background preloader

5 Gadgets pour faire de ses présentations un moment magique !:)

5 Gadgets pour faire de ses présentations un moment magique !:)
Le métier de community manager laisse une large place à la veille : la veille sur ce qui se dit sur nous, sur notre institution mais aussi la veille technologique qui nous permet chaque jour de découvrir de nouveaux outils, de nouvelles applications et autres widgets à installer sur nos écrans d’ordi, de tablette ou de smartphone. Une veille qui nous permet notamment au cours de nos présentations de proposer des alternatives au très efficace mais très classique Power Point et de remplacer nos tableaux excel et autres listes par des éléments disons plus attractifs visuellement. Les 5 outils stars de l’été 1- Prezi : good bye PPT ! Prezi est aujourd’hui largement utilisé dans les présentations, mais il fait toujours son petit effet auprès de personnes qui ne connaissent pas. Cette manière de naviguer dans l’espace pour appuyer / illustrer ses présentations a considérablement dynamisé la manière aussi de concevoir l’information. Attention à ne pas visualiser son Prezi trop rapidement …

L’infographie de votre identité numérique : What About Me EDIT : le service What About Me a malheureusement été désactivé par Intel. Curieux de savoir comment vous pouvez être perçu sur Internet ? Il existe des services comme Google Mii qui permettent de connaître les mots-clés associés à ses nom et prénom. Que diriez-vous d’un outil un peu plus visuel ? What About Me est un petit service en ligne, réalisé par Intel, qui permet de dresser un portrait de sa « vie numérique » à partir des traces que l’on laisse sur les réseaux sociaux. What About Me se fonde sur votre profil Facebook ; on peut y rajouter ses comptes Twitter et Youtube, mais cela n’a pas fonctionné pour moi… Peut-être un bug temporaire ?

Livre blanc LinkedIn, nouveau territoire de communication Les réseaux sociaux, levier de la performance des entreprises françaises Pourtant, l’entreprise, en particulier la PME, semble hermétique à cette révolution. Une étude récente nous apprend que seulement 14 % des sociétés de moins de 50 salariés (plus de 95 % des entreprises françaises) sont présentes sur les réseaux sociaux (2). Ceci alors que la moitié des PME françaises n’ont toujours pas de site internet (3). Si l’on met en regard de ces chiffres le fait que 73 % du web français n’est jamais mis à jour (4), on peine à comprendre que les PME tardent à utiliser les réseaux sociaux, grâce auxquels il n’a jamais été aussi simple et rapide de publier une information. En période de crise économique, la visibilité sur internet et la capacité d’y trouver de nouveaux relais pour faire des affaires devient un enjeu crucial de compétitivité. 1) Amélioration de la productivité Lorsque le monde des affaires sera interconnecté, c’est par les réseaux sociaux B2B que se feront les mises en concurrence sur les appels d’offres. 2) Accélération de la dématérialisation

La règle des 3 I sur les réseaux sociaux Avant tout usage des réseaux, des publications sur internet, 3 questions clés doivent nous permettre de déterminer si je communique efficacement sur le web. Dans cet article, nous aborderons les 3 questions. Dans toute pédagogie relative à l’usage des nouveaux outils numériques, elles sont les repères essentiels à une bonne prise en main de l’usage du web. L’impossible communication virtuelle Sur internet, tout est permis. L’ecueil des réseaux sociaux et de la pratique d’Internet, est de penser qu’on est seul. Ou que ceux qui me liront me comprendront. La raison en est simple : l’usage du web est autocentré sur moi-même. La communication avec les autres se réduit sur le locuteur, l’internaute. Sans présence physique du destinataire de mon interlocuteur. Il n’est donc pas possible de nuancer mon propos, en fonction de la réaction de l’autre, qui pourrait en sourcillant, m’interrompre m’indiquer qu’il n’a pas compris. La raison est seule vertueuse. La règle des 3 I : Identité ? En savoir plus ?

Cinq façons d’accroître l’engagement sur les médias sociaux. Pour n’importe qu’elle page de marque, la question d’obtenir plus de fans ou de followers viendra tôt ou tard. Bien qu’il existe des manières sournoises pour obtenir de nouveaux fans ( Comme l’achat de faux fans : Fortement déconseillé pour des raisons évidentes…), le meilleur moyen est de rendre votre page plus attrayante pour vos fans. Bien que ce soit une stratégie à long terme, les résultats en valent la peine voici donc cinq conseils rapides pour vous aider dans votre quête. Du Contenu, du Contenu et encore Contenu Afficher des liens est bien beau, mais assurez-vous de garder un équilibre entre vos contenus. Bien connaître son auditoire Beaucoup de sites qui vous permettent d’analyser en profondeur votre auditoire avec de nombreuses informations personnelles au sujet de vos fans. Le Timing Il est inutile de poster un lien si la plupart de vos fans ne vont pas le voir. Une autre chose à prendre en considération, les fuseaux horaires. Hashtags

[Slideshare] Visite guidée du très sélect réseau social : Best of All Worlds  | FrenchWeb.fr A quoi ressemble le nouveau réseau de niche Best of all Worlds ? Emmanuel Vivier, cofounder du HUB Institute et membre de ce réseau très privé, vous apporte quelques éléments de réponse avec le slideshare suivant. Véritable visite guidée, cette présentation revient sur la création de la plateforme imaginée par le suédois Erik Wachtmeister, mais propose surtout une batterie de captures d’écrans agrémentées d’annotations… De quoi satisfaire la curiosité de nombreux internautes qui n’ont pas accès au réseau. Au menu : page d’accueil et modes de navigation mais également un petit tour d’horizon des différentes rubriques : People, Events, Discussions, City guide, Trips etc. Emmanuel Vivier dresse enfin un bilan des principales caractéristiques de Best of all Worlds. Retrouvez l’interview d’Erik Wachtmeister :

Réseaux sociaux : entre peur et ROI L’excellente conférence menée par Danah Boyd, à Austin (Texas) en mars dernier, l’avait prouvé : les médias sociaux peuvent favoriser nos angoisses. Elle expliquait alors que « la technologie ne peut pas être neutre. Les outils que nous construisons n’ont pas que des effets positifs. Une peur justifiée.... Difficile d’avoir confiance, en effet lorsque les études prolifèrent pour détailler ces détournements de technologies pour servir mensonges, ou autres manipulations opérées par les internautes ou les marques, auprès des utilisateurs. ...qui ne doit pas faire passer à côté du ROI Mais refuser d’adopter ces médias sociaux peut faire manquer une belle opportunité.

[Infographie] Médias sociaux : les 4 étapes d’une stratégie marketing efficace | FrenchWeb.fr Le succès dans les médias sociaux exige beaucoup de travail et d’investissement. Pour engager votre auditoire, vous ne devez pas simplement être inscrit sur les mêmes réseaux sociaux qu’eux, mais avoir de véritables objectifs, une stratégie bien en place, et des outils de mesure efficaces. BigThunk, spécialiste du marketing digital, et Numéro 8 Communications ont créé une infographie regroupant les quatre étapes d’une stratégie digitale réussie sur les médias sociaux. Tout d’abord, définissez vos objectifs. Demandez-vous ce que vous devez essayer d’accomplir: voulez-vous lancer, protéger, ou promouvoir votre marque ? Ensuite, déterminez vos paramètres de mesure de votre succès. Quel influenceur êtes-vous ? Puis, décider de la tactique et évaluez ce que vous pouvez faire pour atteindre vos objectifs. Facebook est encore la clé de l’image de marque dans l’espace social, mais pensez également à utiliser Youtube et Linkedin pour être aussi proche de vos clients B2B que B2C.

La RSE ne connaît pas la crise La crise financière a beau avoir momentanément éclipsé le thème de la protection de l’environnement, les entreprises n’ont jamais autant communiqué sur leur responsabilité sociale et environnementale (RSE). Et pour cause : soumises à des exigences accrues de transparence, elles sont également conscientes qu’une révolution éthique est en marche. Lors de leurs assemblées générales, les groupes du CAC 40 ont consacré deux fois plus de temps à la RSE en 2010 qu’en 2009, affirme Capitalcom. Pourtant, le concept de RSE n’est pas nouveau. Le siècle de la transparence Il s’agit d’une part d’un mécanisme permettant de regagner ou conserver la confiance des consommateurs, à mesure que celle-ci se dégrade dans un contexte de crise. En structurant l’offre des entreprises, cette demande émanant du public a peu à peu créé un droit coutumier, peu à peu converti en droit écrit par les États ou les organisations internationales. Ces nouvelles exigences expliquent en partie l’essor actuel de la RSE.

Comment enseigner les réseaux sociaux Le SCEREN (CNDP-CRDP) consacre un dossier aux réseaux sociaux dans le numéro de septembre 2012 de la revue pédagogique Idées économiques et sociales (n°169). Cette édition invite à faire le point sur « les réseaux sociaux en ligne » avec la spécificité de s’attacher à l’enseignement sur cet outillage dès la classe de Première (nouveau programme de SES). Comment enseigner les réseaux sociaux ? Ainsi, le dossier de la revue Idées économiques et sociales aborde comment les réseaux sociaux sont en partie liés avec les structures sociales et comment, dès lors, il est possible de les enseigner comme processus de socialisation. « En effet, la prise en compte des dynamiques relationnelles permet de mieux appréhender certains aspects de la socialisation, comme les « bifurcations » ou certains effets de reproduction des inégalités. » Via une série de documents (textes, tableaux et graphiques), il est présenté dans la revue des outils qui permettent cet enseignement. Licence :

La spirale de Don Beck : êtes-vous bleu, rouge ou vert ? Inventée dans les années 1960 par le psychosociologue américain Clare W. Graves, elle a été popularisée trente ans plus tard par son élève Don Beck, autant en psychothérapie que dans le management ou la diplomatie. Elle découpe l’évolution de la conscience en stades successifs, symbolisés par des couleurs et représentant les étapes par lesquelles tout le monde passe nécessairement. Bien des problèmes, personnels ou collectifs, viennent de ce que les humains n’en sont pas aux mêmes stades et qu’il est impossible de brûler les étapes. Mais cet arc-en-ciel se retrouve aussi à l’intérieur de chacun de nous. Le jaune, pour sortir de l’impasse Cognitiviste travaillant sur l’intelligence collective à l’université de Montpellier, Jacques Ferber enseigne la Spirale dynamique à ses étudiants. « Les lecteurs d’un magazine comme CLES, dit-il, ont des chances d’être orange (parce qu’entrepreneurs ou en quête de leur moi) ou verts (soucieux de l’intérêt collectif). Le jaune peut intégrer :

Related: