background preloader

Construire une formation pour le Elearning

Construire une formation pour le Elearning
L’ascension du Elearning dans les secteurs de l’entreprise de l’université et de la formation continue permet de faire évoluer des modalités d’apprentissage et les pratiques pédagogiques des acteurs de la formation et de l’enseignement. En effet on constate un véritable engouement pour ce type d’apprentissage qui peut s’expliquer par l’évolution et l’accessibilité des technologies et sa souplesse d’utilisation pour une nouvelle génération d’apprenants. En veille permanente sur le sujet, j’ai développé une ressource numérique qui vous permettra d’organiser et de structurer un parcours de formation pour le Elearning. Les objectifsLes rôles du formateur concepteurL’interactivité de l’apprentissageAnalyser l’environnement d’apprentissageLes objectifs opérationnelsConstruire la structure généraleLes étapes du scénarioLes outilsLe Elearning atouts et inconvénients Lien : Bonne consultation Olivier Legrand

Les styles d'apprentissage, une vaste rigolade ? Depuis 2010, les articles académiques et grand public se multiplient aux Etats-Unis pour dénoncer ce que certains appellent "l'imposture" ou "l'erreur" des styles d'apprentissage. Non que ce concept ne recouvre certaines réalités évidentes : les apprenants n'apprennent pas tous de la même façon, pas la peine d'être diplômé en psychologie ou en neurosciences pour le savoir; mais ce qui est fortement remis en cause aujourd'hui, c'est l'utilisation faite de cette théorie dans la conception et l'animation de formations, en présence ou en ligne. Les éducateurs sont donc les premiers touchés par la remise en cause de l'importance des styles d'apprentissage. Aucune vérification de la théorie par la recherche Quels sont donc les termes de cette remise en cause ? Dans un article intitulé "Challenging the Notion of Learning Styles", Maryellen Weimer les résume ainsi : D'après C. Ingénierie pédagogique : on sait ce qui fonctionne Mais faisons un effort et oublions donc les styles d'apprentissage.

Forum@tice 2012 Apprendre OpenOffice Calc : 6 modules en autoformation Frédéric Tempez, enseignant C2i1 et C2i2e à l’UFR de Langues de l’Université d’Artois propose un cours OpenOffice Calc, logiciel libre tableur, parcours d’autoformation adapté au débutant. Ce parcours a été créé pour des étudiants inscrits en formation c2i1. L’auteur du blog Tic & Net présente 6 modules en accès libre, gracieusement téléchargeables et sous licence Creative Commons. L’ensemble du parcours comprend 11 heures de formation. Progression pédagogique Le dispositif pédagogique est le suivant : présentation de l’IHM de Calc, notions de calcul et de fonction, mise en forme, etc. adressages relatif et absolu, les conditions simples et imbriquées, les recopies incrémentales, les diagrammes, gestion de données, les filtres, les sous-totaux, gestion de données, la fonction Recherche. 6 tutoriels OpenOffice Calc Les tutoriels sont librement téléchargeables au format PDF sous licence Creative Commons. Module 1 (15 pages, pdf) Module 2 (9 pages, pdf) Module 3 (11 pages, pdf) Licence :

Formations Vous cherchez à vous former ou à actualiser vos connaissances et compétences pour accompagner le développement des pratiques numériques. Ce moteur de recherche (widget : <iframe src=" width="160" height="120" frameborder="0" scrolling="no"></iframe>) vous guidera pour choisir votre formation diplômante et vous aidera à trouver facilement l'offre de formation correspondant à vos besoins et à vos contraintes parmi plus de 100 modules de formation en ligne. Sélectionnez une thématique et /ou indiquez vos mots clés (en testant plusieurs orthographes possibles) et cliquez sur OK ! Création de scénarios d’ateliers numériques : Imaginateur L’Imaginateur est un didacticiel interactif de méthodologie de projet destiné à favoriser la création de scénarios innovants pour vos projets d'animation multimédia et de développement local avec le numérique. Par : generationcyb.netVoir Le webreportage Voir Cartes mentales : quelques bonnes pratiques Par : FormaViaVoir Voir Voir

Module d'autoformation gratuit sur le plagiat et le droit de citation Le plagiat est un phénomène réel. Certains font remonter son origine à la nuit des temps. Toutefois, eu égard à la récurrence du sujet, on peut supposer qu'il a pris de l'ampleur, de nos jours, surtout à l'ère d'internet où l'accès aux ressources documentaires est grandement facilité. Pour prévenir ce phénomène, le Service des bibliothèques de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) propose un module de formation et d'autoformation sur le plagiat et les règles de citation. Ce module comporte cinq parties. Une première définit la notion de plagiat et livre quelques exemples, c'est-à-dire sept pratiques qui peuvent être qualifiées de plagiaires : Cette première partie livre aussi des chiffres sur le plagiat et propose les moyens de l'éviter. La deuxième partie titrée "Citer correctement ses sources" n'est qu'une suite logique de la première. Les trois dernières parties proposent des conseils, un quiz et un résumé à l'utilisateur. Ce module est offert sous une licence Creative Commons.

La révolution cognitive Je vous recommande vivement cette conférence de Michel Serres, intitulée « Les nouvelles technologies, révolution culturelle et cognitive » (je suis tombé dessus grâce à un tweet de Jérôme Colombain). Outre la vigueur et la clarté de Michel Serres (qui sont impressionnantes), le propos est lui-même passionnant. Il y aborde la manière dont les ordinateurs et internet (ce qu’on appelle souvent les nouvelles technologies) sont en train de modifier radicalement, le temps, l’espace et notre cognition. Michel Serres compare la révolution « internet » à d’autres révolutions dans l’histoire de l’humanité - en lien avec l’émission, le traitement, la réception d’informations - : l’apparition du langage, l’apparition de l’écriture et l’apparition de l’imprimerie. Concernant l’espace, Michel Serres se livre à une réflexion sur le mot « adresse », pour montrer en quoi « Internet » n’a pas raccourci les distances, mais nous a fait changer d’espace (d’un espace physique vers un espace topologique).

Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance. Par Dominique Agosta Nécessité d'analyser les besoins d'aide des apprenants Le tutorat consiste pour un tuteur à établir, à développer et à ajuster une relation d’aide auprès d’un tutoré. Loin de l’idée d’une quelconque thérapeutique, il s’agit d’établir une relation à l’écoute des besoins de l’apprenant. Pour le tuteur, être à l’écoute s’envisage au travers de ses capacités d’observation, d’analyse des besoins, de conception de ses interventions et de leur mise en œuvre. De quoi parle-t-on au juste ? Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance Notre objectif est de « Repérer les besoins des apprenants et l’aide tutorale en lien ». Préalables à la lecture des grilles d’analyse Tout d’abord, les 5 grilles d’analyse sont issues de l’approche de Nelly GUILLAUME dont nous retenons les fonctions. Ainsi, nous associons les besoins exprimés aux théories sur les besoins de MASLOW et d’HERZBERG. Synthèse des indications de lecture des grilles d’analyse des besoins des apprenants

De la qualité des supports de cours en formation à distance Certains situeraient la différence entre la formation à distance et le e-learning au niveau des ressources de cours. Théoriquement non, mais dans la pratique ils n’ont peut-être pas tort dans la mesure où les dispositifs qui se réclament du e-learning (e-formation) mettent un soin particulier à tirer profit de toutes les potentialités du web pour médiatiser des contenus de cours. Tandis qu’en formation à distance, les supports de cours en format Word, PDF et même PowerPoint jouent toujours les vedettes. Quel est le bon format de cours en ligne ? A priori, il n’y a pas de normes en la matière mais il se dégage des constantes dans les pratiques. Les institutions qui font le choix de fournir des contenus PDF le justifient par le fait que nombre d’apprenants, surtout ceux résidant dans les pays du Sud, n’ont pas un accès internet suffisant, ou qu'il est trop instable. Pour ces apprenants et pour des raisons d’équité, le choix stratégique opéré consiste à réduire le temps de travail en ligne.

Du stage à l'écosystème d'apprentissage La formation professionnelle a institué le stage comme moyen d'enseigner et d'apprendre. Cette forme tourne autour de la relation maître-éléve-savoir. Il permet de comprendre le monde. Aujourd'hui il s'agit de mettre en place des écosystèmes d'apprentissage qui encouragent le rapport autonome au savoir. Dans un monde en pleine transformation, il s'agit d'explorer et d'habiter le monde. Par écosystème d'apprentissage je comprends l'enrichissement du milieu d'apprentissage classique sous format "stage" par de nouvelles interactions avec l'environnement. Niveau 1 : le stage intégre des témoignages, des études de cas réels, des apports décalés, des jeux de rôle mélangeant contenu et mise en action du contenu (intégration d'une approche de développement personnel). Niveau 3 : ce niveau d'enrichissement comprend le niveau 1 + le niveau 2 mais dans une logique d'interaction avec des publics et des finalités diversifiés.

Related: