background preloader

Etre féministe avec trois grammes

Etre féministe avec trois grammes
I myself have never been able to find out precisely what feminism is: I only know that people call me a feminist whenever I express sentiments that differentiate me from a door mat or a prostitute. ~Rebecca West Le féminisme c’est un peu le point Godwin de mes conversations en soirée. Je finis toujours par lâcher une petite considération sur les différences de genre relatives à tel ou tel phénomène. Il parait que je suis un peu « univariée » dans ma vision du monde (en 2012 j’ai décidé d’arrêter de fréquenter des gens qui utilisent des mots comme « univarié » et « intersectionnalité » après 22h). Ce qui n’est pas une mince affaire. « Ah parce que t’es féministe ? Cette phrase est en général prononcée par « un gentil garçon de gauche, très ouvert, qui sait faire cuire tout seul son riz et qui attend qu’on le congratule lorsqu’il y ajoute des oignons et de la tomate » (dixit Mademoiselle). « Ouais, Eve, elle est FEMINISTE » Mes aïeux ! The radical notion that women are people Like this: Related:  Feminist Bashing

The Terrible Bargain We Have Regretfully Struck [Trigger warning.] Despite feminists' reputation, and contra my own individual reputation cultivated over five years of public opinion-making, I am not a man-hater. If I played by misogynists' rules, specifically the one that dictates it only takes one woman doing one Mean or Duplicitous or Disrespectful or Unlawful or otherwise Bad Thing to justify hatred of all women, I would have plenty of justification for hating men, if I were inclined to do that sort of thing. Most of my threatening hate mail comes from men. The most unrelentingly trouble-making trolls have always been men. I've been cat-called and cow-called from moving vehicles countless times, and subjected to other forms of street harassment, and sexually harassed at work, always by men. But I don't hate men, because I play by different rules. There are also individual men in this world I would say I probably hate, or something close, men who I hold in unfathomable contempt, but it is not because they are men. Well.

MISANDRY artxygrunge asked: as a feminist who believes in equality you are a fucking abortion to society. i would LOVE to push you down a flight of stairs you cunty, uncultured fuck stick. feminism isn't about degrading men to push women to the top, it's about equality you fucking elitist dipshit. kys lmao. 76 notes Tags: misandrist answers artxygrunge Anonymous asked: i was venting to my grandma about how sucky men are & she was like i'm gonna let you in on a secret: men are assholes, no matter how far back you go. they always have been. don't marry an old white man. be a lesbian. 133 notes Tags: misandrist answers your grandma is as cool as sophia in sunglasses Anonymous

Feminist bashing, épisode 2 : en soirée Le combat féministe se loge aussi dans les détails, au détour d'une conversation qui aurait pu rester badine. Vendredi soir, j'ai fêté le "triste succès" du tumblr Je connais un violeur que j'ai lancé le 30 août dernier, qui a reçu près de 900 000 visites en un mois et un millier de témoignages. Mes ami-e-s, camarades d'OLF et moi fêtions aussi mes apparitions dans les médias, qui m'ont permise de diffuser des idées contre le viol, les mythes qui l'entourent et qui bénéficient aux agresseurs, et d'ouvrir un peu plus le débat sur ce sujet tabou. Dans Libération, Le Nouvel Obs, France Info, l'édition nationale du JT de France 3, entre autres. En fin de soirée, il ne reste qu'une autre militante d'OLF, 3 invités masculins dont 2 que je ne connaissais pas auparavant, et moi. Les thèmes abordés, qui reviennent souvent apparemment : C'est pire ailleurs. Moi : Une victime, c'est une gamine qui se pointe aux urgences médico-judiciaires avec le vagin déchiré et l'utérus pété. Il l'a fait.

Le cas Adopte un mec A l' occasion de l'ouverture de sa nouvelle (et éphémère) boutique grandeur nature, le sujet "Adopteunmec" est revenu sur le tapis. Avec trois jours de retard, j'ai quand même eu envie de donner mon petit avis... "Vous me faites rire vous les féministes, genre vous êtes pour l'égalité H/F, mais alors "Adopteunmec", vous en pensez quoi? On vous entend pas sur ça {vous qui êtes si prompt à hystériser sur tout ou n'importequoi}, comment ça se fait? Parce que c'est des mecs ça y est,y'a pas de problème à en faire des objets c'est ça? Celle là, on me l'a faite pas mal de fois. Je serais alors moi même une saloperie de sexiste, en pleine incohérence entre mes idées et mes actions, car peu concentrée par ce cas si époustouflant d'inégalité H/F, et peu indignée par cet objétisation de l' homme, avec un petit h ici donc. Typique. (Non pas qu'il n'y ait rien à redire sur tous ces cas, ce n'est absolument pas le propos...) Adopteunmec, l' ovni des sites de rencontre? Et le cas Adopteunmec alors?

15 mauvaises raisons de ne pas être féministe Publié initialement le 23 juillet 2011 Parce que parfois, on a l’impression que tous les prétextes sont bons… « Je ne suis pas d’accord avec les féministes » Sauf si tu es contre les droits des femmes, ça va être compliqué de ne pas être d’accord avec les féministes, tout simplement parce que leurs positions sont incroyablement variées. « Je n’aime pas les mots en -isme » Les mots en -isme sont souvent des concepts. « Les féministes s’occupent des mauvais combats » Les anti-féministes citent souvent les Chiennes de Garde comme exemple du féminisme français. « Les féministes répètent toujours la même chose » Bah elles seraient ravies d’arrêter, mais comme la situation ne change pas… les discours non plus. « Je veux rester à la maison, faire des enfants et avoir un homme qui ramène l’argent du ménage » Formidable. « Je trouve qu’on est déjà allées trop loin dans l’égalité » Non, sérieusement ? « Les féministes ne s’occupent que des femmes » « À cause du féminisme, il n’y a plus de vrais mecs »

Une comparaison entre misandrie et misogynie On pourrait croire à première vue que les deux se valent. Que toutes les formes de violence sont équivalentes, injustifiées et injustifiables. Et que la misandrie est tout aussi dommageable que la misogynie. (J’ai bien dit « dommageable » et pas « condamnable. ») Or, comme l’explique simplement ce post trouvé sur tumblr, il n’en est rien : motivation behind misogyny :men maintaining power over women results of misogyny :rape, abuse, murder, lower pay, less opportunities, general discrimination and loss of power, restrictive gender roles, and much, much more. motivation behind misandry :men as a group sure do a lot of bad things as a result of their gendered power and male privilege, im not sure that i trust them or even like them. results of misandry :hurt feelings En français : Intention de la misogynie :Faire en sorte que les hommes maintiennent la domination qu’ils exercent sur les femmes. « Allo les urgences ? Il faut donc fournir quelques éclaircissements. Le fond du problème

La misandrie n’existe pas Désolé de vous l’apprendre comme ça de but en blanc, mais c’est ce qui est expliqué dans l’article « Misandry isn’t real, dudez » que je viens de lire et qui est tellement juste que je me sens presque obligé de le traduire pour le diffuser plus largement encore. Je suis un homme, et j’ai besoin du féminisme. Pas de l’égalitarisme ni du masculinisme. Tout ce dont parlent les défenseur de l’égalitarisme ou les masculinistes à propos de ce que les hommes ne peuvent socialement pas faire sans être discriminés relève directement de la misogynie. Est-ce que vous comprenez ça ? Les mecs, est-ce que vous pouvez imaginer un seul moment où l’on s’est foutu de vous et où ça n’avait aucun rapport avec ce qu’une société misogyne voit comme un attribut féminin ? Comment pouvez vous espérer améliorer les choses en défendant les « droits des hommes » ? Je pense que vous vous battez pour contenir et contrôler la mysoginie, et pour faire en sorte qu’elle ne cible plus que les femmes.

Face ils gagnent, pile je perds – Le terrible dilemme des feministes Traduit depuis The Terrible Bargain We Have Regretfully StruckPublié par Melissa McEwan le 14 août 2009 sur shakesville.com [Trigger Warning] C’est la réputation des féministes et aussi ma propre réputation cultivée depuis cinq ans grâce à ce blog, pourtant, non, je ne déteste pas les hommes. Beaucoup de misogynes détestent les femmes parce qu’un jour, une femme leur a fait un sale coup et ils s’en servent pour justifier leur haine de toutes les femmes. Et si je respectais cette règle-là, oui, j’aurais plein de raisons de détester les hommes. La plupart des lettres de menaces que je reçois vient d’hommes. Mais je ne déteste pas les hommes, parce que je joue selon des règles différentes. Il y a aussi quelques hommes que je déteste probablement, des hommes pour qui j’ai un profond mépris, mais ce n’est pas parce qu’ils sont des hommes. Non, je ne déteste pas les hommes. Il serait cependant juste de dire que je n’ai pas facilement confiance en eux. Hé bien, je ne l’avais pas vu venir celle-là…

Related: