background preloader

Community Management : une profession remise en question ?

Community Management : une profession remise en question ?
Cet article a été publié il y a 1 an 9 mois 27 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Si je vous dis “Journaliste, Reporter photo, cadreur, gestionnaire de la conduite du changement, rédacteur ? Il s’agit ici d’un avis personnel, qui s’est affiné lors de récentes conversation avec d’autres CM. J’entends désormais parler de fatigue sur les réseaux sociaux, du blues du community manager, de la chute de Facebook en bourse et de la fin de notre gagne pain ! Alors, Community Manager, est-ce un métier? Retour, sur l’étude le profil type du community manager en France: nous serions toujours une majorité de femme même si l’écart diminue, à plus de 50% ayant minimum un bac +3. Même si 93% de la communauté émane des réseaux sociaux, 66% est éparpillée sur le Web contre 48% l’an dernier. C’est un métier qui consiste à faire émerger les communautés, à les faire communiquer entre elles. Related:  Métier, Secteur

Le bad buzz, pourquoi et comment y répondre Le buzz marketing, aussi appelé à tort buzz (terme anglicisme renvoyant au bourdonnement d’abeille) est une technique marketing dont le but est de déclencher un bouche à oreille positif autour d’une marque ou d’un produit. La viralité, c’est-à-dire le bouche à oreille, étant la base de sa propagation, on parle souvent de marketing viral. Concrètement, lorsque une idée est créative et originale, elle est vouée à être massivement relayée par les médias sociaux. L’individu est alors acteur de cette propagation en aidant à la diffusion. Le bad buzz quant à lui est un buzz négatif qui se propage malgré la marque. Le bad buzz existe-t-il ? Le buzz négatif existe-t-il vraiment ? Par exemple une chaîne de fast food pourra avoir une forte notoriété et une image négative (c’était par exemple le cas de Mcdonald’s qui a fait de nombreux efforts ces dernières années dans sa communication pour atténuer le plus possible son image liée à la junk food). Faut-il répondre à un bad buzz ? Le cas BodyForm

La quête de sens des community managers, ou l’effet moutons de Panurge Les billets sur l’avenir du community manager fleurissent un peu partout sur les blogs en ce moment. Ce serait à lui de se réinventer, de faire sa place dans les entreprises pour que le poste trouve son utilité. Beaucoup parlent d’une bulle, d’une remise en question profonde du métier, d’une nécessité de multiplier les tâches. Une quête de sens ROI, engagement, nombre de retweets, likes… Les community managers ont inventé leurs propres metrics, aidés par des réseaux sociaux bien heureux d’ajouter des « achievements » à leurs utilisateurs et d’alimenter le mythe de la présence indispensable des entreprises sur leurs sites. Et si le problème était là, justement ? Résultat ? Éviter le cercle vicieux et ne pas croire les opportunistes Le problème dans ce genre de cas, c’est le cercle vicieux qui est engendré. Plutôt que d’expérimenter, beaucoup se contentent d’utiliser les recettes réchauffées trouvées ici et là, ne prenant pas le temps de vérifier leur intérêt. Le pire dans tout ça ?

Où les DRH peuvent-ils trouver de bons community managers ? Avec l’essor des réseaux sociaux, l’« animateur de communautés » devient un poste clé. Un homme ou une femme dotée de compétences spécifiques et d’un plan d’action sur l’image de l’entreprise. Le hic, selon Jean-Marc Mickeler, associé responsable de la marque employeur chez Deloitte, « c’est que les bons candidats sont difficiles à trouver, car on reçoit beaucoup de profils orientés technologie ou issus de l’univers de la communication, mais assez peu de professionnels qui savent approcher un marché, avec une connaissance du produit et une vraie stratégie ». Les réseaux sociaux, premier terrain de chasse Le métier se professionnalisant, le mode de recrutement se diversifie. L’utilité des recruteurs extérieurs et du réseau physique… Deuxième piste pour trouver un community manager : les cabinets de recrutement, même si les entreprises qui externalisent leurs embauches sont rares, selon Laurent Blanchard, directeur exécutif sénior chez Michael Page. … et des écoles spécialisées

Infographie : la place du community manager dans l'entreprise Cet article a été publié il y a 1 an 9 mois 25 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Le sujet fait débat ces jours-ci : quelle est la place réelle du community manager ? Parmi les chiffres marquants, on apprend que les jobboards restent le principal moyen pour décrocher un emploi, 23% des CM en poste étant concernés. Ce qui est sûr, c’est que le métier a évolué depuis un an. Envie d’autres chiffres ?

How to go viral Going viral is the holy grail of advertising these days. Mom and Pop run businesses can become global names overnight with the right hashtag, video or promo. When Metro Trains — the metropolitan rail network for Melbourne, Australia — wanted to raise awareness of the inherent dangers surrounding railways they turned to advertising agency McCann Melbourne to deliver something a little different. Dumb ways to die Founded exactly 100 years ago, McCann is part of the world’s largest advertising agency network. McCann’s Executive Creative Director, John Mescall and Creative, Pat Baron devised the concept of a song that would cutify Metro’s message, making it more appealing to their target audience. The song was animated by New Zealander, Julian Frost using Abobe Flash and After Effects. Some of our favorite ‘dumb ways to die’ include using your private parts as piranha bait, selling your kidneys on the internet, and scratching a drug dealer’s brand new ride. Why has this video gone viral?

Mauvaises habitudes chez les Community Manager... Qui est le community manager ? Commençons par la base… Le Community Manager est bien souvent, le « Geek » de l’entreprise, celui qui surf sur des sites improbables, quasiment inconnus des autres employés de l’entreprise, des sites comme twitter.com ou WordPress. Le Community Manager utilise des applications venues d’une autre planète aux yeux de son entourage professionnel, j’ai nommé Instagram ou autre Foursquare. Bref, le community manager est « in », branché, web, geek, il utilise des outils modernes : Les médias sociaux, et à titre personnel, dans sa vie de tous les jours. On en vient au sujet de cet article : Les community manager utilisent les médias sociaux à titre personnel, et essaye de retranscrire cela dans un contexte professionnel. La mauvaise habitude la plus fréquente, celle que je rencontre le plus souvent, est celle d’utiliser ses comptes personnels de community manager pour promouvoir la marque pour laquelle on travaille. Au sujet de l'auteur par Florent Hernandez

Marianne2 et la curation de contenus : « Pearltrees a réorganisé complètement notre site  – #curationB2B J’ai répondu à l’invitation de Marc Rougier de Scoop’it au Dupont Café du Châtelet. La première présentation était réalisée par Patrice Lamothe, fondateur de Pearltrees et Mathieu Maire du Poset pourMarianne. Elle répondait à une question simple : “Qu’est-ce que la curation ?” Et la question n’est pas idiote, 3 ans après, de se demander ce que c’est vraiment, même (et surtout) si nous l’utilisons tous les jours. A quoi ressemblait le Web en 2010? En 2010, a dit Patrice Lamothe, le Web était quasiment l’aboutissement du projet de Tim Berners Lee : “une grande bibliothèque”. La curation, c’est l’inverse d’un moteur de recherche ! L’idée de curation est une idée simple qui renverse complètement cette logique : “ce n’est pas le Web qui va organiser les contenus pour vous, mais vous qui allez organiser les contenus pour le Web et les autres utilisateurs”. La curation en 3 mots Le futur au travers de Pearltrees? En décembre 2009-2010 a été un des premiers à se nommer “curation service”.

Enquête sur les community managers en France, les résultats L’enquête annuelle de RegionsJob et ANOV AGENCY sur les community managers en France s’est déroulée du 12 avril au 8 mai. 577 professionnels ont répondu à nos questions sur ce métier. Les résultats permettent de définir de manière plus précise le rôle du community manager, son intégration dans l’entreprise, ses tâches quotidiennes mais aussi son salaire, son parcours ou encore ses outils. Les enseignements à tirer sont riches. Nous vous proposons de découvrir les résultats avant sa sortie officielle demain. Le profil-type du Community manager Le CM-type est selon notre enquête une femme (52%) âgée de 26 à 35 ans (45%) habitant en région parisienne (49,6%). Pas de grande surprise concernant son profil donc, mais de nombreuses informations intéressantes. Environnement professionnel et recrutement Les PME sont les plus gros employeurs de CM, regroupant 27% des personnes en poste, devant les agences digitales (15%). Le salaire Voilà une question qui fait beaucoup parler ! Travail au quotidien

Animer son entreprise, un job pour community manager ? Zzzzzzzz zzzzzzzz… Oups, t’endormirais-tu dans ton rôle de community manager ? Tu es jeune avec peu d’expérience dans le domaine ? Tu n’es pas le seul ! Ce profil type correspond souvent aux community managers comme le montre l’enquête 2012 sur les community managers dans l’entreprise réalisée en partenariat avec My Community Manager. Si ce portrait perdure, est-ce parce que ton job manque d’épaisseur ? À cause du poids des validations que tu subis ? Petites et grandes entreprises, associations, organismes publics, agences, les employeurs de ceux qui occupent tout ou partie de leurs journées à gérer et animer la communauté sont divers. La première communauté à animer : celle de son entreprise ! Et si le meilleur moyen d’élargir la palette des tâches du community manager, c’était de lui permettre de faire vivre le dialogue au sein de la société par l’intermédiaire des outils numériques ? Quels outils utiliser pour assurer une bonne communication interne ? La preuve par l’exemple avec EDF

Interview Community Management – Isabelle Clément Dans notre série d’interviews sur le Community Management, nous avons le plaisir d’accueillir Isabelle Clément. 1 – Est-ce que tu peux te présenter et nous parler de ton parcours professionnel, et ce qui t’a attiré dans le Community Management ? Bien sûr, je suis Chef de Projet Web et Community Manager au sein d’un centre de contacts. J’ai débuté mon parcours professionnel en tant que commerciale au sein d’SSII, ce qui m’a d’ailleurs donné l’opportunité de suivre une formation de Webmaster. En effet, j’ai toujours été attirée par l’informatique et de manière plus générale les nouvelles technologies. J’ai poursuivi ma carrière en tant que commerciale pour un organisme de formation puis pour un centre de contacts au sein duquel j’ai pu évoluer pour devenir Chef de Projet Web/Community Manager au sein du Service Marketing. En effet, il faut désormais plus que jamais mettre le client (ou prospect) au centre de la relation client. 2 – Pourquoi aller sur les Médias Sociaux quand on est une PME ?

6 trends that will shape digital in 2013 (single page view) Digital marketing has already had its share of watershed moments. 2013 is not going to be "the year of the [fill in the blank]." Instead, 2013 is going to build on the digital accomplishments of the past. Our industry is going to continue its refinement based on consumer needs -- and not a marketer's desire to make something big happen. Something big has already happened. According to comScore, there are more than 1 trillion digital interactions monthly. Digital is no longer a subset of the average person's life. Timeline : les community managers sont-ils des conteurs ? Cet article a été publié il y a 2 ans 24 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. L’arrivée de Timeline pour les entreprises a ouvert la voie à une nouvelle tâche que les animateurs de communautés devront vite apprendre à maîtriser : l’art de raconter une histoire. Les nouveaux profils de Facebook sont clairement orientés vers le storytelling, au travers de sa fameuse ligne de temps. À partir de là, l’animateur de communauté ne doit plus se cantonner à créer des interactions dans le présent, il doit également penser au passé. Timeline pour les entreprises est une sorte de carte d’identité maîtrisée, à la différence de sites comme Wikipédia où ce sont les internautes qui diffusent de l’information sur laquelle l’entreprise n’a pas ou peu de contrôle. Il y a fort à parier que cette image soulèvera des commentaires Pour cela, il pourra par exemple utiliser la narration et expliquer les raisons du discours polémique.

[Best of 2012] Le top des buzzwords de l’année  « Instagramer », freemium, gamification, brand content, second screen, storytelling…. Sur Twitter, sur Facebook, dans les échanges « in real life », on a relevé de nouveaux mots et des vocables à la mode qui ont fait le buzz en 2012. Découvrez ici notre glossaire des buzzwords et autres « must-say » 2012 ! Big data. Brand content. L’internet des objets (IoT). « Il faut réanchanter l’acte d’achat ». Or, la notion de plaisir apparaît comme essentielle dans le cadre d’achats compulsifs. Freemium : Contraction de free et premium, ce nouveau terme désigne un modèle économique qui associe une offre gratuite, en libre accès, et une offre Premium, haut de gamme, en accès payant. Ici, deux options s’ouvrent : l’abonnement, incarné notamment par des services comme Deezer, Spotify ou encore Evernote, qui excellent en la matière. Gamification. Second Screen ou second écran en français. Web-to-store. Responsive Design. StoryTelling.

Community Management pour ou contre l'usage de personas Cet article a été publié il y a 2 ans 1 mois 10 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Le concept de Personas a été rendu populaire par Alan Cooper. En 1999, il a publié un livre sur le sujet ayant pour titre “The Inmates Are Running The Asylum”. Un persona est une personne fictive. Il s’agit d’un archétype représentant des utilisateurs potentiels segmentés selon leurs objectifs et les comportements associés. Il leur est donc attribué : un nom, une photo ou image, des données démographiques (âge, éducation, sexe, …), des objectifs ainsi qu’un environnement. Ils sont créés sur base de données et surtout pas selon les représentations des personnes de l’entreprise. L’usage des personas a donc été développé pour aider les designers à rendre des sites ou des applications users friendly. Le concept est-il utilisable dans une optique de Community Management ? Les community managers peuvent intervenir sous différentes formes.

Un article intéressant sur le community management by a_msika Jun 20

Related: