background preloader

L’organisation apprenante: un phénomène souvent décrit, mais rarement observé

L’organisation apprenante: un phénomène souvent décrit, mais rarement observé
Le dernier Blog Carnival #Ecollab pose la question de l'organisation apprenante et la mobilisation de l'intelligence collective: L'organisation apprenante, la mobilisation de l'intelligence collective, sur le papier, tout le monde est pour ! A l'inverse, vous seriez pour quoi ? Une organisation imbécile ? Pourtant, peu d'organisation ont su développer un modèle durable d'organisation apprenante. Alors, l'intelligence collective est-elle un mythe ? Quelles sont les raisons des échecs successifs dans les tentatives de mises en oeuvre ? Voici ma contribution: W. En 2009, j'ai écouté le discours de Peter Senge lors de la conférence nationale CSTD. Cette année, j'ai examiné et synthétisé plusieurs de mes observations sur l'apprentissage dans les environnements en réseaux. 1) L'apprentissage n'est pas quelque chose à obtenir. 2) La seule connaissance que l’on puisse gérer est la nôtre. 3) L'apprentissage sur le lieu de travail est bien plus que la formation officielle. Traduction:

http://www.entreprisecollaborative.com/index.php/fr/articles/271-organisation-apprenante-phenomene-souvent-decrit-mais-rarement-observe

Related:  KNOWLEDGE MANAGEMENTOrganisation

Les 10 fondamentaux de la gestion de contenu d’entreprise (ECM) La plupart des entreprises sont aujourd’hui encore confrontées aux enjeux de la gestion de contenu. Malheureusement, le partage réseau reste encore le biais le plus couramment utilisé pour gérer son contenu. Bon nombre d’entreprises gèrent seules leurs documents critiques, les stockant sur le disque dur de leurs ordinateurs ou sur un réseau partagé, pour ensuite les partager entre différents collaborateurs ou les diffuser par e-mail au sein de leur structure.Mais ces systèmes n’offrent rien de plus qu’un moyen de stocker des fichiers. Valeur réelle de l’ECM Innovation managériale : Il est grand temps de dépoussiérer le management! - bluenove A l’heure actuelle, la grande majorité des entreprises doit faire face pro ou prou aux mêmes défis : Un environnement incertain : au cours des dernières années le rythme du changement de l’environnement des entreprises s’est considérablement accéléré. Dans les années à venir, ces changements sont amenés à encore s’accentuer et mettront fortement à l’épreuve la résilience des entreprises. Le défi est donc de pouvoir intensifier le rythme des décisions stratégiques des entreprises afin qu’elles s’adaptent à leur environnement.Hyper-concurrence : les NTIC ont supprimé de nombreuses barrières à l’entrée et ont effacé divers coûts de transaction. Ces technologies ont entraîné la disparition de certains monopôles de distribution et ont redonné le pouvoir aux consommateurs. Par conséquent, la concurrence peut maintenant jaillir de partout, et surtout dans des zones hors du champ de vision des entreprises.

Les 3 atouts d'un intranet 2.0 Le déploiement réussi du haut débit a largement participé à l'essor des nouveaux intranet 2.0 via de nouvelles applications qui organisent l'interactivité sociale. Traditionnellement, les intranet centralisent les actualités et les informations associées à l'organisation de l'entreprise, mis en page par des wikis et des gestions de documents. La bonne répartition du haut débit sur les territoires, et l'arrivée de fonctionnalités collaboratives ont généré de nouveaux bénéfices pour les entreprises et leurs collaborateurs. C'est une toute autre génération d'intranet qui est en train de voir le jour L'accessibilité plus étendue via le réseau internet

Le bonheur au travail, c’est possible LE MONDE | • Mis à jour le | Par Alain Constant Arte présente ce soir un zoom sur les entreprises dites « libérées », en France et dans le monde, dans lesquelles les salariés se disent heureux (Mardi 24 février sur Arte, à 20 h 50) Le titre de cette Thema, « Le Bonheur au travail », paraîtra sans doute provocateur à beaucoup de salariés. Car selon de récentes études, 31 % d’entre eux sont « activement désenchantés » et 61 % ne bossent « que » pour le salaire. Voilà de quoi dresser un tableau peu réjouissant du monde du travail.

Les communautés de pratique : une nouvelle forme de Knowledge Management transverse, sociale et collaborative Florence Cariou est Responsable Veille et Innovations RH 2.0 au sein de la Direction des Ressources Humaines du Groupe GDF Suez. Dans ce cadre, elle participe au développement d’une veille prospective et d’innovations participatives transversales au sein de la ligne RH. Elle est aussi membre de la Communauté de Pratique Knowledge Management. De nombreuses communautés de pratique ont vu le jour au sein du Groupe GDF SUEZ. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la genèse de ce phénomène ? Comment l’émergence de ces communautés de pratique s’intègre-t-elle à votre approche du Knowledge Management ?

«Les travailleurs les plus sérieux sont les plus malheureux, car ils veulent résoudre une contradiction» TRAVAIL A l'occasion de la diffusion ce mardi soir sur Arte du documentaire «Le Bonheur au travail», «20 Minutes» se penche sur le rapport ambivalent des Français à leurs conditions de travail... Oubliez burn-out, manager injuste et job sans sens, un documentaire diffusé ce mardi soir sur Arte pousse la porte d’entreprises où il fait bon bosser. Alain D’Iribarne, sociologue et président du comité scientifique d’Actineo, observatoire de la qualité de vie au travail,évoque les améliorations à apporter à la vie en entreprise. Est-ce que les Français sont globalement heureux au travail? Dans toutes les enquêtes d’opinion internationales, les Français se montrent moroses. Question satisfaction, ils se placent au même rang que l’Afghanistan, ça laisse rêveur...

Apprentissage collectif L’apprentissage collectif est l’une des compétences organisationnelles indispensable pour apprendre plus rapidement que ses concurrents et faire des gains de productivité grâce à l’intelligence collective. C’est un avantage concurrentiel réel que ne nombreuses entreprises ne savent pas utiliser. Afin de développer cet apprentissage collectif, il faut valoriser la capitalisation des expériences, favoriser les groupes d’échanges de pratiques et la remontée des pratiques gagnantes, manager la dynamique collective par la coopération et non l’individualisation et laisser du temps au foisonnement créatif. Groupe d’analyse et d’échange de pratiques

La spirale de Don Beck : êtes-vous bleu, rouge ou vert ? Patrice van Eersel Inventée dans les années 1960 par le psychosociologue américain Clare W. Graves, elle a été popularisée trente ans plus tard par son élève Don Beck, autant en psychothérapie que dans le management ou la diplomatie. Elle découpe l’évolution de la conscience en stades successifs, symbolisés par des couleurs et représentant les étapes par lesquelles tout le monde passe nécessairement. Le nourrisson est entièrement mû par ses pulsions vitales – comme les hordes primitives. Arbre de connaissances Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un arbre de connaissances est une représentation des connaissances ; c'est par exemple une représentation imagée et structurée de la somme des richesses que chaque membre apporte à une communauté, selon diverses réalités (connaissances, compétences, opinions, événements, projets, besoins etc.) vécues par un groupe de personnes. Origines[modifier | modifier le code]

Les 7 points qui différencient une entreprise libérée d’une organisation classique Organisation Le 28/05/2015 Quel que soit le domaine ou le secteur d’activité dans lequel elles évoluent, les entreprises libérées ont des points communs. A priori, au moins sept. C’est ce que m’a permis de découvrir un travail de recherche conduit dans un cadre associatif (www.mom21.org). Avec les “Fab Labs”, deviendrons-nous tous designers ? - Arts et scènes Les “Fab Labs” ? Des coopératives futuristes intégrant ordinateurs, marteaux, tournevis, perceuses et imprimantes 3D dans un joyeux foutoir participatif. Une nouvelle révolution industrielle portant la “bricolabilité” au pinacle ? Nous sommes en 2022. Un nouveau modèle économique émerge, où l'on répare au lieu de jeter, où l'on fabrique soi-même. De plus en plus de foyers possèdent une imprimante 3D, avec laquelle ils produisent des objets du quotidien ou des pièces de rechange pour leur électroménager.

Enseigner l’empathie Dans ce second volet, Guy Azoulai aborde la question de l’enseignement de l’empathie en présentant les différents outils qu’il utilise lors de ses formations à l’entretien motivationnel. Présentation du concept d’empathie Le concept d’empathie est présenté en mettant l’accent sur son rôle déterminant dans la dynamique interpersonnelle de la motivation et du changement : Les attitudes spontanées face à la détresse émotionnelle Je propose aux participants de réfléchir à la situation suivante : dans un parc, un enfant vient de lâcher son ballon, et pendant que celui-ci s’élève, l’enfant pleure, hurle sans relâche. Avis d’expert : Comment mettre en place un espace collaboratif pour devenir une entreprise capitalisante par Pascal Bernardon – Tribune Management Les espaces collaboratifs se développent dans les entreprises mais une réflexion s'impose pour réussir ce changement de méthodes de travail. Les départs massifs à la retraite engendrent une pénurie des talents. Les entreprises prennent peu à peu conscience des pertes de productivité que cela occasionne et des coûts engendrés pour se ré-approprier les connaissances qu'elles détenaient déjà auparavant.Les responsables RH et les responsables métiers mesurent et valorisent le temps nécessaire pour recruter ou réussir la mobilité d'un collaborateur. Le délai avant que ce dernier soit rapidement opérationnel et rentable s'étale généralement entre 3 à 9 mois.Par ailleurs, la complexité des exigences des clients et la concurrence exacerbée mettent en lumière les difficultés à travailler avec les méthodes traditionnelles, à savoir, un travail collectif dans un processus séquentiel. Pour relever ces défis, les entreprises doivent mettre en oeuvre des méthodes de travail collaboratives.

Les environnements personnels d’apprentissage, étude d’une thématique de recherche en émergence France HENRI (Centre de recherche LICEF, Télé-université du Québec) 1. Introduction Les MOOC de type connectiviste ou cMOOC1, épiphénomènes du système éducatif, constituent le lieu d’application par excellence des EPA et d’une conception ouverte de l’apprentissage à l’ère numérique. Les cMOOC sont des microcosmes de l’univers numérique global.

Related: