background preloader

Philosophies.tv

Philosophies.tv
Related:  medscheb

École normale supérieure - Paris Intervention de Monique Dixsaut – Une raison déraisonnable : mythe et dialectique. | Fondation Ostad Elahi tv Journée de la solidarité humaine 2010 – Spirituel et Rationnel : les alliances paradoxales Intervention de Monique Dixsaut, professeur émérite de philosophie à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne –Une raison déraisonnable : mythe et dialectique. L’opposition platonicienne entre muthos – la parole de l’origine, l’histoire, qui appelle la croyance et dont le sens doit être interprété – et logos – le discours contrôlé du savoir qui s’articule autour de questions qu’il est seul capable de poser et de réponses qu’il est seul capable de chercher – domine la pensée occidentale jusqu’à ce qu’on a appelé les « philosophies du soupçon ». C’est Nietzsche qui opère le renversement le plus radical en substituant à la question « qu’est-ce que ? C’est pourtant chez l’inépuisable Platon que Nietzsche trouve déjà la conception d’un logos, d’une raison « divinement » inspirée, délirante et tirant sa force de la puissance d’éros et d’un savoir oublié donc à réapprendre.

Antonio GRAMSCI Antonio Gramsci, Gramsci dans le texte. De l’avant aux derniers écrits de prison (1916-1935). Recueil de textes réalisé sous la direction de François Ricci en collaboration avec Jean Bramant. Textes traduits de l’Italien par Jean Bramant, Gilbert Moget, Armand Monjo et François Ricci. Paris : Éditions sociales, 1975, 798 pages. Texte téléchargeable ! Antonio Gramsci, Lettres de prison (1926-1934) Traduit de l’Italien par Hélène Albani, Christian Depuyper et Georges Saro. Antonio Gramsci, Lettres de la prison (1928-1937). Antonio Gramsci, Écrits politiques I. 1914-1920. Antonio Gramsci, Écrits politiques II. 1921-1922. Antonio Gramsci, Écrits politiques III. 1923-1926. Antonio Gramsci, Textes (1917-1934).

tv | Plateforme audio-vidéo de l'Université du Québec à Montréal Les podcasts du Collège Rencontres organisées en partenariat avec l’Odéon-Théâtre de l’Europe dans le cadre des rendez-vous Présent composé et avec le soutien de l'Institut Français Du siècle des Lumières à celui de la globalisation, comment mesurer le chemin parcouru ? Si, voici vingt ans, les intellectuels débattaient volontiers de l’entrée dans l’âge « post-moderne », il semble bien que nous reviennent aujourd’hui, sous des formes nouvelles, des questions et enjeux qui agitèrent le « siècle de la critique » – des revendications de liberté aux rapports conflictuels du politique et du religieux, de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert à celle de Wikipedia… Pour en débattre, le Collège international de philosophie vous invite à une série de rencontres, où spécialistes du XVIIIe siècle et philosophes attachés à penser le contemporain tisseront, de séance en séance et autour des mots de l’enlightment, l’ébauche de ce que Voltaire nommait un « dictionnaire philosophique ». L’Europe est dans l’impasse.

Infos, TICE Agora des savoirs Comment savons-nous ce que nous savons Étienne Klein Antonio Gramsci Antonio Gramsci Écouter, né le 22 janvier 1891 à Ales (Sardaigne) et mort le 27 avril 1937 à Rome, est un philosophe, écrivain et théoricien politique italien. Biographie[modifier | modifier le code] La Sardaigne (1891-1911)[modifier | modifier le code] Portrait d'Antonio Gramsci, en 1906. Antonio Francesco Sebastiano Gramsci naît à Ales (Sardaigne) le 22 janvier 1891, fils de Francesco Gramsci (1860-1937) et de Giuseppina Marcias (1861-1932). Il est le quatrième de leurs sept enfants. La famille du côté du père de Gramsci est d’origine albanaise[1],[2]. Il y épouse – contre l’avis de sa propre famille – Giuseppina Marcias, fille d’un employé des impôts. En 1898, Francesco est arrêté pour détournement de fonds et faux en écriture. Giuseppina doit élever seule ses sept enfants (l'aîné, Gennaro, a 14 ans lorsque son père est arrêté, Antonio a 7 ans). La maladie dont il souffrira toute sa vie se déclare pendant sa troisième année. Turin (1911-1922)[modifier | modifier le code]

Coin philo du Lycée de Sèvres Lancé en 2004-2005, le projet Europe, Éducation, École a mis en place un réseau d'échanges à distance entre lycéens, étudiants et professeurs francophones en Europe. Primé en 2006 par la Commission européenne, il s’est rapidement transformé en partenariat eTwinning permanent, en proposant sa technique de visioconférence, libre et gratuite, pour réfléchir ensemble sur le rôle de la culture, de l'éducation dans l'Europe à venir. Il est une sorte de laboratoire des technologies, qui cherche à utiliser ces outils, qui évoluent sans cesse, pour enseigner et pour innover dans le monde de l’éducation. Le développement régulier du projet nous pourse à améliorer nos techniques de communication de façon à ce que nos partenaires puissent participer à nos visioconférences, sans avoir besoin d'avoir des connaissances particulières en informatique.

Formations

Grande banque de vidéos sur de nombreux thèmes en philosophie. by jeromegagnonboivin Feb 14

Related: