background preloader

(QC) L'Erreur Boréale (Richard Desjardins, documentaire) [1999].avi

Related:  ForestierTerritoire forestier

Au Brésil, chaque semaine un défenseur de l’environnement est assassiné São Paulo (Brésil), correspondance Par une journée d’août 2015, Raimundo dos Santos Rodrigues et sa femme rentraient chez eux en moto lorsqu’ils ont été pris en embuscade sur une route de l’État du Maranhão, dans le nord du Brésil. L’homme de 57 ans a reçu sept coups de fusil avant d’être poignardé par ses agresseurs. Dans la région, Raimundo était connu pour son engagement au sein du Conseil de protection de la réserve biologique de Gurupi. Sa volonté de défendre la forêt amazonienne, en dénonçant le bûcheronnage illicite, lui avait valu plusieurs menaces de mort. La réserve biologique de Gurupi. Quelques mois auparavant, dans la même région, c’est Eusébio Ka’apor, un leader amérindien de 42 ans qui était assassiné dans des circonstances similaires : abattu par des hommes cagoulés sur le bord d’une route alors qu’il rentrait à son village. « Tuer est devenu politiquement acceptable lorsqu’il s’agit d’intérêt économique » Des conflits territoriaux ancrés dans le passé colonial du Brésil

7 millions de menaces: #Défendonslaforêt maintenant! La forêt ne peut pas se défendre elle même, et Greenpeace tient le fort depuis plus de 40 ans pour assurer sa protection. Mais aujourd’hui, Greenpeace a besoin de vous plus que jamais! Une poursuite abusive de 7 $ millions qui menace nos forêts En mai dernier, notre équipe a reçu une lettre de Produits forestiers Résolu. Il s’agit selon nous d’une poursuite-bâillon, et nous ne nous laisserons pas intimider car vous avez le droit de savoir ce qui se passe dans nos forêts publiques. La force du nombre Pour faire face à une poursuite-bâillon, il n’y a pas soixante six solutions. Il faut montrer à Résolu que vous avez le droit de savoir ce qui se passe dans notre forêt publique et que vous êtes prêt à la défendre. Nous ne nous tairons pas Produits forestiers Résolu est la plus grande compagnie forestière au Canada. Mais je n’ai pas peur de cette tactique d’intimidation. Ensemble pour la forêt, Nicolas Mainville Directeur de Greenpeace Québec Responsable de la campagne forêt

les Transamazoniennes Routes construites dans la partie amazonienne du Brésil, depuis 1970, dans le cadre du plan d'intégration nationale. La Transamazonienne proprement dite part de Porto Franco (Maranhão), sur la route Belém-Brasília, à la hauteur d'Imperatriz, et atteint la frontière péruvienne, à l'ouest de Cruzeiro do Sul, en passant par les villes de Marabá, Altamira, Itaituba, Jacareacanga, Humaitá, Rio Branco et Cruzeiro do Sul. C'est une route de terre, de transit difficile par temps (fréquent) de pluie. La route du Nord (« perimetral norte ») relie Macapá, au nord de l'embouchure de l'Amazone, à Boa Vista (Roraima) et doit desservir l'Ouest et le Nord-Ouest amazoniens, pour atteindre Cruzeiro do Sul par l'ouest. Une route relie en outre Porto Velho à Manaus et Boa Vista, établit les relations avec le Venezuela. Une piste joint Cuiabá (Mato Grosso) à Santarém, sur l'Amazone.

L’enjeu du territoire forestier Intention : amener l’élève à prendre conscience de la complexité de l’enjeu du territoire forestier en étudiant les positions de chacun des acteurs. Amener l’élève à réaliser un croquis afin d’illustrer l’enjeu et de suggérer un compromis possible. Compétences visées : Interpréter un enjeu territorial (compétence 2) : S’interroger sur la façon dont l’enjeu territorial est traité.Évaluer les positions des groupes en présence.Cerner la complexité de l’enjeu territorial. Exploiter les technologies de l’information et de la communication : Utiliser les technologies appropriées.Tirer profit de l’utilisation de la technologie.Évaluer l’efficacité de l’utilisation de la technologie. Durée : 3 périodes Documents de travail de l'élève : Feuille synthèse de l'activité 6 : Document de travail de l'activité 6: >>> lien vers le site de l'élève Activité 6 : les acteurs de l'enjeu Étape 1 : collecte de l’information Étape 2 : le croquis

Industrie forestière : fonctionnement, définitions et enjeux Fonctionnement de l’industrie forestière Traditionnellement, l’exploitation forestière consistait à sélectionner les sortes d’arbres voulus et à les abattre. Par la suite, ces arbres étaient envoyés dans divers secteurs de transformation (bois d’œuvre, industrie des pâtes et papiers, ébénisterie). Avec l’arrivée de la machinerie lourde dans la deuxième moitié du 20e siècle, le mode d’exploitation avait radicalement changé. Ces machines ne pouvaient pas sélectionner les arbres les plus matures puisqu’elles rasaient tout le sol. C’est ce que l’on a appelé la coupe à blanc : il ne reste plus rien de vivant au sol après le passage des machines. Tableau du pourcentage du territoire occupé par des forêts, par continent (cliquer pour agrandir) La déforestation La déforestation est le phénomène de régression de la forêt. La déforestation par le biais des coupes à blanc a plusieurs impacts néfastes pour l’environnement. La sylviculture Le développement forestier durable Une piste d'hébertisme

Amazone en espagnol et en portugais Amazonas Fleuve de l'Amérique du Sud, né dans les Andes et qui rejoint l'Atlantique ; 7 000 km environ depuis les sources de l'Apurímac ; débit de près de 200 000 m3s à l'embouchure dans l'Atlantique ; bassin de près de 7 millions de km2, essentiellement au Brésil, mais aussi en Bolivie, au Pérou, en Équateur, en Colombie, au Venezuela et dans les Guyanes. Il s'agit du plus important fleuve du globe par la masse de ses eaux. Son bassin correspond en majeure partie à l'Amazonie. L'embouchure de l'Amazone fut découverte en 1500 par Pinzón, mais les sources du fleuve ne furent reconnues avec certitude qu'au milieu du xxe s. (expéditions de B. Flornoy et de M. 1. Dans les Andes, les vallées des rivières qui constituent le fleuve (Apurímac, Ucayali, Huallaga, Marañón, etc.) sont encaissées dans les hauts plateaux; mais la navigation commence dès la sortie des Andes. Entre Manaus et les Andes, l'Amazonie dessine une sorte d'entonnoir bordé par le Madeira et le rio Negro, large de 2 000 km. 2.

L’écosystème de la forêt : biomasse et biotope ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles La forêt est un écosystème caractérisé par le milieu dans lequel il se trouve, le biotope, et par la communauté d’êtres vivants qui l’habitent, la biocénose. Forêt de Laigue. © Touriste domaine public Les différentes strates de la forêt Le peuplement végétal de la forêt (la phytocénose) se caractérise par différentes strates verticales : Les différentes strates de la forêt. © Pile et Face La biomasse des forêts Cet écosystème représente une biomasse importante, voici quelques chiffres (indicatifs seulement) donnant le nombre de kilos à l’hectare pour une forêt de chênes et de hêtres d’une centaine d’année : ces chiffres montrent à quel point la part (en biomasse) des consommateurs est faible comparée à celle des producteurs et des décomposeurs (pyramide alimentaire) : Producteurs Plantes ligneuses : 274.000 kg Plantes herbacées : 1.000 kg Consommateurs Décomposeurs Vers de terre 600 kg Autre faune du sol 400 kg Écosystème de la forêt. © SVT Estaing

Connaissez-vous la forêt ? Découvrir l’écosystème forestier, c’est plonger dans le monde de ses habitants. Végétales ou animales, les espèces qui composent les différents milieux ont chacune leurs particularités. Elles façonnent un équilibre fragile. La vie de la forêt Ecosystème complexe, la forêt correspond à la rencontre de deux univers : l’animal et le végétal. Les arbres Les feuillus couvrent les deux tiers des forêts de France métropolitaine, les conifères occupent le tiers restant. Les animaux Les animaux présents dans le milieu naturel occupent tous les étages de la maison nature. Les champignons De toutes les formes, de toutes les couleurs, les champignons fascinent par leur diversité.

ECOSYSTEME FORESTIER 1. Introduction 1.1. Définition 1.2. Différents aspects de la forêt 2. 2.1. 2.2. 2.3. 3. 3.1. 3.2. 3.2.1. 3.2.2. 3.2.3. 3.2.4. 4. 4.1. 4.1.1. 4.1.2. 4.1.3. 4.2. 4.2.1. 4.2.2. 4.3. 5. 6. 6.1. 6.2. 7. 8. 9. 1.1. L’origine du mot « forêt » vient du latin forestis, lui-même dérivé de foris qui signifie « hors de ». 1.2. Les forêts recouvrent 30% des terres émergées. Figure 1 — Répartition des types de forêts Sous les latitudes moyennes les milieux naturels sont si nombreux que les forêts prennent des aspects très divers, du maquis aux feuilles coriaces des régions les plus sèches à des îlots de forêts humides, là où la zone tempérée prend un caractère tropical. Quelques forêts sont même dépourvues d’arbres véritables. Figure2 — Forêt tempérée, printemps 2.1. Figure 3 --- Lac de bitume recouvrant un tronc Figure 4 --- Bois pértrifié, 200 mio d'années C’est dans la région du Parc National de Yellowstone (USA) que l’on fit une des plus grandes découvertes sur les forêts préhistoriques. 2.2. 4.1.

Le rôle des oiseaux dans l’écosystème forestier Comme c’est le cas pour tous les animaux, chaque espèce d’oiseaux joue un rôle particulier dans le fonctionnement et l’équilibre de la forêt. Le rôle des oiseaux dans cet écosystème est en majeure partie fonction de leur régime alimentaire. Passage en revue : Les insectivores tout d’abord, comme la mésange, la fauvette ou les pouillots, consomment un très grand nombre d’insectes adultes, de chenilles et d’œufs. Certaines espèces, enfin, entretiennent l’habitat d’autres animaux notamment pour la reproduction : c’est le cas des pics qui creusent dans l’arbre pour nicher ou dormir. J'aime : J'aime chargement…

L’exploitation forestière à l’échelle planétaire Intention : en utilisant l’exemple de l’Amazonie, amener l’élève à saisir le caractère planétaire de l’exploitation forestière. Ensuite, amener l’élève à identifier les actions qu’il peut poser en tant que citoyen. Compétences visées : Construire sa conscience citoyenne à l’échelle planétaire : Montrer le caractère planétaire d’une réalité géographique.Examiner des actions humaines dans une perspective d’avenir.Évaluer des solutions à des questions d’ordre planétaire. Durée : 2 périodes Document de travail de l'activité 7 : >>> lien vers le site de l'élève Activité 7 : penser globalement et agir localement Étape 1 : Penser globalement L’activité est bâtie autour de la formule « Penser globalement et agir localement ». Observation de l’image satellite Voici les différentes observations qui peuvent être faites à l’aide de l’image satellite : Étape 2 : agir localement

i-Tree Outils d’inventaire et de valorisation des forêts urbaines Le US Forest Service - USFS - propose une suite logicielle gratuite aux responsables territoriaux pour évaluer la valeur des forêts urbaines et des arbres. Quand vient le temps aux élus municipaux de décider d’investir, le poids des chiffres peut faire pencher la balance favorablement du coté des arbres quand on peut démontrer leur valeur. En termes économiques cela se traduit en valeur de la matière ligneuse évidemment mais aussi en tonnes de CO2 absorbées, en polluants neutralisés, en eau retenue, en rafraîchissement atmosphérique, en impact éolien, etc. En fait, les forêts urbaines peuvent être considérées comme faisant partie des infrastructures de la collectivité aussi bien que les routes, les aqueducs ou les réseaux de transport d'énergie. Et comme toute infrastructure de valeur, il convient de la connaître et de la gérer positivement. i-Tree EcoPermet de monitorer les forêts urbaines à l'échelle d'un quartier ou d’une agglomération et monter des tableaux statistiques.

Related: