background preloader

Explorations portugaises au XV Siècle

Explorations portugaises au XV Siècle

Récits de voyages au XVIIIe siècle Le XVIIe siècle esquisse les contours de l’océan Pacifique alors que le XVIIIe siècle accomplit. La première moitié du XVIIe siècle connaît une inflexion, un essoufflement dans les voyages au Grand Océan. Les quelques voyages qui s’y déroulent sont essentiellement à caractère commercial. Il faut ajouter que ces entreprises restent le fait d’initiatives individuelles. Autour de 1750, des changements considérables apparaissent. Associée à l’Académie des sciences, l’Académie de Marine fondée en 1752 donne un nouveau souffle aux expéditions de découvertes. La dernière escale de Cook à Hawaï où il est tué par les insulaires lors de son troisième voyage de circumnavigation. Références de l'image Deux missions lui sont confiées. Les instructions définies pour son premier voyage (1768-1771) précisent la recherche de la Terra Australis Incognita ainsi que l’observation du passage de Vénus sur le disque solaire à Tahiti. Références de l'image Références de l'image C. Sources imprimées

Grands navigateurs portugais « Grands navigateurs portugais » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Au-delà de l'horizon : les grands navigateurs portugais. La plupart des Européens, avant le XVe siècle, situaient volontiers l'enfer après l'horizon. Pour eux, la Terre était plate, entourée d'un océan peuplé de monstres dévoreurs de navires, même si les savants enseignaient que la Terre était ronde. C'est pourtant à cette époque que des hommes partirent sur des mers inconnues, poussés par la soif de l'or, espérant découvrir de nouvelles routes vers les Indes et leur épices. Les Européens connurent les limites du monde. La route des épices[modifier] Depuis l'Antiquité, les Européens faisaient venir les épices de l'Extrême-Orient. Outre leur demande en monnaie métallique, les cours princières, la bourgeoisie marchande et l'Église voulaient de luxueux objets en or. Par ailleurs, l'esprit de croisade n'était pas complètement étranger à cette lutte qui opposaient les chrétiens et les musulmans. (A. (G.

Le monde au temps de Charles Quint et Soliman le Magnifique [cartes] par _hg_sempai_ · 24 janvier 2016 Au temps de Charles Quint et de Soliman le Magnifique Le bassin méditerranéen au temps de Charles Quint et de Soliman le Magnifique Les rivalités en Méditerranée au temps de Charles Quint et Soliman La Méditerranée dans la seconde moitié du XVle siècle L’empire de Charles Quint Les possessions de Charles Quint et de Soliman le Magnifique Les extensions de l’empire ottoman jusqu’à Soliman le Magnifique Articles similaires La succession de 1328 A la mort de Charles lV (1328), les barons furent convoqués pour traiter de la garde1 du royaume. 10 février 2018 Dans "Histoire" L'empire inca à son apogée entre 1493 et 1527 [carte] Détruit au XVIe siècle par les conquistadores espagnols, l’Empire inca continue de faire rêver…Que sait-on de lui ? Les Incas ont eu le génie du politique. En quelques décennies, ils ont bâti un empire sur un espace immense constitué de zones écologiques très différentes. Un empire qui, comme son nom de Tawantinsuyu – « les Quatre Quartiers » – l’indique clairement, contenait les quatre parties du monde connu. Cette prétention était justifiée, puisque l’empire couvrait une grande partie de l’Amérique méridionale. L’expansion impériale, entre mythe et histoire Cette expansion, que l’on peut dater du milieu du XVe siècle, n’a pas été le fruit de la volonté d’un souverain, en l’occurrence Pachacutec Inca, ni la conséquence directe de sa victoire contre les Chankas, comme l’affirment les mythes. Lorsque les chroniqueurs espagnols du XVIe siècle interrogèrent les élites péruviennes au sujet de leurs origines, ils recueillirent deux versions canoniques. La route, le tribut et le pouvoir Tiwanaku

Related: