background preloader

Ecole de Méditation

Related:  *² complément reset

Why This Beautiful Human Behaviour is Highly Infectious The wonderful human behaviour that elevates all our morals. Acts of kindness can spread surprisingly easily between people — just by observing someone else being generous. They activate parts of the brain involved in motivating action and of social engagement, a new study finds. In turn we are also more likely to ‘pay it forward’. Scientists call this the ‘moral elevation’ effect. The first evidence from the lab of this effect was found in 2010. Researchers at the University of California, San Diego and Harvard demonstrated moral elevation by having people playing a simple ‘giving’ game in the lab. When people gave selflessly to others, researchers could see this act of kindness spreading from person to person. One act of kindness was ultimately tripled in value by people subsequently giving more and more. Dr James Fowler, one of the study’s authors, said: Now neuroscience has given us an insight into what is happening in the brain when we see an act of kindness. Hands image from Shutterstock

Jardins de sagesse (2013) , Yolaine Escande, Sciences humaines Espaces de recueillement, de culture de soi autant que d’ouverture au monde, les jardins chinois et japonais sont par excellence le lieu de la sagesse, et l’art du jardin tourné vers sa réalisation. De même que la sagesse est décrite comme un cheminement, le jardin, en un parcours à la fois physique, sensoriel et spirituel qui ménage contemplation et déplacements, guide l’homme vers un état de disponibilité intérieure et de non-attachement. Espace clos, il est aussi un microcosme ouvert sur le macrocosme, appelant à la quête d’une harmonie avec lui. La prédominance des rochers, formés de mutations telluriques profondes, ouvre l’esprit à l’impermanence. Les arbres, ridés, tordus ? inutiles ? Yolaine Escande est sinologue, spécialiste de la peinture et de l’art des jardins en Chine, directrice de recherche au CNRS.

Pleine conscience : 4 exercices pour s'initier La pleine conscience ("mindfulness") consiste simplement à porter attention au moment présent de façon volontaire et sans jugement. Cette capacité a notamment été associée à des effets bénéfiques contre le stress, l'anxiété et la dépression. La pleine conscience s'intègre à la vie quotidienne mais vous serez mieux en mesure de le faire si vous la pratiquez de façon plus formelle par des exercices. Voici quelques exercices simples pour s'initier à cette pratique : Porter attention à sa respiration Choisissez un moment où vous disposez de 10 minutes et trouvez un endroit calme pour vous assoir confortablement. La capacité de pleine conscience est notamment considérée comme favorisant la flexibilité psychologique et la compassion envers soi-même. Psychomédia avec sources : PsychCentral, PsychCentral.

4 Ways Mindfulness Meditation Benefits So Many Conditions Four central components of how mindfulness meditation works, psychological research finds. With studies pouring in on the benefits of mindfulness, psychologists’ attention is turning to why mindfulness works, and the results are fascinating. For example, mindfulness meditation has been shown to have therapeutic benefits in depression, anxiety, substance abuse, chronic pain and eating disorders. Its benefits extend out to physical features like lower blood pressure and lower cortisol levels. How is it that this type of practice can have these beneficial effects on such a broad range of conditions? A recent study by Hölzel et al. (2011) finds four central components to how mindfulness works: 1. Awareness of your own body has long been taught as one of the foundations of mindfulness meditation. The Buddha says the mindful monk finds through… Being mindful may also help with empathising with others because knowledge of the self provides insight into others. 2. 3. 4. The Dalai Lama says:

Qu'est-ce que la mindfulness (ou pleine conscience) Comment arrêter d’absorber les émotions des autres Les émotions comme la peur, la colère, la frustration et l’immobilité sont des énergies. Et vous pouvez potentiellement « attraper » les énergies des autres sans vous en rendre compte. Si vous avez tendance à être une éponge émotionnelle, il est essentiel de savoir comment éviter de prendre les émotions négatives d’un individu, et même comment se détourner des négativités qui flottent au-dessus de la foule. Autre problème, l’anxiété chronique, la dépression ou le stress peuvent vous transformer en éponge émotionnelle en affaiblissant/diminuant vos défenses. D’un point de vue énergétique, les énergies négatives peuvent provenir de plusieurs sources : ce que vous ressentez peut provenir de votre intérieur, de quelqu’un d’autre, ou il peut s’agir d’une combinaison des deux. Arrêtez d’absorber les émotions des autres 1. Les signes que vous pourriez être empathique incluent : 2. 3. 4. 5. 6. 7. Apprenez à reconnaitre les gens qui vous tirent vers le bas. 8. 9. Concernant l’auteur :

Jardins de sagesse (2014) , Hervé Brunon, Sciences humaines La quête de la sagesse pourrait-elle être favorisée par le jardin, voire même s’y accomplir de manière privilégiée et progresser grâce à lui ? Une bonne part de la culture occidentale l’a pensé, ainsi qu’en témoignent la tradition biblique, Platon, Épicure, Augustin, Montaigne et Nietzsche, comme l’illustrent aussi quantité de réalisations, pour beaucoup encore conservées à travers l’Europe. Ce sont ces lieux destinés à la retraite, au parcours méditatif, à la contemplation ou à une forme d’action responsable, incarnée par le jardinier, que cet essai propose d’explorer. Historien des jardins et du paysage, Hervé Brunon est chercheur au CNRS.

Dépasser la douleur par la méditation créatrice Chère lectrice, cher lecteur, Méditer ne consiste pas à « se prendre la tête », ni à « se regarder le nombril », ni à ressasser pendant des heures des mots ou des phrases qui finissent par ne plus vouloir rien dire. Ces attitudes sont dépassées et égoïstes. Notre société a absolument besoin de personnes qui se tournent vers les autres et apportent des solutions aux grands problèmes sociaux. S’isoler pour obtenir la paix ou la vacuité mentale, rester dans son coin pour ressasser ses problèmes ne fait pas avancer le schmilblick et ne mène certainement pas au bonheur authentique. Méditer n’est pas non plus seulement une « mode » qui nous est venue d’Inde, du bouddhisme, de l’Orient, via des hippies ou des bonzes habillés en orange. Méditer est la capacité d’avoir une vie intérieure ressourçante, intense, et si riche qu’elle permet de : La plupart des gens accepteront je crois les trois premiers points. La méditation créatrice contre les maladies physiques Eh bien, la réponse est oui ! 1. 2. 3. 4.

Overcome the Five Obstacles to Your Mindfulness Meditation Practice Many media outlets have been talking for a number of years now about how ubiquitous mindfulness is, the impact it’s having in a variety of sectors and all the wonderful science that continues to be published. But I noticed that many people in the media don’t talk much about the actual formal practice of mindfulness meditation and that’s probably because it can be a hard habit to establish. One thing I’ve learned is if you want to establish a practice you have to look directly at what’s getting in the way and allow those obstacles to be your greatest teachers. Here are five obstacles that have been in people’s way for thousands of years and the antidotes to get over them. Doubt – The uncertainty about whether something will “work” or not often plagues many people in the beginning of their practice. The thoughts is, “this can work for others, but it won’t work for me.” Ultimately, having a regular mindfulness meditation seems so simple, but practice isn’t always easy. Warmly,

Accueil - Centre de Pleine Conscience (formation MBSR et méditation)

Related: