background preloader

Explorations portugaises au XV Siècle

Explorations portugaises au XV Siècle
Related:  Voyages et Découvertes

Les conditions des grandes découvertes Des hommes audacieux découvrent le monde | Motivations géopolitiques | Révolution technique et scientifique | Recherche scientifique | Esprit missionnaire | Esprit d'aventure et courage | Nommer et représenter ce nouveau monde | - Des motivations économiques : On parlait d'îles fabuleuses au sud de la Chine où poussaient à profusion le clou de girofle et la noix de muscade. Mais seuls les Arabes y avaient accès. Au XIIème siècle, d'énormes jonques chinoises, transportant plus de mille personnes, s'engageaient dans le golfe Persique pour venir y vendre des épices. " La paix mongole "(Chantal Lemercier-Quelquejay) L'invasion mongole du XIIIème siècle a pour effet d'unifier les steppes de l'Eurasie et de rouvrir la route de la soie qui relie l'Europe à la Chine à travers l'Asie centrale. Des marchands occidentaux audacieux en profitent aussitôt. | La lecture des récits de Marco Polo | Le manque d'or : Le mythe des cités d'or qui remonte au XIIème siècle, exacerbe cette recherche de l'or.

Histoire de l'alimentation & de l'agriculture - 8c. Les plantes voyagent : transferts vers l'Amérique L'Amérique découverte, les navigateurs diffusent les plantes au cours de leurs voyages. Ils installent aussi dans le nouveau continent les plantes originaires de l'Ancien Monde. Amorcé dès Christophe Colomb, cet immense mouvement de redistribution des ressources biologiques se poursuit jusqu'au XXe siècle. Seules quelques-unes des espèces sont mentionnées ici. Retour : Les plantes de la Découverte | Les autres zooms

Voyages et découvertes : démarche pédagogique Voyages et découvertes XVI-XVIIème siècle Stephanie Dufrêche – PLP lettres-histoire Mise en œuvre : 4 heures Pistes de réflexions Pour ce sujet d’étude la difficulté pour les élèves réside dans la représentation du temps long (3 siècles), des enjeux et des conséquences de ces grandes découvertes depuis Christophe Colomb jusqu’à Cook et Bougainville. J’ai donc choisi d’entrer dans ce thème grâce aux situations proposées sans faire de première séance de contextualisation. Grâce aux innovations de la navigation (cartes et instruments) et au besoin qu’éprouve l’Espagne de trouver une autre route pour les Indes, le voyage révèle des enjeux dont les élèves prennent conscience. Une deuxième séance permet un saut dans le temps et la découverte d’un autre type de voyage : celui de Bougainville dont l’objectif est plus scientifique, ethnographique et anthropologique. Séquence Séance n°1 : Christophe Colomb, un exemple de grand explorateur Problématiques : Quelles ont été les enjeux de ces voyages ?

Récits de voyages au XVIIIe siècle Le XVIIe siècle esquisse les contours de l’océan Pacifique alors que le XVIIIe siècle accomplit. La première moitié du XVIIe siècle connaît une inflexion, un essoufflement dans les voyages au Grand Océan. Les quelques voyages qui s’y déroulent sont essentiellement à caractère commercial. Il faut ajouter que ces entreprises restent le fait d’initiatives individuelles. Autour de 1750, des changements considérables apparaissent. Associée à l’Académie des sciences, l’Académie de Marine fondée en 1752 donne un nouveau souffle aux expéditions de découvertes. La dernière escale de Cook à Hawaï où il est tué par les insulaires lors de son troisième voyage de circumnavigation. Références de l'image Deux missions lui sont confiées. Les instructions définies pour son premier voyage (1768-1771) précisent la recherche de la Terra Australis Incognita ainsi que l’observation du passage de Vénus sur le disque solaire à Tahiti. Références de l'image Références de l'image C. Sources imprimées

Il était une fois... les Explorateurs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il était une fois... les Explorateurs Il était une fois... les Explorateurs est une série télévisée d'animation française en 26 épisodes de 26 minutes, créée par Albert Barillé pour les studios Procidis et diffusée à partir du sur Canal+, puis à partir du sur France 3. Synopsis[modifier | modifier le code] Cette série, destinée aux enfants, raconte l'histoire des grandes découvertes géographiques. Fiche technique[modifier | modifier le code] Voix françaises[modifier | modifier le code] Participations[modifier | modifier le code] Bien que la société de production Procidis soit française, de nombreux pays ont participé à la réalisation de cette série. Épisodes[modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code] Comme dans les opus précédents, le design des personnages est réalisé par Jean Barbaud. Produits dérivés[modifier | modifier le code] DVD[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Les explorateurs Les premiers explorateurs furent le plus souvent des italiens de Gênes et de Venise. Des hommes issus d'une forte tradition de marine de commerce et d'échange avec l'Asie. Les deux villes-républiques étaient suffisamment riches pour financer ces premières expéditions, qui n'ont, du reste, pratiquement rien coûté. Pourquoi donc les premiers explorateurs travaillèrent-ils pour le Portugal ou l'Espagne et non pour une de ces riches villes italiennes? Celles-ci manquèrent-elles d'ambition? Ainsi les ambitieux explorateurs préféraient se prêter à des souverains européens frustrés par le monopole des deux villes italiennes avec l'Asie. L'aventure portugaise en Afrique L'aventure portugaise dans l'océan Indien La découverte de l'Amérique et des Antilles Tours du monde La recherche du passage au Nord-Ouest vers la Chine D'autres voyageurs...

Grands navigateurs portugais « Grands navigateurs portugais » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Au-delà de l'horizon : les grands navigateurs portugais. La plupart des Européens, avant le XVe siècle, situaient volontiers l'enfer après l'horizon. Pour eux, la Terre était plate, entourée d'un océan peuplé de monstres dévoreurs de navires, même si les savants enseignaient que la Terre était ronde. C'est pourtant à cette époque que des hommes partirent sur des mers inconnues, poussés par la soif de l'or, espérant découvrir de nouvelles routes vers les Indes et leur épices. Les Européens connurent les limites du monde. La route des épices[modifier] Depuis l'Antiquité, les Européens faisaient venir les épices de l'Extrême-Orient. Outre leur demande en monnaie métallique, les cours princières, la bourgeoisie marchande et l'Église voulaient de luxueux objets en or. Par ailleurs, l'esprit de croisade n'était pas complètement étranger à cette lutte qui opposaient les chrétiens et les musulmans. (A. (G.

Faire l'histoire d'un village Le temps de la mémoire : itinéraire vers l'histoire Principales étapes de mon itinéraire vers les sentiers de la mémoire : 1954 Naissance dans un petit village de la Somme 1982 Tout commence par la généalogie > J'interroge mes grands-parents qui sont toujours dans la Somme et je rassemble les premiers éléments sur l'histoire de ma famille ( dates, témoignages, papiers divers, contrats, photos,..). Parallèlement à ces recherches généalogiques, je suis passionné par l'histoire et je lis beaucoup de livres d'histoire. 1991 Mes recherches généalogiques se terminent par la publication de deux petits fascicules sur l'histoire et la généalogie de la famille Delbrayelle. 1993 J'entreprends l'histoire du village de mes ancêtres maternels où j'ai passé de nombreuses vacances dans ma jeunesse : Havernas (80). 1994 L'ordinateur arrive à point pour mettre un peu d'ordre dans mes recherches et faciliter la présentation de mes travaux. 1997 Mais où sont les archives anciennes d'Havernas ?

Le monde au temps de Charles Quint et Soliman le Magnifique [cartes] par _hg_sempai_ · 24 janvier 2016 Au temps de Charles Quint et de Soliman le Magnifique Le bassin méditerranéen au temps de Charles Quint et de Soliman le Magnifique Les rivalités en Méditerranée au temps de Charles Quint et Soliman La Méditerranée dans la seconde moitié du XVle siècle L’empire de Charles Quint Les possessions de Charles Quint et de Soliman le Magnifique Les extensions de l’empire ottoman jusqu’à Soliman le Magnifique Articles similaires La succession de 1328 A la mort de Charles lV (1328), les barons furent convoqués pour traiter de la garde1 du royaume. 10 février 2018 Dans "Histoire" Mouvements de population Les listes de passagers qui suivent ont été extraites de l’hebdomadaire local « La Feuille Officielle » qui prit l’appellation « Journal Officiel » à compter de 1897. La publication débuta en 1866 et cessa le 26 août 1905. La rubrique des mouvements de passagers a été inscrite à la partie non-officielle du journal et ne débute véritablement qu’en 1875. Les listes furent régulièrement publiées, cependant certaines années ont été moins soutenues, particulièrement 1887, 1892, 1894 et 1896. Ces listes officielles ne concernent que les passagers voyageant sur les courriers réguliers entre l’archipel, Terre-Neuve et la Nouvelle-Ecosse au Canada. Arrivées de passagers Départs de passagers

L'empire inca à son apogée entre 1493 et 1527 [carte] Détruit au XVIe siècle par les conquistadores espagnols, l’Empire inca continue de faire rêver…Que sait-on de lui ? Les Incas ont eu le génie du politique. En quelques décennies, ils ont bâti un empire sur un espace immense constitué de zones écologiques très différentes. Un empire qui, comme son nom de Tawantinsuyu – « les Quatre Quartiers » – l’indique clairement, contenait les quatre parties du monde connu. Cette prétention était justifiée, puisque l’empire couvrait une grande partie de l’Amérique méridionale. L’expansion impériale, entre mythe et histoire Cette expansion, que l’on peut dater du milieu du XVe siècle, n’a pas été le fruit de la volonté d’un souverain, en l’occurrence Pachacutec Inca, ni la conséquence directe de sa victoire contre les Chankas, comme l’affirment les mythes. Lorsque les chroniqueurs espagnols du XVIe siècle interrogèrent les élites péruviennes au sujet de leurs origines, ils recueillirent deux versions canoniques. La route, le tribut et le pouvoir Tiwanaku

MODES de VIE aux 16e, 17e siècles Si vous êtes familier (ère) de ce site et blog, vous savez que j’ai réalisé il y a 20 ans déjà un immense travail sur les familles AllaneauGalissonGaultHiret Malgré les tonnes de documents des fonds notariés et des chartriers que j’ai déjà parcourus et exploités, voici encore un document tout à fait inattendu, et surprenant. Surprenant, car c’est une vulgaire quitance, donc pour beaucoup de chercheurs c’est un document mineur sans importance. Mais selon moi, et ma longue expérience, il n’y a pas de documents mineurs, et le moindre document peut s’avérer parlant. C’est le cas du document qui suit. Catherine ALASNEAU †/1588 x (ct 1557) André GOULLAY †1588/ Pr fiscal à Craon SP. donc, non seulement Catherine Allaneau était décédée sans hoirs avant 1588, mais le document ci-dessous indique qu’elle était décédée sans hoirs avant le 5 mai 1583. Maintenant, venons à l’acquéreur des 2 lieux de la Turpinaie et la Bretaudaie. et gracieux passé par Cherruau notaire de Pouancé le (blanc) 156.

bvdoc-Courte pointe montréalaise Tous droits réservés Dépôt légal 3e trimestre 1992 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada Rédaction : Martine D'Amours et Collectif L'autre Montréal Recherche-photo: Maryse Darsigny Coordination : Suzanne LaFerrière et Sylvie Joly Édition révisée en avril 1999 Mise en page : Bernard Vallée Avec les recherches et contributions de: Bernard Vallée, Marie-Suzanne La Ferrière, Sylvie Trudel et plusieurs autres. Deux mots au sujet de L'autre Montréal L'autre Montréal, c'est un petit collectif qui, depuis 1983, fait partager ses coups de coeur pour sa ville. Par le biais de visites guidées en autobus, de conférences ou d'animation d'événements, L'autre Montréal explore les quartiers populaires, scrute leur histoire et réfléchit sur les enjeux actuels de la vie urbaine. En proposant ses activités, L'autre Montréal veut sensi­biliser les Montréalais et Montréalaises à leur propre his­toire et ainsi favoriser leur participation au devenir de leur ville. Chinois : des lois racistes

Related: