background preloader

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile
Dernière mise à jour le 20 avril 2015 Synthèse L’Allocation personnalisée d’autonomie attribuée dans le cadre du maintien à domicile repose sur l’élaboration d’un plan d’aide prenant en compte tous les aspects de la situation de la personne âgée. Le montant maximum du plan d’aide varie selon le degré de perte d’autonomie (groupe GIR 1 à 4). Le montant de l’APA est égal au montant du plan d’aide effectivement utilisé par le bénéficiaire, diminué d’une participation éventuelle (ticket modérateur) laissée à sa charge et calculée en fonction de ses ressources. A savoir Le plan d’aide est établi par une équipe médico-sociale, dont l’un des membres au moins se déplace chez le bénéficiaire de l’allocation. Sommaire Fiche détaillée Que recouvre la notion de domicile ? L’APA à domicile correspond à la situation du bénéficiaire qui habite effectivement chez lui ou au sein de sa famille. Quel peut être le contenu du plan d’aide ? Le plan d’aide constitue une composante essentielle de l’APA à domicile. Related:  Personne agéeidalinalepretrejujuanger35

L'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) Créée en 2002 l’Allocation personnalisée d’Autonomie (APA) est une prestation que vous accorde le Président du Conseil général pour couvrir vos dépenses d'aide à la vie quotidienne (à domicile ou en établissement). Elle est versée en fonction de votre degré de perte d'autonomie et de vos ressources. L'APA ne fait l'objet d'aucun recours sur votre succession, donation ou legs. Vous avez droit à l'APA si : vous avez au moins 60 ans ; vous résidez en France ; vous avez besoin d'une aide pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie ; vous faites l'objet d'un classement GIR 1, 2, 3 ou 4 (grille nationale AGGIR). Le GIR, ou « groupe iso-ressources» est la mesure de votre degré d’autonomie. Cette allocation permet : A domicile : Télécharger la liste des prestataires d'aide à domicile En établissement : de couvrir le tarif dépendance de l'établissement qui vous accueille à l'exclusion des dépences liées à l'hôtellerie et aux soins. Comment l'APA vous est-elle attribuée ? A domicile A domicile

animation en maison de retraite La vie en collectivité a une fâcheuse tendance à déresponsabiliser et à démobiliser ceux à qui on l'impose. Un Projet de Vie et/ou d'Animation peut faciliter l'adaptation des Personnes Agées à la vie sociale de l'établissement par la manière dont elles sont accueillies et par les activités organisées autour d'elles, qui font souvent appel à leurs souvenirs et à leurs anciennes pratiques. Face au processus de vieillissement, le rôle de l'Animation consiste à maintenir ou redonner confiance aux Résidents en eux-même, à veiller au besoin de considération de chacun d'eux ( besoin de Maslow ), à respecter la démarche individuelle de chaque Personne Agée accueillie et à veiller à l'acceptation de sa condition. Pour favoriser une Animation authentique, le projet doit prendre en compte la globalité de la Vie en établissement, son organisation et ses fonctions essentielles, les caractéristiques des personnes accueillies, l'altération de leurs fonctions sensorielles et psychiques. Préalable Autres

Gérontologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gérontologie (du grec ancien γέρων / gérôn « vieillard » et λογία / logía « étude ») est un champ d'étude qui porte sur le vieillissement, ses conséquences et son implication au sens le plus large : biologie et physiologie des organismes vivants, psychologie, santé, santé publique, économie, société, démographie, anthropologie[1], sociologie[2] et plus généralement la plupart des sciences humaines. Elle est donc un point de rencontre de multiples disciplines. La gériatrie est une composante de champs de la gérontologie qui s'intéresse plus spécifiquement aux conséquences du vieillissement sur la santé humaine et aux maladies des personnes âgées. Il est exceptionnel qu'un chercheur seul puisse connaître toutes les dimensions de la gérontologie. En France[modifier | modifier le code] En France, et en Suisse plusieurs universités[Lesquelles ?] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Dépendance et perte d'autonomie Grille AGGIR GIR 1 GIR 2 GIR 3 4 5 ou GIR 6 Elle concerne les personnes à domicile ou en établissement et sert de support pour déterminer le montant de l'APA ( Allocation Personnalisée d'Autonomie) qui sera versé. Cette grille comprend 17 variables se rapportant au comportement, à la communication, à l'orientation dans l'espace, et dans le temps, à la réalisation de la toilette et de l'habillage, à l'alimentation, à l'élimination, aux transferts et aux déplacements à l'intérieur. Chacune de ces variables sera évaluée et codifiée (A, B ou C) en fonction du degré de dépendance : • A : Fait seul, spontanément et totalement et habituellement et correctement • B : Fait seul non spontanément et/ou partiellement et/ou non habituellement et/ou non correctement • C : Ne fait seul ni spontanément, ni totalement, ni habituellement, ni correctement. Qui procède à l'évaluation ? Lors du dépôt du dossier d'admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance vous sera demandée. Les différents groupes Humanis

L'animation avec des personnes âgées dépendantes En établissements pour personnes âgées dépendantes, le terme « activité » est encore souvent galvaudé. Il ne recouvre parfois qu’une animation « prétexte », une vitrine attrayante. On y propose un maximum d’activités pour attirer les clients, au détriment d’une réflexion de fond autour de l’intérêt et de la mise en place de l’activité qui devrait être centrée sur la personne et porteuse de sens pour elle. Cependant, il est maintenant admis que par la pratique d’activité, l’animateur produit des effets, modifie des attitudes afin d’aider au développement de la vie relationnelle, sociale et culturelle des personnes. Les pratiques des intervenants évoluent et passent d’une animation occupationnelle à la mise en œuvre de projets, prenant en compte les besoins physiques, psychologiques et sociaux des individus. Nous savons que les humains agissent non seulement d’une manière créatrice ou fonctionnelle, mais en donnant à leur activité un sens social.

Personnes âgées : faire face à la perte d'autonomie Même si vieillir n'est heureusement pas synonyme de perte d'autonomie ou de dépendance, aujourd'hui en France, plus d'un million de personnes âgées de plus de 60 ans bénéficient de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA). Comment obtenir de l'aide ? Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Sommaire Evaluer la dépendance pour mieux la prendre en charge AD_vieillesse_dependance_hopital.flv Après une hospitalisation, les personnes âgées ne sont pas toujours aptes à rentrer chez elles. Pendant ce séjour qui n'excède pas un mois, le patient va être entouré par des médecins, des kinésithérapeutes, des diététiciennes... Le maintien à domicile des personnes âgées ad_perte_autonomie_auxiliaire_vie_220914.flv Près de 700.000 Français vivent toujours à domicile malgré leur grand âge et les problèmes de dépendance qui en découlent. Continuer à vivre chez soi. Une fois les besoins de la personne évalués, les services, les soins sont mis en place pour quelques heures ou 24h/24...

Qui évalue la perte d'autonomie ? L’évaluation de la perte d’autonomie peut avoir lieu en différents endroits selon la situation de la personne âgée : à son domicile si elle y vit encore, dans la maison de retraite où elle réside, ou encore à l’hôpital si son médecin traitant l’y a envoyée en consultation ou qu’elle a été hospitalisée. En fonction du lieu où s’effectue cette évaluation, un médecin, un infirmier et/ou un travailleur social seront sollicités. L’évaluation à domicile L’évaluation du degré de dépendance a fréquemment lieu à domicile. Lorsqu’une personne demande à bénéficier de l’Apa, l'allocation personnalisée d’autonomie, une équipe pluridisciplinaire est sollicitée et se rend à son domicile pour procéder à l’évaluation. Le représentant de cette équipe peut être un médecin, une infirmière et/ou un travailleur social. L’évaluation en maison de retraite Les centres d’évaluation gérontologique Les consultations assurées par le CEG ont pour but :

APA - Allocation personnalisée d’autonomie : définition L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) s’adresse à l’ensemble des personnes âgées dépendantes ou en perte d’autonomie. Elle a pour but de leur permettre de recourir aux aides aux personnes âgées dont elles ont besoin pour accomplir les actes de la vie courante (se déplacer, se nourrir, etc.). Elle permet également de veiller aux personnes ayant besoin d’une surveillance régulière. Les règles de fonctionnement de l'Allocation personnalisée d’autonomie (Apa) L’Apa – Allocation personnalisée d’autonomie – est financée par les départements, mais elle est attribuée selon les mêmes conditions sur tout le territoire. Il est possible pour une personne âgée dépendante en déficit d’autonomie de bénéficier de l’Apa qu’elle réside à domicile ou qu’elle soit hébergée en maison de retraite. L’Apa ne peut être cumulée avec certaines aides sociales aux personnes âgées : allocation compensatrice pour tierce personne, prestation de compensation du handicap (PCH), etc. L'Apa en maison de retraite

AGGIR : évaluer la perte d'autonomie d'une personne âgée Dans l’acception courante, la notion de dépendance correspond au besoin d'une personne de faire appel à un tiers pour effectuer les actes de la vie courante : se laver, s'habiller, s'alimenter, se déplacer, etc. Aujourd'hui en France, la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie Groupe Iso Ressources) permet d'évaluer le degré de dépendance des personnes âgées. Elle détermine, au travers d'une série de questions, leur appartenance à un des 6 groupes GIR ('Groupes Iso-Ressources') de la nomenclature, de GIR 1 à GIR 6. Cette grille a été élaborée par des médecins de la sécurité sociale, de la Société Française de Gérontologie et par des informaticiens. Elle s'est imposée comme l'outil de référence national, et est notamment utilisée dans le cadre de l'attribution de l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie). Mesurer sa perte d'autonomie permet à une personne âgée - et à son entourage - de prendre conscience de ses difficultés et de se situer de manière objective. Toilette : se laver seul

Comment évaluer la perte d'autonomie ? La perte d’autonomie des personnes âgées est évaluée selon des critères précis, à l’aide d’une grille "Autonomie gérontologie groupes iso-ressources" (Aggir). L’évaluation est faite par des professionnels de la prise en charge des plus âgés. C’est à l’issue de cette évaluation qu’est déterminée l’éligibilité d’une personne à bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa). Les grilles utilisées par les professionnels : Aggir et les Gir L’évaluation à l’aide de la grille Aggir permet aux professionnels de déterminer le degré de dépendance d’une personne âgée. La grille Aggir Aggir est un sigle qui signifie « autonomie gérontologie groupes iso-ressources ». Cohérence : la personne âgée est-elle capable de converser et/ou de se comporter de façon logique et sensée ? Pour chacune des variables ci-dessus, l'observateur attribue l'une des trois notes suivantes : Les groupes iso-ressources (Gir) Les Gir vont de 1 à 6, du moins autonome au plus autonome. Alimentation, repas Mémoire

projet d'animation personnes âgées merci à angelique etudiante amp d'avoir mis à disposition ce document sur notre site Projet d'animation I -Activités manuelles Les objectifs - maintenir la dextérité de la personne âgée, - la situer dans le temps, - permettre les échanges avec d'autres. Les activités manuelles font appel à différentes facultés: l'attention, la réflexion, la minutie, la recherche, la patience, le suivi, l'apprentissage ou le ré-apprentissage de certains gestes ou certaines techniques. Certaines d'entres elles peuvent aboutir à des activités plus soutenues. La personne âgée trouvera donc une occupation suivie et progressive. II - Activité cérébrale • jeux de mémoire Objectif : - maintenir et stimuler la mémoire de chacun ou ses capacités intellectuelles, - faire travailler la mémoire visuelle, auditive, olfactive, gustative ; à court, moyen et long terme. Elles font appel à la mémoire, aux souvenirs. Les facultés intellectuelles peuvent être travaillées.Il me paraît important de les stimuler. III - Les échanges Objectif:

Animateur en gérontologie L'animateur en gérontologie intervient auprès de personnes âgées. Il vise à favoriser le bien-être des résidents d’une structure et à leur permettre de retrouver ou de développer une vie sociale au sein de la structure ou dans son environnement. Un animateur travaille sous la responsabilité du directeur de la structure avec l'ensemble de l'équipe (personnel de soins, équipe de cuisine …) avec lesquels il coordonne l'ensemble des animations si nécessaire. Par les animations, il renforce auprès des personnes âgées les moments de joie, de rencontres et d’échanges. L’animateur en gérontologie peut exercer en EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), en EHPA (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées) et de façon plus rare à domicile. L’animateur en gérontologie a trois missions principales L’accompagnement L’animation La coordination Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ? Quelles formations suivre ?

GERONTOPREVENTION | Loiseau Nous voulons sur cette page rendre hommage à Camille Loiseau qui est décédée à 114 ans et 6 mois dans le service de soins de longue durée de l'hôpital Paul Brousse (APHP) à Villejuif où elle a séjourné 9 ans.Elle a été la doyenne des français du 26 mars 2005 au 12 août 2006. C'est la quatrième française la plus âgée après Jeanne Calment (122 ans et 164 jours), Marie Brémont (115 ans et 42 jours) et Lydie Vellard (114 ans et 180 jours). Le Parisien et l'Univers du 13 février 1892 Camille LOISEAU était née le samedi 13 février 1892 à Paris dans le 20ème arrondissement. Lorsqu’elle a été hospitalisée en 1998 pour des chutes, ça faisait 30 ans qu’elle ne sortait plus de chez elle. Depuis le 15 janvier 1999, elle était en soins de longue durée dans le service de gérontologie et de soins palliatifs de l’hôpital Paul Brousse à Villejuif, à l’unité Jean de où elle avait trouvé une « nouvelle famille ». Chaque année le service organisait une fête pour son anniversaire. Pour ses 109 ans (2001)

Gériatrie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Personne âgée et infirmière. La gériatrie est la médecine des personnes âgées. La gérontologie désigne l'étude du vieillissement dans toutes ses dimensions, notamment sociale, économique, démographique, psychologique, anthropologique, culturelle, médicale et autres. La médecine gériatrique peut répondre à l'ensemble de ces problèmes par le caractère transversal et global de son approche médicale, en dépassant ainsi la médecine d’organe, comme la médecine interne. Histoire[modifier | modifier le code] La gériatrie s'est formée progressivement dans la seconde moitié du XXe siècle dans la plupart des pays développés. L'allongement de la durée de la vie fait que le nombre de sujets très âgés augmente de façon importante. Gériatrie en France[modifier | modifier le code] Les gériatres exercent principalement dans les établissements hospitaliers. Formation[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Related: