background preloader

Mon métier ? Community Manager

Mon métier ? Community Manager
Cet article a été publié il y a 1 an 9 mois 27 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Si je vous dis “Journaliste, Reporter photo, cadreur, gestionnaire de la conduite du changement, rédacteur ? Vous me dites “Mouton à 5 pattes!” Perdu ! Il s’agit ici d’un avis personnel, qui s’est affiné lors de récentes conversation avec d’autres CM. J’entends désormais parler de fatigue sur les réseaux sociaux, du blues du community manager, de la chute de Facebook en bourse et de la fin de notre gagne pain ! Alors, Community Manager, est-ce un métier? Retour, sur l’étude le profil type du community manager en France: nous serions toujours une majorité de femme même si l’écart diminue, à plus de 50% ayant minimum un bac +3. Même si 93% de la communauté émane des réseaux sociaux, 66% est éparpillée sur le Web contre 48% l’an dernier. C’est un métier qui consiste à faire émerger les communautés, à les faire communiquer entre elles. Related:  Métier, Secteur

L’echec des QR-Codes L’echec des QR-Codes Mercredi 20 juin 2012 Faut-il mettre des QR-Codes partout ? Vous n’avez jamais vu de gens sortir leur engin pour photographier un bout d’affiche ou en lisant leur journal ? Plusieurs retours d’expérience le disent aussi… Pour la nuit des musées A lire là. Hyper-techno depuis 2-3 ans, la nuit des musées twitte et s’affichait en QR-codes. Pour le prestigieux Brooklyn Museum A lire là. Les tests qu’ils ont menés ne sont pas du tout concluants. Pour le musée des enfants à Indianapolis A lire là, dans le détail – et ici pour quelques lignes Un meilleur résultat, sans doute grâce à une association avec Wikipédia : en flashant le QR-Code vous avez accès à des infos Wikipédia sur l’objet – dans votre langue !! "Pour autant quand ce n’est pas lié à WP, l’usage des QR-codes laisse grandement à désirer" Pour une enquête comscore à l’échelle de l’UE A lire là. Les QR code semblent peu flashés, sauf à la rigueur, dans quelques journaux. A lire là. Bref : à mon avis, Like this: J'aime chargement…

Le bad buzz, pourquoi et comment y répondre Le buzz marketing, aussi appelé à tort buzz (terme anglicisme renvoyant au bourdonnement d’abeille) est une technique marketing dont le but est de déclencher un bouche à oreille positif autour d’une marque ou d’un produit. La viralité, c’est-à-dire le bouche à oreille, étant la base de sa propagation, on parle souvent de marketing viral. Concrètement, lorsque une idée est créative et originale, elle est vouée à être massivement relayée par les médias sociaux. L’individu est alors acteur de cette propagation en aidant à la diffusion. Le bad buzz quant à lui est un buzz négatif qui se propage malgré la marque. Le bad buzz existe-t-il ? Le buzz négatif existe-t-il vraiment ? Par exemple une chaîne de fast food pourra avoir une forte notoriété et une image négative (c’était par exemple le cas de Mcdonald’s qui a fait de nombreux efforts ces dernières années dans sa communication pour atténuer le plus possible son image liée à la junk food). Faut-il répondre à un bad buzz ? Le cas BodyForm

Fonctions et évolutions possibles du Community Management Résumé : Le community management tel qu’il est pratiqué ou vu par une majorité d’entreprises aujourd’hui n’est qu’une innovation cosmétique. Sous les apparences d’une nouvelle fonction parce que les moyens le sont, il reproduit le modèle organisationnel traditionnel de l’entreprise, qui oppose à chaque catégorie de consommateurs un interlocuteur centralisé. Les pistes d’évolution de la fonction sont riches de potentiel néanmoins, de l’intégration aux différents départements de l’entreprise à la pérennisation de la fonction comme intermédiaire relationnel entre des individus consommateurs et des individus employés. La reconnaissance par l’entreprise du potentiel d’individuation de ses employés à travers du community management interne ouvre une voie royale de véritable intégration du « web 2.0 », avec forcément à la clé une refonte organisationnelle et managériale pour des bénéfices réels en fidélisation client et en innovation. Option 2 : le CM intégré à une équipe fonctionnelle

LA E-RÉPUTATION : LE TALON D’ACHILLE DES ENTREPRISES? Portfolio item posted on Samedi, juin 9th 2012 at 19 h 05 min Dans mon premier article pour Windmill Networking, j’écrivais que grâce aux nouvelles technologies du Web, n’importe qui peut devenir un influenceur dans son réseau. Je rappelais le cas du guitariste canadien David Carroll avec la United Airlines, et sa vidéo viral United Breaks Guitar qui a fait de lui une célébrité. (lire : Social Media Influence: How a Nobody Can Become a Somebody) À l’inverse, les cas de professionnels qui ont vu leur carrière bousillée par un dérapage de leur e-réputation ne manquent pas, non plus. Plusieurs entreprises, même parmi les plus grandes, ont perdu beaucoup à la suite d’une mauvaise gestion de leur réputation en ligne. Or, si la e-réputation n’est pas le seul indice de valeur d’un influenceur du Web social, elle constitue très certainement l’un des principaux piliers. 1) Pourquoi la e-réputation préoccupe-t-elle dorénavant les PME? Qu’en pensez-vous?

La quête de sens des community managers, ou l’effet moutons de Panurge Les billets sur l’avenir du community manager fleurissent un peu partout sur les blogs en ce moment. Ce serait à lui de se réinventer, de faire sa place dans les entreprises pour que le poste trouve son utilité. Beaucoup parlent d’une bulle, d’une remise en question profonde du métier, d’une nécessité de multiplier les tâches. C’est exact, mais attention à ne pas tomber dans les mêmes travers qui ont fait du mal à la profession ces derniers mois… En premier lieu, la quête de sens perpétuelle qui amène les community managers à justifier en permanence leur présence dans l’entreprise. Une quête de sens ROI, engagement, nombre de retweets, likes… Les community managers ont inventé leurs propres metrics, aidés par des réseaux sociaux bien heureux d’ajouter des « achievements » à leurs utilisateurs et d’alimenter le mythe de la présence indispensable des entreprises sur leurs sites. Et si le problème était là, justement ? Résultat ? Éviter le cercle vicieux et ne pas croire les opportunistes

Le Transmédia investit le secteur culturel et entre dans les musées L’approche Transmédia n’est pas réservée à un secteur d’activité en particulier comme le cinéma, les jeux vidéo ou la télévision, même si ces secteurs contribuent largement à son développement. Aujourd’hui nous allons donc nous intéresser à l’utilisation du Transmédia par les musées et le secteur culturel en général. Nous ferons le tour des expériences menées en la matière ultérieurement à travers d’autres articles. Pour commencer je vous propose d’explorer ensemble certaines possibilités offertes par le Transmédia. Les audio-guides Le Transmédia est aujourd’hui devenu « tendance » mais il faut reconnaître qu’il est depuis longtemps entré dans nos musées à travers l’usage des audioguides. Les plus sophistiqués intègrent aujourd’hui un GPS, permettant ainsi d’adapter automatiquement le commentaire à l’endroit où est situé le visiteur, voire de déterminer ses centres d’intérêt en tenant compte de paramètres tels que la direction du regard, la durée, la répétition sur position.

Où les DRH peuvent-ils trouver de bons community managers ? Avec l’essor des réseaux sociaux, l’« animateur de communautés » devient un poste clé. Un homme ou une femme dotée de compétences spécifiques et d’un plan d’action sur l’image de l’entreprise. Le hic, selon Jean-Marc Mickeler, associé responsable de la marque employeur chez Deloitte, « c’est que les bons candidats sont difficiles à trouver, car on reçoit beaucoup de profils orientés technologie ou issus de l’univers de la communication, mais assez peu de professionnels qui savent approcher un marché, avec une connaissance du produit et une vraie stratégie ». Les réseaux sociaux, premier terrain de chasse Le métier se professionnalisant, le mode de recrutement se diversifie. En dehors des sites traditionnels de recherche d’emplois, les DRH peuvent orienter différemment leur recherche pour trouver LA perle rare. L’utilité des recruteurs extérieurs et du réseau physique… … et des écoles spécialisées Enfin, depuis un an, fleurissent des écoles spécialisées en Web.

Les Evolutions possibles de la fonction Community Management | Blog Notes de San Francisco Consult Le terme » Community Management » fait partie des nouveaux buzz words de 2011. Comme pour beaucoup de mots anglais utilisés en France, nombreux sont ceux qui voient mal ce qui se cache derrière. Une traduction française possible serait » Porte parole de l’entreprise » finalement… Ce terme français ne contient pas le coté » animation » implicite dans » community management » et peut sembler quelque peu statique, un peu comme le porte parole de l’Elysée délivre des messages convenus et lisses. Peut-être que » Stratège de la relation client » serait plus approprié. Et là, verrait-on encore beaucoup de stagiaires à ces postes? Ce billet extrèmement bien rédigé d’une consoeur stratège en communication marketing explique les évolutions possibles du rôle du fameux » Community Manager « dans les organisations. Le rôle du/de la community manager en 2011 Le Web 2.0 fait tomber les barrières entre clients – entreprise et salariés

Témoignages : 14 professionnels expliquent leur stratégie en community management Nous avons sorti il y a quelques semaines notre grande enquête 2012 sur les community managers en France. On y découvrait le profil des professionnels en poste, leurs missions, leur salaire ou encore leur intégration dans l’entreprise. Pour faire suite à cet évènement, RegionsJob et ANOV Agency ont décidé de poursuivre l’aventure en faisant réagir 14 professionnels de la communication et du marketing aux chiffres de l’enquête. Ils en profitent pour expliquer leur vision du community management, de son avenir et de son intérêt. Le document suivant reprend ces 14 interviews. Forcément intéressant car tourné vers un aspect pratique et opérationnel, il contribue à établir un état des lieux du community management en France en 2012, que ce soit chez l’annonceur, en agence, en freelance ou dans les médias. Et un merci particulier à tout ceux qui ont accepté de répondre à nos questions : Annonceurs Agences Médias Blogueurs

Best of : découvre et maîtrise les réseaux sociaux Comme tu l'as peut-être compris, j'ai pris quelques jours de vacances, et même si je ne serais pas forcément loin de mon PC, je déconnecte un peu quand même et il y aura donc moins d'articles à lire ici. Mais pour ne pas t'abandonner complètement, j'ai fait un petit tour de tous mes articles écrits depuis plus de 15 mois, pour regrouper les plus intéressants par thème. Les nouveaux venus pourront ainsi découvrir certaines choses qu'ils n'avaient pas lu, et les habitués pourront peut-être en revoir certains qu'ils avaient manqué. On commence aujourd'hui avec les réseaux sociaux. Pour bien commencer Comment faire face à la multiplicité des médias sociaux ? Blogs VS réseaux sociaux : la guerre du web n'aura pas lieu Blogueur ? Twitter Top 5 des outils pour savoir qui t'unfollow sur Twitter Personnalise TweetDeck à ton goût ! 14 utilisations originales de Twitter 8 astuces de Twitter que tu as sans doute oublié Facebook Quelques concepts originaux d'interface de Facebook Customise Facebook de A à Z

How to go viral Going viral is the holy grail of advertising these days. Mom and Pop run businesses can become global names overnight with the right hashtag, video or promo. When Metro Trains — the metropolitan rail network for Melbourne, Australia — wanted to raise awareness of the inherent dangers surrounding railways they turned to advertising agency McCann Melbourne to deliver something a little different. Dumb ways to die Founded exactly 100 years ago, McCann is part of the world’s largest advertising agency network. They boast amongst their clients L’Oréal, MasterCard, Coca Cola, and Xbox 360. McCann’s Executive Creative Director, John Mescall and Creative, Pat Baron devised the concept of a song that would cutify Metro’s message, making it more appealing to their target audience. The song was animated by New Zealander, Julian Frost using Abobe Flash and After Effects. Why has this video gone viral? Mescall argues that there five things that go viral: violence, sex, awesomeness, funny and cute.

Les entreprises face au community management, interview de Grégory Pouy Difficile d’évoluer sur Twitter ou dans la blogosphère sans connaitre Gregory Pouy. Après avoir ouvert son blog en 2005, il évolue en agence, successivement Directeur Général de BuzzParadise, Directeur de la Communication et de la stratégie du groupe Vanksen puis Responsable de la communication et du social media. Il est depuis quelques mois consultant indépendant en marketing digital. Sans oublier les cours à l’Essec, Hetic et Dauphine. Dans cette interview, tirée de notre carnet de témoignages sur l’importance du community management pour les entreprises, il nous donne son avis sur le blogging, l’avenir du métier de CM ou encore sur l’intérêt des marques à aller sur les médias sociaux. Quel regard portes-tu sur l’évolution du community management lors des dernières années ? De toute évidence il y a une professionnalisation du métier. Les PME sont les principaux employeurs de CM. Plus de 50% des freelances CM n’ont jamais travaillé en entreprise avant de se lancer.

eyeconit beta Marianne2 et la curation de contenus : « Pearltrees a réorganisé complètement notre site  – #curationB2B J’ai répondu à l’invitation de Marc Rougier de Scoop’it au Dupont Café du Châtelet. La première présentation était réalisée par Patrice Lamothe, fondateur de Pearltrees et Mathieu Maire du Poset pourMarianne. Elle répondait à une question simple : “Qu’est-ce que la curation ?” A quoi ressemblait le Web en 2010? En 2010, a dit Patrice Lamothe, le Web était quasiment l’aboutissement du projet de Tim Berners Lee : “une grande bibliothèque”. La curation, c’est l’inverse d’un moteur de recherche ! L’idée de curation est une idée simple qui renverse complètement cette logique : “ce n’est pas le Web qui va organiser les contenus pour vous, mais vous qui allez organiser les contenus pour le Web et les autres utilisateurs”. La curation en 3 mots Mais comment définir la “curation” : organiser, c’est à dire permettre aux gens de découvrir, et créer du plaisir en partageant. Le futur au travers de Pearltrees? En décembre 2009-2010 a été un des premiers à se nommer “curation service”. WordPress:

Un article intéressant sur le community management by a_msika Jun 20

Related:  ArticlesJOURNAL DE VEILLE N°25