background preloader

Florence Foresti - La grossesse .

Florence Foresti - La grossesse .

http://www.youtube.com/watch?v=FEXIbsEArTY

Related:  lemaitreesGrossesse

Pas toujours rose, la vie de maman... Absolument merveilleux et terriblement difficile: être maman, c'est un peu des deux. Mais on a tendance à taire le deuxième aspect. Des mamans déboulonnent le mythe de la perfection maternelle. Entre le poupon qui roupille et celui affligé de coliques, entre le tout-petit qui dessine paisiblement et celui qui repeint le mur du salon, entre l'ado qui nous émeut à son concert de fin d'année et le rebelle qui nous pique une crise pour rentrer à minuit, la vie de mère est pleine de rebondissements, et pas toujours drôle! Devant tout cela, on est censée rester patiente, calme et sereine. Et pourquoi maman n'aurait-elle pas le droit d'être fru, impatiente, écoeurée, à bout?

INPES - « Grossesse et accueil de l’enfant » Outil d’intervention en éducation pour la santé des femmes enceintes Conçu par des professionnels de santé en collaboration avec des représentants d’usagers, cet outil permet aux médecins, sages-femmes, pharmaciens et autres professionnels de santé qui côtoient des femmes enceintes, de débuter et mettre en place des actions d’éducation pour la santé avec ces femmes et leur conjoint. La finalité de ces actions est de donner aux (futurs) parents les moyens de vivre au mieux la grossesse et l’arrivée de l’enfant et de les soutenir dans leur accession à la parentalité. Cela passe par la possibilité pour les parents : de ne pas subir la prise en charge médicale de la grossesse, d’identifier puis d’exploiter leurs marges de manoeuvre et ainsi, de pouvoir être acteurs de ce qu’ils vivent ; d’expérimenter avec les soignants une relation dans laquelle ils bénéficient d’une attention, d’une écoute, d’une compréhension de leur situation et d’un respect de leur liberté.

AA 71 : Baby blues, dépression, difficulté maternelle... Ce dossier a paru dans Allaiter Aujourd'hui n°71, LLL France, 2007 Baby blues, dépression, difficulté maternelle... à la fin de cet article : Point de vue d’animatrice : Un « programme de survie »Naissance ne rime pas toujours avec bonheur. Tout a pu bien se passer, l’enfant attendu, différent de l’enfant rêvé, être source de joie pour tous, et pourtant la nouvelle maman peut ne pas nager dans le bonheur. Baby blues, dépression du post-partum… existent et sont plus fréquents qu’on ne le croit… Le baby blues Vos 7 rendez-vous de suivi de grossesse Au fur et à mesure que votre ventre s’arrondit, des visites de suivi de grossesse obligatoires vont permettre de suivre l’évolution de bébé, sa santé mais aussi la vôtre. Quand se déroulent-elles ? Quel est le contenu de ce suivi à la maternité avec une sage-femme ou chez votre gynécologue ? Le rendez-vous du 3e mois : Quand ? Entre la 8e et la 12e semaine d’aménorrhéeOù ?

Un pic de dépression pour les mamans ayant un enfant de 4 ans ! Il semblerait que les jeunes mamans atteignent un pic de dépression lors de la quatrième année de leur enfant ! C’est en tout cas ce qu’avance une étude australienne publiée le 21 mai 2014 dans la revue spécialisée en gynécologie et obstétrique BJOG. A Melbourne, les chercheurs ont mené l’enquête auprès de 1500 jeunes mamans de leur accouchement jusqu’aux 4 ans de leur petit. Grossesse: changements physiques et maux courants La grossesse a des répercussions sur l’ensemble du corps de la femme : système cardiovasculaire, digestif, respiratoire, nerveux, reproductif et urinaire. Il est donc normal qu’au cours des mois, vous ressentiez certains malaises et des douleurs. Voici les principaux changements physiques que vous remarquerez au cours de votre grossesse ainsi que les maux les plus courants qui peuvent vous affecter. Les changements physiques : 1er trimestre L’arrêt des menstruations.

Quand la maternité devient souffrance: la difficulté maternelle J'aimerais aujourd'hui aborder un sujet bien difficile, pas pour faire peur à la femme-enceinte-angoissée ou déprimer la jeune-maman-qui-manque-de-sommeil, mais pour mettre en lumière un aspect méconnu de la maternité: la difficulté maternelle. Un film, recueil de témoignages dont vous trouverez un extrait ci-dessus, a été tourné afin de sensibiliser les professionnels de santé mais également les futures et jeunes mamans à ce sujet. Cette initiative me parait vraiment bonne car les sentiments provoqués par le fait de devenir mère sont complexes et très variables d'une femme à l'autre. A l'ère de l'information facile et accessible, les mères sont la plupart du temps ravies d'exposer leurs réussites et difficultés du quotidien, ce qui aide beaucoup de femmes plus ou moins isolées à trouver de bons conseils et à partager leurs questionnements sur ce grand chamboulement.

Grossesse: la dépression prénatale La grossesse est en général une période heureuse, mais les femmes enceintes ne sont pas pour autant à l’abri de la dépression. Certaines futures mamans n’osent pas avouer qu’elles se sentent déprimées ou évitent de demander de l’aide parce qu’elles ont peur de se sentir jugées. Si vous vous trouvez dans une telle situation, parlez-en dès que possible avec votre partenaire et un professionnel de la santé, qu’il s’occupe ou non de votre suivi de grossesse. Lorsqu’une femme enceinte dit que son moral est bas ou qu’elle se sent déprimée, son entourage doit lui porter attention et l’écouter. Si elle manifeste en plus une tristesse persistante ou une perte d’intérêt envers ses activités habituelles, il pourrait s’agir d’une dépression. La dépression peut se manifester à diverses intensités.

Mumaround, la plateforme d’entraide pour mamans © Mumaround Véritable plateforme d’entraide pour les mamans habitants un même quartier ou arrondissement, Mumaround veut aider à différents niveaux. Tout d’abord, le site www.mumaround.com permet d’échanger des conseils pratiques sur les médecins des environs, les baby-sitters de confiance ou encore les activités pour bébés dans les alentours. Mais à travers cette initiative, le but est surtout de remédier à l’isolement des mères au foyer et par la même occasion lutter contre le blues post-natal. Sortir, papoter et partager entre mamans A l’arrivée d’un bébé au sein du foyer, la fatigue pointe très vite le bout de son nez et si on refuse une sortie entre amis, bien souvent, on ne reçoit rapidement plus d’invitation.

Grossesse: une gamme d'émotions pour la future maman Chaque femme enceinte vit une expérience différente sur le plan des émotions. Certaines femmes connaissent de grands changements tout au long de leur grossesse, tandis que d’autres n’en vivent qu’au début. En dépit d’un sentiment de bien-être en général, certaines femmes sont surprises d’expérimenter des changements d’humeur rapides se manifestant par exemple par de l’irritabilité, des explosions de pleurs en alternance à de grandes démonstrations de joies. Les émotions intenses que peut ressentir une femme enceinte peuvent découler des poussées hormonales et des modifications de son apparence corporelle. Que la grossesse soit planifiée ou non, plusieurs femmes peuvent ressentir de l’ambivalence au début de la grossesse. L’ambivalence est une réponse normale à la préparation au nouveau rôle de mère.

Rock'n LolitaMaman Solo, Baby-Blues et plus, si affinités. » Baby Blues, moi je trouve que le terme est faible , blues … Non non, t’as pas le blues quand tu viens d’accoucher, ah non ! Johnny il a le blues ! Toi tu fais une dépression post-partum , t’as envie de te pendre dans la douche ! « [Florence Foresti] Emma est une jeune maman solo de 34 ans. Elle a décidé d’avoir un enfant, seule, avec toutes les difficultés que cela engendre. À quoi rêvent les femmes enceintes ? Dans le cadre de cette recherche, pour laquelle elles sont volontaires, je leur propose de remplir un auto-questionnaire élaboré à partir de l’entretien « R » de D.N. Stern (1989) remanié pour la période de la grossesse et de les rencontrer ensuite au cours d’un entretien semi-directif. Ce dernier comprend une bande de « cris et pleurs » mise au point par B. Lester (1981) qui sert de support projectif où les mères sont invitées à « raconter une histoire ».

Le babyblues des pères existe aussi - Video Europe 1 Could not load plugins: File not found S'abonner aux podcasts L'origine des fausses couches à répétition explorée Des chercheurs britanniques suggèrent que les fausses couches répétées pourraient provenir de l'incapacité de certaines cellules de l'utérus à préparer l'arrivée de l'embryon. Chaque année, on estime que 200 000 grossesses en France se terminent par une fausse couche, le plus souvent dès les premières semaines. Déjà, au 18ème siècle, l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche mettait en garde sa fille Marie-Antoinette contre ce phénomène: «Si on commence par des fausses couches, tout est dit, et il faut éviter cela.

Related: