background preloader

Développement mobile : web ou natif ? Retours sur les enjeux

Développement mobile : web ou natif ? Retours sur les enjeux
Web, natif ou hybride ? Quelle stratégie adopter pour son application mobile ? Différents experts, réunis autour d'une table ronde organisée à l'occasion du salon Solutions Linux, débattaient mercredi du sujet. Trois scénarios de développement sont envisageables pour la conception d'applications mobiles. La programmation native propose de faire usage des langages spécifiques à chaque système d'exploitation, tels que l'Objective-C pour iOS, Java sur Android ou C# sur Windows Phone. La multiplication des forfaits de data a également donné naissance aux services web mobiles codés en HTML et pour lesquels le mobinaute devra pointer son navigateur mobile vers une URL spécifique. Les applications « full web » Pour Philippe Prados, chargé de la sécurité au sein du groupe Atos, l'avenir est d'ailleurs réellement tourné vers le web. Plusieurs problèmes sont cependant posés. Les applications natives Une nouvelle question est cependant soulevée : quid des couts de développement ?

http://pro.clubic.com/creation-de-site-web/langage-programmation/actualite-497418-developpement-mobile-web-natif-retours-enjeux.html

Related:  bossutaxelMobile

Plus d'un Français sur trois est équipé d'un smartphone Plus du tiers des Français sont équipés d'un smartphone et près d'un quart des adeptes de ces téléphones intelligents connectables à internet se sépareraient plus facilement de leur téléviseur que de leur portable, selon une étude réalisée par Ipsos pour Google. D'après le premier volet de l'enquête, menée sur un échantillon représentatif et publiée lundi, 38% de la population française détient aujourd'hui un smartphone, contre 27% il y a un an. Ipsos a ensuite réalisé une enquête en ligne auprès d'un panel de 1.000 possesseurs de smartphones, interrogés sur internet au cours du premier trimestre 2012. Plus de la moitié (57%) des détenteurs de smartphones disent l'avoir utilisé tous les jours lors des sept derniers jours et 23% affirment qu'ils préfèreraient abandonner leur télévision plutôt que leur appareil. Selon cette étude, l'objet communicant prend une telle importance dans la vie des utilisateurs que 77% d'entre eux disent ne jamais sortir de chez eux sans leur smartphone.

Des applications mobiles majoritairement hybrides en 2016, selon Gartner le 04/02/2013, par Jean Pierre Blettner, Terminaux et Systèmes, 544 mots Plus de la moitié des applications mobiles seront hybrides en 2016 annonce l'institut Gartner. La mobilité était un monde à part jusqu'à présent pour les informaticiens. « Mais la mobilité influence désormais les stratégies globales et les tactiques en matière de technologies et d'architecture d'entreprise » relate Ken Dulaney, vice président chez Gartner. « Les entreprises comprennent qu'elles doivent gérer plusieurs plateformes mobiles, d'autant plus avec le succès du BYOD. » Afin de répondre à ce besoin, les entreprises cherchent à implanter des applications sur de multiples plateformes matérielles et systèmes d'exploitation. Elles devraient être séduites par les architectures hybrides qui consistent à combiner la portabilité des applications HTML5 avec un conteneur natif qui facilite l'accès aux fonctions natives du périphérique. Evaluer les plateformes de développement du marché ...

5 Bonnes raisons du MDA pour le développement mobile Article co-écrit par Florent Dupont et Lamia Gaouar, qui prépare actuellement un doctorat SIC autour des développements Android et MDA à l'université de Tlemcen. La démocratisation des plateformes nomades (mobiles et tablettes) poussent les entreprises à proposer toujours plus de services aux utilisateurs. Elles ont, en effet, bien compris tous les enjeux qui se trament derrière les applications mobile : communication améliorée, nouveaux services aux utilisateurs, régie publicitaire, avantage concurrentiel, etc. Cet engouement pour les plateformes nomades offre de nouvelles perspectives de marché, notamment pour les entreprises éditrices (que ce soient des Mobile Agencies, des Web Agencies ou encore des SSII) qui peuvent proposer leur expertise de développement. Depuis 2011, le marché des ventes de mobile dépasse les ventes de PC et offre donc des perspectives de marché de développement d’applications mobile très importantes.

Apps mobiles : l’intérêt pour Android grandit, Windows 8 boudé Vous êtes ici : Accueil / Solutions / Développement d’apps : l’intérêt pour Android grandit, Windows délaissé Pour le développement des apps mobiles de leurs entreprise, les dirigeants privilégient iOS et, de plus en plus, Android. Windows 8 est de plus en plus boudé. En matière de mobilité, les entreprises veulent développer avant tout des apps pour iOS et Android et boudent Windows 8. La consommation de l'information en ligne augmente avec le nombre de mobiles La demande d'informations sera en grande partie déterminée par les habitudes des utilisateurs d'appareils mobiles. Ils lisent régulièrement et s'avèrent être des clients intéressants et très engagés sur le contenu. Du fait de l'utilisation mobile relativement récente, les prévisions du secteur sont incapables de préciser les schémas d'utilisation au-delà d'une hausse. Cependant, maintenant que la moitié des adultes américains se connectent au Web par un appareil mobile, le feed-back sur la façon dont ce nouveau canal influence les utilisateurs devient plus pertinent.

[Applications] La plateforme de crowdfunding AppsFunder débarque en France  La plateforme belge de crowdfunding AppsFunder, spécialisée dans le développement d’applications mobiles, a lancé le 13 novembre une version locale française de son service. Un nouvel acteur fait donc son entrée sur le marché du crowdfunding, et doit faire face à la concurrence : Ulule, KissKissBankBank, WiSeed, ou encore Friendsclear. AppsFunder, gérée par une équipe dédiée composée de 2 responsables (Toan Nguyen, PDG France et Jacques Noël, Business développement Manager) et d’une équipe technique, a pour objectif d’aider les talents français à développer des applications en réelle adéquation avec les attentes des consommateurs.

Web application, application native ou application hybride : choix Cornélien ! La presse comme les marques ne s'interrogent plus sur la pertinence du mobile dans leur stratégie digitale. Plusieurs technologies s’offrent à elles pour déployer leurs applications mais quelle est la meilleure ? Avec la multiplication des tablettes et smartphones sous Android, les versions de l'iphone et de l'ipad, la question de l'application, de l'hybride ou du "responsive design" est plus que jamais d'actualité ! Commençons par définir les différences entre ces trois façons d’aborder la mobilité :* L’application native : la programmation sur iPhone se fait en Objective-C, un langage qui nécessite l’utilisation de X-Code, un environnement de développement sous Mac OSX. Pour les smartphones sous Adroid ce sera en Java. * Les web-applications aussi appelé "responsive design" : un nouveau langage, le html5, vient perturber la donne.

Développement d'application Mobile Les applications mobiles prennent de plus en plus de place dans le paysage numérique et les projets mobiles explosent. Le monde du mobile est complètement différent de celui du Web aussi je vous propose de partager mon expérience pour vous aider à faire le bon choix quand au développement d'une application. Actuellement, il existe 3 solutions pour développer une applications pour mobile et/ou tablette. Le développement natif C'est évidemment la première solution qui vient à l'esprit. NetBeans 7.4 facilite le développement mobile pour Android et iOS, la RC de l'EDI open source sort avec le support du JDK 8 et HTML5 NetBeans, l’environnent de développement polyglotte open source franchit un nouveau cap. Oracle vient de publier la version finale de NetBeans 7.4, qui offre un support amélioré du développement mobile. Cette version apporte comme nouveautés phares : le développement HTML5 pour la création d’applications Android et iOS ;la prise en charge du HTML5 pour les développeurs Java EE et PHP ;le support de la prochaine version majeure de Java (Java SE 8) ;une réimplémentation de JavaFX selon l’architecture du JDK 8 ;le support de PhoneGap (Framework pour le développement d’applications mobiles Web hybrides) ;et plusieurs autres améliorations, optimisations et nouveautés pour l’éditeur de code. Télécharger NetBeans 7.4

Applications de messagerie mobile, passage obligé pour les éditeurs : l’exemple de la BBC Le mobile – et notamment les applications de messagerie instantanée – est devenu un passage obligé pour les éditeurs et les annonceurs non seulement parce que son usage explose mais aussi parce que dans certains pays émergents ou en développement il est le seul moyen d’atteindre les utilisateurs, de surcroît les jeunes utilisateurs. C’est aussi grâce à ce raisonnement que le service mondial de la BBC a décidé récemment de distribuer du contenu journalistique vidéo spécifique de certaines de ses émissions aux utilisateurs d’applications de messagerie instantanée et de chat Viber et WhatsApp. C’est une première selon la BBC. La chaîne a notamment observé le rôle de ces applications lors des élections en Inde en 2014 et de la crise du virus Ebola en Afrique de l’Ouest en 2015.

[BtoC] Pourquoi la réalité augmentée ne décolle pas ?  La réalité augmentée, autrement appelée RA, est une technique qui vise à insérer en temps réel un élément virtuel (2D ou 3D) dans une image réelle à partir d’un device. Elle a fait son apparition auprès du grand public en 2009 avec l’application Layar et on prévoyait à ce moment une explosion du marché d’ici à 2010. Le nombre d’applications de réalité augmentée s’est ainsi multiplié à une vitesse fulgurante, le marché B2B a rapidement progressé, et les marques, cherchant à doper leurs ventes, ont appris à s’approprier la technologie et essaient d’offrir de belles expériences aux consommateurs. Pourtant, seulement 1 à 2% des utilisateurs de smartphones profitent aujourd’hui des applications de réalité augmentée et, mis à part le secteur du jeux, le marché du grand public stagne. Alors pourquoi la réalité augmentée ne décolle-t-elle pas? Première probabilité, le grand public ne comprend pas l’utilité de la réalité augmentée.

Related: