background preloader

Tanakh : Bible hébraïque

Tanakh : Bible hébraïque
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tanakh (en hébreu תנ״ך), est l'acronyme hébreu désignant la Bible hébraïque, formée de trois parties : La Torah (la Loi ou Pentateuque) ;Les Nevi'im (les Prophètes) ;Les Ketouvim (les Autres Écrits ou Hagiographes). On écrit aussi Tanak (sans h à la fin). Le Tanakh est aussi appelé Miqra מקרא, Terminologie : Tanakh, Ancien Testament et Bible hébraïque La division que reflète l'acronyme Tanakh est bien attestée dans des documents de l'époque du Second Temple, dans le Nouveau Testament chrétien et dans la littérature rabbinique à ceci près qu'au cours de cette période, l'acronyme en question n'était pas utilisé ; le terme correct était Miqra, par opposition à Mishna (« Enseignement », « Répétition ») ou Midrash (« Exégèse »). Les livres inclus dans le Tanakh étant pour la plupart écrits en hébreu, on l'appelle également la Bible hébraïque. L'Ancien Testament catholique et orthodoxe contient sept Livres non inclus dans le Tanakh. 14. Hebraïca

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tanakh

Related:  Ecrits sacrés judaïsmeculture juive

Midrash : commentaires homilétiques sur le Tanakh Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] Le mot signifie en hébreu : « qui vient du drash ». Le Dictionnaire International des termes littéraires[1] définit le terme ainsi : « Nom hébreu masculin singulier formé sur la racine d-r-sh, plus précisément sur le verbe darash : exiger, interroger, examiner, d'où interpréter en profondeur.

Accueil Le téléchargement des versions audio de toutes les vidéos présentées dans www.koltora.net est effectué au moyen d'un site internet de transcription en ligne des fichiers vidéos en audio. Si la video choisie a déjà été transcrite et est encore disponible dans ce site, la récupération est immédiate. Si vous êtes le premier à vouloir récupérer la bande son d'une vidéo, il y aura un temps de traitement de quelques minutes entre votre demande et la récupération de la bande son. Attention à certains moments le site est très sollicité, le temps d'attente peut augmenter. La récupération de la bande son peut être exécutée de deux manières : demande de téléchargement du fichier sur votre ordinateur,demande de téléchargement directe sur un smartphone : vous devez disposer dans votre smartphone d'une application capable de lire et d'exécuter les QR codes

Torah orale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un relief décrivant le développement de la Torah orale à partir des Zougot, au musée de la Diaspora à Tel Aviv La Torah orale (hébreu תורה שבעל פה, Torah SheBe'al Pe) désigne à la fois le concept et le corpus d’une doctrine oralement transmise, concomitante à la Torah, inséparable d’elle et existant depuis sa révélation. Une tradition orale semble se retrouver dans plusieurs livres juifs, canoniques ou non, mais le pharisianisme, auquel succède le judaïsme rabbinique, se distingue par son insistance à proclamer qu’il transmet sa tradition oralement. La Torah orale se veut à la fois fidèle à son origine sinaïtique, au point d’exiger du répétiteur qu’il transmette l’enseignement suivant les termes mêmes qui lui ont été transmis, et dynamique, chaque génération interprétant les enseignements dans sa conjoncture propre. Bases scripturaires de la Loi orale[modifier | modifier le code]

Mishna : compilation écrite des lois orales juives Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Mishna (en hébreu משנה, « répétition ») est la première et la plus importante des sources rabbiniques obtenues par compilation écrite des lois orales juives, projet défendu par les pharisiens, et considéré comme le premier ouvrage de littérature rabbinique. La Mishna est écrite en hébreu. Le terme Mishna fait à la fois référence à l'ouvrage recensant l'opinion et les conclusions des rabbins de l'époque - on parle alors de La Mishna - et aux conclusions des rabbins elles-mêmes - on parle alors d'une ou des mishnayot (pluriel de mishna). Elle comporte six ordres, eux-mêmes divisés en traités.

Nevi'im : Livres des Prophètes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Nevi'im (en hébreu נביאים / nébīīm, « Prophètes ») forment la seconde partie du Tanakh (Bible hébraïque), après la Torah (Pentateuque) et avant les Ketouvim (Autres Écrits). Les Nevi'im (ou Nəḇî'îm) sont souvent désignés sous le nom de « Livres prophétiques » ou « Livres des Prophètes » en français, ou même simplement de « Prophètes ». Cependant le nom hébreu נביא (nabī) comporte une autre notion que celle véhiculée par le mot « prophète », puisqu'il signifie « produire » plutôt qu'« apporter au-devant ». L'Europe et la nouvelle ''question juive'' (3/3) : La crise des Européens, actualité L'Europe et la nouvelle "question juive" Shmuel Trigano - sociologue Shmuel Trigano est né en 1948 à Blida (Algérie) qu’il a quittée en 1962. Après des études classiques (latin-grec-philosophie) au Lycée Buffon (Paris), il a suivi le cursus du Bachelor of Arts de l’Université Hébraïque de Jérusalem (en Science politique, Relations Internationales et Philosophie juive).Le doctorat de sociologie politique qu’il a soutenu à l’Université de Paris a été publié sous le titre La demeure oubliée, genèse religieuse du politique (Lieu Commun, 1984, puis Tel-Gallimard, 1994 ).Professeur à l’Université de Paris X-Nanterre, il est aussi le fondateur du Collège des Etudes juives de l’Alliance Israélite Universelle (fondé en 1986) et titulaire de la Chaire européenne d’études sépharades au nom d’Elie Benamozegh de la ville de Livourne (Italie).En 1985, il fonde avec Annie Kriegel la revue d’études juives Pardès (Editions In Press). Bat Ye'or - essayiste

Union libérale israélite de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'ULIF est une institution dont la devise est : "Tradition, dialogue et ouverture". Histoire[modifier | modifier le code] Association cultuelle et culturelle créée en 1907, l'ULIF (centenaire depuis 2007) est une institution, une synagogue de tradition dite "libérale", au sens français du terme (c'est-à-dire moderniste), plutôt "Reform" (UK) ou "Conservative" (USA), selon la classification anglo-saxonne. Spécificité de l'ULIF[modifier | modifier le code]

Livres deutérocanoniques : l'Ancien Testament Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les livres deutérocanoniques sont les livres de la Bible que l'Église catholique et les Églises orthodoxes incluent dans l'Ancien Testament et qui ne font pas partie de la Bible hébraïque. On décrit les livres de la Bible hébraïque comme protocanoniques, c'est-à-dire du premier canon, alors que les livres deutérocanoniques sont, selon l'Église catholique et les Églises orthodoxes, du second canon, d'après la langue grecque deuteros « secondaire ». Le protestantisme ne voit pas ces livres comme inspirés et les considère apocryphes. Constitution du canon biblique[modifier | modifier le code] Trois communautés sont principalement à l'origine d'une liste canonique : juive, catholique et protestante.

Gémara : commentaire de la Michna Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Gémara / guemara (mot signifiant « achèvement, perfection » en hébreu, ou « complément » en araméen, langue dans laquelle est rédigé cet ouvrage[1]) est un commentaire de la Mishna qui la relie plus clairement au Tanakh. Place de la Gémara dans la littérature rabbinique[modifier | modifier le code] La Michna hébraïque et la Gémara araméenne constituent le Talmud. Principes masculin et feminin dans le Zohar ou la rigueur d'une méthode Principes masculin et féminin : c’est, d’une certaine manière, tout le Zohar. Cette affirmation, dont mon ambition est de prouver le pour­quoi et le comment, est en même temps une indication sur les limites du présent article : si le sujet a été abordé par tous les chercheurs qui ont consacré leurs efforts à cette œuvre ( Note 1)

Attentat de la rue Copernic Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La synagogue de la rue Copernic L'attentat de la rue Copernic fut perpétré à Paris le vendredi 3 octobre 1980, soir du shabbat, alors qu'était célébrée la fête juive de Sim'hat Torah amenant un grand nombre de fidèles. Déroulement[modifier | modifier le code] La plaque commémorative apposée sur la façade indique : « À la mémoire de Jean Michel Barbé, Philippe Bouissou, Hilario Lopez Fernandez, Aliza Shagrir tués lors de l'odieux attentat perpétré contre cette synagogue le 3 octobre 1980 ». Livre de l'Exode Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Exode. Le livre de l’Exode est le second livre de la Bible et de l'Ancien Testament. Il raconte l'exode hors d'Égypte des Hébreux sous la conduite de Moïse, le don des Dix Commandements et les pérégrinations du peuple hébreu dans le désert du Sinaï en direction de la Terre promise. Traditionnellement, la rédaction du livre est attribuée à Moïse.

Talmud (loi orale) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Talmud (héb. : תַּלְמוּד talmoud, « étude ») est l’un des textes fondamentaux du judaïsme rabbinique, ne le cédant en importance qu’à la Bible hébraïque, dont il représente le versant oral. Il est rédigé dans un mélange d'hébreu et d'araméen. Le Talmud est le fondement de la loi juive ou Halakha. Composé de la Mishna et de la Guemara, il compile les discussions rabbiniques sur l’ensemble des sujets de la Loi juive, classés en six ordres (shisha sedarim, abrégé Sha"s). Abordant les problèmes selon sa façon propre, il traite comme en passant d’éthique, de mythes, de médecine et d’autres questions, et restitue l'interprétation traditionnelle telle qu'elle s'est développée dans les académies de Palestine et de Babylonie[1], d'où les deux versions du Talmud, dites Talmud de Jérusalem et Talmud de Babylone.

Related: