background preloader

Réussir son potager à l'ombre - Aurora

Réussir son potager à l'ombre - Aurora
Légumes et potager | 28/07/2011 La lumière et la chaleur sont indispensables à la culture et à la maturation des légumes. Néanmoins, certaines espèces potagères supportent une moindre exposition. Quelques espèces potagères qui se cultivent à l'ombre - Rustica En l'absence de soleil, commencez par renoncer aux variétés du Sud - courgette, poivrons, aubergines et tomates - ainsi qu'à toutes les autres espèces potagères qui exigent 12 h d'ensoleillement par jour au minimum pour donner des résultats satisfaisants. Certains légumes tolèrent une ombre légère, tels la rhubarbe, la roquette ou le cresson. Cet article est issu du dossier : Faire de l'ombre son alliée Par Pierre NESSMANN Related:  jardinagejardin

Cuisine des fleurs, recettes avec des fleurs, cuisiner les fleurs et gastronomie florale. Les fleurs comestibles reviennent au goût du jour. Elles peuvent être cueillies dans la nature ou dans le jardin. Crues elles décorent les assiettes et les plats. Les fleurs qui se mangent crues sont rajoutées le plus tard possible dans le plat pour préserver leurs couleurs et leur fraîcheur. Cuites elles se marient avec les ingrédients pour confectionner des plats salés ou sucrés (entremets, crèmes, sorbets, glaces, desserts, gelées, biscuits, pâtisseries, gâteaux, pains, sirops, liqueurs, vins et vinaigres parfumés, confits, confitures, gelées,...). Liste des fleurs à consommer Quelles fleurs consommer ? Listes des fleurs comestibles : Les personnes allergiques au pollen doivent demander l'avis de leur médecin. Pour ne pas se tromper, voici des listes de fleurs toxiques :www.gerbeaud.com/... Fleurs comestibles et cuisine florale Recettes avec les fleurs de violettes Recettes avec les roses

Permaculture - Quoi de neuf au potager ? Dans son guide du "nouveau" jardinage, Dominique Soltner préconise de couvrir en permanence le sol du potager d'une épaisse couche de "mulch" (déchets verts, paille, BRF,...). Cette technique (déjà bien connue en permaculture) favorise la vie dans le sol (vie bactérienne, vers de terre), le rend plus fertile et évite beaucoup de travail au jardinier. Un sol plus fertile La couverture du sol évite le "lessivage" des minéraux par les pluies d'hiver, une vraie catastrophe pour le sol. Fini le bêchage, et le désherbage ! Le sol est travaillé en permanence par les vers de terre sous la couche de mulch. Finis les arrosages ! La couverture permanente du sol évite le dessèchement l'été (où l'on utilisera plutôt de la paille). Le guide de Dominique Soltner Le "Guide du nouveau jardinage" est plutôt coûteux (30 eur). Toutefois, il ne m'a pas fallu 3 pages pour être totalement convaincue de la méthode ! Quelle différence avec la permaculture ? Pourquoi changer de méthode de jardinage ?

Le secret des coquilles d'oeufs Les œufs sont l’un des aliments de base pour bon nombre de personnes : les mamans les utilisent pour les gâteaux, les sportifs en font un aliment essentiel dans leur régime alimentaire etc… Mais ce que peu de gens savent, c’est que les coquilles d’œufs sont également très utiles et nutritives ! Voici 12 trucs à faire avec vos coquilles ! 1 – Enrichir son potager (et les plantes vertes) Les coquilles d’œufs sont très riches en calcium. Si vous disposez d’un potager (ou d’un jardin), il vous suffit d’écraser les coquilles et de disperser les petits morceaux partout sur votre terre. 2 – Un répulsif naturel Des coquilles d’œufs grossièrement broyées, déposées tout autour de votre potager, dissuadent les rampants (limaces, escargots) de s’approcher de vos cultures. 3 – Anti maladies pour les tomates Certaines maladies développées par les pieds de tomates sont dues à un manque de calcium. 4 – Excellent support pour les semis 5 – Complément alimentaire pour les poules, oiseaux et vos chiens

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consistent à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Cette technique de cultures associées est aussi appelée "compagnonnage de plantes". Dans l'agriculture moderne, les associations d’espèces de plantes ont quasiment disparu. De nos jours, avec le retour de l'agriculture biologique, avec la montée des préoccupations liées à la pollution, à la qualité sanitaire des aliments et plus généralement à l’environnement, les associations de plantes sont à nouveau à l'honneur. Avec l'association des cultures, ce que cherche le jardinier ou l'exploitant agricole, c'est à "minimiser les intrants" (engrais, produits phtytosanitaires pesticides ou herbicides, azote, eau) et une plus grande efficacité des systèmes de production dans une logique de développement durable ou de jardinage écologique. Pourquoi associer les cultures ? L'association des plantes compagnes Pin :

Purin d'ortie : recette et utilisation Grâce au purin d’orties, créez votre solution d’engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio ! Découvrez le purin d’orties, excellent engrais pour le potager et les plantes du jardin et très bon anti-nuisibles pour la plupart des parasites comme les pucerons. Cela évitera d’utiliser les produits chimiques nuisibles à l’environnement tout en gardant une grande efficacité ! De plus en plus utilisé, on le trouve désormais vendu dans les magasins spécialisés mais il est aussi tout à fait possible de le faire soi-même. Santé : bienfaits et vertus de l’ortie sur la santé Utilité et efficacité du purin d’orties : Ce mélange à base d’orties a des qualités uniques pour stimuler la croissance des plantes mais également pour rejeter la plupart des nuisibles, pucerons et acariens. Le purin d’orties n’est pas un traitement curatif contre les maladies mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes. Recette du purin d’orties : A lire aussi :

S'installer en permaculture, comment faire? - Les demains dans la terre, ferme pédagogique en permaculture Cette question revient souvent sur notre ferme lors de visites, de chantiers participatifs et autres temps d'échanges. Elle est aussi revenu lors de rencontres du collectif permaculture 44 ou d’événements que ce dernier a organisé. Cela démontre une envie grandissante pour nombre de personnes de revenir à quelque chose de plus simple, de plus sensé, qui replace l'être humain au sein de la nature. Mais comment mettre en application les principes de la permaculture lorsqu'il s'agit de s’immerger dans les abysses administratives, comptables, techniques, sociales,etc... d'une démarche d'installation paysanne, d'autant plus quand elle se situe dans le domaine de la permaculture ? En effet, peu de références existent pour ce genre d'installations, malheureusement encore atypiques... Nous allons ainsi tenter de répondre avec nos moyens à la problématique de l'installation paysanne en permaculture, en mettant légèrement de côté les aspects techniques culturales et de design de cette installation.

Comment entretenir son potager ? / Déco & jardin / Loisirs / Accueil Au mois de mars, il est temps de donner un second souffle à son potager. Première étape, enlever les mauvaises herbes et retourner la terre. Il faut ensuite diviser son potager. A chaque plante son espace ! Il est conseillé de changer la place des plantes chaque année pour conserver la fertilité de son terrain. Ail rose : On évite de planter deux années de suite l'ail au même endroit. Artichaut : Pour favoriser son développement, il faut supprimer les grandes feuilles qui l'entourent. Carotte : Son plus grand ennemi ? Choux : Pour éviter que les choux soient exposés à une hernie (hypertrophie des racines puis mort de la plante), il faut à tout prix éviter de les planter deux années de suite au même endroit. Courgette : Pour faciliter la levée des courgettes, on sème les graines la pointe vers le bas. Haricot : Les haricots préfèrent la sécheresse à l'humidité. Laitue : Son semis craint la chaleur. Poireau : Son point faible ? Radis : En avril, on ne lésine pas sur l'arrosage.

Fleurs de sureau - Herboristes du peuple Pailler le jardin : quand, comment, avec quel paillis ? Arbres et arbustes | 30/05/2013 Une protection végétale donne à votre terre de la matière organique et un simple paillis freine la pousse des mauvaises herbes. Echantillon des différentes variétés de paillis pour prendre soin de la terre du jardin. F. Les avantages du paillage Si toiles en fibre de coco ou en jute freinent efficacement la pousse des mauvaises herbes, les paillis organiques tels que écorces et paille, peuvent également apporter matière organique, azote ou potassium… Réduire de 40 % les apports d’eau, c’est possible grâce au paillage ! Avantages : Limiter les mauvaises herbes Pailler empêche les mauvaises herbes de se développer. Quelques précautions à la mise en place Toujours appliquer le paillis sur un sol nivelé et exempt de mauvaises herbes. Avec quoi pailler ? Copeaux, écorce décomposée, déchets de taille. Type de paillis : végétal Ces paillages à base de bois, plus ou moins aérés, gratifient le jardin d’une note esthétique. Écorces de fèves de cacao Quand pailler ?

Sa Majesté l'Ortie On croyait deviner qu'il avait dû vivre jadis de la vie des champs, car il avait toutes sortes de secrets utiles qu'il enseignait aux paysans. Il leur apprenait à détruire la teigne des blés en aspergeant le grenier et en inondant les fentes du plancher d'une dissolution de sel commun et à chasser les charançons en suspendant partout, aux murs et aux toits, dans les héberges et dans les maisons de l'orviot en fleur. Il avait des « recettes» pour extirper d'un champ la luzette, la nielle, la vesce, la gaverolle, la queue-de-renard, toutes les herbes parasites qui mangent le blé. Il défendait une lapinière contre les rats rien qu'avec l'odeur d'un petit cochon de Barbarie qu'il y mettait. Un jour il voyait des gens du pays très occupés à arracher des orties. Victor Hugo : Les Misérables Un trésor injustement méprisé Une plante dominante L'ortie commune se reproduit facilement et prospère dans tous les terrains. Mauvaise réputation Poils urticants Cueillette Animaux Horticulture Cuisine Récolte

10 écogestes insolites pour un potager qui a la patate Extrait de Néoplanète 29 On connaît déjà toutes les astuces classiques pour un jardin respectueux de l’environnement. Mais si on se lâchait un peu, cette année ? Je superpose des couches de morceaux de carton mouillé à des couches de compost sur la surface du potager. Ainsi, adieu la corvée de bêchage au printemps ! Des semences de pommes de terre fragiles à conserver ? On peut attirer les animaux dans son jardin de plusieurs façons, sans acheter des boules de graines ou des abris en kit. Fini les inondations et le gaspillage de l’eau en utilisant un modèle classique, adieu les corvées d’arrosoir et les épaules douloureuses, les jours sans pluie ! … Mais aussi des tomates noires, des carottes à la peau violette…Bref, je m’amuse en jardinant ! Injustement appelées mauvaises herbes, ces plantes sont délicieuses, faciles à cultiver et bénéfiques pour notre santé. Qui a dit qu’il fallait séparer jardin d’agrément et potager ? Article(s) sur le même sujet Les plantes ont du flair

GINGEMBRE GINGEMBRE (Zingiber Officinale) : Bienfaits et Vertus du Gingembre ? Propriétés médicinales ? Posologie du Gingembre ? Effets secondaires ? Où Acheter du Gingembre BIO ? Le Gingembre (Zingiber officinale) est une épice très appréciée dans de très nombreuses régions du monde, au même titre que le Curcuma. Gingembre : Propriétés médicinales Anti-maladies – Anti-cancers – Anti-viral – antibactérien antiviral (association Echinacea, Ail) – refroidissement, réchauffe le corps – otite, grippe, rhume – maux de gorge, toux, angine – stimule le système immunitaire – anti-allergies, asthme, poumons – fébrifuge, fait baisser la fièvre, la migraine – aide à prévenir le cancer du côlon, de l’intestin, de l’ovaire (association Curcuma et Ail) – protège le foie, hépatoprotecteur (association Curcuma) – protège l’organisme de la pollution – anti-inflammatoire puissant (association démultipliée avec Curcuma) Force – Aphrodisiaque – Santé – redonne de la force, de l’énergie, de la vitalité – aphrodisiaque homme

Une méthode simple pour organiser les légumes dans le potager Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? Cliquez sur le bouton Facebook ou Gmail. Pour beaucoup d’entre vous, potagistes débutants et confirmés, le même problème se répète à chaque printemps. Un vrai casse-tête chinois. Comment trouver la bonne place pour chaque légume dans votre potager ? Pour qu’ils grandissent bien. J’ai préparé pour vous 3 articles qui vont vous aider à résoudre ce puzzle qu’est l’organisation de l’espace au potager. Pour quels potagers ? La méthode que je vais vous montrer convient pour : les potagers de petite taille (potagers en carrés),ceux de taille moyenne (moins de 100 m2 ce qui équivaut à un carré de 10 m sur 10 m),et pour les potagers menés en rangs classiques de légumes,ou menés en cultures associées : un mélange de microparcelles contenant des légumes qui s’entendent bien ensemble (comme par exemple les potagers en carrés). 2 choses à faire avant de commencer Placez en premier les légumes assoiffés de soleil En voici la liste :

CURCUMA (Longa): Propriétés, Bienfaits, Posologie, Effets secondaires ! CURCUMA : Bienfaits et Vertus du Curcuma Longa ? Propriétés médicinales ? Posologie du Curcuma ? Le Curcuma est une plante médicinale des plus puissantes et des plus connues. Curcuma : Propriétés médicinales Digestion – Foie – hépatoprotecteur puissant : protège le foie, la vésicule biliaire (usage traditionnel) (association Ganoderma, Fenugrec) – inflammations et crises de foie, hépatites, jaunisse (usage traditionnel) – augmente la sécrétion de bile, calculs biliaires – constipation, douleurs digestives importantes – intoxication alimentaire et médicamenteuse (association Ganoderma, Gingembre) – acidité gastrique, brûlures d’estomac, remontées acides – Syndrome de l’intestin irritable, Syndrome de l’intestin perméable, inflammations intestinales importantes – accélère la guérison des ulcères gastro-intestinaux (3g/j) (usage traditionnel) – participe à la prévention du cancer du côlon, pancréas, prostate, peau, oesophage, foie, poumon (sous forme de cure) – maladie de Crohn – hémorroïdes

Related: