background preloader

Réussir son potager à l'ombre

Réussir son potager à l'ombre
Légumes et potager | 28/07/2011 La lumière et la chaleur sont indispensables à la culture et à la maturation des légumes. Néanmoins, certaines espèces potagères supportent une moindre exposition. Quelques espèces potagères qui se cultivent à l'ombre - Rustica En l'absence de soleil, commencez par renoncer aux variétés du Sud - courgette, poivrons, aubergines et tomates - ainsi qu'à toutes les autres espèces potagères qui exigent 12 h d'ensoleillement par jour au minimum pour donner des résultats satisfaisants. Certains légumes tolèrent une ombre légère, tels la rhubarbe, la roquette ou le cresson. Cet article est issu du dossier : Faire de l'ombre son alliée Par Pierre NESSMANN Related:  jardinagejardin

Potager Quoi de plus satisfaisant et de plus économique que de cultiver les aliments qui finiront dans notre assiette. Avec la crise économique, le potager revient à la mode et intéresse de plus en plus de familles soucieuses de leur alimentation. Cultiver dans son jardin ses légumes préférés, de la semence à la récolte, est très gratifiant et devient vite un vrai plaisir. Plaisir qui n'est pas seulement réservé aux propriétaires de jardin; dans un pot vous pouvez aussi faire pousser tomates, radis, oignons, fraises... Et le goût de ces légumes et fruits n'a rien à voir avec ceux des grandes surfaces. N'hésitez plus, lancez-vous. Sommaire Pour bien débuter Les premières démarches au potager : Choisir un emplacement, préparer le terrain, aménager l'espace Les principes généraux d'un potager : La rotation des cultures, les associations de plantes potagères, la planification des cultures Choisir les fruits et légumes: Diversifier les plantations, les plantes aromatiques, les petits fruits Planifiez...

Cuisine des fleurs, recettes avec des fleurs, cuisiner les fleurs et gastronomie florale. Les fleurs comestibles reviennent au goût du jour. Elles peuvent être cueillies dans la nature ou dans le jardin. Crues elles décorent les assiettes et les plats. Par leurs formes et leurs coloris variés, elles apportent un plaisir visuel et parfument délicatement les crudités. Les fleurs qui se mangent crues sont rajoutées le plus tard possible dans le plat pour préserver leurs couleurs et leur fraîcheur. Cuites elles se marient avec les ingrédients pour confectionner des plats salés ou sucrés (entremets, crèmes, sorbets, glaces, desserts, gelées, biscuits, pâtisseries, gâteaux, pains, sirops, liqueurs, vins et vinaigres parfumés, confits, confitures, gelées,...). Liste des fleurs à consommer Quelles fleurs consommer ? Listes des fleurs comestibles : Les personnes allergiques au pollen doivent demander l'avis de leur médecin. Fleurs comestibles et cuisine florale Recettes avec les roses

Permaculture - Quoi de neuf au potager ? Dans son guide du "nouveau" jardinage, Dominique Soltner préconise de couvrir en permanence le sol du potager d'une épaisse couche de "mulch" (déchets verts, paille, BRF,...). Cette technique (déjà bien connue en permaculture) favorise la vie dans le sol (vie bactérienne, vers de terre), le rend plus fertile et évite beaucoup de travail au jardinier. Un sol plus fertile La couverture du sol évite le "lessivage" des minéraux par les pluies d'hiver, une vraie catastrophe pour le sol. Fini le bêchage, et le désherbage ! Le sol est travaillé en permanence par les vers de terre sous la couche de mulch. Finis les arrosages ! La couverture permanente du sol évite le dessèchement l'été (où l'on utilisera plutôt de la paille). Le guide de Dominique Soltner Le "Guide du nouveau jardinage" est plutôt coûteux (30 eur). Toutefois, il ne m'a pas fallu 3 pages pour être totalement convaincue de la méthode ! Quelle différence avec la permaculture ? Pourquoi changer de méthode de jardinage ?

Calendrier lunaire de mars - Avril 2013: jardiner avec la lune Trachelium Jolies Campanulacées, plus connues et utilisées en bouquets qu'au jardin, les trachelium sont de ... Peut-on m'interdire de mettre des jardinières sur mon balcon ? Quand on vit en ville, la question se pose : dans quelle mesure a-t-on le droit de mettre des pot... La biodiversité de mon jardin ou comment préserver et accueillir la biodiversité au jardin Le secret des coquilles d'oeufs Les œufs sont l’un des aliments de base pour bon nombre de personnes : les mamans les utilisent pour les gâteaux, les sportifs en font un aliment essentiel dans leur régime alimentaire etc… Mais ce que peu de gens savent, c’est que les coquilles d’œufs sont également très utiles et nutritives ! Voici 12 trucs à faire avec vos coquilles ! 1 – Enrichir son potager (et les plantes vertes) Les coquilles d’œufs sont très riches en calcium. 2 – Un répulsif naturel Des coquilles d’œufs grossièrement broyées, déposées tout autour de votre potager, dissuadent les rampants (limaces, escargots) de s’approcher de vos cultures. 3 – Anti maladies pour les tomates Certaines maladies développées par les pieds de tomates sont dues à un manque de calcium. 4 – Excellent support pour les semis Prendre une coquille d’œuf pour préparer les semis, est un excellent support, 100% naturel et riche en oligo-éléments pour vos plants. 5 – Complément alimentaire pour les poules, oiseaux et vos chiens 9 – Mangez-les !

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consistent à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Dans l'agriculture moderne, les associations d’espèces de plantes ont quasiment disparu. De nos jours, avec le retour de l'agriculture biologique, avec la montée des préoccupations liées à la pollution, à la qualité sanitaire des aliments et plus généralement à l’environnement, les associations de plantes sont à nouveau à l'honneur. Avec l'association des cultures, ce que cherche le jardinier ou l'exploitant agricole, c'est à "minimiser les intrants" (engrais, produits phtytosanitaires pesticides ou herbicides, azote, eau) et une plus grande efficacité des systèmes de production dans une logique de développement durable ou de jardinage écologique. Les associations de plantes les plus connues sont les associations graminées (céréale) - légumineuses à graines. Pourquoi associer les cultures ? Oignon :

Choisir un terrain pour la permaculture | S’installer sur un terrain à la campagne pour y créer un projet de vie résiliente, un projet professionnel, une ferme en permaculture, installer une communauté humaine durable…Bref, chaque projet aura, bien sur, ses spécificités, et des besoins différents en terme de type de terrain. Mais d’une manière générale, on me demande souvent quels sont les points importants à vérifier pour faciliter son choix. Encore une fois la préparation (design du projet), de ce que l’on veut y faire est fondamental. Cela demande de se poser les bonnes questions et de chercher à bien se connaitre avant tout. Mais essayons tout de même de résumer les points importants dans le choix d’un lieu en 10 étapes : La taille : Beaucoup de gens, après avoir passé de nombreuses années dans des cages à lapins en ville, sont à la recherche de grands terrains, voire très grands. J’espère que ce petit briefing vous sera utile, il ne se base que sur mon expérience personnelle, et est encore une fois non exhaustif.

Filtrer son eau : comment choisir parmi la flotte d'outils C’est bien connu. Il ne faut pas dire « Fontaine je ne boirai pas de ton eau ». Car ça dépend de par où elle est passée, cette eau. Dans le doute, le consommateur inquiet opte pour la bouteille, certes beaucoup plus polluante mais perçue comme un rempart à toutes les cochonneries. Pas de bol, une étude de 60 millions de consommateurs et France Libertés publiée ce lundi a découvert des traces de pesticides et médicaments, dans une bouteille sur cinq. Les experts affirment que ça ne remet pas en cause leur potabilité. La carafe à eau, efficace en labo, moins en cuisine Il suffit de laisser couler l’eau du robinet par le filtre du purificateur, et votre eau est prête à être bue. Mais les failles ne manquent pas. L’association remarque qu’en laboratoire, les filtres sont très efficaces car le milieu est protégé, ce qui n’a rien à voir avec « la vraie vie » des cuisines. « L’eau filtrée grouille de microbes dans la plupart des cas. Le filtre à robinet, le bon élève

Purin d'ortie : recette et utilisation Grâce au purin d’orties, créez votre solution d’engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio ! Découvrez le purin d’orties, excellent engrais pour le potager et les plantes du jardin et très bon anti-nuisibles pour la plupart des parasites comme les pucerons. Cela évitera d’utiliser les produits chimiques nuisibles à l’environnement tout en gardant une grande efficacité ! De plus en plus utilisé, on le trouve désormais vendu dans les magasins spécialisés mais il est aussi tout à fait possible de le faire soi-même. Santé : bienfaits et vertus de l’ortie sur la santé Utilité et efficacité du purin d’orties : Ce mélange à base d’orties a des qualités uniques pour stimuler la croissance des plantes mais également pour rejeter la plupart des nuisibles, pucerons et acariens. Le purin d’orties n’est pas un traitement curatif contre les maladies mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes. Recette du purin d’orties : A lire aussi :

S'installer en permaculture, comment faire? - Les demains dans la terre, ferme pédagogique en permaculture Cette question revient souvent sur notre ferme lors de visites, de chantiers participatifs et autres temps d'échanges. Elle est aussi revenu lors de rencontres du collectif permaculture 44 ou d’événements que ce dernier a organisé. Cela démontre une envie grandissante pour nombre de personnes de revenir à quelque chose de plus simple, de plus sensé, qui replace l'être humain au sein de la nature. Mais comment mettre en application les principes de la permaculture lorsqu'il s'agit de s’immerger dans les abysses administratives, comptables, techniques, sociales,etc... d'une démarche d'installation paysanne, d'autant plus quand elle se situe dans le domaine de la permaculture ? En effet, peu de références existent pour ce genre d'installations, malheureusement encore atypiques... Nous allons ainsi tenter de répondre avec nos moyens à la problématique de l'installation paysanne en permaculture, en mettant légèrement de côté les aspects techniques culturales et de design de cette installation.

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. (Redirigé depuis Cultures associées) En cours de rédaction .... Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consiste à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Cette technique de cultures associées est aussi appelée "compagnonnage de plantes" Dans l'agriculture moderne, les associations d’espèces de plantes ont quasiment disparues : notamment les associations de graminées et de légumineuses qui sont très fréquentes dans la nature, notamment dans les systèmes prairiaux. De nos jours, avec le retour de l'agriculture biologique, avec la montée des préoccupations liées à la pollution, à la qualité sanitaire des aliments et plus généralement à l’environnement, les associations de plantes sont à nouveau à l'honneur. Les associations de plantes les plus connues sont les associations graminées (céréale)- légumineuses à graines. Les plantes compagnes sont des plantes qui s'associent de manière vertueuse.

La tour à patates – réinterprétée La tour à pa­tates : un in­con­tour­nable de la per­ma­cul­ture que tout ap­prenti se sent un peu obligé de tes­ter, à l’instar de la spi­rale d’herbes aro­ma­tiques, du trac­teur à poules ou de la bais­sière, avec mal­heu­reu­se­ment des dé­cep­tions la plu­part du temps, d’après ce que j’ai pu gla­ner sur les dif­fé­rents blogs que j’ai lus à ce sujet. Pour ceux qui ne connaissent pas le prin­cipe, re­gar­dez donc ces deux vidéos : Es­sais et réflexions J’avais es­sayé une pre­mière fois avec des cadres en bois em­pi­lables, mais faute d’arrosage et d’assiduité pour re­faire le ni­veau à me­sure que les plants mon­taients, je n’avais pour ainsi dire rien eu. Et je n’avais pas ré­es­sayé de­puis. cer­taines va­rié­tés sont plus apte à faire des tu­ber­cules à chaque hauteurle sol se des­sé­chant plus vite, il faut irrigueron risque de mon­ter les étages trop tôt ou trop tard Ma va­riante en une seule fois, et sans pneus J’ai ainsi rem­pli de com­post jusqu’en haut.

Comment entretenir son potager ? / Déco & jardin / Loisirs / Accueil Au mois de mars, il est temps de donner un second souffle à son potager. Première étape, enlever les mauvaises herbes et retourner la terre. Il faut ensuite diviser son potager. A chaque plante son espace ! Ail rose : On évite de planter deux années de suite l'ail au même endroit. Artichaut : Pour favoriser son développement, il faut supprimer les grandes feuilles qui l'entourent. Carotte : Son plus grand ennemi ? Choux : Pour éviter que les choux soient exposés à une hernie (hypertrophie des racines puis mort de la plante), il faut à tout prix éviter de les planter deux années de suite au même endroit. Courgette : Pour faciliter la levée des courgettes, on sème les graines la pointe vers le bas. Haricot : Les haricots préfèrent la sécheresse à l'humidité. Laitue : Son semis craint la chaleur. Persil : Avant de le semer, il est bon de laisser les graines tremper pendant 24 heures puis de les laisser sécher un jour de plus. Poireau : Son point faible ?

Related: