Description Cette lampe blanche en forme de goutte flottant dans l'air met en valeur tout type d'architecture. Elle est disponible en deux diamètres différents. Matériau Polyéthylène blanc Dimensions Ø27 x H 47 cm Ø36 x H 65 cm Ampoule Sophistiqué mais pas élitiste... c'est ainsi que le propriétaire et directeur de l'entreprise Thomas Schulte voit next home collection. Nom diamètre Prix TTC Disponibilité Liquid Light suspe... 36cm Livraison sous 3 semaines. 27cm Saga : "Reflets d'Acide"

Articles sponsorisés : le rappel à l'ordre de Google | Presse-Ci Google n’aime pas les liens sponsorisés, qui selon lui détériorent la qualité et la pertinence de ses résultats de recherche, et accessoirement, font de la concurrence « déloyale » à son fonds de commerce. Pour combattre cette pratique, Google met à disposition des internautes un formulaire qui permet de dénoncer les sites qui sont soupçonnés de vendre Google n’aime pas les liens sponsorisés, qui selon lui détériorent la qualité et la pertinence de ses résultats de recherche, et accessoirement, font de la concurrence « déloyale » à son fonds de commerce. Pour combattre cette pratique, Google met à disposition des internautes un formulaire qui permet de dénoncer les sites qui sont soupçonnés de vendre encore des liens. Si la « fraude » est avérée, les sanctions peuvent aller d’une pénalité sur le pagerank du site incriminé à sa radiation des résultats de recherche de Google. Si je suis les recommandations de Google, devrai-je mettre aussi un « rel=nofollow » à ce lien ?

J'ai été un génie. Type Worship

Related:  Blogs and Magazinescoolping.fm 39workfunnyjweiss