background preloader

05juin12 : la salade qui narguait la limace

05juin12 : la salade qui narguait la limace
Cette petite lettre traite de la limace.Quand on parle de limace, le sang du jardinier se glace ! Je ne vous parlerai pas des pièges à bière, du ferramol, ni de la cendre de bois, pas plus du piochage ou du travail du sol. Je tairai la chasse nocturne ou diurne, que la lune luise ou se cache. Je passerai sous silence les purins divers, y compris de limaces.Toutes ces méthodes ont leur charme et leur petit mérite. Mais toutes ces façons de faire ont en commun un inconvénient : elle demande du temps, de la surveillance, de la vigilance, parfois de l'argent. Et elles obéissent à la logique de la LUTTE. J'ai d'abord creusé une piste : celle des auxiliaires, vous savez, les alliés des jardiniers. Ce qui fait dire à certains (et j'acquiesce) : le problème , ce n'est pas qu'il ait trop de ravageurs, mais qu'il n'y ait pas assez d'auxiliaires. Mais depuis peu, une autre voie s'est ouverte à mes yeux, plus subtile : la résistance naturelle des plantes. Deuxième observation/réflexion (en photo).

http://www.terredhumus.fr/-actualits-19/105-05juin12-quand-la-limace-sagace

Related:  PermaculturePermaculturerazoniaLimaces & Escargots

L'Humus: Pour l'agriculture et le climat Il semble bien que l'Humus, en plus de son utilité déjà connue en agriculture, puisse stocker de façon très efficace et stable de très grandes quantité de CO2, permettant ainsi de lutter de façon "écologique" contre le réchauffement de la planète.Le film s'attache a décrire les multiples techniques dont on dispose pour augmenter la teneur en Humus des terres agricoles. Tout d'abord un peu d'histoire avec ces étonnants champs surélevés précolombiens qui semblent créés par l'hommes et qui restent fertiles alors qu'ils ont été mis en place depuis plus de 1000 ans. Les régions dans lesquelles ils se trouvent sont pourtant soumises à une pluviométrie considérable, qui ne les a pourtant pas lessivés... Il est également fait référence à la Terra preta, que l'on retrouvera plus tard. • Les savanes côtières d'Amazonie (CNRS) • A lire...

Les différentes techniques de culture pour un potager en permaculture » » Le chant des cerisesLe chant des cerises - Expériences et conception en permaculture Comme nous le disions dans l’ article sur nos débuts au potager , plusieurs techniques de cultures s’intègrent bien avec une conception en permaculture . La technique la plus connue, souvent associée à la permaculture même, est celle consistant à créer des buttes, à pailler abondamment, et à faire pousser différents légumes ensembles. Mais cette solution est loin d’être passe-partout, car les buttes peuvent être un désavantage en sol sableux et en climat aride, puisque l’eau à tendance à ruisseler ou pénétrer trop profondément. Cette technique peut aussi être peu indiquée en sol tassé, si la hauteur de la butte n’est pas suffisante pour que le racines de légumes pénètrent bien. Enfin, si le sol est engorgé en matière organique, en rajouter sous forme de paillage, sans régler le problème sous-jacent (engorgement d’eau, terre froide, activité microbienne réduite), peut en fait accentuer le problème.

Où Acheter des orgonites simples et efficaces (et pour le gifting) Cette année en faisant mon potager j’ai, il me semble, grâce aux indices que la nature m’a donné, compris ce que veulent les limaces. Je cherche à faire un potager 100% bio tout en essayant de prouver que c’est facile de le faire de façon très paresseuse! Mis à part la mise en place et l’aménagement initial qui me prends du temps (Potager 2013: Aménagement), une fois cela réglé je ne compte plus retourner le sol etc. Avec mes voisins qui utilisent tous des produits anti-limace chimiques j’ai la chance de ne pas vouloir en utiliser et de me retrouver avec beaucoup de limaces dans mon jardin. Si vous avez un potager complètement bio et essayez de faire sans absolument aucun engrais et pesticide chimique, je pense que la suite vous intéressera grandement car il me semble avoir compris la vie des limaces et comment les contrôler.

Semis en pleine terre et permaculture ? Le mo­dèle du jar­din en per­ma­cul­ture cherche à tous prix à s’éloigner de ce­lui de la bonne vieille planche de terre nue, ga­douilleuse et sté­rile du po­ta­ger tra­di­tion­nel. Mais com­ment fait-on des se­mis sous dix ou vingt cen­ti­mètres de paillage ? Pour les grosses graines, pas de pro­blème : un trou dans le paillage, un pe­tit pois, un ha­ri­cot, un grain de maïs, une graine de courge, et ça fi­nira par pas­ser. Mais pour les pe­tites, ça n’est pas gagné. Tout ce qui peut se re­pi­quer ga­gnera alors à être élevé en go­dets, puis planté au tra­vers du paillage (lai­tues, to­mates, etc.) Cours audio de Marc Bonfils en téléchargement Page en cours de rédaction Voici les enregistrements audio de 2 stages donnés par Marc Bonfils, le premier du 1 au 4 mai 1986 à Minzier en Haute-Savoie, et le second les 16 et 17 juillet 1986 à Bouriège dans l'Aude. Ces cours avaient été enregistrés en direct sur cassettes audio par un des stagiaires, Émile Moné. Nous le remercions de nous les avoir transmises (en 2008, si je me souviens bien). Ces cassettes ont été ensuite bénévolement digitalisées en 2009 par Freda et Pedro de l'éco-site Crocus à Jupilles, que nous remercions pour cette aide.

Se débarrasser des limaces : ce qui marche; ce qui ne marche pas Une cinquantaine de lecteurs du magazine Les 4 Saisons du jardin bio ont testé différentes méthodes de lutte contre les limaces. Plus ou moins efficaces, pratiques ou bon marché : petit florilège des divers trucs et astuces pour limiter les dégâts de ces redoutables gastéropodes ! Le ramassage Mon potager nourrit ma famille toute l'année Sommaire Le potager de printemps et d'été Tableau des légumes, tableau des aromatiques, tableau des petits fruits Le potager d'automne et d'hiver Tableau des légumes, tableau des petits fruits

Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte Permaculture = Culture permanenteDéterminer l'emplacement de la butte, soit :- la longueur orientée Est/Ouest , - perpendiculairement à la pente à flanc de colline. Délimiter ses dimensions, soit largeur 1,20 m x Longueur au choix + un couloir de 20 cm de chaque côté (cf. schéma). Préparer la surface enarrachant l'herbe et en la mettant à sécher enl'étalant à proximité (ne pas mettre en tas pour éviter une fermentation). Bêcher l'herbe rase restante, en prenant soin de récupérer au maximum la terre en motte autour des racines. Greliner la parcelle sur la largeur de la butte + les deux couloirs Nord et Sud ; répéter l'opération jusqu'à atteindre la longueur désirée. Avec la bêche et/ou le râteau commencer à rabattre la terre des couloirs vers l'intérieur pour former une pyramide, sur toute la longueur, en s'efforçant d'émietter toujours la terre ; enlever cailloux, racines, etc...

Quelques idées anti-limaces... S'agissant d'une question qui revient souvent j'ai rassemblé quelques méthodes "écologiques" (non violentes - parce que je trouve que l'humain devrait travailler en accord avec la nature) pour arriver à bout des limaces ou du moins pour les tenir en respect, puisque c'est surtout de cela dont il s'agit... Si d'autres personnes ont des trucs et idées, je les invite à me contacter pour compléter mon texte. nécrophores (c'est un insecte coléoptère - le staphylin en fait partie) carabes (encore un coléoptère coureur, plutôt nocturne - tiens, comme les limaces :-) arachnides (faucheux) scolopendre (comme lithobie) larves de certaines mouches larve du ver luisant hérissons orvets : grand mangeur de limaçons et petites limaces crapauds

Comment faire soi-même ses plants de légumes biologiques ? Une nouvelle année commence. Certains jardiniers ont déjà effectué les premiers semis au chaud. D'autres s'y préparent. D'autres encore préféreront acheter leurs plants en pépinière. Et c'est précisément à ces derniers que s'adresse cet article (même si les jardiniers déjà expérimentés en la matière pourront peut-être y puiser quelques indications utiles). Nous parlerons ici des plants pouvant être élevés en pépinière : tomates, aubergines, poivrons, melons, concombres, courgettes, courges, choux, salades, céleri...Notons que les semis direct en pleine terre donnent en général de meilleurs résultats.

Related: