background preloader

SQL > LMD - Langage de manipulation de données > Les jointures - INNER JOIN, LEFT, RIGHT et FULL OUTER JOIN

SQL > LMD - Langage de manipulation de données > Les jointures - INNER JOIN, LEFT, RIGHT et FULL OUTER JOIN
Souvent, dans une base de données, les données sont reparties entre plusieurs tables. On peut très bien imaginer une table contenant un clé étrangère vers une autre table. A ce moment là, comment faire pour récupérer les informations de cette table et de la table vers laquelle pointe la clé étrangère en une seule requête ? Si vous ne voyez pas ce que je veux dire, vous allez tout de suite comprendre. Imaginez ce schéma de base de données. Nous allons partir du fait que ces tables contiennent déjà les données suivantes : Nous allons maintenant voir des techniques permettant en une requête de récupérer des données qu'il serait impossible de récupérer facilement avec un SELECT. Jointure interne Nous allons donc voir ici la plus simple jointure qu'il existe : la jointure interne. Voyons comment se servir de cela grâce à un exemple. Nous allons imaginer pour l'instant que la personne recherchée sera celle dont l'identifiant correspond à 3. Jusque là, tout est normal. Ce résultat est logique. Related:  SQL Serverbd

Les meilleurs tutoriels SQL Tips for Using Performance Monitor I/O Counters If your I/O subsystem is working efficiently, then each time SQL Server wants to write or read data, it can without waiting. But if the load on the server is too great, then reads and writes will have to wait, each taking their turn. This can significantly reduce SQL Server’s performance. One of the best ways to monitor your server’s I/O subsystem is to use the PhysicalDisk Object: Avg. Disk Queue Length to monitor each disk array in your server. If the Avg. For example, if you have an array of 6 physical disks, and the Avg. If your server has an I/O bottleneck, consider these potential solutions: adding drives to an array (if you can), getting faster drives, adding cache memory to the controller card (if you can), using a different version of RAID, getting a faster controller, or reducing the load on the server. The Physical Disk Object: % Disk Time counter is a handy tool for several reasons. As a rule of thumb, the % Disk Time counter should run less than 55%.

Tutoriel de Bases de Données Relationnelles - Corrigés des exercices de dépendances fonctionnelles et normalisation Exercice 1 1- Fermeture transitive de E occupant --> adresse et occupant --> noapt donc occupant --> adresse, noapt Par transitivité on a donc :occupant --> propriétaireoccupant --> nbpièces On a donc :occupant --> adresse, noapt, nbpersonnes, propriétaire, nbpiècesadresse, noapt --> propriétaire, occupant, nbpièces, nbpersonnesLa DF adresse, noapt --> nbpersonnes est obtenue par transitivité avec occupant 2- Clés potentielles de R? Une clé est un (ensemble d') attribut qui dérive tous les autres. occupant ainsi que adresse, noapt sont dans ce cas. 3- Forme normale de R Pour déterminer la forme normale de R, il faut d'abord distinguer les attributs clés des attributs non clés : Attributs clés : adresse, occupant, noapt Attributs non clés : nbpersonnes, propriétaire, nbpièces Une relation est forcément en 1ere forme normale. Une relation est en 3eme forme normale s'il n'existe pas de dépendance fonctionnelle entre deux attributs non clés. Exercice 2 1- Fermeture transitive de E En résumé on a :

Formation vidéo : Apprendre MySQL Sommaire MySQL est un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles (SGBDR) Open Source qui vous permettra de gérer des bases de données. Quelque soit le projet web que vous souhaitez créer (blog, e-boutique, site social...) vous aurez besoin d'une base de donnée pour stocker les informations qui constituent votre site. Cette formation a pour but de vous donner tous les outils qui vous permettront ensuite d'utiliser MySQL dans vos sites dynamiques. Introduction Les bases Les fonctions Notions avancées Dumps5min 30sLes jointures ( Réservé aux membres premium )15min 5sRecherches FULLTEXT ( Réservé aux membres premium )13min 17sLes Transactions ( Réservé aux membres premium )6min 59sLes requêtes préparées ( Réservé aux membres premium )4min 53sLes vues ( Réservé aux membres premium )8min 25s Conclusion Conclusion1min 26s

Techniques pour débuter avec le module Base Bien utiliser le SQL Rappel Dans OOoBase, vous pouvez faire : - des requêtes de type SELECT dans la section requête en vue SQL - tous types de requêtes dans Outils / SQL ... Exemples de requêtes 1. Code : Tout sélectionner AgrandirRéduire SELECT SUM("TVA196") AS "Total" FROM "TFactures" WHERE YEAR("DateEmission") = YEAR(NOW( )) Note : MONTH("DateEmission") = MONTH(NOW( )) pour le mois en cours 2. SELECT SUM("TVA196") AS "Total" FROM "TFactures" WHERE "DateEmission" >= '2006-01-01' AND "DateEmission" < '2006-04-01' Note : format de date aaaa-mm-jj (ou yyyy-mm-dd) 3. SELECT CONCAT("TClients"." Note : ce type de concaténation est mieux accepté CONCAT("TClients"." 4. UPDATE "TClients" SET "RaisonSociale" = 'Les Arts d''Aujourd''hui', "Nom" = UCASE('debrier') WHERE "RefClient"=12 5. SELECT "Titre" FROM "TLivres" WHERE "Nouvelle" = True 6. INSERT INTO "TLivres" ("Titre", "RefAuteur", "Nouvelle") Values ('Les jeux de l''esprit', 12, False) Requêtes par macros cris59

Sheik Yerbouti Date de publication : 2004 Par SheikYerbouti (Page d'accueil) Administration Oracle : Rôles et privilèges Retour au sommaire . Introduction 1. Rôles et privilèges sont définis pour sécuriser l'accès aux données de la base Ces concepts sont mis en oeuvre pour protéger les données en accordant (ou retirant) des privilèges a un utilisateur ou un groupe d'utilisateurs Un rôle est un regroupement de privilèges. Les privilèges sont de deux types Les privilèges de niveau système Qui permettent la création, modification, suppression, exécution de groupes d'objets les privilèges CREATE TABLE, CREATE VIEW, CREATE SEQUENCE par exemple permettent à l'utilisateur qui les a reçu de créer des tables, des vues et des séquences Les privilèges de niveau objet Qui permettent les manipulations sur des objets spécifiques Assigner des privilèges système à un utilisateur Il faut donc lui assigner les privilèges nécessaires Il doit pouvoir se connecter, créer des tables, des vues, des séquences. CREATE ROLE comptabilite ;

Le SQL de A à Z - Fonctions SQL Le présent tableau fait une synthèse des fonctions de la norme SQL (1992 à 2008), mais aussi des fonctions que l'on trouve dans les principaux dialectes des SGBDR que sont Paradox, Access, MySQL, PostGreSQL, SQL Server, Oracle et InterBase.Ce tableau ne prétend pas à l'exhaustivité mais permet la comparaison de l'implémentation des fonctions du SQL dans différents dialectes. Article lu 99558 fois. Légende : O : OuiN : NonX : Existe mais syntaxe hors norme! 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 1.6. 1.7. 1.8. 1.9. 1.10. 1.11. 1.12. Copyright © 2009 Frédéric Brouard. www-inf.int-evry.fr/COURS/BD/BD_REL/SUPPORT/poly.html 1.1. Définitions - une base de données est une collection de données inter-reliées. C'est une entité cohérente logiquement et véhiculant une certaine sémantique, - un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) est un ensemble de programmes qui permettent à des utilisateurs de créer et maintenir une base de données. - un SGBD sépare la partie description des données, des données elles mêmes. - un modèle de données est un ensemble de concepts permettant de décrire la structure d'une base de données. - un schéma de base de données (ou compréhension ou intension) est la description des données à gérer. - une extension d'une base de données correspond aux données de la base à un instant donné. 1.2. Nous donnons ici les caractéristiques souhaitables des SGBD qui ne sont pas forcément prises en compte par les SGBD commerciaux. 1- Contrôler la redondance d'informations 2- Partage des données 3- Gérer les autorisations d'accès 4- Offrir des interfaces d'accès multiples 1.3. 1.3.1. 1.3.2. 2.1. 2.2.

SHRINKFILE and TRUNCATE Log File in SQL Server 2008 Note: Please read the complete post before taking any actions. This blog post would discuss SHRINKFILE and TRUNCATE Log File. The script mentioned in the email received from reader contains the following questionable code: “Hi Pinal, If you could remember, I and my manager met you at TechEd in Bangalore. We just upgraded to SQL Server 2008. The error was: Msg 155, Level 15, State 1, Line 1 ‘TRUNCATE_ONLY’ is not a recognized BACKUP option. The code was: DBCC SHRINKFILE(TestDBLog, 1)BACKUP LOG TestDB WITH TRUNCATE_ONLYDBCC SHRINKFILE(TestDBLog, 1)GO I have modified that code to subsequent code and it works fine. USE [master] GOALTER DATABASE [TestDb] SET RECOVERY SIMPLE WITH NO_WAITDBCC SHRINKFILE(TestDbLog, 1)ALTER DATABASE [TestDb] SET RECOVERY FULL WITH NO_WAIT GO Configuration of our server and system is as follows: [Removed not relevant data]“ An email like this that suddenly pops out in early morning is alarming email. “Hi Mr. Thanks for your email. There are a lot of things you can do.

Related: