background preloader

L’avenir de l’industrie est-il dans l’open source

L’avenir de l’industrie est-il dans l’open source
Les signaux s’accumulent. L’industrie « traditionnelle » serait de plus en plus tentée par l’open source. C’était déjà le cas dans l’électronique, avec notamment la carte Arduino. La santé et l’automobile y trouveraient aussi aujourd’hui un relais d’innovation crédible, voir incontournable. Un article de The Economist intitulé « When code can kill or cure » (dans le cahier spécial technologie du N° du 2 juin 2012) explique qu’utiliser un modèle « open source » à la conception des équipements médicaux promet d’accroître la sécurité et l’innovation. Basés aujourd’hui sur des systèmes ultra-propriétaires, les équipements médicaux, défibrillateurs, pompes à insulines sont parfois soumis à des défaillances bien plus graves qu’un simple plantage d’ordinateur. Les fabricants n’ont pas accès aux meilleures des techniques pour les sécuriser, avance l’article. L’automobile aussi s’y met.

http://blog.usinenouvelle.com/innovation/non-classe/l%e2%80%99avenir-de-l%e2%80%99industrie-est-il-dans-l%e2%80%99open-source/

Related:  Open sourcejulient123456

L’open source : l’esprit du don La propriété intellectuelle libre (open source) ne se limite pas à l’informatique. Plusieurs réalisations de projets en agriculture, production d’énergie ou dans l’industrie prouvent que l’auto-construction, les licences libres et le partage de savoir-faire sont efficaces, moins coûteux et à la portée de tous. “Dis Joseph, cela te dirait qu’on édite un livre et qu’on monte des formations ? ” C’est ainsi qu’un beau jour, au milieu des champs, Fabrice Clerc propose à Joseph Templier de se lancer dans l’écriture d’un guide collectif sur l’auto-construction d’outils pour le maraîchage biologique ; Une aventure de deux ans et demi. Fabrice est technicien en maraîchage et responsable du pôle machinisme de l’Adabio, association pour le développement de l’agriculture biologique dans le sud-est dela France. Diffusion des savoirs par la propriété intellectuelle libre

Une licence Open Source pour libérer les semences Les principes de l’Open Source s’étaient déjà propagés à des domaines relativement éloignés du logiciel, comme celui de l’Open Hardware ou de l’Open Design. Mais le projet Open Source Seeds propose un modèle de contrat pour placer des graines sous licence libre. A première vue, l’idée peut paraître assez incongrue, car on voit assez mal ce que les semences peuvent avoir en commun avec les logiciels et pourquoi elles auraient besoin des licences libres. Mais il faut savoir que les variétés végétales peuvent faire l’objet de droits de propriété intellectuelle, que ce soit par le biais de Certificats d’obtention végétale (COV) en Europe ou de brevets aux Etats-Unis. Les Organismes génétiquement modifiés (OGM) peuvent également être protégés par des brevets, déposés par de grandes firmes comme Monsanto, dont les agissements soulèvent de plus en plus d’inquiétudes et protestations. Une forme de copyleft « vert » est-il possible pour que les graines demeurent des biens communs ?

Michel BAUWENS- Et si la ville anticipait l’émergence d’une économie peer-to-peer ? Propos recueillis par Emile Hooge-Octobre2012. Michel Bauwens est le fondateur de la Foundation for Peer-to-Peer Alternatives. Il est chercheur associé en sciences de l’information à l’Université d’Amsterdam, et expert auprès de l’Académie Pontificale des Sciences Sociales. Il est également administrateur de l’Union des Associations Internationales (Bruxelles). Il a commencé sa carrière dans l’industrie pour British Petroleum et Belgacom et créé plusieurs start-up dans le domaine de l’Internet. Open Source HardWare : Version 1.0 de sa définition par Cet article a été publié il y a 2 ans 11 mois 16 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. A l’instar des logiciels, le matériel veut aussi se libérer. Tout comme les logiciels libres ou open source, il est possible de trouver sur internet les spécifications de toute sorte d’objets. Ces spécifications sont placées sous diverses licences qui précisent leurs conditions d’utilisation. Bien souvent il s’agit de licences Creatives Commons ou encore de licence comme la GNU Free Documentation License.

L'anonymat en ligne intéresse de plus en plus d'internautes, sel C'est la réponse du berger à la bergère. Alors que les gouvernements, poussés par les lobbies de l'industrie du divertissement, prennent des mesures toujours plus répressives pour abattre une fois pour toute le piratage, de plus en plus d'internautes choisissent de renforcer leur vie privée et leur anonymat en ligne en adoptant de nouveaux comportements et en s'inscrivant à des services bien particuliers. Selon Màns Svensson, doctorant suédois en sociologie du droit à l'université de Lund, le pourcentage de ses concitoyens internautes qui font le pari de masquer leur identité en ligne est d'environ 6 à 7 %. Or ramené au nombre d'internautes, cela représente près de 500 000 abonnés Internet.

Vers un design libre Christophe André est designer militant. Au cours de ses études en école d’ingénieur, on lui demande un jour de concevoir un objet ayant une durée de vie limitée. Cette confrontation à l’obsolescence programmée, au cœur du système de production, axera par la suite sa recherche artistique. Techniques d’anonymisation (Avis du G 29 ) Les solutions d’anonymisation des données sont aujourd’hui essentielles pour de nombreux acteurs qui souhaitent valoriser les informations qu’ils détiennent. Cependant, il est souvent difficile de savoir comment anonymiser correctement des données. L’avis du G29 rappelle qu’un processus d’anonymisation est un traitement au sens de la directive 95/46/CE, du fait, notamment, que des données personnelles ont été initialement collectées. Il rappelle que la directive ne s’applique pas aux données anonymes mais que les données pseudonymisées ne sont pas des données anonymes. Comment évaluer une solution d’anonymisation ? Une solution d’anonymisation doit être construite au cas par cas et adaptée aux usages prévus.

rosatapioca présente Le récupère-couleurs : machine de teinture textile écologique et Open Source par Rosa Tapioca Présentation détaillée du projet Le projet : le rècupère-couleurs Notre projet est de concevoir des collections féminines et confortables entièrement réalisées à partir de teintures végétales issues de matières recyclées (peaux d'avocats, fleurs invendues, thé...) et de plantes locales (pastel, garances, réséda...) . Pour cela, nous souhaitons fabriquer une machine de teinture et d'extraction de pigments. Cette machine sera open-source (technologie transparente et partagée) et limitera au minimum l'impact écologique.

Chercher en toute confidentialité Le 1er mars 2012, Google a modifié sa politique de confidentialité. Désormais, toutes ses applications (GMail, YouTube, Google Maps, Documents, Android et autres) sont regroupées dans une même charte. Cela permet au géant de l’informatique et des moteurs de recherche de personnaliser l’expérience de ses membres sur Internet selon les services qu’ils utilisent. Historiques des recherches et de la navigation Internet, coordonnées de géolocalisation, Google peut en savoir beaucoup sur ses utilisateurs et, accessoirement, proposer des publicités expressément faites pour eux. Une nouvelle politique qui en dérange certains, comme la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) qui craint pour la vie privée des internautes. Si de nombreux internautes se moquent de cette méthode Google, d’autres en sont inquiets et souhaitent chercher sur la Toile sans laisser de traces sous la forme d’IP, de cookies, etc.

Le matériel libre à l'aube d'une nouvelle ère de l'innovation Le logiciel libre a été un moteur de l’innovation de ces dix dernières années, permettant à de petites structures, telle que Google à ses débuts, d’émerger en investissant à moindre coût. Suivant son sillage, il en ira de même avec la matériel libre pour la prochaine décennie[1] Telle est l’hypothèse de Joi Ito, actuel directeur du MIT Media Lab et qui possède l’un des plus beaux CV d’Internet. Joi Ito : le matériel open source est une évidence

Related: