background preloader

Jour de classe dans un lycée autogéré

Jour de classe dans un lycée autogéré
Alors que l'année scolaire se termine, le lycée autogéré de Paris fête ses 30 ans d'existence. Un lieu d'expérimentation pédagogique, militant pour une démocratie de tous les instants. Reportage, au cœur de cette utopie. Qui plafonne à 25% de réussite au bac. Visiter le lycée autogéré de Paris c’est un peu comme revenir dans ses souvenirs de lycéen, où on aurait aimé évoluer dans un lieu où les idées d’émancipation épousent les actes et les réalités du quotidien. Ouvert en septembre 1982, le Lycée autogéré de Paris est né grâce à Jean Lévi. Diversité Il ne faut pas croire qu’on a que des élèves ultra politisés, bien sûr il y en a qui le sont, et évidemment à l’extrême gauche, d’autres qui ne le sont pas du tout, certains même qui sont à droite ! C’est d’abord cette richesse qui fait du LAP un lieu rare, qui semble échapper à la sélection et à la compétition inhérente aux structures scolaires traditionnelles. Escalade C’est en construisant le projet que tu grandis. Contraintes Organisation

Histoire des arts en primaire : sitographie - Canopé académie de Dijon Le livre, la littératureBibliothèque Nationale de FranceDossiers de la BNF. Travailler avec le conteEducasourcesLe conte peut être le point de départ de nombreux projets interdisciplinaires et inter degrés. De tradition orale, à l’origine, il permet une ouverture sur tous les pays du monde. Haut de page Les arts du quotidien : arts appliqués, design, art populaire, objets d’art Histoire des arts / arts du quotidienAnnuaire du ministère de la culture et de la communicationSite internet pour l’enseignement de l’histoire des arts. Enseignements artistiques : design, arts appliqués, métiers d’artPortail interministériel pour l’EACSélection de ressources pédagogiques et institutionnelles. Les arts du son Les arts du visuel : arts plastiques, cinéma, photographie, audiovisuel PhotographieBibliothèque Nationale de FranceDossiers de la BNF.

Éducation nouvelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Éducation nouvelle est un courant pédagogique qui défend le principe d'une participation active des individus à leur propre formation. Elle déclare que l'apprentissage, avant d'être une accumulation de connaissances, doit être un facteur de progrès global de la personne. Pour cela, il faut partir de ses centres d'intérêt et s'efforcer de susciter l'esprit d'exploration et de coopération : c'est le principe des méthodes actives. Elle prône une éducation globale, accordant une importance égale aux différents domaines éducatifs : intellectuels et artistiques, mais également physiques, manuels et sociaux. Principes[modifier | modifier le code] L'éducation nouvelle s'appuie sur les principes de la pédagogie active et la confiance dans les ressources propres à chacun. Cependant, l'éducation nouvelle ne se limite pas à un enseignement par des méthodes actives venant se substituer à l'enseignement magistral. Histoire[modifier | modifier le code]

Pédagogie Steiner-Waldorf Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Steiner. École Waldorf en Allemagne Michael Park Rudolf Steiner School in Auckland La pédagogie Steiner-Waldorf, fondée sur les théories éducatives de Rudolf Steiner, est une application de l'anthroposophie, courant de pensée et de spiritualité dont il est le fondateur. Cette pédagogie est pratiquée dans les écoles Waldorf, connues sous le nom d'écoles Steiner, écoles associatives autonomes, qui comptent environ 1 000 sites dans le monde, principalement en Europe et en Amérique du Nord, dont 200 sites en Allemagne. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Ayant été actif notamment en tant que précepteur de 1884 à 1890, Rudolf Steiner, après avoir posé les fondements de l'anthroposophie, formalise à partir de 1906 ses idées sur l'éducation. Relations avec les autres mouvements pédagogiques[modifier | modifier le code] Pédagogie[modifier | modifier le code]

le programme Promenade pédestre proposée par le CAUE 94 – départ à 15 h du Forum des images (métro les Halles) fin de la visite à 18 h 30 à Nogent sur Marne. Animée par Patrick Urbain directeur du CAUE 94 Nogent-sur-Marne doit une part de son patrimoine et de sa notoriété à la communauté italo-nogentaise installée dans le centre-ville à partir des années 1860. Ces Italiens, pour la plupart ouvriers du bâtiment, ont construit et vécu dans un petit univers fait des bistrots-guinguettes, des stars de la bicyclette, de l’accordéon-musette, de la célèbre rue Saint-Anne qui, dans la période de l’entre-deux-guerres sentait bon la pasta, la « poulinte » et les raviolis… Là où, autour du fort, les gamins jouaient à la guerre des Gaules. Premier témoignage sur l’immigration italienne, le roman « Les Ritals » de François Cavanna, qui a passé son adolescence dans la rue Saint-Anne, fait le récit de cette Ritalie nogentaise.

Le projet En réponse à l’invitation de La Semeuse (Centre d’art Les Laboratoires d’Aubervilliers), Yes We Camp intervient d’avril à juillet 2014 sur un terrain en friche près du métro Quatre Chemins à Aubervilet liers. Nous proposons aux habitants et aux équipes locales de prendre part à la conception et la mise en œuvre d’un programme d’occupation permanente du site pendant 10 semaines. L’objectif est de mettre en place un programme d’activités et des aménagements permettant l’ouverture et l’activation d’un espace public, dont les habitants sont les principaux acteurs et bénéficiaires. Notre travail consiste aussi à permettre aux habitants d’investir le lieu durablement, après notre départ. Notre manière d’intervenir est ancrée dans des actions simples, du quotidien, dont nous serons partie prenante, le “faire” étant une manière d’inviter à faire : marcher, construire, jardiner, se reposer, manger, accueillir, être accueillis. Le projet reçoit le soutien de la ville d’Aubervilliers.

Dionyversité - Université populaire - Accueil Should I Go to Grad School?: An Interview with Sheila Heti SHEILA HETI: Why are you so interested in MFAs and whether they’re a good idea or not? JESSICA LOUDIS: Well, it’s not that I’m interested in MFAs so much as I’m interested in grad school in general, and what it can mean to people who don’t know instinctively that they want to be an academic or teach. After getting out of college, I assumed that I would eventually go into a PhD program, but thought that I needed to spend at least a year doing something else first before applying. What about you? SH: I never thought about it. JL: So in lieu of school, how do you organize your life around writing a book? SH: Well, if you’re working on a book, the book poses a bunch of questions. What else do think you could get out of school that you can’t get out of your life now? JL: A big thing is built-in structure. SH: I’ve always had individual friends, but I didn’t find the people I wanted to learn from as an adult until my midtwenties. I didn’t make friends as an undergrad.

ZONES Dans sa forme la plus générale, le problème peut être défini comme suit : si X dit à Y de faire souffrir Z, dans quelles conditions Y s’exécutera-t-il et dans quelles conditions refusera-t-il ? Posée dans les termes plus limités d’une recherche en laboratoire, la question devient : si un expérimentateur dit à un sujet de faire souffrir quelqu’un d’autre, dans quelles conditions le sujet obéira-t-il aux instructions et dans quelles conditions refusera-t-il d’obéir ? Le problème de laboratoire n’est pas une expression moins intense de la question générale : il offre au contraire un exemple concret de ses multiples manifestations possibles. L’un des objectifs de cette recherche était d’étudier les comportements dans une situation lourde de conséquences pour ceux qui y participaient. Il est clair que l’usage courant du terme « obéissance » est complexe. Avant de décrire les résultats de cette étude, il nous faut encore préciser quelques points techniques. Figure 1. 75 volts. [Sujet 010X]

Related: