background preloader

Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Institut National du Sommeil et de la Vigilance
17ème Journée du Sommeil®« Dormir seul ou pas : quel impact sur le sommeil ? » 17 mars 2017 En 2017, l’INSV étudie les facteurs et les situations qui influencent l’organisation du sommeil des Français. Pour quelles raisons certaines personnes dorment-elles seules et d’autres pas ? A l’occasion de la 17 ème Journée du Sommeil, les experts de l’INSV s’interrogeront sur l’influence du sommeil de l’un sur le sommeil de l’autre et feront le point sur les facteurs qui peuvent altérer les conditions de sommeil et les solutions pour en limiter les impacts négatifs. Pourquoi la Journée du Sommeil® ? A 75 ans, nous aurons dormi… 25 ans ! Archives de la Journée du Sommeil® 16ème Journée du Sommeil®« Sommeil et nouvelles technologies » 18 mars 2016 15ème Journée du Sommeil® – « Sommeil et nutrition » 27 mars 2015 Le sommeil est une fonction vitale de l’organisme. ©photos : Ollyy, S-F, Shebeko / Shutterstock.com 14ème Journée du Sommeil® – « Sommeil et transport » La sieste flash est sponsorisée par : Related:  activité physique/santé/hygiène de vie

Notre programme "Bouge, une priorité pour ta santé" Juin 2012 : 2ème challenge régional "Bouge, une priorité pour ta santé" (Casteljaloux en Lot-et-Garonne) C’est vers 11-12 ans que les habitudes s’installent. C’est la raison pour laquelle, la Mutualité Française Aquitaine a choisi de déployer son programme de prévention « Bouge, une priorité pour ta santé » auprès des élèves de 6ème. Un programme pour apprendre aux élèves à préserver leur capital santé Préoccupés par l'accroissement des comportements sédentaires qui peuvent entraîner des effets néfastes sur la santé, la Mutualité Française et l'Union Nationale du Sport Scolaire se sont alliés pour sensibiliser les jeunes aux bienfaits de l'activité physique et d'une bonne hygiène de vie. Une approche pédagogique et ludique associant les élèves, les équipes pédagogiques et les parents tout au long de l'année Lancé en 2008 par la Mutualité Française, ce programme a été suivi, à ce jour, par près de 24 000 élèves répartis dans 250 établissements. Les collèges concernés en 2014-2015 En Dordogne

INFOGRAPHIE « ADOLESCENTS, DES CONSEILS POUR MIEUX DORMIR » Les résultats de l'enquête Fondation Pfizer / Ipsos Santé révèlent que plus d'un adolescent sur deux (53%) déclare avoir des difficultés à aller se coucher le soir, réduisant sa durée moyenne de sommeil à 7h51, loin des 9 heures préconisées par les médecins pour sa santé et son développement. Pourtant, une fois endormis, 58% des adolescents affirment se réveiller rarement voire jamais la nuit. Dévoilés à l’occasion de la 15ème Journée du Sommeil qui se tient le 27 mars, cette enquête a été réalisée en regards croisés auprès de 801 adolescents âgés de 15 à 18 ans et de 802 adultes de 25 ans et plus, du 14 octobre au 23 octobre 2014.Quelles sont les règles d’hygiène pour dormir mieux ? Découvrez les résultats de l’enquête Fondation Pfizer/Ipsos Santé et les conseils pratiques en infographie. Depuis 10 ans, la Fondation Pfizer initie et soutient des projets qui donnent la parole aux adolescents, permettant ainsi de faire valoir leurs opinions sur des sujets qui les concernent directement.

Actualités 2013 - Les adolescents se couchent trop tard… Avec l’entrée dans l’adolescence, les enfants rechignent à aller au lit et dans les années qui suivent, ils retardent de plus en plus le moment de leur coucher. Les deux dernières enquêtes de l’Inpes concernant les jeunes – HBSC 2010 (Health Behaviour in School-aged Children) et le Baromètre santé jeunes 2010 pointent chez eux un déficit de sommeil important : près de 30 % des 15-19 ans sont en dette de sommeil et à 15 ans, 25 % des adolescents dorment moins de sept heures par nuit. Or, ils devraient en moyenne dormir neuf heures trente pour être en forme. Comment parents et professionnels de santé peuvent-ils le leur faire comprendre ? L’influence des TIC sur le sommeil des adolescents Réseaux sociaux, jeux en ligne sont des pratiques chronophages et excitantes qui rognent le temps de sommeil des jeunes. Un déficit de sommeil important Les innombrables conséquences de la dette de sommeil Le manque de sommeil entraîne fatigue, irritabilité et somnolence. Pour en savoir plus

1311_BoissonsEnergisantes.pdf 1215.pdf Sommeil et ses troubles Dossier réalisé en collaboration avec Pierre-Hervé Luppi (Unité Inserm 1028 ) et Isabelle Arnulf (Unité Inserm 975 /Unité des pathologies du sommeil à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière) - Novembre 2011. Qu’est-ce que le sommeil ? Le sommeil s’oppose à l’éveil. Il fait intervenir différents mécanismes cérébraux qui régulent le rythme jour / nuit, la durée quotidienne de sommeil et sa qualité. Il existe plusieurs stades qui se caractérisent chacun par un niveau d’activité cérébrale et musculaire. Les différents stades du sommeil La structure du sommeil est connue depuis une cinquantaine d'années. © Inserm Activations des zones du cerveau (en rouge et jaune) lors des différentes phases de sommeil, observées par électroencéphalogramme (EEG) L’alternance jour / nuit Dormir la nuit et veiller le jour est possible grâce à une horloge biologique interne modulée par des facteurs environnementaux. L’activité sociale sert également de synchroniseur des phases sommeil / réveil via d’autres mécanismes.

Institut national de prévention et d'éducation pour la santé Bienvenue sur le site de la Fédération Française de Cardiologie | Fédération Française de Cardiologie

Related: