background preloader

This is Our Planet

This is Our Planet

http://vimeo.com/44801709

L'expertise spatiale canadienne pourrait s'exiler «C'est de l'expertise canadienne, des chercheurs de haut calibre qui n'auront peut-être pas le choix de quitter le pays. C'est une grande perte pour le gouvernement, mais aussi pour le Canada», déplore Hélène LeBlanc, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'industrie et députée de LaSalle-Émard. «Plusieurs chercheurs tenteront sûrement d'aller à la NASA ou dans des agences spatiales ailleurs dans le monde», croit le président de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, Gary Corbett, qui représente les employés de l'Agence. Une fissure géante dans un glacier donnerait naissance à un iceberg monstrueux Un énorme iceberg est en train de se détacher du glacier de Pine Island en Antarctique. Une fissure de plus de 30 kilomètres, dévoilée par des photos aériennes prises par la National Aeronautics and Space Administration (NASA) pousse les spécialistes à penser que ce nouvel iceberg pourrait atteindre la taille d'une ville comme New York, soit plus de 900 km². Si ce phénomène est décrit comme normal par les scientifiques de la Nasa, il reste que ces derniers ont été enjoints de surveiller étroitement l'activité dans la région. Une montagne de glace de la taille d'une ville américaine qui dérive en plein milieu d'un océan, cela ne se perd pas de l'oeil... Pine Island est une énorme bande de glace de presque 50 kilomètres qui s'étend de la chaîne de montagnes Hudson à la mer d'Admundsen.

Mars comme vous ne l'avez jamais vue Quelque 817 photos prises par la minuscule caméra de la sonde Opportunity. Un panorama qui permet aux Terriens de faire une excursion virtuelle de 43 secondes sur la planète rouge. La NASA a dévoilé les images les plus récentes de Mars, des clichés d'une netteté jamais vue. C'est au robot à six roues de l'agence spatiale américaine, Opportunity, que l'on doit ce document photographique. Envoyé en 2004 sur la quatrième planète du Système solaire (par ordre de distance croissante du Soleil), la sonde a profité de l'interminable hiver martien (qui dure quatre mois - un peu comme au Québec) pour photographier le paysage.

Bisphénol A Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En tant que révélateur de la coloration à l’impression, le bisphénol A est présent sous forme libre dans un grand nombre de tickets de caisse, de reçus de carte de crédit (papier thermique) et de billets de banque. Histoire[modifier | modifier le code] La première synthèse chimique du bisphénol A est due à A. P. Curiosity s'approche de Mars Représentation artistique de Curiosity à la surface de Mars Photo : NASA Le robot Curiosity de la NASA se posera sur la planète Mars dans deux semaines, le 6 août prochain, où il cherchera pendant deux ans des indices de vie microbienne passée. L'atterrissage est une tâche très délicate. Selon les responsables de la mission, poser ce robot sur le sol martien est la mission la plus difficile jamais entreprise par la NASA dans l'histoire de l'exploration robotique planétaire. Représentation du robot pénétrant dans l'atmosphère de Mars Photo : NASA

Première : il va rallier le pôle Sud grâce aux énergies renouvelables L’explorateur britannique Robert Swan compte en 2015, et pour la première fois au monde, rallier le pôle Sud avec comme seules sources d’énergie des panneaux solaires et une éolienne. Plaidoyer en faveur d’une transition énergétique vers le renouvelable, l’expédition vise également à sensibiliser à la protection de l’Antarctique, dernière terre vierge du globe. Une première mondiale Retour sur Terre de la capsule chinoise Shenzhou IX Les équipes de recherche ont retrouvé la capsule spatiale Shenzhou IX, qui s'est posée dans la steppe de Mongolie intérieure après 13 jours dans l'espace. Photo : AP/Xinhua News Agency, Ren Junchuan Le vaisseau Shenzhou IX, à bord duquel se trouvait la première femme astronaute chinoise, est revenu sur Terre sans encombre vendredi matin après une mission de 13 jours dans l'espace.

tv - La télé web des générations futures Il y a 28 ans, Tchernobyl ... Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl explose, propageant dans l'atmosphère l'équivalent radioactif de 400 fois la bombe d'Hiroshima, ou de 0,5 fois une bombe nucléaire actuelle. Encore aujourd'hui, le bilan des victimes reste sujet à controverse. Jusqu'alors, un comité scientifique de l'ONU, l'UNSCEAR, a reconnu moins d'une cinquantaine de décès attribués directement à cette catastrophe, principalement des membres des équipes de sauvetage exposés à des doses très élevées. Les scientifiques de l'UCS (Union of Concerned Scientists) ont estimé le nombre de cancers mortels induits par les radiations à environ 25 000. Cette estimation est plus de six fois supérieure à celle du Forum Tchernobyl, qui, sous l'égide des Nations Unies, avait conclu à environ 4000 morts.

Astronomie et espace Capturer des astéroïdes pour en extraire leurs minéraux. Tel est le projet lancé au printemps par le consortium américain Planetary Resources, qui compte parmi ses membres le cinéaste James Cameron et l'un des fondateurs de Google, Larry Page. Portrait d'une ambition digne des meilleurs films de science-fiction. Mettre en orbite, d'ici deux ans, des télescopes qui analyseront les trajectoires des 18 000 astéroïdes qui passent régulièrement près de la Terre. Avant la fin de la décennie, envoyer sur les astéroïdes les sondes les plus prometteuses qui examineront leur composition. Finalement, d'ici de 20 à 30 ans, envoyer des « tracteurs spatiaux » qui ramèneront près de la Terre quelques astéroïdes, pour en extraire les minerais les plus précieux ou servir de station-service pour les missions habitées vers Mars.

Trois nouveaux pensionnaires à bord de l'ISS L'Américaine Sunita Williams, le Russe Iouri Malentchenko et le Japonais Akihiko Hoshide, dont la mission doit durer au total quatre mois, ont rejoint les Russes Guennadi Padalka et Sergueï Revine ainsi que l'astronaute de la Nasa Joseph Acaba, envoyés dans l'espace le 15 mai, également à partir du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Akihiko Hoshide a été le premier à passer par le sas, ouvert à 03H23, reliant le Soyouz TMA-05 m à la station, à laquelle le vaisseau s'est automatiquement arrimé à 00H51. Il a été chaleureusement embrassé par Guennadi Padalka, Sergueï Revine et Joseph Acaba, à son entrée dans l'ISS. «C'est super, c'est comme rentrer à la maison», a déclaré pour sa part Iouri Malentchenko au Tsoup dans une conférence vidéo. «On peut immédiatement voir qu'il y a eu quelques changements», à bord de la station, a ajouté ce vétéran, de loin le plus expérimenté des nouveaux arrivants, puisqu'il a commencé sa carrière de cosmonaute en 1994.

Related: