background preloader

Pourquoi les pirates doivent défendre le revenu de base

Pourquoi les pirates doivent défendre le revenu de base
Le revenu de base est une solution économique qui va de pair avec la philosophie de la culture libre, et constitue une solide réponse face au contexte économique. S’ils veulent être crédibles et cohérents, les pirates ont donc tout intérêt à défendre haut et fort cette proposition. Les pirates le savent mieux quiconque: le monde est en train de changer, et l’économie n’en sortira pas indemne. Plus que d’une « nouvelle économie », nous assistons à l’émergence d’une « deuxième économie » dont les règles semblent échapper totalement au cadre fixés par l’économie officielle. Si le numérique pouvait vraiment créer la croissance de demain et l’emploi, depuis vingt ans que le secteur émerge, cela se serait vu. Si vraiment l’open-source était compatible avec l’économie classique, alors les monopoles de facebook, google and co ne seraient pas un problème pour nos libertés. Il y a de nombreux autres arguments conduisant à la nécessité du revenu de base comme socle d’un nouveau pacte social. ani!

http://www.tetedequenelle.fr/2012/06/parti-pirate-revenu-de-base/

Related:  Revenu de base / Salaire à vieDébatWeb & politics in France

High-Tech : Démissions en bloc au Conseil national du numérique Les membres de cet organe consultatif estiment que leur indépendance est remise en cause par la nomination imposée par le gouvernement d'un conseiller de la ministre déléguée à l'Économie numérique au poste de secrétaire général. «Les membres du CNNum ont décidé de remettre leur mandat à la disposition du président de la République et du gouvernement.» C'est par un communiqué de presse sibyllin mis en ligne jeudi soir que les membres du Conseil national du numérique ont annoncé qu'ils remettaient leur démission, bien qu'ils réfutent ce terme. Les membres de ce conseil consultatif, créé par Nicolas Sarkozy pour émettre des avis sur les questions liées au numérique «en toute indépendance», ont peu apprécié que le gouvernement impose la nomination d'un des conseillers de la ministre déléguée à l'Économie numérique au poste de secrétaire général.

Mode d'emploi initiative citoyenne européenne Ou comment être plus malin que Greenpeace. Sous prétexte de vous sauver des OGM, Greenpeace a organisé la première initiative citoyenne européenne avant même que les règles ne soient fixées, se faisant maintenant débouter par les institutions européennes pour défaut de procédure. L'initiative citoyenne européenne (ICE) est une nouveauté du Traité de Lisbonne. Derrière ce nom à rallonge et rappelant la démocratie suisse, se cache une idée simple: si une proposition législative reçoit un million de signatures, la Commission européenne examinera la possibilité d'en faire un texte de loi. publicité

« La démocratie représentative n'est pas efficace » Vous intéressez aussi beaucoup l’extrême-droite radicale, toujours très à la pointe quand il s’agit de dénoncer la confiscation de la démocratie par les élites. Vous-même, vous avez donné un long entretien à Novopress, le site du Bloc Identitaire. Ce n’est pas gênant d’avoir la même conception de la démocratie que ces gens-là ?

La semaine de 4 jours et le revenu de base: 50 % de temps libéré et 25 % d’emplois créés La productivité du travail ne cesse de croître, la richesse augmente et se concentre; avec une croissance du P.I.B. de plus en plus faible, on ne peut que détruire des emplois. L'allocation d'un revenu de base universel et inconditionnel, financé essentiellement par la redistribution d'une petite partie du patrimoine accumulé et par un prélèvement d'une part des revenus du travail et de la valeur ajoutée, revenu complémentaire à celui du travail, accompagnerait la tendance historique à la diminution de la part du travail humain dans la création de richesse et permettrait de rendre du temps à l'homme et de mieux répartir les emplois entre tous. Les travaux de Pierre Larrouturou l'ont montré, la semaine de 4 jours n'est pas une hérésie économique, au contraire elle est la seule solution pour partager le travail qui existe encore. Mais la réforme des 35 heures, conduite de façon autoritaire par le gouvernement Jospin en 2000, a fermé la porte à toute évolution dans ce domaine.

L’Etat-Providence et l’échec de Speenhamland Le concept d’Etat-Providence est en danger. Bien qu’installé depuis la Seconde Guerre Mondiale au cœur de notre économie, l’Etat-Providence est soumis à une pression de plus en plus insoutenable, du fait de ses déficits chroniques et de l’augmentation continue de la dette publique. Pourtant, le danger qui le menace est aussi une opportunité pour le réformer, pour le transformer à l’aune du XXIème siècle. Essoufflé et critiqué, l’Etat-Providence gagnerait à retrouver une modernité lui permettant de ne pas être enterré par la crise à venir, faute d’alternative à une vision ultra-capitaliste pour en sortir.

Soufron à la tête du CNN : Pellerin veut liquider l'héritage sarkozyste Du même auteur Fleur Pellerin reprend en main l’économie numérique et le fait savoir. La ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’Economie numérique -sous la tutelle du ministère du redressement productif- a nommé un ancien membre de son cabinet, Jean-Baptiste Soufron, à la tête du Conseil national du numérique (CNN), jeudi. Autrement dit, la ministre prend le contrôle de cet organisme, créé en avril 2011 par Nicolas Sarkozy, dont la mission est de donner un avis sur l’ensemble des projets de lois concernant le numérique. Les hackers ont enfin fait cracker le Sénat Enfin ! Le dernier rapport du Sénat sur la cyberdéfense montre un changement net de regard sur la communauté des hackers. Naguère assimilés à des vilains pirates informatiques avides de gains, ils sont maintenant considérés pour ce qu'ils sont vraiment : un précieux vivier de talents en matière de sécurité informatique. hacker : pirate informatique.Avec l’essor de l’internet s’est développée une nouvelle catégorie de pirates (hackers) agissant en groupes et essentiellement motivés par l’appât du gain. Ces groupes mettent au point des outils qu’ils peuvent exploiter directement ou offrir sur le marché à des clients tels que des organisations criminelles ou mafieuses, des officines d’espionnage économique, des entreprises ou des services de renseignement. En 2008 comme en 2012, le rapport du Sénat sur la cyberdéfense, dont la dernière mouture vient d’être remise par Jean-Marie Bockel, témoigne que le milieu des hackers semble toujours un peu mystérieux à nos parlementaires.

Contre la profession politique Congrès de Toulouse du Parti Socialiste, octobre 2012 Quel est l'événement politique le plus important de l'année écoulée ? On voudrait pouvoir écrire que c'est l'élection, le 6 mai dernier, de François Hollande à la présidence de la République. Ce sera peut-être le cas, mais il est encore trop tôt pour le dire. En politique, on ne sait jamais à l'avance de quoi hier sera fait.

Related: