background preloader

Louis XIV (1638-1715)

Louis XIV (1638-1715)
Peintures Peinture française Auteur(s) : Vincent Pomarède Commandé pour être offert au roi d'Espagne, Philippe V, ce portrait plut tant à la cour qu'il resta en France. Chaque détail du tableau concourt à en faire l'image quintessenciée du pouvoir absolu : noblesse du décor antiquisant, rideau de pourpre, solennité du Roi-Soleil vêtu du costume de sacre fleurdelisé. Louis XIV Louis XIV (1638-1715), l'un des plus importants souverains français, était le fils de Louis XIII et Anne d'Autriche. En costume de sacre Louis XIV est représenté à soixante-trois ans, en costume de sacre, l'épée royale au côté, la main appuyée sur le sceptre et la couronne posée sur un tabouret derrière lui. Commandé pour le roi d'Espagne

http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/louis-xiv-1638-1715

Related:  Le portrait de Louis XIVLouis XIVLouis XIV en tenue de sacre par Hyacinthe Rigaud

Portrait de Louis XIV en costume de sacre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le portrait de Louis XIV en costume de sacre a été réalisé en 1701 par le peintre français Hyacinthe Rigaud pour répondre à une commande du monarque qui souhaitait contenter le désir de son petit-fils, Philippe V. Louis XIV le conserva et le fit accrocher à Versailles. De par son éclat et sa qualité, ce portrait s'est imposé comme le « portrait officiel » de Louis XIV. Contexte[modifier | modifier le code] Le futur jeune roi d’Espagne, désireux d’emporter avec lui l’image de son grand-père, convainquit Louis XIV de commander à Hyacinthe Rigaud ce qui allait devenir l’image absolue du pouvoir royal et le portrait de référence pour les générations à venir

Hyacinthe Rigaud (1659 - 1743) analyse "artistique" Cette oeuvre contribue à créer l'archétype du "portrait royal" qui allait être repris dans toutes les cours européennes de la première moitié du XVIIème siècle. Pose/accesoires/ costume « baroque cérémonial » : mise en scène de la grandeur de la monarchie (faste et éclat) baroque français : beaucoup mesuré que le baroque italien (cf. maquette du Bernin) roi assuré, glorieux, puissant, riche, en pleine santé (jambe avantageuse et musclée) colonne : élément essentiel d'architecture, axe, support, garantie de stabilité (les ébranler c'est menacer l'édifice tout entier) bas relief : antiquité comme décor et comme caution – ce bas relief présente ce qui fait le pouvoir et sa position en retrait montrer que Louis le possède déjà en sa propre personne

Portrait officiel de Louis XIV Contexte historique On lit, dans les Mémoires du marquis de Dangeau : "jeudi 10 mars 1701, à Versailles : la goutte du Roi continue ; il se fait peindre l'après-diner par Rigaud pour envoyer son portrait au roi d'Espagne, à qui il l'a promis". En effet, dans son testament, daté du 2 octobre 1700, Charles II s'opposait au partage de ses États et les léguait à Philippe de France, le duc d'Anjou, second petit-fils de Louis XIV, à condition que celui-ci renonce à ses droits sur la couronne de France. Ce tableau était ainsi, à l’origine, destiné à rejoindre Philippe V, devenu roi d’Espagne. En réalité, les deux grands portraits de Rigaud, l'original et la réplique, restèrent à Versailles. Le tableau fut présenté à Versailles en janvier 1702, dans le Grand Appartement, à l'admiration dévote des courtisans.

Les liens entre Louis XIV et ses artistes principaux. Louis XIV a su parfaitement s'entourer des plus grands artistes de chaque domaine puisque ceux-ci ont toujours suent satisfaire tous ses moindre désirs et exigences en le rendant encore plus puissant à travers de nombreuses œuvres et créations, car à plusieurs reprises il est comparé à Alexandre Le Grand, sa toute première idole. Le Roi Soleil entretenait différent lien avec chacun de ses artistes. Charles Le Brun, proclamé premier peintre du roi le 1er Juillet 1664 et fut anoblie par la suite, c'est essentiellement illustré dans la décoration du Château de Versailles et de la Galerie des Glaces, ce qui lui valut le titre de peintre officiel du Roi. Son style étant au service de la monarchie absolue de Louis XIV, il fut méprisé par les peintres romantiques du XIXème siècle et inconnu du grand publique. Cependant il fut nommé par celui-ci comme « le plus grand peintre du XVIIème siècle français ». C'est après cela qu'il peignit, à de nombreuses reprises, Louis XIX en prince parfait.

Louis XIV le Grand - Au 17ème Siècle Roi de France de 1640 à 1715 Le Roi-Soleil La reine Anne d'Autriche et le dauphin, futur Louis XIV (exposé au Château de Chambord - © Au 17ème siècle) Louis XIV portrait de Hyacinthe Rigaud (exposé au château de Chenonceau - © Au 17ème siècle) Louis Dieudonné naquit le 5 septembre 1638 à Saint Germain. Après vingt deux ans d'attente, ce fut un héritier inespéré, quasi miraculeux, pour le Roi de France, d'où le deuxième prénom de Dieudonné. Jean Auguste Dominique Ingres, Monsieur Bertin, 1832, Louvre HYACINTHE RIGAUD, LOUIS XIV EN COSTUME DE SACRE, 1702 277 x 194 cm, Musée du Louvre, Paris Commentaire : - l'étude du tableau permet d'aborder aisément la notion d'absolutisme.

Louis XIV de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis XIV dit Louis le Grand ou le Roi-Soleil, né le à Saint-Germain-en-Laye et mort le à Versailles, est un roi de France et de Navarre. Il règne sur le royaume de France du à sa mort le . Louis-Dieudonné monte en 1643 sur le trône au décès de son père Louis XIII, le , quelques mois avant son cinquième anniversaire.

De la gloire à l'émotion, Louis XIV en costume de sacre par Hyacinthe Rigaud Notes Également intitulé Le Portrait de Louis XIV. Philippe de Courcillon, marquis de Dangeau, Journal, avec les additions inédites du duc de Saint Simon, t. 8, Paris, Firmin-Didot frères, 1854-1860, p. 295 (jeudi 19 janvier 1702, note 1) et Mercure galant, janv.-fév. 1702, pp. 302-303. Voir Joseph Roman, « Introduction » au Livre de raison du peintre Hyacinthe Rigaud, Paris, Henri Laurens, 1919, p. XVI.

Des artistes plein la cour Homme de goût, Louis XIV sut s'entourer des plus grands peintres musiciens et architectes pour assurer son rayonnement. Versailles célèbre ce Roi-Soleil qui régna en maître absolu sur son image. Le 10 mars 1661 au petit matin, Louis XIV tient conseil au château de Vincennes : « Il est temps que je gouverne par moi-même », s'empresse d'annoncer le souverain de 23 ans, au lendemain de la mort de Mazarin, son tout-puissant Premier ministre. Et d'ajouter devant ce comité restreint de secrétaires d'Etat, dont sont écartés dorénavant les familiers de haut rang (reine mère, princes du sang, maréchaux de France) : « La face du théâtre change. » La formule est à prendre à la lettre. Louis XIV [DOSSIER] Devenu roi à l’âge de cinq ans, celui qu’on appellera le « Roi-Soleil » est marqué par les troubles de la Fronde et subit l’influence de sa mère Anne d’Autriche, la Régente, et de son conseiller, le cardinal de Mazarin. À la mort de ce dernier, le jeune roi affirme sa volonté de gouverner seul (absolutisme). Aidé de Colbert, Louis XIV s’attelle à l’unification et à la centralisation du gouvernement et de l’administration. Chef de l’Église de France, il révoque l’édit de Nantes promulgué par son aïeul et persécute les protestants, dont il provoque l’exode massif.

Hyacinthe Rigaud Natif de Perpignan, Rigaud arrive à Paris à 1681. Sur les conseils de Le Brun, il se consacre au portrait, genre qu’il élève à sa plus haute expression. Il se fait remarquer du Roi et de la Cour avec le portrait de Monsieur, son frère, en 1688 puis de Philippe d’Orléans, futur Régent, en 1689. Louis XIV lui réclame le sien en armure, livré en 1694. Mais c’est surtout le portrait en costume de sacre, daté de 1701, qui assure la célébrité du peintre.

Louis XIV Surnommé « Louis-Dieudonné », Louis XIV naît en 1638, à Saint-Germain-en-Laye. Devenu Roi à 5 ans, à la mort de son père Louis XIII, le jeune souverain reçoit d’Anne d’Autriche, sa mère, et du cardinal Mazarin, son parrain, une éducation complète. Mazarin est officiellement chargé de son initiation politique. Sa mère assure la régence ; c'est le temps de la Fronde (1648-1653), la rébellion de la haute noblesse et du peuple de Paris. L'enfant se sent humilié par l'arrogance des Grands et menacé dans sa capitale : il s'en souviendra.La famille royaleLouis XIV épouse à Saint-Jean-de-Luz, en 1660, sa cousine germaine, Marie-Thérèse d’Autriche, infante d’Espagne. Leur union cimente la réconciliation de la France et de son voisin espagnol.

Related: