background preloader

Des fonctions et des plans de support à l’apprentissage à investir par les tuteurs à distance. Par Jacques Rodet

Des fonctions et des plans de support à l’apprentissage à investir par les tuteurs à distance. Par Jacques Rodet
La littérature sur le tutorat à distance (cf. la base documentaire de t@d) s’intéresse depuis longtemps à définir les fonctions des tuteurs. Il existe un relatif consensus entre les auteurs pour distinguer les fonctions suivantes : i) fonction d’accueil et d’orientation, ii) fonction organisationnelle ; iii) fonction pédagogique ; iv) fonction socio-affective et motivationnelle ; v) fonction technique ; vi) fonction métacognitive ; vii) fonction d’évaluation. En 2003, j’ai proposé d’aborder les questions relatives aux interventions des tuteurs à distance non pas à travers le prisme des fonctions tutorales mais à partir des plans de support à l’apprentissage à investir auprès des apprenants. A la suite d’autres auteurs, en particulier André-Jacques Deschênes et Céline Lebel, j’ai distingué les plans cognitif, socio-affectif, motivationnel et métacognitif. (cf. vidéo et diaporama) Au plaisir de lire vos réactions...

http://blogdetad.blogspot.com/2012/06/des-fonctions-et-des-plans-de-support.html

Related:  FormateurMéthodologie du e-learningformer avec les TICEe-learningles différents tutorats

learn-on-line.be - Les rôles du formateur en ligne - Ressources_Formateurs - Formateurs « Un enseignement en ligne efficace et productif est une composante essentielle d'un projet et processus d’eLearning positif, à dimension humaine et financièrement abordable. Indépendamment du degré de sophistication technologique, les apprenants en ligne ne souhaitent pas se passer de leurs encadrants humains. » (Salmon, 2002) La présence d’un tutorat est indispensable en eLearning ! En effet, bien que les apprenants soient autonomes et responsables par rapport à leur apprentissage, ils ne sont pas pour autant en situation d’isolement, bien au contraire. L’innovation en formation est d’abord pédagogique et non technique. De l'ingénierie pédagogique dans les mondes virtuels. Par Jacques Rodet L’innovation est toujours relative à une transgression de l’habituel. Toutefois, transgresser les «règles» sans les connaître et les maîtriser, revient à se donner l’assurance d’arriver à peu près à n’importe quoi. Ce constat est également valable pour l’innovation pédagogique. Ainsi, aménager des espaces de formation dans les mondes virtuels ne peut correspondre à la simple réalisation d’objets et de leur assemblage tout en ignorant les principes de l’ingénierie pédagogique. Sans intention pédagogique explicitée, l’environnement de formation, même immersif, ne peut se suffire à lui-même.

2019-919 du 30 août 2019 relatif au développement des compétences numériques dans l'enseignement scolaire, dans l'enseignement supérieur et par la formation continue, et au cadre de référence des compétences numériques Au chapitre Ier du titre II du livre Ier du code de l'éducation (partie réglementaire), il est créé un article D. 121-1 ainsi rédigé : « Art. D. 121-1.-I.

Jacques Rodet - Concepteur pédagogique - Consultant formateur en e-formation Tutorat à distance, une fonction essentielle Ce texte est celui rédigé pour une communication lors d'un séminaire qui ne s'est finalement pas tenu. Introduction J’aimerais commencer cette intervention en rappelant le titre d’une communication d’il y a déjà quelques années de Geneviève Jacquinot : « Le tutorat : pièce maîtresse et pourtant parent pauvre des systèmes et dispositifs de formation à distance ». Ce constat reste encore largement d’actualité. Le tutorat est souvent la dernière chose à laquelle les concepteurs de dispositifs de FOAD s’intéressent, préoccupés qu’ils sont, par les solutions technologiques. Ce que j’appelle la « dérive techniciste » n’est pas nouvelle ni même spécifique au secteur de la formation en ligne.

Les compétences du tuteur à distance Les compétences disciplinaires traduisent le niveau d’expertise sur le sujet de la formation, la capacité du tuteur à répondre aux questions sur le contenu du cours et à fournir des informations ou à indiquer des ressources complémentaires au ressources d’enseignement du dispositif, de corriger et de rétroagir aux productions des apprenants… Les compétences techniques sont celles que le tuteur doit développer par rapport aux technologies constitutives de l’environnement de formation. Sans être un expert, le tuteur doit être un utilisateur de bon niveau et ce d’autant plus qu’il peut lui être confié certaines tâches d’administration du dispositif e-learning. Brigitte Denis, dans son article "Quels rôles et quelle formation pour les tuteurs intervenant dans des dispositifs de formation à distance ?" associe les types d'intervention tutorales aux compétences que le tuteur doit posséder pour les réaliser.

Formation continue des enseignants à revoir C’est ce que préconise très fermement un référé de la Cour des comptes publié le 14 avril, en remarquant que les enseignants des pays de l’OCDE ont en moyenne 8 jours de formation continue par an contre seulement 3,5 jours en France. Et pourtant, il fut un temps, du moins dans le primaire, où la France n’était pas en reste, loin s’en faut. Elle était en effet bien partie, et ‘’au quart de tour’’, après un accord historique conclut en mars 1972 entre le ministère de l’Education nationale et le Syndicat national des instituteurs ( FEN ).

Concevoir un dispositif de e-formation Un module interactif pour se former. Avec la participation de Sylvain Vacaresse (expert e-formation). Ce module de vidéos interactives a été produit par le Pôle Images Numériques du Canopé Versailles, pour accompagner les équipes-projet qui souhaitent s’engager dans la conception d’un dispositif de e-formation (Inspecteurs, cadres, formateurs...).

Digital en formation : comment innover en apportant de la valeur ajoutée Paroles d'Experts 14 juin 2019 Tribune d’Anne Ambrosini Le monde de la formation professionnelle intègre de plus en plus le digital. Logique quand les entreprises attendent des organismes de formation qu’ils les accompagnent dans l’acculturation de leurs collaborateurs à l’esprit d’innovation ! Existe-t-il néanmoins des risques à cette digitalisation tous azimuts ?

Le tuteur à distance et les fonctions d'accompagnement. Par Jacques Rodet Poumay précise que « Nous avons parcouru plusieurs répertoires de tâches et modèles classifiant des rôles des développeurs. L’une des constantes repérées chez leurs auteurs est la prudence avec laquelle ils hiérarchisent ces rôles, affirmant que les uns ne vont souvent pas sans les autres et que la polyvalence est l’une des caractéristiques essentielles dont doit faire preuve le développeur, en fonction des situations et des contextes. » Je la rejoins volontiers dans cette remarque et me propose de situer le tuteur à distance par rapport à chacun de ces neuf rôles. Le tuteur à distance est-il un conseiller ? Il arrive fréquemment au tuteur à distance de devoir prodiguer des conseils à un apprenant ou à un groupe d’apprenants à distance.

Les différents types d’ingénierie tutorale Depuis une douzaine d'années, j'ai progressivement conceptualisé et formalisé l'ingénierie tutorale. Ce travail de réflexion est le résultat de plusieurs processus conjoints. D'une part, mes interventions de conseil auprès d'organisations porteuses de projet e-learning, d'autre part, mes enseignements universitaires à l'UVSQ, Rennes 1 et Toulouse Le Mirail (388 étudiants formés à la conception des services tutoraux) et mes actions de formation relatives à tel ou tel autre aspect de l'ingénierie tutorale (plus d'un millier d'apprenants). A cela s'ajoute, les différents séminaires, colloques et conférences réalisés sur le sujet, les échanges avec de nombreux collègues, l'activité au sein de t@d.

Comment et pourquoi utiliser les réseaux sociaux en formation Quels sont les usages que les enseignants et les formateurs peuvent faire des médias et réseaux sociaux ? A quoi peuvent-ils bien servir en classe ? Voici quelques idées d’utilisation et quelques réflexions qu’elles m’inspirent. Prise en main d'une formation m@gistère - DU CODIFAD 2014 contenu Attention, votre navigateur ne supporte pas le javascript ou celui-ci a été désactivé. Certaines fonctionnalités de ce module sont restreintes. Les Mooc continuent à faire leur mue Le tourisme culturel, les clés de la laïcité, répondre aux défis de santé en Afrique, données et algorithmes… Une simple visite sur France université numérique (FUN), la plateforme française des Mooc (Massive open online courses), permet d’entrevoir la diversité des propositions faites aux internautes soucieux d’acquérir de nouvelles connaissances. "Les établissements continuent à en produire régulièrement", souligne Catherine Mongenet, directrice de la plateforme, lancée en 2013 par le MESRI. De 25 modules réalisés par 10 établissements à ses débuts, le site en abrite aujourd’hui 528, produits par 131 établissements différents. Il s’agit en majorité d’universités ou de grandes écoles, mais aussi d’opérateurs privés comme l’Institut Pasteur, Wikipédia (pour apprendre à devenir contributeur), ou, bientôt, des organismes de services à la personne. Au début, tout le monde voulait créer un Mooc, sans forcément savoir ce qu’il fallait faire. (É.

Related: