background preloader

Le modèle "collaboratif" va détruire des emplois

Le modèle "collaboratif" va détruire des emplois
La culture collaborative accroît la productivité, et après ? La collaboration est désormais la nouvelle norme de nos sociétés et de nos entreprises. Le processus est en cours d’affinement, mais il est amené à se poursuivre. De plus en plus de gens en perçoivent les bénéfices évidents : il est tout simplement plus facile de collaborer et de coopérer – souvent de façon virtuelle – que d’être enfermé dans des systèmes et hiérarchies. En bref, cela nous permet d’obtenir de réels gains de productivité au niveau de l’individu, de la société et de l’entreprise. Les activités reposant sur l’arbitrage des imperfections du marché vont se réduire. Une partie des postes de cadres moyens vont disparaître. Des emplois rémunérés seront remplacés par des travaux d’amateur disponibles gratuitement ou par des emplois faiblement rémunérés. La rétribution des journalistes et des photographes professionnels devrait sensiblement baisser, certains emplois disparaître. Related:  share

Lionel Dricot - Google+ - Petit buzz suite à un article du nouvel Obs: « comment un… From Airbnb to TaskRabbit to Zimride, sharing is becoming big business The nation is in a sharing mood — and start-ups are capitalizing on it. Americans with heaps of stuff, skills and time are connecting online with tech-savvy and early adopters eager to share and rent homes, cars, tools and services in exchange for deep savings. Dubbed "collaborative consumption" — or "the sharing economy" — this movement represents the newly cemented intersection of online social networking, mobile technology, the minimalist movement and heightened penny-pinching brought on by lingering economic uncertainties. Adam Hertz, a cable company executive in San Francisco, and his wife, Joan, have enthusiastically embraced the movement. Now that their kids are grown, the empty-nesters rent their Monterey Heights-district two-bedroom mother-in-law suite through Airbnb, an online marketplace for couch-surfers and hosts. "It's been a great way to meet people," says Hertz, whose suite goes for $99 a night and is occupied about half the time. People, if not yet profits Economic impact?

La mort de l’économie et du travail En fait, j’aurais dû voir venir le truc. Dans les années 1980, les prolos ont été violemment déclassés. Nos parents nous ont recommandé de bien faire des études pour ne pas finir comme eux. « Il faut bien travailler à l’école pour avoir un bon métier plus tard. » Ensuite, à partir des années 1990, ce sont les petits fonctionnaires et les salariés pas très éduqués qui ont été basculés dans des structures privées, où ils étaient corvéables à merci, désormais au service des actionnaires et relevant des managers, très vaguement protégés par le droit du travail. Le début du 21e siècle a vu ma génération, même les plus éduqués, basculer à leur tour dans la précarité. Anne et Marine Rambach ont très bien décrit ces « Banlieues de l’intelligentsia » dans Les intellos précaires, il y a déjà plus de dix ans. Education bubble J’avais parlé il y a quelques temps de la bulle spéculative liée à l’enseignement dans les pays anglo-saxons. Mais nous ne sommes pas les derniers. Lights out factories

OPEN SOURCE ENERGY | pour une énergie propre, libre et accessible ! Revenu garanti, travail choisi » Article » OWNI, Digital Journalism Une allocation universelle de 850€ par mois ? Une proposition qui ne date pas d'hier, mais que De Villepin a soudainement remise au goût du jour. Retour sur un dispositif qui changerait en profondeur notre relation au travail. L’allocation universelle n’a rien d’une idée neuve. En revanche, elle a tout d’une idée marginale : utopique, sociale, portée par des mouvements alters… Les divers écoles de pensées qui tiennent au revenu minimum n’ont jamais réussi à percer le plafond de verre des médias grand publics. C’est pourquoi, en annonçant sur le plateau du JT de France 2, le 24 février 2011, son intention de proposer la mise en place un “revenu citoyen” de 850€, Dominique de Villepin suscite enthousiasme de ceux qui depuis longtemps défendent l’idée. La remise en cause du travail comme seul mode d’existence sociale De cette conception du travail comme seule façon « d’être en société » découle le fameux sentiment de malaise due à l’inutilité des chômeurs. Réconcilier l’Homme et la machine

The Revolution at Hand La Liberté guidant le peuple is a painting by Eugène Delacroix commemorating the July Revolution of 1830 “Economists and theorists of innovation such as Jeremy Rifkin, Yochai Benkler, Michel Bauwens, and several others have concluded that the Third Industrial Revolution is at hand” are the opening words of a newly published survey by Statistical Studies of Peer Production. It is indeed difficult not to note the success and increasing visibility of peer production — the decentralized alternative to large-scale industrial production first theorized in 2006 by Professor Yochai Benkler in his seminal book The Wealth of Networks — on the network scene and in factual reality. The Economist has dedicated an entire report to the phenomenon. Experts like Michel Bauwens (founder of the P2P Foundation) have been invited to lecture on the topic even at the Vatican’s Pontifical Academy of Social Sciences . Mediocrity is obsolete Design itself is being “tribalized.” What infrastructure?

Vivre sans travailler, c'est possible ! orion, et pour info, les autres foufouille, jpm et alter, orion, vous êtes vraiment une sacrée feignasse ! Et réclamez le RU ? Ceci explique cela. Moi, quand je donne les références d’un article, ce n’est pas pour le faire parler à ma place parce que j’aurais la flemme d’en faire une synthèse ! C’est pour étayer un résumé, informer le lecteur, et rendre à César ce qui appartient à César. Maintenant, dites moi : Comment peut-on croire que, dans la France dans l’UE qui court après les US, ce pays dans lequel le bipartisme n’est pas UMPS mais l’équivalent de l’UMP-FN, comment peut-on croire qu’avec une prévision de réduction du budget de l’État de l’ordre de 66%, comment peut-on croire que cet État versera un RU convenable à tous ses concitoyens ? Comment croire au RU, si on n’est ni idiot ni feignasse ? Vous me demandez de lire votre texte raélien, paradisiaques, incantatoires ?

We must avoid a new wrong turn of cooperativism: the strategic danger of collaborative ‘consumption’ Natalia Fernandez of Lasindias.net argues: By severing cooperativism from its communal origins and and focusing on consumption, British cooperativism and the ICA caused lasting damage to the transformative capacity of cooperativism, which we should not repeat today in the debate between the economy of the commons and collaborative consumption. She explains why (please note the original article has many links): “The emerging forms of capital (the commons) and consumption of the P2P mode of production …open two different worlds. One of the narratives that has done the most damage to the mutualist tradition is making the starting point for the History of Cooperativism the birth of modern consumer cooperativism, the famous “Rochdale Pioneers” of 1844. It wasn’t an innocent narrative or simply erroneous. Without a doubt, it was a political masterstroke… for the English Social Christians. Will we make the same mistakes? A similar thing is happening with the practices of the “sharing economy.”

LE RSA REMPLACE LE RMI - Le blog de alain laurent Promulguée le 1er décembre 2008, la loi sur le revenu de solidarité active (RSA) remplace jour pour jour, vingt ans plus tard, celle de 1988 créant le revenu minimum d’insertion (RMI). Objectifs du RSA : encourager le retour à l’emploi des Rmistes et augmenter les revenus des travailleurs pauvres. Lors de son intervention du 1er décembre sur France Inter, Martin Hirsch a rappelé que le RSA était "la continuité d’un principe acquis il y a 20 ans, selon lequel personne dans ce pays ne doit dépendre uniquement de la charité publique ou privée mais de droits, et ça il ne faut jamais le remettre en cause". En promulguant la loi le 1er décembre, "nous avons voulu honorer les créateurs du RMI créé le 1er décembre 1988", a poursuivi le haut commissaire aux Solidarités actives. Avec le RSA, une personne qui ne travaille pas continuera à toucher un revenu minimum égal au RMI actuel, soit 447,91 euros. A terme, il devrait concerner potentiellement 3,5 millions de personnes. Site du Premier ministre

The problem with the sharing economy steve@sfbg.com Catbird turned me onto Airbnb almost two years ago, long before I'd ever heard of the "sharing economy" or "collaborative consumption," terms the tech industry is now using for companies that facilitate peer-to-peer rentals or otherwise take transactions once done through Craigslist to a glitzy new commercial level. We were working together to build the Temple of Flux for Burning Man 2010 and chatting in the shop one evening. I mentioned wanting to find someone to sublet my apartment for the nearly three weeks that I was to spend on the playa that year, and she sang the praises of Airbnb, which she had recently started using to make some extra cash by renting out a room in the house she owns on Potrero Hill. "Airbnb has been a godsend, and it's invigorated a lot of the neighborhoods that tourists might not come and visit," she said. Airbnb was a godsend for me as well, a simple easing of my economic woes. It seemed too good to be true.

Les robots finiront-ils par voler tous nos emplois ? Il s'appelle Octavia. Ce robot humanoïde est le dernier né de l'US Navy. Sa mission : secourir les victimes d'incendie. Doté d’une caméra infrarouge intégrée, il est capable de braver la fumée et les flammes pour se frayer un chemin à l’aide de son canon à eau. Mieux : il réagit de façon autonome aux ordres de ses coéquipiers, formulés en langue des signes, rapporte le site Maxi Sciences. Le petit humanoïde sans peur et sans reproche est d’ores déjà promu à un brillant avenir dans la force navale des États-Unis. De quoi réalimenter une inquiétude vieille comme la génération Y : les machines vont-elles voler le travail des hommes ? Un débat qui refait surface à chaque fois qu'une équipe de brillants scientifiques annonce la création d'un robot capable de surveiller des prisonniers, d'assister le chirurgien lors de l'ablation de la prostate, ou encore de remplacer les enfants jockeys lors de courses à dos de chameau.

Street Pianos | Paris: 2012 Go to Paris 2013 street pianos website! Créé en 2008 par l’artiste anglais Luke Jerram, le projet Play Me, I’m Yours a voyagé dans le monde entier. Play Me I'm Yours envahit Paris ! 40 pianos seront installés dans les rues de la capitale du 22 juin au 8 juillet, que ce soit dans des lieux touristiques, des quartiers populaires ou encore des parcs et jardins de la ville. Porté par l'engouement et l'expertise de l'agence Community, qui n'a pas hésité à produire l'évènement, le projet Play Me I'm Yours a par ailleurs été adapté et enrichi ! Cet espace a été spécialement créé pour vous! Choisir un emplacement de piano pour poster vos propres vidéos, photos ou commentaires ou pour consulter les annonces des autres. Go to the Paris 2013 street pianos website! Touring internationally since 2008, ‘Play Me, I’m Yours’ is an artwork by British artist Luke Jerram. This website was made for you!

Misère Certains mots ne peuvent être définis clairement que par leur opposition à un autre mot, c'est le cas du mot misère. «Selon un sage Borana, (l'effort de vivre ) devrait déboucher pour tous les membres d'une communauté sur ce qu'il appelait, dans la langue de ses ancêtres, fidnaa ou gabbina, ou "le rayonnement d'une personne bien nourrie et libérée de tout souci." C'est dans cet esprit que nous avons été amenés à régénérer une bien vieille distinction entre la pauvreté et la misère: une distinction attribuée à saint Thomas, pour qui la pauvreté représentait le manque du superflu, alors que la misère signifiait le manque du nécessaire. Partant de cette distinction, la pauvreté serait ainsi un mode de vie, une condition essentiellement fondée sur les principes de simplicité, de frugalité et de considération pour ses prochains. La misère représenterait par contre une toute autre condition. Majid Rahnema: source dans cette encyclopédie. Les misères La misère modernisée

Accueil

Related: